Aller au contenu
Liu

Problèmes d'autonomie et autorité...

Messages recommandés

Bonsoir, 

Je ne sais pas si quelqu'un pourra m'aider sur ce forum, mais je poste sait-on jamais. Je suis AESH en primaire. (CP et CM1) Avec l'élève de CM1 rien à signaler en dehors de ses difficultés en écriture qui sont liées à sa dys. Je lui prends donc en note lorsque je sens qu'il fatigue. Par contre, j'ai un peu plus de difficultés avec la petite fille que je suis en CP. C'est une élève hypersensible qui panique devant une difficulté ou pire encore face à un échec. A force de dédramatisation et d'encouragements, je suis péniblement parvenue à ce que les crises soient moins fréquentes. Par contre, revers de la médaille, elle est très peu autonome. Je suis l'intermédiaire pour tout : elle me dit sa réponse et attend que je lui confirme que c'est juste (ou que je l'insiste à faire) avant d'écrire sa réponse ou bien de lever le doigt à l'oral. Lorsque, je suis absente, elle pleurt de nouveau et refuse de faire le travail. 

Lorsque cette élève n'est pas là comme c'est le cas cette semaine (atteinte d'une maladie rare, elle a de gros problèmes de santé) je m'occupe d'un autre enfant de la classe ayant de grande difficultés et surtout d'importants problèmes de comportements : il est agité, se lève, fait des bruits, crie, refuse le travail bien entendu. Comme je ne suis franchement autoritaire pour un sou, (doux euphémisme) j'ai un mal fou à le faire obeir. En CP, il passe déjà beaucoup de temps au piquet voire sur une chaise dans le couloir. 

Bref, pour l'un et l'autre, je me sens en échec dans mon accompagnement, auriez-vous des conseils pour moi ?

A une semaine des vacances, je suis vidée...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Par contre, revers de la médaille, elle est très peu autonome. Je suis l'intermédiaire pour tout : elle me dit sa réponse et attend que je lui confirme que c'est juste (ou que je l'insiste à faire) avant d'écrire sa réponse ou bien de lever le doigt à l'oral.

normal, elle a besoin de temps pour prendre confiance, va dans son sens.

On ne règle pas les pb en quelques jours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

il est agité, se lève, fait des bruits, crie, refuse le travail bien entendu.

Là, c'est le pb du ou de la psy, ton travail consiste à essayer de le canaliser le plus possible , pour qu'il perturbe la classe le moins possible, les autres ont le droit de travailler sereinement, et tu ne règleras pas le pb en quelques jours .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

A une semaine des vacances, je suis vidée...

 

Qui  a dit que l'enseignement était de tout repos? Ou que s’occuper d'enfants était facile?

Et toi tu ne t’occupes que d'un élève à la fois.☺☺

 

Pense à l’enseignant qui en a 20 ou 25 à gérer, et qui fait ce qu'il (elle) peut quand tu n'es pas là.

Si il (elle ) s'occupe beaucoup de ces enfants en difficultés, les autres parents vont râler, si il (elle ) ne s'en occupe pas , on dira qu'il (elle) fait mal son travail.

C'est le résultat des différentes politiques de ces dernières années, on fait des économies au nom du droit à l'école pour tous, et finalement ...

Discussion qu'on avait commencée ailleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, ça ne se règle pas en quelques jours, mais justement j'aimerais commencer à travailler avec elle sur ces questions de confiance et d'autonomie car elle va en avoir besoin plus tard. Pour l'élève turbulant, hormis faire office de flics toute la journée, je n'ai guère d'autres solutions.D'autant qu'Il ne semble plus guère sensible aux punitions et tient le rôle de pitre de la classe. 

PS : A aucun moment dans mon message il est écrit que l'enseignement était chose facile. Nos rôles sont différents, nos salaires également. lol

Modifié par Liu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Liu!

C'est re-moi! :D

Ce que dit Mamy sur les "solutions" à long terme me semble incontournable. Ceci dit, je comprends bien que cela ne peut régler ton problème à court terme. Il faudrait trouver des solutions qui ne risquent pas de rendre le traitement à long terme plus difficile. Le petit garçon me semble être en train de s'installer dans un rôle qui compense sa situation d'échec liée à son handicap. Voit-il actuellement un(e) psychologue? As-tu accès aux parents (en présence de l'instituteur(trice) ou au moins avec son accord)? Il me semble par ailleurs que l'intervention d'un tiers non présent dans la classe pourrait être bénéfique.

