Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 06/11/2009 dans toutes les zones

  1. 15 points
    Barbidoux

    [Seconde] Dm Sur Les Fonctions

    On dispose d'un carré de métal de 25cm de côté. Pour fabriquer une boîte sans couvercle, on enlève à chaque coin un carré de côté x et on relève les bords par pliage. Part I A-Calculer le volume V de la boîte si x =2. ----------------- hauteur =2, le fond est un carré de 21 cm de côté V=2*21^2=882 cm^3 ----------------- B-Exprimer en fonction de x le volume V. On note V = f(x) ----------------- hauteur =x, le fond est un carré de 25-2*x cm de côté V=x*(25-2*x)^2 ----------------- C-x peut-il prendre n'importe quelle valeur? En déduire l'ensemble de définition de F. ----------------- x est au maximum égal 25/2=12.5 cm. f(x) est définie pour x appartenant à l'intervalle [0, 12.5] ----------------- D-A quelle conditions (sur x) le volume est-il nul? ----------------- pour x=0 et x=12.5 cm ----------------- B-On vient de définir une fonction qui, à tout nombre de l'intervalle [0 ; 12,5] associe le volume de la boîte V = f (x). 1. A l'aide de la calculatrice, recopier et compléter le tableau de valeurs suivant: ----------------- lx= {0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 12.5} ly={0, 529, 882, 1083, 1156, 1125, 1014, 847, 648, 441, 250, 99, 12, 0.} --------------------- 2. Sur une feuille de papier millimétré, placer dans un repère convenablement choisi les points dont les coordonnées (x ; f (x)) figurent dans le tableau ci-dessus et tracer la courbe ainsi obtenue. 3. Résoudre graphiquement les équations: f (x) = 500 et f (x) = 1000 ------------------- f(x)=500 ==> x= 0.93 et x= 8.71 f(x)=1000 ==> x=2.5 et x=6.10 ------------------- Part II L'examen de cette courbe laisse entrevoir que le volume est maximal pour une valeur x0 de x. 1. En utilisant la courbe précédente, indiquer entre quelles valeurs entières est comprise cette valeur x0. ------------------- entre 4 et 5 ------------------- 2. Donner le tableau de valeurs de la fonction f sur [4 ; 4,5] avec un pas de 0,1. Que constate-t-on? ------------------- lx={4., 4.1, 4.2, 4.3, 4.4, 4.5} ly={1156., 1157.18, 1157.35, 1156.53, 1154.74, 1152.} le maximum du volume est obtenu pour une valeur de x comprise entre 4.1 et 4.2 ------------------- 3. Dresser le tableau de variation de la fonction f. ------------------- x………0……………………….≈4.15………………………….12.5 f(x)……0….croissante…….Maximum…..decroissante…….0
  2. 3 points
    Denis CAMUS

    Suppression de compte

    Zola est arrivé-é-é Sans s'presser -er-er Le grand Zola Le beau Zola Avec son sabre et son beau lasso.
  3. 3 points
    Nègrepierre

    Mémoire de la 2nde guerre mondiale

    Bonjour Solène, Ne jetons pas la pierre à l'école... même si il y aurait beaucoup à dire, notamment en histoire. La grande difficulté est que l'enseignement de l'histoire, aujourd'hui, est soumis aux schémas politiques d'aujourd'hui. Il y a les collaborateurs d'un côté, les résistants de l'autre, les premiers étant, nous dit-on, plus nombreux que les seconds avec cet a priori : tout non résistant est un collaborateur. Or ceci est totalement faux. Certes, il y a eu beaucoup "d'attentistes". Mais beaucoup d'autres, au jour le jour, traînaient les pieds notamment dans les administrations et les services publiques. Quant à la résistance, elle a été plurielle. Dans ton résumé, on a l'impression que les communistes ont "récupéré" la résistance alors qu'à cause du pacte germano-russe ils n'y avaient pas participé. Or, beaucoup de communistes ont été d'authentiques résistants et cela dès avant l'envahissement de l'URSS par Hitler. N'oublie pas que le PCF (parti communiste français) a été interdit immédiatement après l'armistice. Ma professeure de français en 1949 était une authentique résistante de la première heure, déportée à Dachau et qui en était revenue par miracle tuberculeuse au dernier degré et sauvée de justesse. C'était, depuis l'avant guerre une militante communiste convaincue et qui l'est restée après mais l'a quitté lorsque les crimes de Staline ont été connus. Bien sûr, le PCF, comme à son habitude, a beaucoup gonflé les chiffres : on peut estimer à 3000 (et non 75 000) les communistes fusillés. Mais ce chiffre est très aléatoire. L'article de wiki sur le PCF n'est pas mal fait, même s'il y a des aspects critiquables. Quant aux déportations des juifs, il faut, là aussi en voir la réalité. Elle est importante, mais la moins importante de tous les pays occupés par l'Allemagne. Voici un extrait de l'article Shoah en France https://fr.wikipedia.org/wiki/Shoah_en_France, incomplet mais fiable et dont voici un extrait : Grâce à l'existence d'une zone non occupée permettant de se soustraire aux mesures d'extermination prises par les Allemands, grâce aussi à l'aide de nombreux Français souvent restés anonymes, les trois quarts des Juifs vivant alors en France survivent (90 % si l'on fait référence aux Juifs de nationalité française, 60 % si l'on se réfère uniquement aux Juifs étrangers), un taux important comparés à d'autres pays occupés d'Europe, tel la Belgique qui n’a compté que 55 % de survivants et les Pays-Bas 20 %21. Malgré cela, 74 182 des 330 000 Juifs présents en France sont déportés, dont 11 000 enfants et 55 000 étrangers. Seulement 3 % des déportés juifs de France vers les camps de la mort survivent22. À ces chiffres, il faut ajouter les 1 200 Juifs assassinés par la police allemande ou ses complices français, et les 3 000 autres Juifs morts d'épuisement ou de maladie dans les camps français. On arrive ainsi à plus de 76 000 victimes juives. Bien sûr, je ne minimise pas les déportations : mon grand-père était juif, a été déporté de 41 à 44 et en a réchappé par miracle... Mais il faut regarder les faits tels qu'ils sont, ni les minimiser, ni les surinterpréter.
  4. 3 points
  5. 3 points
    chloém

