Aller au contenu

julesx

E-Bahut
  • Compteur de contenus

    1 377
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    64

julesx a gagné pour la dernière fois le 19 mai

julesx a eu le contenu le plus aimé !

À propos de julesx

  • Rang
    Super maître posteur

Informations

  • Classe
    Autre
  • Sexe
    Garçon
  • Pays/Ville
    France

Visiteurs récents du profil

3 674 visualisations du profil
  1. julesx

    Division euclidienne

    Il y a quand même un détail surprenant : L'énoncé parle des "nombres non nuls" pour lesquels Laura Dubois a précisé ensuite qu'il s'agissait justement des fameux multiples de 23. Une explication, peut-être avec un complément d'énoncé ?
  2. julesx

    Division euclidienne

    Bonsoir Barbidoux, Le seul problème c'est que 138 n'est pas compris entre 160 et 329. C'est bien à celui-ci qu'on s'est heurté dès le début. Si on avait eu la possibilité de choisir q inférieur à 7, le problème aurait été résolu bien plus tôt.
  3. julesx

    Division euclidienne

    A mon avis, il faudrait voir l'énoncé complet, car cette notion de "nombres nuls" pour quelques multiples de 23 doit bien avoir une signification. Peut-être que cela pourrait aussi expliquer où on voulait en venir avec la question initialement postée par Laura Dubois.
  4. julesx

    Division euclidienne

    Ce qui est bien le cas si on s'en tient à l'énoncé initial. A propos de celui-ci, j'aimerais bien que son auteur me cite les nombres nuls entre 160 et 329.
  5. julesx

    Division euclidienne

    Oui, mais là, il y a un problème, car le reste devrait varier entre 24 et 48, ce qui est impossible. L'énoncé ne serait-il pas plutôt écrire les nombres non nuls compris entre 160 et 329 dont le reste de la division euclidienne par 20 est égal au tiers du quotient
  6. julesx

    Intégrale

    De rien, bonne continuation.
  7. julesx

    Intégrale

    QCM ou pas, si on te demande de justifier, il faut, a priori, le faire conformément à la question, donc sans calculer l'intégrale. Mais si on ne contrôle que la réponse brute, le calcul par l'intégrale est possible puisque personne ne va vérifier comment tu l'as obtenue.
  8. [0:k] pour n'afficher que les k premiers termes de la liste triée, cf. question 2.3. Il faut prendre [0:k] car l'indice du premier terme de la liste est 0, et dans une énumération, le décompte s'arrête au dernier indice -1. Donc on affiche les termes d'indice 0, 1, 2,..., k-1, soit bien les k premiers. Comme j'avais déjà soulevé la question dans un fil précédent, j'aimerais bien savoir pour quel motif les concepteurs de Python ont procédé ainsi pour l'indice maximum. Peut-être à cause du démarrage à 0 ?
  9. julesx

    Intégrale

    J'ai posé y=x-π de façon à centrer la courbe sur l'axe vertical. En effet, comme on intègre de 0 à 2π, le milieu est π, donc, si on décale de π vers la gauche, le milieu devient 0, ce qui était le but recherché.
  10. Bonsoir, Réponse partielle... 2.2 L'instruction crée la liste des distances avec, en plus, le type de personnages. 2.3 A condition de compléter la ligne incomplète par table_distance_triee = sorted(table_distance) la fonction retourne les liste triées de la plus petite distance à la plus grandes. Pour n'avoir que les k premiers de la liste, rajouter k=7, par exemple après cible = ['Cible', 6, 11] , et compléter par return(table_distance_triee[0:k]). Ci-joint le script que j'ai testé. Algorithme kNN.py Pour ce soir ce sera tout, mais je pense que la suite devrait poser moins de problème. Comme d'habitude, j'attends tes commentaires.
  11. julesx

    Electronique

    Le seul problème, c'est que l'énoncé dit "Initialement, l'interrupteur est ouvert et on suppose que le condensateur est déchargé".
  12. julesx

    Electronique

    Si l'exercice a une suite, tu devrais la poster, on comprendrait peut-être où l'auteur voulait en venir dans la question 1).
  13. julesx