Juste après mes études, (j'étais très jeune et avec une seule année d'expérience) j'ai enseigné dans une classe de 6eme dans laquelle j'ai eu à faire à un enfant qui avait ce type de comportement. Ne pouvant m'en sortir, j'ai convoqué les parents. La mère est arrivée, dans un état de grande anxiété, me disant que c'était comme cela depuis la maternelle et qu'elle avait eu espoir que ça change avec l'entrée en 6eme. ...Je ne me souviens plus s'il voyait ou non un psy. Toujours est-il qu'à l'issue de l'entretien, je suis allée voir le professeur principal de la classe, qui lui, était expérimenté, (mais l'école élémentaire est organisée différemment) auquel j'ai donné tous les détails en ma possession et qui m'a dit qu'il allait lui parler et s'en occuper, d'autant qu'avec lui, il n'y avait pas de problème. En fait, l'enfant avait bien repéré mes failles (jeunesse, inexpérience) et les exploitait. L'intervention du professeur principal a réglé le problème.

Je te souhaite de trouver toi aussi dans ton environnement une personne ressource qui pourrait au moins atténuer le problème.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Chloé M, 

Heureuse de vous lire. :D

Cet enfant n'a pas de handicap (averé du moins). Il n'a normalement pas le droit à une AVS pour l'aider. J'accepte de le faire à la demande de la maitresse quand mon élève n'est pas là. Cependant, il est diabètique. De ce fait, il n'a pas fait l'école primaire, il lui manque donc un certain nombre de savoirs fondamentaux. Il est en grande difficultés scolaires. De ce fait, vous avez raison, il se fait remarquer autrement. Je simplifie les exercices au maximum pour le faire réussir. En dictée, je fais une gestuelle qui lui indique l'ensemble des lettres qu'il a à écrire. Mais que faire lorsque qu'il ne veut même pas essayer et triche systématiquement ? 

Je n'ai jamais vu les parents et comme je ne suis pas vraiment son AVS, je ne pense pas que je pourrais les voir. L'enseignante elle-même a déjà du mal à les rencontrer. Elle les a convoqués pour parler du comportement de leur enfant et ils ne sont apparemment pas venus. Peut-être sont-ils conscients des problèmes de leurs fils et eux aussi à court de solutions...

Je pense effectivement que je ne suis pas suffisamment expérimentée et trop peu autoritaire. Ne sachant pas vraiment feindre ce genre d'attitude (être enseignant, c'est un peu être comédien par certains cotés) il me faut un temps avant de sévir. Je manque cruellement d'autorité. Avec la petite fille que je suis, ça ne pose pas de problème car elle a plus besoin de réassurance qu'autre chose et elle est très attentive aux explications mais avec ce petit garçon, ca ne convient pas du tout. 

Je suis arrivée à lui faire faire un exercice juste sans triche, j'ai cru avoir trouvé le graal !!!! :rolleyes:

J'ai les nerfs en pelotte...

 

Modifié par Liu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

: A aucun moment dans mon message il est écrit que l'enseignement était chose facile. Nos rôles sont différents, nos salaires également. lol

Non, bien sûr, ne te méprends pas sur mes propos, je veux simplement dire que enseigner , s'occuper d'enfants , n'est pas facile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Je suis arrivée à lui faire faire un exercice juste sans triche, j'ai cru avoir trouvé le graal !!!! :rolleyes:

Et 100 fois sur le métier...

 

Un enfant hyper actif, peut l'être , parce qu'il a un potentiel intellectuel supérieur à la moyenne , et  qu’il n'a  pas trouvé "à manger" au bon moment .

J'en ai eu 2, dont l'un a failli être "classé" déficient intellectuel .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Je suis arrivée à lui faire faire un exercice juste sans triche, j'ai cru avoir trouvé le graal !!!! :rolleyes:

Peut être un début de piste en tout cas. Tu dis qu'il n'a pas fait d'école primaire et qu'il a de grosses lacunes. Mais le CP c'est le début de l'école primaire. J'imagine que tu voulais dire qu'il n'a pas fait l'école maternelle?

1: en maternelle, on n'apprend pas à lire et à écrire. Mais on connaît quelques mots qu'on est capable d'écrire, souvent maladroitement, notamment son nom. Est-ce prérequis qui lui manque?

Si c'est sa première année d'école, il n'est pas habitué à s'intégrer dans une classe. Est-il perdu dans "la foule"? Était-il habitué à être le seul - ou le principal - centre d'intérêt des adultes? Y a-t-il un petit frère ou une petite sœur qui reste à la maison avec maman? Il faudrait que tu en saches plus sur lui pour mieux cerner quelle est cette grosse faiblesse qu'il cherche à cacher par son indiscipline. Tu peux sûrement, en discutant de temps en temps avec lui, obtenir quelques éclaircissements puisque les parents ne se manifestent pas. 

2: le "graal": s'il réussit, il s'applique. Peut-être pas pour très longtemps, mais c'est toujours ça. Peut-être as-tu quelques idées simples pour multiplier les moments de réussite? Et n'oublie pas de le féliciter à chaque fois!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Mamy a dit :

Non, bien sûr, ne te méprends pas sur mes propos, je veux simplement dire que enseigner , s'occuper d'enfants , n'est pas facile.