    Salle de discussion libre pour tous : 1

    Jeux de mots sur "rien" qui peut être tout. La chanson entière ne dit pas rien...Et j'aime bien.
  6. 2 points
    anylor

    Histoire age de la terre

    bonjour Volcano, J'aide si je peux et si ça me convient sinon je passe mon chemin, mais je ne suis pas sur le site pour porter un jugement sur les élèves.
  7. 2 points
    moîravita

    procédé

    C'est une phrase attribuée à Dieu, Jahvé , ou le Créateur qu'on retrouve dans la Bible : "Je suis celui qui est" : c'est à dire le seul qui existe et crée l'existence . L'utilisation du verbe "être" est absolue (renseigne-toi) . Le procédé est surtout grammatical : Sujet (Je) , attribut ( pronom celui), complété par une relative (qui est) . Affirmation de l'existence unique du "je". C'est ce que je comprends . Remplace par une autre personne grammaticale et la magie disparaît :" Tu es celle qui me convient , Vous êtes ceux qui me soutiennent" , etc . Dédoublement du sujet en une troisième personne (celui, celle, ceux)
  8. 2 points
    Calliclès

    Philosophie, poser un problème, TS

    C'est peut-être un peu tard pour répondre. Je serai tenté de dire: 1) Comment la nature peut-elle commettre des erreurs alors qu'elle est par définition le processus naturel qui fait advenir tous les vivants? Est-ce que la notion d'erreur ne serait pas un jugement de valeur culturel plaqué sur des phénomènes naturels? Si c'est naturel, comment cela peut-il être une erreur? Thèse 1: la nature ne commet pas d'erreur, parce que c'est la nature. Citer n'importe quel philosophe préscientifique qui pense que dieu a créé le monde: la nature ne comporte pas d'erreur parce qu'elle porte la perfection divine (c'est un peu crétin, mais une part considérable de l'humanité pense comme ça, donc il faut le citer, ne serait-ce que pour le critiquer ensuite). Thèse 2: La nature est bourrée d'erreurs qui se résolvent de façon brutale et catastrophique: la rencontre des plaques tectoniques crée des séismes, les épidémies font que certains virus exterminent une population qui permettait au virus de se reproduire, certaines espèces évoluent d'une façon qui les blesse (les biologistes appellent cela une exaptation, comme la queue du paon qui lui permet de mieux faire la cour aux femelles, mais l'empêche quand même d'échapper à certains prédateurs). [troll] D'ailleurs, Donald Trump et Kim Kardashian existent, est-ce que ce ne sont pas d'énormes erreurs de la nature? [/troll] 2) L'art est-il universel? L'oeuvre d'art peut-elle dépasser sa culture d'origine? L'art est-il exclusif et excluant? Thèse 1: Oui, une oeuvre d'art n'a de sens que dans un certain contexte, sinon elle perd beaucoup (d'ailleurs, quand je lis les mythologies de peuples anciens et éloignés, je ne pige pas grand-chose alors que c'était le fondement de leur système de croyance pendant mille ans). Thèse 2: l'art est au contraire révélateur d'une sensibilité universelle (et d'ailleurs, quand j'écoute du Mozart ou que je lis l'Odyssée d'Homère, c'est vachement bien, alors que tous les gens pour qui ces oeuvres ont été créées sont morts depuis un bail). 3) /!\ C'est un problème de droit international ou de géopolitique plus que de philo. La notion de droit peut-elle être étendue à un groupe de personnes? Le droit d'une population peut-il se comparer au droit individuel? Thèse 1 : Non, car la responsabilité est individuelle, donc le droit aussi et cette extension est peut-être pensable, mais pas très applicable en pratique. Thèse 2: Le droit collectif existe lorsque que l'on perd le compte des cas individuels: exemple au hasard... la reconnaissance de la Solution Finale (ou Shoah) comme un crime contre l'humanité (une catégorie légale qui n'existait pas auparavant). Et plus proche de nous: les associations de consommateurs utilisent des recours collectifs contre certains industriels. 4 ) /!\ C'est un sujet dont la formulation incite à répondre "non", donc mal formulé. La technique est-elle la condition de tout progrès? Il a-t-il un rapport entre progrès moral et progrès technique? La technologie rend-elle la société meilleure? Il va falloir convoquer Rousseau et Marx, à l'évidence. Thèse 1: Non, bien sûr, les progrès du vivre-ensemble, de la pédagogie, du droit, sont des progrès moraux qui ne semblent pas corrélés au progrès technique. Thèse 2: L'économie et la production étant le fondement de ce qui est disponible dans la société, un progrès technique entraîne immédiatement une modification de la production et de la disponibilité des biens, donc une modification des façons de vivre. A partir de là, les peuples justifient ces façons de vivre par des raisonnements a posteriori: la morale (exemple: un peuple de pêcheurs vénère un dieu marin (disons Poséidon chez les Grecs), ce n'est pas leur religion qui leur ont permis de perfectionner les techniques de pêche, mais les techniques de pêche qui ont orienté leur culture dans cette direction, la technique façonnant l'économie puis la morale). 5) /!\ Puisque le sujet demande "en quel sens?", il n'y aura pas d'antithèse ici, mais plusieurs propositions de réponse. L'homme appartient-il à la nature? La culture humaine est-elle un phénomène naturel? Thèse 1: L'homme n'est pas naturel parce qu'il utilise trop de moyens techniques depuis trop longtemps: c'est un être qui vit dans un environnement artificiel parce qu'il adapte la nature au lieu de s'y adapter. Thèse 2 : l'être humain pratique une morale, donc une entraide permanente, qui l'amène à contrecarrer le destin naturel des individus par l'entraide sociale: les malades sont soignés, les vieux entretenus, les handicapés soutenus. La sélection naturelle ne s'applique plus vraiment au sein de la société grâce à la solidarité: l'humain a donc aboli un phénomène naturel.
  9. 2 points
    Micheline

