Aller au contenu

moîravita

E-Bahut
  • Compteur de contenus

    4 112
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    130

moîravita a gagné pour la dernière fois le 3 octobre

moîravita a eu le contenu le plus aimé !

À propos de moîravita

  • Rang
    Recteur posteur

Informations

  • Classe
    Autre
  • Sexe
    Fille
  • Pays/Ville
    Nord
  • Loirsirs
    Littérature , écriture, poésie, musique...

Visiteurs récents du profil

28 825 visualisations du profil
  1. moîravita

    Le ryhtme d'un vers

    Tu peux poster l'intitulé précis des questions que tu dois résoudre à propose de "Spleen" de Baudelaire ?
  2. Si j'ai bien compris : il s'agirait de la survie de l'âme après la mort du corps . Le sujet est vaste ...et traité de mille et une façons.
  3. moîravita

    Dissertation

    Quelles oeuvres as-tu étudiées ? Il est évidemment facile de réfuter ce que dit TH. Gautier, un poète parnassien du XIX ès. Baudelaire, lui, tirait la beauté de la laideur .
  4. moîravita

    Composition de poésie

    Je peux t'aider , je vais réfléchir . je te rejoins en MP , si tu veux bien . Quand ce travail doit -il être remis ?
  5. moîravita

    La nouvelle au champs

    Au début de la nouvelle, le lecteur apprend que les cadets des deux familles (1 garçon + une fille chez les Tuvache / 2 garçons chez les Vallin) on environ quinze mois et plus loin dans le texte , on apprend que la mère gave LE petit .... Je ne sais pas si c'est là l'erreur que tu dois rechercher .
  6. On croit parfois se connaître et pourtant , dans certaines situations , on ne se (re)connaît pas , on agit par impulsion , par mimétisme , par manipulation... : "Comment ai-je pu faire cela ?" "Comment ai-je pu me trahir moi-même , faire le contraire de ce que je pense ?" LE VERBE FALLOIR : il est au mode interrogatif et suppose que la connaissance de soi est soumise à une foule de facteurs et ne se révèle qu'au contact d'autrui et des expériences que l'on fait . Quand faut-il se connaître ? Dès l'enfance ? L'adolescence? L'âge adulte ?
  7. moîravita

    Devoir de français cned 1ere

    Ce recueil d'Aragon entretient l'amour du poète pour sa muse , Elsa Triolet, qui , comme La France (il était résistant pendant la 2 è guerre mondiale) sont inséparables : fidélité à la patrie = fidélité à sa femme , et quand le pays est en danger , l'amour l'est également . Pour l'analyse : il faut t'orienter : _vers la nature de la composition -vers l'analyse des symboles LA COMPOSITION : 3 leitmotive se croisent sans cesse, comme un refrain, dans le poème qui donnent , dès les trois premiers vers , un rythme lancinant , un arrière -plan tragique à "ce poème-chanson": Ils épousent les gestes que fait Elsa en se peignant , et font penser à une harpe qui prolonge des sanglots à chaque rime : ces rimes en -i et en -oir soulignent l'obsession de ce retour permanent des mêmes gestes , mêmes sons, mêmes vers . Les strophes sont construites sur le schéma ABBAA -BAABB..Deux rimes seulement , féminines, sont choisies par le poète et permet des effets par des rapprochements suggestifs tels que "miroir" et "mémoire" ainsi associés . Le premier vers est celui autour duquel , comme une arabesque se développent les autres : le poète compose comme un musicien et donne à chaque refrain la fonction d'augmenter l'angoisse , l'étouffement , l'attente . La sensualité du poète est aussi inquiète : il n'y a pas d'amour heureux lorsque la nation sombre dans le drame , lorsque Elsa se réfugie dans son miroir : elle trompe le poète avec ses souvenirs, ses visions, les martyrs de la Résistance et le poète est condamné au mutisme d'Elsa. LES SYMBOLES : On assiste à un double jeu des symboles : la chevelure d'or = l'incendie du pays , dès le début du texte / Le miroir = la mémoire : symbole qui ne se révèle qu'à la fin ;un suspens poétique qui met en valeur la relation entre mémoire et vision : la vigilance de la mémoire est nécessaire pour que l'humanité évite désormais de tomber dans les pièges de la guerre : le sacrifice des martyrs ne doit pas être vain . Voilà : j'espère t'avoir aidée . Encore des questions ?
  8. moîravita