Je vous d'accord avec vous. Je me suis effectivement méprise sur le ton de votre remarque. C'est pourquoi, j'étais un peu sur la défensive, ayant eu des échanges parfois un peu tendus ailleurs. Je vous prie de m'en excuser. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, chloém a dit :

Peut être un début de piste en tout cas. Tu dis qu'il n'a pas fait d'école primaire et qu'il a de grosses lacunes. Mais le CP c'est le début de l'école primaire. J'imagine que tu voulais dire qu'il n'a pas fait l'école maternelle?

1: en maternelle, on n'apprend pas à lire et à écrire. Mais on connaît quelques mots qu'on est capable d'écrire, souvent maladroitement, notamment son nom. Est-ce prérequis qui lui manque?

Si c'est sa première année d'école, il n'est pas habitué à s'intégrer dans une classe. Est-il perdu dans "la foule"? Était-il habitué à être le seul - ou le principal - centre d'intérêt des adultes? Y a-t-il un petit frère ou une petite sœur qui reste à la maison avec maman? Il faudrait que tu en saches plus sur lui pour mieux cerner quelle est cette grosse faiblesse qu'il cherche à cacher par son indiscipline. Tu peux sûrement, en discutant de temps en temps avec lui, obtenir quelques éclaircissements puisque les parents ne se manifestent pas. 

2: le "graal": s'il réussit, il s'applique. Peut-être pas pour très longtemps, mais c'est toujours ça. Peut-être as-tu quelques idées simples pour multiplier les moments de réussite? Et n'oublie pas de le féliciter à chaque fois!

Correction du message précédent : je suis d'accord avec vous.*

Je voulais effectivement dire école maternelle étant donné que c'est dans ces classes que l'on apprend (même si on poursuit cela après) à se tenir correctement en classe, à se tenir correctement avec les autres. Ce qui lui manque. Il sait écrire son nom, mais il est encore dans le déchiffrage en lecture et confond de nombreuses lettres et sons (b/d, ou/on) les gestes de la technique Borel-Maisonny l'aidant à commettre moins d'erreurs. Pour le reste, j'avoue que je le connais assez peu Je sais qu'il a son grand frère en CM2. Mais c'est tout. Durant les temps morts, j'ai essayé de discuter avec lui, de le faire sourire, pour ne pas être toujours dans la réprimande/le contrôle avec lui. Peut-être qu'ainsi, il voudra travailler pour me faire plaisir comme c'est le cas pour mes deux autres élèves. J'ai été très peiné lorsque cet après-midi en voyant qu'il avait un exercice différent des autres, il m'a dit :  "c'est parce que je suis bête....." :'(

Sinon oui; je ne rate pas une occasion de féliciter. Je félicite énormément tous les élèves que je suis. Ca, ca peut pas leur faire de mal ! :) 

Modifié par Liu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ton élève est-il sensible à l'humour ? A la musique ? 

Suis ton instinct , nous ne sommes pas à ta place , et essaie peut-être , pour toi, pour ton équilibre , la méthode de pleine conscience .

Bonne chance .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il s'intéresse plus aux jeux vidéos. Mais ce n'est guère convertible en atouts en classe. J'ai instauré un petite rituel : discussions petit tape dans les mains puis au travail. Avec lui, ces petits pactes ne fonctionne pas du tout. Bref, je ne sais pas y faire... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une excellente idée cette petite tape . Je le laisserais faire ce qu'il veut jusqu'à ce qu'il demande de l'attention . Ou je m'initierais à l'hypnose ( !) : je l'ai expérimentée avec des élèves ingérables , mais ils avaient de 15 à 19 ans . ( une espèce de relaxation grâce à la voix , comme on enseigne aux comédiens avant d'entrer en scène ) .le système de récompense (pas trop) peut aussi fonctionner . 

Tu fais de ton mieux . Reste zen . Ta vie ne dépend pas des résultats que tu voudrais obtenir . Il y a une partie des autres qui nous échappe toujours .Rassure-toi, l'autoritarisme n'a pas de pouvoir dans ces cas - là . Il faut essayer d'apprivoiser  avant d'enseigner . 

Je te souhaite bon courage et t'admire beaucoup . 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca instaure une complicité sans forcément que ça passe par les mots (trop formel) Avec la petite fille que je suis, ça fonctionne bien. De même, je lui dis lorsqu'elle bloque et refuse de faire un travail "je sais que tu es capable de le faire", pour essayer d'enclencher une dynamique positive. Mais  sans le faire trop souvent pour éviter qu'elle ait peur de décevoir et ne pas lui mettre de la pression.