    Analyse d'oeuvre : histoire des arts

    L'oeuvre étudiée est une photographie est une expression maladroite l'oeuvre étudiée , à partir de photographies et de recherches sur internet... l'utopie d'Auroville: des vidéos sur le net çà pourrait t'intéresser
  10. 2 points
    Am@ndine

    Platon,Gorgias rhétorique

    Platon dénonce l'incapacité des personnes à discuter c'est-à-dire à avoir une véritable conversation c'est-à-dire à se parler dans le but moralement louable de s'instruire mutuellement. La plupart des personnes au lieu de discuter se disputent. Ce qui distigue la conversation de la dispute c'est la finalité de cette dernière : la personne vise à avoir raison et ne donne en fait aucun crédit aux paroles/arguments d'autrui. C'est un dialogue qui devient vite un dialogue de sourd et un dialogue violent. Platon hésite à poursuivre avec Gorgias car il ignore qu'elle est sa conception du dialogue. Il ignore si l'intention de Giorgias est d'avoir raison à tout prix ou bien de s'instruire par la conversation. Ici s'oppose l'attitude du sophiste (qui par le dialogue veut le pouvoir; incarnée par Gorgias) et celle du philosophe (portée par Platon qui par le dialogue cherche la vérité).
  11. 2 points
    chloém

    accord du participe passé avec avoir

    Ben oui, on n'est pas poètes, on n'a pas obtenu notre licence, snif! Pour en revenir à la faute de Blanquer, avec "en" la règle en fait est fluctuante (Amandine, tu as de bons souvenirs!) Voici ce qu'en dit le TLFI: C'est moi qui ai souligné. On va finir par croire que je défends le ministre! En tout cas, ça devrait le faire réfléchir sur la complexité de la langue... Et puis cela montre aussi à quel point les dérogations aux règles peuvent passer inaperçues, alors même qu'il y a simplification. Seulement voilà, on simplifie par petits bouts et plus personne ne s'y reconnait!
  12. 2 points
    solene2019

    MERDE pour demain

    Merci beaucoup de penser a nous !!!!
  13. 2 points
    Nègrepierre

    Mémoire de la 2nde guerre mondiale

    Bonjour Mamy, Je n'ai pas voulu ôter toutes les illusions de Solène2019... mais vous avez raison. Ceci dit, ce n'est pas vraiment la raison pour laquelle de Gaulle ne voulait pas de l'Angleterre dans l'UE... Il n'empêche qu'en juin 40, sans Churchill, de Gaulle n'aurait rien pu faire du tout. Pensons aux forces politiques qui trouvaient le Führer fréquentable. A Munich, Neville Chamberlain, toujours plein d'illusions, n'hésite pas à affirmer que le Führer «est un homme sur qui l'on peut compter lorsqu'il a engagé sa parole». Il faut dire que la France avait trahi sa parole : nous avions signé un traité avec l'Angleterre disant que nous ne ferions pas d'armistice séparé... et Pétain s'est assis royalement dessus. N'oublions pas cet épisode : .
  14. 2 points
    Liu

    Preparation BAC

    Les enseignements de Socrate n'étaient des cours; Socrate était un orateur de rue si on peut dire : il discutait avec ceux qu'il rencontrait. Les échanges étaient oraux et ce faisaient au fil des rencontres, des intepéllations, d'où l'absence d'écrits car l'enjeu était dans la confrontation immédiate plus que dans le souci de laisser une trace écrite. Ce qu'a tout de même très bien fait Platon. Pour Socrate/Platon , le plus important à retenir c'est bien ce que tu as écrit : l'ironie socratique, la maieutique et savoir présenter au besoin le mythe de la caverne et sa signification. Tu peux citer sans problèmes des philosophes récents. La question que tu dois te poser lorsque tu utilises une citation c'est : est-ce que cela sert mon argumentation ? Est-ce que mon choix de citation est pertinent par rapport à ce que je veux montrer ?
  15. 2 points
    Liu

    La question qui fâche...

    Merci Moiravita pour votre message ! Ce qui me console un peu c'est qu'apparemment mon professionalisme n'est pas en cause. Ce n'est pas mon attitude qui a provoqué la rupture du contrat mais des causes qui ne dépendent pas de moi comme dirait l'autre. Je ne sais pas pour autant si "c'est un mal pour un bien" dans la mesure où je n'ai aucun plan B professionnel. De ce fait, j'aurais préféré un "pas grand-chose" professionnel plutôt qu'un "rien du tout." Je vais me remettre à chercher un emploi dès maintenant (dans n'importe quel domaine) avec de la chance, je ne resterais pas longtemps au chômage.
  16. 2 points
    corcega

    Mémoire de la 2nde guerre mondiale

    Très intéressant toutes ces informations ! Merci du partage de votre culture historique
  17. 2 points
    Nègrepierre

    Mémoire de la 2nde guerre mondiale

    Bonjour Solène, J'ai un petit moment avant de partir. Je précise donc un peu. Il y a une ambiguïté lorsque tu parles des relations entre de Gaulle et les américains. Les américains n'ont jamais soutenu ni aimé de Gaulle. Malgré des relations tendues et parfois conflictuelles, c'est Churchill qui a soutenu de Gaulle en lui permettant d'installer à Londres son gouvernement provisoire. Les américains ont soutenu tant que ça a été possible le général Giraud, puis ils ont essayé de concilier Giraud et de Gaulle. Giraud avait d'abord reconnu Vichy tout en étant à Alger... Mais si tu veux te faire une idée de la complexité de la situation entre 40 et 44, lit l'article de wikipédia sur le Général Henri Giraud. L'appel du 18 juin de de Gaulle n'a pas été pratiquement entendu en France : les postes de Radio étaient encore assez peu nombreux et écouter la BBC relevait de l'exploit... Ce n'est que peu à peu que l'existence de de Gaulle et son action se sont diffusées. Un dernier point pour ce matin : les américains avaient bien l'intention de faire de la France une colonie américaine. Ils avaient prévu une monnaie qui a effectivement servi dans les premiers mois après la libération, concurremment à la monnaie française. Ils avaient aussi imprimé et mis en service une série de timbres-poste : la série Arc de Triomphe. Pour éviter que la France soit satellisée par les américains, de Gaulle a dû maintenir en poste de nombreux membres de l'administration française (préfets, notamment) pour éviter que les américains ne prennent en main l'administration de la France. A cause de cela, l'épuration de la haute fonction publique ne put être faite qu'en demi-teinte... A suivre, si ça t'intéresse.
  18. 2 points
    Mamy

    La question qui fâche...

