Aller au contenu

maël - missme

Membres
  • Compteur de contenus

    755
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    44

maël - missme a gagné pour la dernière fois le 28 novembre 2018

maël - missme a eu le contenu le plus aimé !

5 abonnés

À propos de maël - missme

  • Rang
    Grand maître posteur

Informations

  • Classe
    Troisième
  • Sexe
    Garçon
  • Pays/Ville
    france

Visiteurs récents du profil

1 134 visualisations du profil
  1. maël - missme

    syntaxe

    Coucou chloé oui pléonasme : monter en haut, descendre en bas
  2. maël - missme

    rédaction

    Merci Moîravita c'est normalement celui de mes parents mais j'ai le droit de l'utiliser. Bonne soirée
  3. maël - missme

    rédaction

    Bonjour, pouvez-vous me corriger ma rédaction en rapport avec les thème de géographie : les aires urbaines ? Merci Vous vous sentez « dépaysé » en arrivant dans une ville. Racontez cette expérience. Vous décrivez les lieux que vous découvrez, vous évoquer vos impressions et vos émotions. Maintenant j'habite dans une ville tentaculaire , Lyon, moi qui n'ai vécu qu'à la campagne ! Il a bien fallu suivre mes parents puisque la mutation professionnelle de mon père nous a obligés à quitter notre village normand où tout le monde se connaît, se parle et s'entraide. Aujourd'hui, je dois explorer mon nouveau cadre de vie. Je vais repérer le collège où je ferai la prochaine rentrée scolaire. Je quitte notre appartement situé au dousième étage d'un grand immeuble dans une cité pas trop laide. Ce n'est pas le bocage normand et ses vertes prairies s'étendant jusqu'à l'horizon mais j'aperçois quelques arbres, des parterres de fleurs et un square tout proche. Après quelques minutes de marche, me voici dans la rue principale. Quelle foule ! Des gens pressés, agités, tristes sans aucune espression dans le regard. Des gens tous différents les uns des autres. J'arpente le trottoir, me fraie un passage. On me bouscule, sans s'excuser, on me dépasse par la droite, par la gauche ! Je peine à respirer, j'ai la tête qui tourne et j'ai le cœur qui bat. Je parviens à m'extraire du flot. J'arrive devant la porte d'un grand magasin. Je reprends mes esprits. La rue me paraît interminable : des boutiques, des bureaux, des banques et de gigantesques tours d'habitation. Tout est gris. Le bruit assourdissant des véhicules à moteur me met mal à l'aise. L'air devient irrespirable. Des odeurs de pizza, de pain, de parfums de femmes qui passent, de transpiration se mêlent aux gaz d'échapement. J'ai la nausée. Fuir ! Mon seul désir. Je vois une petite rue sur la droite. Sans plus attendre je m'engoufre dedans. Je me sens perdu dans ce monde inconnu ! Je suis seul. Je demande le chemin du collège Saint-Exupéry à un passant qui ne me répond pas. Soudain, j'aperçois le portail du collège ! Ouf. Quel dépaysement ! Comment les gens peuvent-ils vivre dans un tel milieu ? Dans un stress permanent ? Dans un monde dédhumanisé ? Quel changement de vie. Est-ce qu'on s'habitue à cette vie-là ? L'avenir me l'apprendra... Vous vous sentez « dépaysé » en arrivant dans une ville. Racontez cette expérience. Vous décrivez les lieux que vous découvrez, vous évoquer vos impressions et vos émotions. Maintenant j'habite dans une ville tentaculaire , Lyon, moi qui n'ai vécu qu'à la campagne ! Il a bien fallu suivre mes parents puisque la mutation professionnelle de mon père nous a obligés à quitter notre village normand où tout le monde se connaît, se parle et s'entraide. Aujourd'hui, je dois explorer mon nouveau cadre de vie. Je vais repérer le collège où je ferai la prochaine rentrée scolaire. Je quitte notre appartement situé au douzième étage d'un grand immeuble dans une cité pas trop laide. Ce n'est pas le bocage normand et ses vertes prairies s'étendant jusqu'à l'horizon mais j'aperçois quelques arbres, des parterres de fleurs et un square tout proche. Après quelques minutes de marche, me voici dans la rue principale. Quelle foule ! Des gens pressés, agités, tristes sans aucune expression dans le regard. Des gens tous différents les uns des autres. J'arpente le trottoir, me fraie un passage. On me bouscule, sans s'excuser, on me dépasse par la droite, par la gauche ! Je peine à respirer, j'ai la tête qui tourne et j'ai le cœur qui bat. Je parviens à m'extraire du flot. J'arrive devant la porte d'un grand magasin. Je reprends mes esprits. La rue me paraît interminable : des boutiques, des bureaux, des banques et de gigantesques tours d'habitation. Tout est gris. Le bruit assourdissant des véhicules à moteur me met mal à l'aise. L'air devient irrespirable. Des odeurs de pizza, de pain, de parfums de femmes qui passent, de transpiration se mêlent aux gaz d’échappement. J'ai la nausée. Fuir ! Mon seul désir. Je vois une petite rue sur la droite. Sans plus attendre je m’engouffre dedans. Je me sens perdu dans ce monde inconnu ! Je suis seul. Je demande le chemin du collège Saint-Saint-Saint-Exupéry à un passant qui ne me répond pas. Soudain, j'aperçois le portail du collège ! Ouf. Quel dépaysement ! Comment les gens peuvent-ils vivre dans un tel milieu ? Dans un stress permanent ? Dans un monde déshumanisé ? Quel changement de vie. Est-ce qu'on s'habitue à cette vie-là ? L'avenir me l'apprendra... Merci
  4. maël - missme