Par contre l'indifférence, ça ne fonctionne pas vraiment, il ne fait rien si on le laisse faire. (Alors que lorsque mon élève fait sa mauvaise tête et ne veut pas de mon aide, lui dire "tu m'appeles quand tu as décidé de travailler"  est assez efficace. Il me demande souvent de reprendre avec lui et s'il le fait pas tant mieux également car ça me permet de voir qu'il a progressé, qu'il peut faire seul et qu'il faut que je réajuste mon aide.) Peut-être que ce petit garçon serait plus sensible à des défis ? J'ai l'impression qu'il aime bien la compétition.

Pour ce qui est des systèmes de récompense, l'enseignante en a mis un en place (des + sur un tableau qui évalue : participation et comportement) et des bons points/images pour le travail. Faudrait trouver quel système de récompenses mettre en place en plus et que j'en discute avec l'enseignante avant. 

Bref, il faut vraiment être fin psychologue pour s'adapter à tous ses élèves sans jamais savoir vraiment si on fait bien ou non. Ca c'est typiquement ce que l'enseignante n'a pas le temps de faire étant donné le nombre d'enfants. 

Mes collègues me le disent également que je me creuse trop la tête pour ce petit "laisse tomber, les parents font rien, ce n'est pas toi toute seule qui va le changer". 

Mais bon...tant qu'à être là, j'aimerais que mon accompagnement serve à quelque chose...

Modifié par Liu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En vacances aujourd'hui. Même si j'enchaine avec une formation d' une semaine sur le handicap à l'ESPE en espérant y trouver des solutions pour les deux élèves que j'accompagne.

Pour ce qui est de l'inclusion, en tant qu'Aesh, je suis pour. Il est important pour les élèves en situation de handicap mais également pour les autres de pouvoir étudier ensemble. C'est un facteur d'acceptation des différences. Je suis d'autant plus pour que les études en école spécialisée ne sont pas reconnues actuellement. Sait-on vraiment ce que l'on y apprend ? Si vous connaissez des rapports, je veux bien lire sur le sujet.

Par contre en l'état, la gestion de l'hétérogénéité des classes est difficile et la pédagogie différenciée est très rarement mise en place. Mais ce qui en cause, c'est le manque de moyen. Il faudrait deux maîtres par classe pour s'adapter à l'ensemble des élèves.

Modifié par Liu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Il faudrait deux maîtres par classe pour s'adapter à l'ensemble des élèves.

C'est mal parti!!

Tu es là pour accompagner , tu n'es pas là pour te lancer dans des  expérimentations hasardeuses.

 

Encourage, ramène l'attention, un peu de chantage parfois peut aider, j'ai bien dit "un peu" , essaie plusieurs techniques d’encouragement , les défis pourquoi pas, mais attention ces enfants en difficultés se fatiguent très vite, il ne faut donc pas fonctionner uniquement avec ça .

 

Un petit carnet et tu notes ses efforts avec lui , pas ses résultats bons ou mauvais, ce n'est pas ton affaire, l’enseignant s'en charge  .

Sous forme de dessin , il colorie une petite partie quand tu es satisfaite . Et victoire quand le dessin est complet!

Ou des croix, pour la journée , x croix chaque jour , et si ce ,n'est pas plein: pas grave, ça ira mieux demain

 

Mais , il faut du temps , les résultats ne seront pas visibles avant 1 mois.

Ils sont encore petits , ils ne sont pas encore dans l'opposition.

 

Tu peux chercher sur le net avec

Livret d'accueil des AVS-ASEH 2010-2011 - Académie d'Orléans-Tours

Modifié par Mamy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces idées ! :)

Rassurez-vous, je sais bien que je ne suis pas enseignante et je ne souhaite pas le devenir.

Ma remarque en faveur de deux maîtres par classe était une proposition d'ordre général sur ce qui a mon sens est nécessaire pour favoriser la réussite de tous les élèves.

Modifié par Liu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Liu a dit :

 

 

Ma remarque en faveur de deux maîtres par classe était une proposition d'ordre général sur ce qui a mon sens est nécessaire pour favoriser la réussite de tous les élèves.

On va plutôt dans le sens d'une restriction, avec des effectifs de + en+ conséquents,

c'est une demande qui date d'il y a 50 ans!!

Imagine qu'en 1974, il  y avait 50 enfants dans une classe de maternelle , et je suis allée personnellement jusqu'à 40 enfants de 4 et 5 ans .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

40 élèves, c'est E.N.O.R.M.E !!!!!!!! :o

Heureusement, il y a les Atsem (un concours qui peut-être intéressant pour moi) pour seconder un peu les maitresses. 

Il me semblait que ce dispositif (deux maîtres par classes) était testé dans quelques écoles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×
×
  • Créer...