    C'est parce qu'on a une vision négative du handicap. Pour avoir beaucoup fréquenté les enfants handicapés, le fait pour eux de le savoir, leur permet de compenser leur handicap. Comment expliquer à ce petit garçon pourquoi il a droit à une AVS? Comment réagirez vous le jour où un autre enfant le lui dira , peut être un peu violemment?
  19. 2 points
    Liu

    Plans en philosphie

    Bonjour, Ta demande est vague. De ce fait, il est difficile d'y répondre. Pour parvenir à dégager le plan d'une dissertation, il faut avoir fait tout un travail préalable. 1. Il faut d'abord avoir défini les termes du sujet c'est-à-dire trouver les différentes significations que peut avoir un même mot, distinguer les mots du sujet de synonyme pour essayer de saisir les nuances entre les termes. 2. Ce premier travail doit pouvoir te permettre de voir apparaître un paradoxe : le paradoxe apparaît lorsque tu peux répondre oui ET non à la question qui t'est posée sans te contredire. Tu peux répondre oui et non en fonction d'un sens différent donné à un même mot du sujet. Exemple : la liberté est-ce l'absence de règles ? Si je définis la liberté comme absence de contraintes sociales (d'interdits) et si je définis les règles comme des limites que l'on m'impose alors je peux soutenir l'idée que la liberté (faire ce que je veux, comme je veux) est liée à l'absence de règles. Mais SI je définis la liberté comme capacité de vivre avec autrui et SI la règle est définie comme une protection contre l'arbitraire d'autrui et l'usage de sa force contre moi ALORS je peux soutenir la thèse inverse à savoir que l'existence de règles me rend libre car elle me préserve de l'arbitraire. 3. Ces significations vont être le support de tes différentes parties. Sur le modèle : oui... Mais... Enfin... Souvent, on part pour la première partie de l'opinion la plus courante, la plus commune, la plus spontanée. Puis on la nuance dans la seconde partie et enfin on cherche dépasser le paradoxe entre les deux premières parties. Voilà comment personnellement je procède pour construire des plans et plus largement une réfléxion sur un sujet.
  20. 2 points
    Teikos

    Figures De Styles, Procedes

    Je mets à votre disposition cette synthèse qui devrait se révéler très utile pour vos commentaires. Bien entendu, vous êtes libres de l'exploiter comme bon vous semble. Si vous avez des questions à poser, j'y répondrai avec plaisir et si vous remarquez des oublis, n'hésitez pas à me le signaler. Cette fiche sera régulièrement actualisée, en fonction des difficultés que vous rencontrerez pour analyser un effet stylistique particulier. INTERPRETATION DES FIGURES DE STYLES ET PROCEDES RHETORIQUES LA PONCTUATION, LES MODALITES: - les points de suspension peuvent exprimer l’hésitation, laisser sous-entendre une idée (registre ironique). - les phrases exclamatives traduisent le plus souvent la surprise, mais également la vivacité d’un sentiment ressenti (la joie, la tristesse, l‘énervement...). Idem pour les interjections (oh!....). - les phrases interrogatives peuvent inviter à la réflexion (question oratoire pour les registres épidictique et polémique par exemple), exprimer un doute, une perte des repères. Le registre polémique peut aussi s’exprimer par l’emploi d’apostrophes (adresse directe au destinataire. ex: toi! Untel! ...) - l’emploi d’injonctions et du mode impératif témoignent de la supériorité d’un personnage par rapport à un autre (au théâtre notamment, ou dans un discours au style direct), invitent un lecteur à la réflexion (registre épidictique (blâme le plus souvent)), le prennent à témoin,tente de lui enseigner des valeurs (registre didactique)... LES FIGURES DE L’ANALOGIE proposent généralement une vision poétique d’une notion. L’image ainsi trouvée n’a jamais été choisie au hasard, mais elle souhaite suggérer une vision différente de la réalité. - Comparaison: avec l’emploi d’un outil de comparaison (comme, tel que, pareil à....) - métaphore (comparaison implicite, sans outil de c.) : “ses ailes de géant l’empêchent de marcher” (L’albatros, Baudelaire): le géant (l’albatros)= le poète ; ses ailes = son talent, son décalage avec les autres hommes. Par l’image de l’albatros, on suggère également la liberté caractéristique d’un oiseau, son pouvoir presque surnaturel de pouvoir voler qui a été longtemps recherché par tous les hommes. - métonymie: évoquer un élément en le désignant par un autre élément qui lui est lié. Ex: boire un verre (on ne boit pas le verre, mais son contenu). la synecdoque: désigner le tout par une partie du tout (ou l’inverse): ex: les voiles sont de retour (= les bateaux à voiles). On insiste sur la légéreté de ces bateaux à voiles, leur grâce... LES FIGURES DE L’OPPOSITION (antithèse, oxymore, chiasme, paradoxe) évoquent une contradiction qui peut être intérieure (registre lyrique), qui peut dénoncer les imperfections d’un système (ex: melancholia, poème d’Hugo, dénonce par l’emploi d’antithèses le sort des enfants qui travaillent; registre épidictique, polémique). antithèse: opposition de deux termes (qui sont par conséquent des antonymes) oxymore: rapprochement de deux termes de sens contraire dans une même expression: exemple: “une obscure clareté” chiasme ( son “k” ) : opposition “croisée” de quatre termes: le 1er s’oppose au 4ème et le second au troisième. ex: La neige fait au nord ce qu'au sud fait le sable (Hugo) paradoxe: idée qui semble inconcevable, parce qu’elle contient une opposition, s’oppose aux lois de la nature, de l’esprit humain... PARALLELISMES: Ils jouent souvent un rôle argumentatif, ou cherchent à attirer la pitié (registre pathétique), accentuer la détresse d’un personnage, montrer qu’une situation n’a aucune issue positive envisageable (registre tragique)... Ex: Anaphore (répétition d’un même terme en début de phrase/vers), répétition, parallélisme de construction (plusieurs phrases sont construites d’une même façon), paronomase (rapprochement de deux mots aux sonorités très semblables mais qui n’ont, a priori, rien à voir)...
  21. 2 points
    Barbidoux

