Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 27/05/2018 dans toutes les zones

  1. 2 points
  2. 1 point
  3. 1 point
    Micheline

    Correction pour lettre de réorientation

    Corrigé modifié, et supprimé, après avoir vu la réponse plus rapide que la mienne donnée par Moîravita
  4. 1 point
    corcega

    Mémoire de la 2nde guerre mondiale

    Très intéressant toutes ces informations ! Merci du partage de votre culture historique
  5. 1 point
    Nègrepierre

    Mémoire de la 2nde guerre mondiale

    Bonjour Solène, J'ai un petit moment avant de partir. Je précise donc un peu. Il y a une ambiguïté lorsque tu parles des relations entre de Gaulle et les américains. Les américains n'ont jamais soutenu ni aimé de Gaulle. Malgré des relations tendues et parfois conflictuelles, c'est Churchill qui a soutenu de Gaulle en lui permettant d'installer à Londres son gouvernement provisoire. Les américains ont soutenu tant que ça a été possible le général Giraud, puis ils ont essayé de concilier Giraud et de Gaulle. Giraud avait d'abord reconnu Vichy tout en étant à Alger... Mais si tu veux te faire une idée de la complexité de la situation entre 40 et 44, lit l'article de wikipédia sur le Général Henri Giraud. L'appel du 18 juin de de Gaulle n'a pas été pratiquement entendu en France : les postes de Radio étaient encore assez peu nombreux et écouter la BBC relevait de l'exploit... Ce n'est que peu à peu que l'existence de de Gaulle et son action se sont diffusées. Un dernier point pour ce matin : les américains avaient bien l'intention de faire de la France une colonie américaine. Ils avaient prévu une monnaie qui a effectivement servi dans les premiers mois après la libération, concurremment à la monnaie française. Ils avaient aussi imprimé et mis en service une série de timbres-poste : la série Arc de Triomphe. Pour éviter que la France soit satellisée par les américains, de Gaulle a dû maintenir en poste de nombreux membres de l'administration française (préfets, notamment) pour éviter que les américains ne prennent en main l'administration de la France. A cause de cela, l'épuration de la haute fonction publique ne put être faite qu'en demi-teinte... A suivre, si ça t'intéresse.
  6. 1 point
    Nègrepierre

    Mémoire de la 2nde guerre mondiale

    Bonjour Solène, Même dans un résumé, il faudrait soigner un peu l’orthographe... Mais voyons le fond. Je suppose que tu t'es appuyée sur ton cours et ton bouquin. Tu as bien restitué l'actuelle "doxa" c'est à dire ce qu'on enseigne comme une vérité établie et indiscutable. Moi qui ai fait mon primaire sous l'occupation et mon secondaire sous la quatrième république, j'aurais bien des choses à nuancer ! Mais passons. En vrac, quelques remarques : Les sources sont non seulement partielles mais partiales : Paxton, Ophuls sont des sources orientées. Deux éléments dont tu ne tiens pas compte : en 40, on ne savait pas si la France serait occupée pour 5 ans, dix ans... Bien sûr, les anglais continuaient la lutte, mais les américains ne se sont réveillés qu'en 42 après Pearl Harbour... Et Hitler nous en avait promis pour mille ans. D'autre part, par rapport à Pétain, ceux qui avaient fait la guerre de 14, les hommes de plus de 45/50 ans, avaient une sorte de culte pour "le vainqueur de Verdun"... Les plus jeunes étaient beaucoup moins dupes... Si tout cela t'intéresse, dis-le moi : j'y reviendrai. Demain je ne suis pas disponible... Mais de nouveau à partir de lundi.
×