    Electronique

    Bonjour, 1) à 4) Je ne comprends pas où on veut en venir avec cette partie. A priori, le régime libre est celui pour lequel la tension E est remplacée par un court-circuit. Le circuit se réduit donc à C en parallèle sur la résistance R à la sortie. Jusque là, pourquoi pas. Mais là où ça se gâte, c'est que C est supposé initialement déchargé, donc, dans ce circuit, il ne se passe rien. Si on oublie la condition initiale, en notant i le courant dans R en convention récepteur avec us, soit i=us/R, comme aux bornes de C on a alors -us, il vient i=-Cdus/dt=us/R, d'où RCdus/dt+us=0., dont la solution est us=A*e-t/RC. Mais avec la condition initiale C déchargé, il vient A=0, d'où un régime transitoire inexistant, cf. ma remarque initiale. 5) à 7) Évidemment, en régime forcé, en retombe sur un circuit classique, où la première résistance, directement en parallèle sur la source de tension idéale, n'intervient pas.
  14. Un peu d'aide pour la partie 2... 2.1 Le système est p=1,5*p*e-0,01g (1) g=p(1-e-0.01g) (2) (1) => p(1-1,5*e-0,01g)=0 équation produit nul qui admet deux solutions p=0 ainsi que 1-1,5*e-0,01g=0 soit e-0,01g=1/1,5 d'où g=-1/0,01*ln(1/1,5)=100*ln(1,5). p=0 reporté dans (2) donne g=0, donc premier couple de solutions (0;0) g=100*ln(1,5) reporté dans (2) donne 100*ln(1,5)=p(1-1/1,5) soit p=3*100*ln(1,5)=300*ln(1,5) donc deuxième couple de solutions (300*ln(1,5);100*ln(1,5)). Vu les équations du système, ce sont les deux seuls couples possibles. 2.2 un=pn-p* => un+1=pn+1-p* pn+1=1,5*pn*e-0,01*gn=1,5(un+p*)*e-0,01(vn+g*)=1,5(un+p*)*e-0,01vn*e-0,01g*). Comme e-0,01g=1/1,5, il vient finalement pn+1=(un+p*)*e-0,01vn d'où un+1=(un+p*)*e-0,01vn-p*. Une démarche similaire conduit à l'expression donnée pour vn+1. Je te laisse arriver au système simplifiée, ça ne devrait pas poser de problème, simplement, n'oublie pas qu'on néglige les termes en un*vn.
  15. julesx

    Relevement du facteur de puissance

    Oui, bien d'accord, mais on retombe sur le problème des chiffres significatifs. Pour les puissances, tu en donnes 5, pour les facteurs de puissance, tu en donnes 2, c'est là que je vois une incohérence. Mais je ne veux pas être plus royaliste que le roi, d'ailleurs, personnellement, j'ai souvent été confronté à ce problème, raisonnant rarement en notation scientifique, comme beaucoup de physiciens appliqués. C'est une règle, de façon à avoir tous les résultats en unités SI. Mais si tu précises, au départ, que tu vas obtenir un résultat en kA, ou en mF ou en etc..., tu as le droit de travailler avec ton propre système d'unités. Mais tu dois en être parfaitement conscient et prévenir le lecteur. Par défaut, il y a bien un coefficient 3, car il y a trois condensateurs. Le seul "truc", c'est que, en étoile, comme la tension aux bornes de chaque condensateur est U/√3, le remplacement de V par U se traduit par la suppression du coefficient 3. Enfin, pour la question 6)... 6) Tu n'as pas rectifié grand-chose ! Qc reste faux. Tu as partiellement rajouté des parenthèses, mais tu n'en as pas tenu compte dans ton calcul. D'ailleurs, tu aurais du voir que la valeur numérique que tu obtiens est proche de celle obtenue pour la puissance réactive initiale, ça ne peut donc pas être juste. En plus, tu as gardé µF pour le résultat, alors qu'avec ta démarche, c'est bien des mF que tu obtiens. Donc Qc=P*[(tan(arccos(0,83))-tan(arccos(0,.93))]=98,7 kVar. En étoile, cela donne 1,96 mF ou 1960 µF. En triangle, cela donne la valeur précédente divisée par 3, soit 0,653 mF ou 653 µF.
×
×
  • Créer...