    Problème trigonométrie

    il suffit d'écrire tan(12*π/180)=h/(x+200) et tan(35*π/180)=h/x et de résoudre le système d'équation obtenu
  22. 2 points
    Nakky

    Commentaire a ma fille de Victor hugo

    Retient Celà n'abondonne pas Un petit jaime si t'est d'acc dans mon profils mdr j'rigole
  23. 2 points
    bgdg

    Dissertation

    Merci beaucoup
  24. 2 points
    Liu

    Explication de texte

    Bonjour, Qu'est-ce que le divertissement pour Blaise Pascal ? Qu'est-ce qui y est recherché ? Plus largement, qu'est-ce que cela revèle sur la condition humaine ? En complément, tu peux lire ceci pour mieux saisir la thèse : http://www.philolog.fr/le-divertissement-pascal/
  25. 2 points
    moîravita

    Salle de discussion libre pour tous : 1

    Merci, Liu , pour ces voeux de bonne rentrée qui s'adressent à tous les membres de ce forum. Je te souhaite moi aussi un épanouissement dans ta nouvelle tâche et j'ai confiance : ta volonté de bien faire, ton enthousiasme, ton empathie et cette humilité que j'apprécie porteront tôt ou tard leurs fruits . Tu as compris que la vocation de ce forum était avant tout d'apporter de l'aide aux lycéens, étudiants de toutes disciplines , non un espace pour y exhiber des connaissances livresques inaccessibles aux jeunes en difficulté , non un moyen de les renvoyer pour exécuter leurs devoirs , sauf exception, sur un site internet, et je te remercie pour ta générosité et ton empathie à publier des fiches qui pourraient les aider . Que ta rentrée soit à la hauteur de tes espoirs .
  26. 2 points
    moîravita

    Gèrer le stress des oraux : des conseils

    Ou dans des positions scatologiques !!! . Oui, tu vas entrer en scène , comme dans une arène, avec un oeil qui te regarde, une oreille qui t'écoute , et un jugement à la clé . Pense que tu vas jouer dans une pièce de théâtre , comme bien d'autres étudiants, et que , si tu oublies une phrase, si tu as un trou de mémoire, il vaut mieux le remplir par une boutade … Cela prouvera que tu maîtrises la situation . Rien n'est jamais si merveilleux ni si dramatique qu'on le croit . Bonne m… à toi, Liu .Avec tes connaissances , ton zèle , ton enthousiasme finiront par gagner . A bientôt .
  27. 2 points
    moîravita

    Gèrer le stress des oraux : des conseils

    Salut, Liu , Rien de tel que l'humour pour déstresser . Imaginer le prof aussi dans une situation plus que délicate ! Et penser à rire , même devant lui . C'est con, mais cela m'a toujours aidée et valu une bonne note … j'y allais comme à un rendrez-vous entre amis, un peu à côté de mes pompes : rien n'est jamais définitif ! Bien respirer, bâiller, sourire, un zeste de folie … et advienne que pourra ! Avec mes pensées d'encouragement .
  28. 2 points
    OOma

    Et le café?

    Aïe, aïe, aïe....
  29. 2 points
    Mr PAPILLON

    Fusionner des PDF dans un seul fichier

    Re. Pour obtenir l'icône de "PDF Sam Basic" sur le bureau, dans W10 : Démarrer >> Faire défiler tous les programmes jusqu'au programme PDF Sam Basic >> Clic Gauche pour ouvrir le dossier >> Sur la première ligne, tu as l'image de l'Icône >> Tu déposes ton pointeur sur l'image >> Clic et maintenir le clic >> Déplacer le pointeur avec l'image de l'icône sur le bureau >> Lâcher le clic, c'est fini.
  30. 2 points
    Mamy

    Et le café?

    Pas de pb, j'ai un bon antivirus.
  31. 2 points
    corcega

    Un truc pour problématiser en philo

    Super ressource pédagogique ! Ce serait bien de l'épingler.
  32. 2 points
    chloém

    Corpus : la guerre des sexes.

    Je te le souhaite
  33. 2 points
    chloém

    Corpus : la guerre des sexes.

  34. 2 points
    corcega

    question

    Bonjour, Qu'est ce que tu n'as pas compris ? Ce n'est pas très compliqué pourtant... Pour demander de l'aide, tu vas sur la section adaptée, ''Commencer un nouveau sujet'', et tu poses ton problème. Mais bien sûr, on ne fera pas les devoirs à ta place. Ici on aide et on corrige. Donc avant toutes choses, postes ton travail pour que les contributeurs t'aide. Si tas d'autres questions plus précises, n'hésites pas.
  35. 2 points
    Fée Viviane