    La nouvelle au champs

    Tu peux préciser la question qu'on te pose ? le passage concerné ? Quelle analyse du récit t'a été proposée ?
  9. moîravita

    Ne nécessite pas forcément

    Je ne vois pas de pléonasme dans "ne nécessite pas forcément" = "ne demande pas forcément avec nécessité...." (nécessité= nécessairement )
  10. Penser à l'effacement du "je", à la magnificat ion de n'importe quel objet , qui devient pour Ponge un monde en réduction , une petite planète et renvoie au grandiose spectacle de la création du monde (ici , la boue) La forme : un "poème" , associant la prose aux qualités poétiques du langage ( relève les procédés , les figures poétiques, la densité du tissu sonore (allitérations, assonances), donnant au texte une densité comparable à celle des objets . Jeu sur les sons : calembour, néologisme, , paronomase, anagramme, ou mots -valises sont des procédés utilisés par le poète , tout en n'adoptant pas la forme d'un poème , mais une prose divisée en § qui présentent chacun une facette biseautée de l'objet décrit. Le but de Ponge est de libérer le langage : plus de sonnets , d'ode, d'épigrammes : la forme du poème est déterminée par son sujet . La poésie doit pénétrer par les yeux , le travail du poète est de voir les choses , de les observer , d'exprimer "l'espace du dedans" , l'usine poétique se défie des idées , vise les choses les plus simples ;Il faut donner le pas au sensible, s'imposer la loi de l'objet : je ne me veux pas poète , dit-il . mais il utilise le magma poétique "pour s'en débarrasser ". Essaie d'appliquer ceci à ton Commentaire . On en reparle .
  11. moîravita

    ôde à une femme aimée

    Ce n'est pas difficile : Pronoms : je, me / tu , toi ,t' te,/ ils (les dieux): /on , tout . lui , qui (heureux qui , pron. . relatif): il pronom impersonnel. Les déterminants sont les articles et les adjectifs possessifs (mon) (son) etc .
  12. moîravita

    Rédaction argumentative

    Répertorie d'abord les cases dans lesquelles nous confine la société : -consommation(rôle énorme de la publicité): vêtements de marque , voitures hybrides ...déco épurée ... etc . Maquillages, produits d'entretien, produits dits "de beauté"... -travail : surtout rémunérateur . Artistes au rancart . -pensée "unique"(films publicitaires , reportages politiques....) - la fête obligatoire ( distractions programmées et gratuites presque pour nous "divertir" , c'est-à-dire nous éloigner des vrais problèmes ) - schéma social "idéal" : couple avec enfants (2 ou 3) -retraite et maison de retraite , etc . -religion ("opium du peuple" ) Trouve ensuite des exemples : Si tu veux , je t'aide à rédiger tes idées , avec introduction et conclusion.
  13. Pascal part d'un paradoxe qui suppose l'existence de l'Âme humaine (personnifiée dans ce texte): Bien qu'elle sache que la vie est courte et lui laisse peu de temps pour se préparer à l'au-delà supposé éternel , elle perd ce temps à se divertir . Pourquoi ? Causes : parce qu'elle serait dégoûtée de se voir telle qu'elle est vraiment et préfère s'oublier . Comment ? Conséquences : afin de se détourner d'elle-même , elle se répand dans les plaisirs , les agitations , les distractions que Pascal juge vaines . Conclusion (thèse) : L' Âme humaine se distrait car elle serait misérable si on l'obligeait à se regarder en face .
  14. Pour te répondre avec précision , il faut que tu me donnes la date à laquelle tu dois rendre ce travail . Examine le vocabulaire employé , (les adverbes dépréciatifs( " doucettement), les adjectifs ironiques : "image attendrissante"), la liste des cadeaux de mariage ménagers , la mécanique absurde des gestes du quotidien .(accumulation des verbes dans la dernière phrase), la mise en évidence en fin de phrase , de deux termes opposés : ressemblance / différence)
×
×
  • Créer...