    Espace disque faible

    Bonjour ça y est ma tour d'ordinateur est de retour ! ouf retour sous windows 7 car trop de problèmes de mise à jour avec passage windows 10 tout semble fonctionner mais je n'arrive pas à me connecter sur E bahut avec. c'est écrit : vous n'êtes pas en attente d'une validation pour une demande de mot de passe perdu code d'erreur 2s151/1 Mes parents ont acheté un pc portable asus pour en avoir un en dépannage au cas ou. La je suis dessus. je suis connecté mais avec le même identifiant et mot de passe je ne peux pas me connecter avec la tour. Merci Merci
  5. maël - missme

    Joyeux Noël !

    je suis désolé j'ai des gros problèmes avec mon ordinateur qui est toujours au SAV. J'espère que tout le monde a passé un bon Noël. je profite d'avoir un ordinateur pour une heure et je prends de l'avance pour vous souhaiter une très bonne année 2019
  6. maël - missme

    Espace disque faible

    Bonjour mon ordinateur est reparti au SAV, la mise à jour de windows 10 à bloqué. Je devrai le récupérer en fin de semaine si tout va bien. Merci
  7. maël - missme

    Lire le texte et répondre aux questions

    Merci Moîravita. Bonne soirée.
  8. maël - missme

    Espace disque faible

    Merci Denis j'attends d'avoir ma sœur ou mon frère pour le faire car si je fais des bêtises !!!!!!! aille, je risque de me faire tirer les oreilles Je vous tiens au courant. Bonne soirée
  9. maël - missme

    Espace disque faible

    Bonjour en fait elle apparaît quand je vais dans mes paramètre mais j'ai : TS 3100 series 272456000000 pilote indisponible Merci
  10. maël - missme