    Salle de discussion libre pour tous : 1

    Madame. Le principe d'un forum d'aide aux devoirs n'est-il pas la multiplicité des réponses qui en règle générale sont complémentaires, et non pas postées par d'autres pour vous désobliger. Il me semble que vous pourriez accueillir les nouvelles venues comme il se devrait. Sans vouloir vous être désagréable, je pense, les connaissant, que ces personnes sont aussi qualifiées et compétentes que vous, ne croyez-vous pas ? Alors, acceptez de bonne grâce, la présence des nouvelles venues qui viennent aimablement renforcer les effectifs d'e-Bahut, qui au vu du nombre croissant de demandes restées sans réponses, laissent apparaître ouvertement un déficit certain en aidantes et aidants. Bien à vous.
  36. 2 points
  37. 2 points
    Filousophe

    j'ai un problème avec la correction de mon devoir

    Voici pour vous permettre de mieux juger votre copie, un corrigé de l'introduction du problème et de l'argumentation, ainsi qu'une présentation des démarches de l'opinion et de Hegel pour vous permettre de mieux comprendre le texte. Tout homme a des idées, ou plus exactement se fait des idées sur le monde, la société et surtout lui - même. Face à l’opinion, la tâche du philosophe est de l’analyser, de lui donner son sens commun, mais aussi de la corriger, voire éventuellement de dénoncer ses effets pervers ou ses conséquences dangereuses et de lui donner un sens philosophique. Ainsi quels sens peut-on donner à l’expression : c’est plus fort que moi » utilisée par l'opinion pour justifier sa passivité face à des aléas, circonstances ou déterminations diverses? Il faut savoir si , comme le croit l'opinion, l’homme a en lui des sources d’aliénation si puissantes qu’elles le dépossèdent de sa liberté ou si au contraire, comme le soutient Hegel, il possède un pouvoir de maîtrise lui permettant de garder sa liberté et l'entière responsabilité de ses actes. L’enjeu est d’importance car il s’agit rien moins que de la liberté de l’homme et de sa responsabilité morale. * L’objectif que poursuit Hegel dans ce texte est de corriger une opinion en remettant en cause la vision qu’elle se fait de l’homme. Elle le définit comme être passif, soumis à des forces externes ou internes. Il y substitue sa propre thèse qui constitue l’idée maîtresse du texte : l’homme en tant que raison a toute liberté d’acquiescer à tel mobile ou de refuser telle circonstance, de les assumer ou non. Cette thèse affirme ainsi le pouvoir et la volonté de l’homme et par là sa liberté et son entière responsabilité de ses actes.. Le texte fonctionne sur une série d’oppositions conceptuelles entre l’idée que le sens commun se fait de l’homme, un être passif, effet de causes externes ou internes, aliéné et non-libre et ce qu’est en réalité l’homme, un être actif, cause de soi, libre. Dans sa démarche d’analyse critique d’une opinion courante, Hegel mène par un raisonnement inductif à sa conclusion , qui constitue sa thèse. Hegel commence par énoncer l’opinion qu’il va corriger, en affirmant nettement son statut d’opinion. Il la radicalise en élucidant ses postulats et il amorce sa réfutation en introduisant une objection. Il la pousse dans ses conséquences en la transformant en thèse philosophique, en énonçant ses présupposés. Il réfute ce fondement philosophique de l’opinion en y substituant sa thèse. Il démontre ainsi l’erreur de l’opinion, sa méconnaissance du moi. Elle oublie la capacité réflexive de l’homme. Il démasque sa fonction justificative : elle sert d’alibi pour excuser nos démissions. On peut ramener le raisonnement de Hegel à un raisonnement en trois propositions : On croit que l’homme est passif, soumis à la force des choses ou le jouet de ses pulsions. Or en réalité il est aussi et surtout actif. La nécessité, externe ou interne ne joue pas un rôle déterminant. Donc l’homme est libre, sa conduite ne dépend que de lui. Notre conduite, nos actes ne dépendent que de nous-mêmes et non des circonstances qui nous entourent. Le vouloir de l’homme est parfaitement libre. Hegel rejette la force des choses, tout appel à une simple relation de causalité. L’homme est un être capable de réflexion et les circonstances et les mobiles ne font que refléter notre vouloir. Le caractère actif du vouloir. La nécessité des choses ne joue pas un rôle déterminant, la conduite de l’homme ne dépend que de lui. Dans le texte de Hegel, c’est un discours du moi sur lui-même, l’image de soi que le sens commun se donne à lui-même et donne aux autres L’opinion saisit une part de la réalité. Elle est consciente que des déterminations internes (mobiles, pulsions, entraînements affectifs) ou externes (circonstances, la force des choses) peuvent constituer des obstacles à l’action libre. Mais elle surestime l’importance de ces éléments et méconnaît les pouvoirs dont dispose l’homme. L’opinion survalorise l’affectivité au détriment de la raison, le monde extérieur au détriment de la puissance du moi. Elle méconnaît le rôle du jugement qui permet d’acquiescer ou de refuser, le rôle de la volonté. On se croit déterminé, alors qu’en fait on est libre. On croît être un simple vivant parmi les vivants, soumis à la nature. En réalité l’homme est toujours actif. C’est lui qui donne sens, qui détermine ce que les mobiles, circonstances feront de lui, le pouvoir qu’ils auront sur lui.Il y a dans l'opinion une méconnaissance de soi, une méconnaissance du monde, du rôle des déterminations sur l’être humain. MOI MONDE Trop d’importance accordée aux mobiles Trop d’importance accordée aux affectifs, ignorance du rôle de l’activité déterminations externes : évènements, intellectuelle, du jugement, de la conscience, circonstances de la volonté, de l’essence de l’homme : il est réflexion. Démarches du philosophe Hegel va analyser ce discours de l’opinion sur la prétendue dépendance de l’homme et d’abord il va radicaliser l’opinion, la transformer en thèse philosophique en dégageant ce qu’elle implique. Il remet en cause le principe sur lequel elle repose. L’opinion ne prend pas en cause l’activité du jugement et le rôle de la volonté dans la prise en charge des déterminations internes ou externes par le moi. Hegel énonce les présupposés philosophiques de l’opinion et les réfute en précisant l’idée de causalité il va problématiser l’opinion en montrant son ignorance de l’essence de l’homme : l’homme par essence est un être qui possède la réflexion. De ce fait il peut surmonter les obstacles. L’homme de sens commun s’affiche comme être faible. Il prétend qu’il a été entraîné. Ne faut-il pas voir là de la mauvaise foi ? Elle présente le moi comme un être faible, irresponsable, balloté par des forces plus fortes que lui, une victime des emportements ou des circonstances. « Cela n’est pas de ma faute, c’est plus fort que moi, je n’ai pas pu m’en empêcher… » Hegel va dénoncer cette auto-illusion et démontrer qu’en croyant se disculper, qu’en se présentant comme un être faible, dépendant, l’homme en fait se cherche des alibis, il cherche à se justifier et à fuir ses responsabilités. Hegel substitue alors sa thèse philosophique à l’opinion en affirmant le pouvoir de l’homme et par là sa responsabilité pleine et entière. C’est l’homme et lui seul qui accorde aux déterminations le pouvoir qu’elles auront sur lui. Ainsi celui qui se croit faible est en réalité fort. L’opinion ne saisit que ce qui est manifeste, ce qui se passe dans l’instant. Elle ignore la personne dans sa dimension réflexive et volontaire, elle exagère l’importance de la sensibilité à laquelle elle réduit trop souvent le moi. Le philosophe lui, sait. Il est capable d’analyser la réalité, de reconnaître l’essence de l’homme.
  38. 2 points
    Filousophe

