Aller au contenu

Barbidoux

E-Bahut
  • Compteur de contenus

    12 591
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    379

Tout ce qui a été posté par Barbidoux

  1. Barbidoux

    Gauchers

    Qu'elle relation utilises tu pour déterminer l’intervalle de fluctuation au taux de 95% de la proportion de gaucher estimée à 0.13 dans le cas d'un échantillon de taille 93 ?
  2. Barbidoux

    distance

    au bout d’un temps t : - le train qui part d’Auxerre et roule en direction de Marseille se trouve à une distance d1 d’Auxerre qui vaut d1=200*t où t est le temps en heure. - le train qui part de Marseille et roule en direction d’Auxerre se trouve à une distance d2 d’Auxerre qui vaut d2=700-300*t . Les trains se croisent lorsque d1=d2 soit 200*t =700-300*t ==>t=1.4 h à une distance d1=200*1.4=280 km d’Auxerre et 700-280=420 km de Marseille.
  3. Barbidoux

    Gauchers

    2——————— L’intervalle de fluctuation au taux de 95% de la fréquence de gaucher vaut [0.13-1/√93; 0.13+1/√93] soit [0.026; 0.23] 3——————— La fréquence observée 15/93=0.16 se trouvant à l’intérieur de l’intervalle de fluctuation au taux de 95% l’échantillon est bien représentatif de la population.
  4. Barbidoux

    Suite

    Pour étudier le sens de variation d'une suite il faut étudier le signe de un+1-un (voir cours). On peut aussi étudier le sens de variation de la fonction f(n)=un associée à la suite lorsqu'elle existe.
  5. Barbidoux

    Suite

    un+1=un*(1-0.6*un)=un-0.6*un2 ==> un+1-un=-0.6*un2 <0 donc un est une suite décroissante
  6. un+1-un=(n+1)/(n+2)-n/(n+1)=((n+1)*(n+1)-n*(n + 2))/((n+1)*(n+2))=1/((n+1)*(n+2))>0 pour n>0 donc suite croissante —————————— f(x)=x/(x+1) f’(x)=1/(x+1)-x/(x+1)^2=1/(x+1)^2>0 donc f(x)est croissante et la suite f(n) l’est aussi.
  7. Non. La suite est croissante car un+1-un>0 pour tout n≥1.
  8. un+1-un=2*(n+1)2-(n+1)-1-(2*n2-n-1)=1+4*n >0 pour n≥1. La suite un est donc .....
  9. Barbidoux

    Définition D.L.

    l'ordre de dérivation va de pair avec l'ordre du développement limité. Si la fonction possède des dérivées continues jusqu'à l'ordre n+1 son développement limité s'effectue jusqu'à l'ordre n+1-1 c'est-à-dire n.
  10. Barbidoux

    Statistiques

    Q1=8.78; Q3=9; Mediane=8.885 Moyenne=8.94
  11. En disant cela je pensais à la démonstration de la dérivée de x^n dans le cas où x appartient à R et n à N Z ou Q.
  12. Oui après voir vu la formule du binôme de Newton permettant de developper (a+h)^n
  13. n appartenant à N* et x>1 x^n≥x vrai à l'ordre 1. On le suppose vrai à l'ordre n ==> x^n≥x à l'ordre n+1 puisque x>1 alors x^(n+1)≥x. La propriété étant héréditaire elle est valide pour toute valeur de n ce qui démontre que n appartenant à N* et x>1 ==> x^n≥x
  14. On sait que pour n appartenant à N* et x>1 alors x^n≥x donc lorsque x->∞ on en déduit que x^n-> ∞.
  15. Il suffit d'écrire f(x)=exp(x)/x^n=(exp(x/n)/(x/n))^n*(1/n^n) et d'utiliser la composition des limites lorsque x-> ∞
  16. Barbidoux

    Solution de créatine

    exact erreur de lecture des données de l'énoncé 4) On verse 5,0mL de solution aqueuse saturée de créatine dans une fiole jaugée de 100,0mL et on complète au trait de jauge par de l'eau distillée. Quelle est la nouvelle concentration molaire de la solution ? Le volume ayant été multiplié par 20 la concentration de la solution est divisée par 20 et vaut 0.65 g/L soit 0.65/131=0.0050 mol/L
  17. Barbidoux

    Continuité

    J'aurais dit ...
  18. Barbidoux

    Continuité

    a partir de la définition de la continuité d'une fonction en un point : Soit une fonction f définie sur un intervalle ouvert I. Soit a un élément de I. On dit que la fonction f est continue en a si et seulement si lim f(x) = f(a) lorsque x->a en conséquence : Une fonction f est continue sur un intervalle I si, et seulement si, f est continue en tout point de I.
  19. J'aurais dit que : soit à résoudre cos(x)≤1/2 si x appartient à [0,π] alors x≥arccos(1/2) <===> x≥π/3 ==> x appartient à [π/3,π] si x appartient à [-π,0] alors -x appartient à [0,π] et cos(-x)≤1/2 <==> -x≥arccos(1/2)<==> -x≥π/3 ==> -x appartient à [π/3,π] et donc x appartient à [-π,-π/3] finalement cos(x)<1/2 <==>x appartient à [-π,-π/3] U [π/3π]
  20. Dans le cas d'un alcool primaire on peut en l'oxydant obtenir un aldehyde puis transformer cet aldehyde en acide -CH2OH ==> -CHO ==>-COOH Dans le cas d'un alcool primaire on peut en l'oxydant obtenir une cetone -CHOH- ==> -CO- On ne peut pas oxyder un alcool tertiaire ------------------- Dans le cas d'un alcool primaire pour obtenir un aldehyde il y plusieurs manières de procéder. On peut utiliser un oxydant pas trop "fort" (oxydation ménagée) ou un oxydant fort mais dans des proportion stoechiométriques ne permettant pas d'aller jusqu'à l'oxydation transformant l'alcool en acide. Correction de coquilles ...
  21. L'oxydation des alcools primaires conduit à un aldéhyde ou à un acide selon la quantité et la "force" de l'oxydant en présence. Lorsque n(K2Cr2O7)<n(C2H5OH)/3 la transformation du proipanol en propanal est partielle on obtient mélange de propanol et de propanal Lorsque 2*n(C2H5OH)/3>n(K2Cr2O7)>n(C2H5OH)/3 on obtient un mélange propanal et d'acide propanoique Lorsque n(K2Cr2O7)>2*n(C2H5OH)/3 on obtient de l'acide propanoïque
  22. n(K2Cr2O7) ou n(Cr2O7^(2-) c'est la même chose puisque une mole de K2Cr2O7 donne une mole de Cr2O7^(2-) K2Cr2O7=Cr2O72-+2 K+
×
×
  • Créer...