    Lire le texte et répondre aux questions

    Bonjour, pouvez-vous s'il vous plaît me corriger ? Merci 8 avril au soir 1915 Mon Amour, Je suis pour quelques jours à l'échelon à 1 km de nos tranchées. C'est en pleine forêt marécageuse quelques huttes en roseaux. Je songe à Robinson, aux trappeurs. Je t'écris à la lueur tremblante d'un bout de bougie. Il a plu, maintenant le ciel est clair. La bataille commence dans la nuit, je ne sais où, mais pas loin et je l'entends distinctement, ininterrompue. On dirait que le diable fait moudre son café. C'est fantastique, avec les lueurs des obus qui miaulent et éclatent comme si c'était quelque grand roi qui donnait un feu d'artifice en l'honneur de ta beauté. Aujourd'hui nous n'avons reçu qu'un petit nombre d'obus. Je vois à peine ce que je t'écris. Je suis dans une batterie exclusivement composée d'hommes du Nord qui n'ont pas de nouvelles de leur famille restée dans les pays envahis. L'étoile nommée ptit Lou est là qui me regarde avec douceur, peut être même avec tendresse. Mon cœur, c'est curieux, comme ici on pense avec tendresse très, très douce à ceux qu'on aime. On ne souhaite que leur bonheur complet. Je souhaite le tien très complète­ment et je le souhaite ardemment. Mon cœur est devenu comme une meule rougie au feu et qui tourne en écrasant tous les anciens désirs, les anciennes ambitions. J'entends miauler tous ces petits chats volants. Combien j'aimerais mieux la voix d'un ptit Loup. Gui Identifiez la situation d'énonciation de cette lettre. Guillaume Apollinaire s'adresse à Lou. Il est au front. On est en 1915. Il s'agit d'une lettre d'amour. (est-ce comme cela qu'il faut répondre à la question ? Je dois justifier en citant le texte ? Comment?) « Je t'écris à la lueur tremblante d'un bout de bougie [,,,] Je vois à peine ce que je t'écris ». Relever les verbes au présent dans ces deux phrases. Quelles est la valeur d'emploi du présent ici ? Justifier cette valeur. Les verbes au présent dans ces deux phrases sont : « ecris » « vois » et « écris ». La valeur d'emploi du présent ici est le présent d'énonciation car le texte est ancré dans la situation d'énonciation. Relevez trois indices qui permettent de comprendre que le poète se trouve sur le front, pendant la Première Guerre mondiale. Les trois indices qui permettent de comprendre que le poète se trouve sur le front, pendant la Première Guerre mondiale sont : « La bataille commence dans la nuit », « les lueurs des obus qui miaulent et éclatent » et « 8 avril au soir 1915 » Lesquels de ses conq sens sollicite-t-il pour imaginer la scène de bataille qui se déroule non loin de lui ? Il s'agit de l'ouie : « je l'entends distinctement » et de la vue : « les lueurs des obus » Relever une hyperbole employée par Guillaume Apollinaire pour représenter cette scène à Lou, et expliquez-là. « des obus qui […] éclatent comme si c'était quelque grand roi qui donnait un feu d’artifice en l »honneur de ta beauté. » Je pense qu'il exagère la réalité pour montrer à quel point sa bien-aimée est belle. Sur quels éléments pouvez-vous vous appuyer pour affirmer qu'Apollinaire métamorphose le réel ? Pourquoi peut-on affirmer qu'il fait référence aux récits d'aventure et fantastique ? Apollinaire utilise des comparaisons : « on dirait que le diable fait moudre son café » et (je ne sais pas)
  11. maël - missme

    Espace disque faible

    Bonsoir je pense avoir configuré mon imprimante : elle apparaît dans mes paramètres seulement je dois toujours enregistrer le document que je veux imprimer et quand c'est fait je ne peux pas l'imprimer . Rrrrr ça m'énerve !
  12. maël - missme

    Espace disque faible

    Par contre je n'arrive pas a faire reconnaître mon imprimante. Je n'ai pas de CD. Elle fait wifi aussi je crois.
  13. maël - missme

    Espace disque faible

    oui parce que avant je faisais des capture d'écran avec paint je regarde les accessoires windows Oui je l'ai trouvé dans accessoires windows - Bloc-notes - connexion Bureau à distance - Enregistreurd'actions utilisateur - Internet explorer - Lecteur Windows media - Outil capture d'écran - Paint etc
  14. maël - missme

    Espace disque faible

    Merci jules j'ai trouvé c'est outil capture d'écran je l'ai mis dans la barre tout en dernier
  15. maël - missme

    les propositions

    Bonjour, je fais une fiche sur les propositions. Pouvez-vous s'il vous plaît me corriger ? Merci PHRASE SIMPLE 1 verbe conjugué = 1 proposition = proposition indépendante Ex : Ils partent en vacances. PHRASE COMPLEXE Plusieurs verbes conjugués = autant de verbes conjugués que de propositions 1. Propositions indépendantes - juxtaposées : séparées par un signe de ponctuation (, ; ex : Il est sorti, je l'ai entendu. - coordonnées : séparées par mais ou et donc or ni car + puis, ensuite, enfin... ex : Il raconte une blague et je ris. 2. Proposition principale + proposition(s) subordonnées - proposition subordonnée RELATIVE * introduite par un pronom relatif : qui que quoi dont où lequel, lesquels laquelle... (un antécédent) * fonction : toujours complément de l'antécédent du pronom relatif ex : Je regarde les étoiles qui brillent. - proposition subordonnée INTERROGATIVE (indirecte) * introduite par un mot interrogatif (adjectif interrogatif, adverbe interrogatif, Pronom interrogatif) * fonction : le plus souvent COD du verbe dont elle dépend ex : J'ignore pourquoi le magasin est fermé. - proposition subordonnée CONJONCTIVE * introduite par une conjonction de subordination : que quand comme si parce que lorsque parce que... * fonction : ° introduite par que : COD du verbe de la principale ° introduite par une autre conjonction de subordination : toujours complément circonstanciel du verbe de la principale
×
Par Création de site web Elyazalée