    j'ai un problème avec la correction de mon devoir

    Voyons maintenant la présentation de l'argumentation. C'est la un point positif de votre travail, vous essayez de respecter la démarche: présentation du problème et de l'intérêt philosophique, puis présentation de l'étude ordonnée. « L'argumentation est structurée en deux étapes. Dans une première partie, il ( qui? Utilisation imprécise du pronom) montre (verbe flou, un philosophe démontre) que la volonté de l'homme est déterminée par les circonstances. Dans une seconde partie, il cherche ( terme qui rend imprécise ses idées) à établir que les circonstances ont un effet sur l'homme s'il leur accorde de l'importance. »( présentation trop vague qui ne restitue pas l'idée forte de Hegel, la liberté de l'homme face aux déterminations tant externes qu'internes.) Cette présentation est imprécise et vague. Elle ignore la démarche essentielle de Hegel et par là le problème.Vous n'avez pas lu avec précision la première phrase du texte. Vous devez être comme un artisan qui vient rendre visite à l'atelier d'un autre artisan. Vous le trouvez en plein travail, mais comme vous exercez le même métier, vous savez ce qu'il fait, ce qu'il a fait précédemment et ce qu'il va faire ensuite.Ainsi vous entrez dans l'atelier de Hegel, un penseur comme vous et vous le voyez faire. Immédiatement vous devez identifier sa pratique et en raisonnant savoir ce qu'il va faire. " On dit volontiers..."ces trois mots suffisent pour identifier la démarche du philosophe: c'est la démarche philosophique d'analyse critique d'une opinion courante reconnaissable à cette structure: première phrase renvoyant à l'opinion:" on dit que...on soutient volontiers...on croit que..., puis à la deuxième ou troisième phrase un terme introduisant la correction :"Mais en réalité, mais en vérité" Vous n'avez pas identifié le double discours du texte: le discours de l'opinion, on croit que..., et le discours du philosophe:" mais en réalité..." et par là le problème opposant deux réponses contradictoires: La volonté de l'homme est-elle soumise passivement à des déterminations tant externes qu'internes comme le croit l'opinion ou bien au contraire, comme le soutient Hegel, sa volonté lui permet d'affirmer sa liberté et la responsabilité de ses actes.Voila le problème posé, poser une question n'est pas poser un problème. Face à l'opinion courante, que fait un philosophe? d'abord il expose l'opinion, identifiée comme telle: voici ce que dit l'opinion. Ensuite il la corrige: voici en quoi elle est erronée, le philosophe peut mettre en évidence le mécanisme de l'erreur, démontrer ses conséquences théoriques ou pratiques négatives, il peut en faire une analyse fonctionnelle: l'opinion est erronée, mais elle a une fonction, un usage. Enfin le philosophe doit établir la réalité: voici ce qui doit être dit.
  39. 2 points
    bonjour, moi je ne sais pas trop utilisé le site et je crois que je fait des betises
  40. 2 points
    Liu

    Présentation

    Bonsoir à vous deux ! Merci ! Oui, je me souviens. Je me disais bien que ce papillon m'était familier, Heureuse de vous savoir ici et de pouvoir bénéficier de vos compétences ! Au plaisir de vous lire !
  41. 2 points
    moîravita

    EPI 5EME CHIMIE/FRANCAIS

    Sans former d'opinion sur ce "poème" commandé, je compte les pieds de tes vers . v. 1à 3 : OK : 12 pieds. v.4 il/lui/faut/ four/nir/une é/ner/gi/e/ de/ sé/choir (le e à la fin d'un mot compte s'il est devant une consonne) V;5 : 11 pieds (piq') le e reste muet à la fin d'un vers . v.8: 11 pieds (phas/en/do/ther/miq') V.11 . tous/en/sem.bl'/a/gi/ssent/sur /ses/beaux.cris/taux/ 11 Pieds. V.13 : 11 pieds : tu sais maintenant pourquoi . PS: La répétition de sublimation n'est pas adroite dans un poème . Bon courage . Bonne chance .
  42. 2 points
    moîravita

    Commentaire le Soleil, Baudelaire

    Recopié intégralement du net . Bravo!
  43. 2 points
    moîravita

    Réaliser une tirade

    Ce n'est pas de l'aide que tu demandes , mais la réalisation de ton devoir . Tu t'es trompée d'adresse .
  44. 2 points
    pzorba75

    Devoir de maths

    Ce sujet ne justifie pas d'être posté en pièce jointe. Il est facile à taper ce qui facilite le travail de ceux qui vont t'aider. Alors un premier effort taper le sujet et deuxième effort montrer ce que tu as fait. Sans effort pas d'aide! Le forum n'est pas un robot qui fera gratuitement les devoirs des paresseux qui traînent sur Internet.
  45. 2 points
    JRB

    Tâche finale sur l'immigration

    Bonjour, Comme je suis amené à l'écrire ici, trop souvent hélas, ce forum n'est pas un distributeur gratuit de réponses toutes faites. Autrement dit, tu n'obtiendras de l'aide que si tu commences par t'aider toi-même en postant le résultat de ton propre travail. Même si c'est incomplet et entaché de fautes, ce sera considéré comme une preuve de bonne volonté susceptible de t'attirer l'aide souhaitée. Au plaisir de te lire.
  46. 2 points
    Olivier0507

    chateau de cartes

    Je pense que le professeur attend au mieux que l'élève "intuite" le nombre de cartes nécessaires pour un château de n étages. Et même cela, c'est déjà très très largement hors programme, et l'intérêt pédagogique en est plus que limité du fait de la difficulté relativement au niveau. L'un des moyens les plus "simples" est de faire des dessins de châteaux pour différents nombres d'étages et de dénombrer le nombre de cartes horizontales et le nombre de cartes obliques nécessaires. Puis de généraliser une expression du nombre de cartes horizontales et obliques nécessaires au cas d'un nombre quelconque d'étages en s'appuyant sur ce que l'on a obtenu sur les exemples. (Voir en pièce jointe) Le nombre total de cartes pour un château de n étages est la somme du nombre de cartes horizontales nécessaires et du nombre de cartes obliques nécessaires soit n * (n-1) / 2 + n * (n+1)
  47. 2 points
    corcega

    Vacances

    Je vous souhaite à tous de très bonnes vacances, j'espère que cette année s'est bien passé pour vous, élèves comme profs. Profitez bien de l'été, et merci de m'avoir aidé pendant cette année scolaire
  48. 2 points
    Barbidoux

    Que Faire De Son Temps Libre ?

    1. Construire un tableau résumant la situation. 2. On choisit au hasard une personne parmi les 100 personnes interrogées. On considère les évènements suivant : - A : " la personne interrogée préfère le sport " : - B : " la personne interrogée est un homme ". a) Calculer les probabilités p(A) et p(B) ------------- P(A)=54/100=0.54 P(B)=60/100=0.6 ------------- b) Définir en une phrase l'évènement AB, puis calculer p(AB). ------------ P(A inter B)=la personnes interrogée est un homme qui préfère le sport= 36/100=0.36 ------------ 3. Définir en une phrase l'évènement AB, puis calculer p(AB) en utilisant : -------------- p(AB) = la personnes interrogée est un home et la personnes interrogée préfère le sport -------------- a) le tableau ; -------------- (60+18)/100=78/100=0.78 -------------- b) une formule -------------- p(AB) =P(A)+P(B)-p(AB)=60/10+54/100-36/100=78/100=0.78 --------------
  49. 2 points
    NayLearn

    Les Caractères, De La Bruyère - Questions

    Ou j'en suis : 1) Theodecte est arrogant.Ce texte est un portrait ironique du XVII eme siècle, qui reste actuel car de nos jours, il existe toujours des personnes arrogantes. 2) caractéristiques : stupide, impoli, bavard, prétentieux, insolant Voilà
  50. 2 points
    Barbidoux

    Exercice De Math 1ère S

    Partie A une entreprise cherche a promouvoir un nouveau produit. Le responsable de la pub estime que la probabilité qu'une personne, prise au hasard, en connaisse le nom après x semaines de pub est donnée par la formule : p(x) = 3x/( 4x+3) Attention à ne pas oublier les parenthèses . calculer p(3). En déduire la probabilité qu'une personne, prie au hasard ignore le nom du produit au bout de 3 semaines. ---------------------- p(3)=9/(15)=3/5=0,6 La probabilité qu'une personne, prie au hasard ignore le nom du produit au bout de 3 semaines vaut 1-0,6=0,4 ---------------------- 2. résoudre p(x)=0.5. interpréter ce résultat. ---------------------- p(x)=0,5=3*x/(4*x+3) ==> 2*x+1,5=3*x ==> x=1,5 Une personne sur deux connaît le nom du produit au bout d’une semaine et demie. ---------------------- 3. la formule donnant cette probabilité permet-elle de confirmer les affirmations ci-dessous? a) au lancement de de la campagne publicitaire, personne ne connait le produit. ---------------------- Vrai p(0)=0 ---------------------- b) au bout de douze semaines, toute personne interrogée connait le produit. ---------------------- faux seules 7 personnes sur 10 connait le produit (p(x)=0,7=70/100 ---------------------- Partie B f est la fonction définie sur [0;18] par : f(x)= 3x/(4x+3) 1) dresser le tableau de variation de f sur [0;18]. ---------------------- f’(x)=9/(4*x+3)^2 >0 quelque soit x -> fonction croissante sur [0,18] ---------------------- 2) C est la courbe représentative de f sur [0;18] et T la tangente à C au point d'abscisse 3 : a) déterminer une équation de T ---------------------- Equation de la tangente au graphe de f(x) au point d’abscisse a y=f’(a)*(x-a)+f(a) y=(1/25)*(x-3)+9/15=(x+12)/25 ---------------------- b) tracer T et C dans un repère orthogonal (O, \vec{i}, \vec{j}) en prenant pour unité graphiques : - 1cm sur l'axe des abscisses - 10cm sur l'axe des ordonnées ---------------------- ---------------------- Partie C 1. tracer sur le même graphique la droite d d'équation y= 0.66 ---------------------- ---------------------- 2. déterminer graphiquement une valeur approchée de : a) la durée nécessaire pour passer d'une probabilité de 0.6 à 0.66 ---------------------- (5,5-3)=2,5 semaines ---------------------- b) la durée nécessaire pour passer d'une probabilité de 0.66 à 0.72 ---------------------- (18-5,5)=12,5 semaines ---------------------- 3. l'entreprise a choisi d'effectuer une campagne publicitaire de cinq semaine et demie. L'étude précédente permet-elle de justifier ce choix ? expliquer ---------------------- Au bout de 5 semaines et demie 66/100 des personnes, prises au hasard connaissent le nom du produit ---------------------- A vérifier......
×
×
  • Créer...