Aller au contenu

Liu

E-Bahut
  • Compteur de contenus

    437
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    35

Tout ce qui a été posté par Liu

  1. Liu

    un site d'aide aux dissertations et explications de texte

    Vidéo méthodologique : comment traiter une question de dissertation commençant par pourquoi...
  2. Liu

    J'ai peur de ne pas passer en seconde

    Bonjour, Rien ne vaut que tu sacrifies ta vie, elle est bien trop précieuse ! Mais je comprends ce qui t'a poussé à écrire ces mots. Ce passage est très important pour toi. Avec une moyenne de presque 12, je ne pense qu'il y ait de problème pour un passage en seconde. C'est à peu près la moyenne que j'avais. Le passage m'a été accordé. Cependant une moyenne peut être trompeuse. Une moyenne de 11.8 peut cacher de grands écarts : combien as-tu en Français, maths, sciences, langues ? Quoi qu'il en soit, je te conseille de te rapprocher de ton/ta professeur(e) principal(e)... Lui faire part de ton souhait de passer, de lui expliquer éventuellement pourquoi tes résultats sont en baisse et enfin donner jusqu'à la fin de l'année des signes de bonne volonté : travailler au mieux et faire attention à son comportement de sorte à laisser le moins de prise à la critique !
  3. Liu

    Preparation BAC

    Bonjour, Je veux bien essayer de t'aider au mieux de mes capacités mais je ne suis pas parvenue à ouvrir le fichier. (il est protégé apparemment)
  4. Liu

    Dissertation

    Bonjour, Essaye de définir les termes et de voir le rapport logique entre idéal de justice et loi ici d'exclusion.
  5. Liu

    La question qui fâche...

    Merci Micheline ! Je vais y jeter un oeil !
  6. Liu

    La question qui fâche...

    Bonsoir, Aujourd'hui, après avoir entendu l'histoire d'un enfant sourd, mon élève de CM1 m'a posé la question qui fâche à savoir : Est-ce que moi aussi je suis handicapé ? Je n'ai pas voulu répondre oui ou non. Je lui ai posé des questions sur ce que c'était pour lui être handicapé. J'ai essayé de relativiser sa perception car il était très dur dans les qualificatifs qu'il employait. J'ai préféré parler du handicap plutôt en terme de "particularités, spécificités" ou de "forces et de faiblesses" propres à chaque personne. Mais j'avoue que la question m'a surprise et que j'avais le sentiment de marcher sur des oeufs.... Qu'auriez-vous dit à ma place ?
  7. Liu

    La question qui fâche...

    Je n'ai pas fini d'être confonté à cette question car la maitresse va faire plusieurs séances dessus. Je ne sais comment elle a prévu sa séance mais je trouve que l'ouvrage lu renforce les stéréotypes car les élèves croient que le handicap c'est un handicap physique (le fauteuil/être sourd...) alors que ce ne sont que des handicaps parmi d'autres (les troubles dys, mentaux...) J'aurais préféré un ouvrage sur un petit dyslexique (si vous en connaissez, je suis preneuse) pour montrer que le handicap peut être invisible. Ce qui est le cas pour mon élève (dyspraxique) De plus la dyslexie est de mieux en mieux acceptée. (il me semble) Je suis d'accord avec vous sur le fait que pouvoir mettre un mot sur ses difficultés soulage. Ca permet de se déculpabiliser. Mais, ce sont à ses parents de lui dire. En tout cas moi, je n'ai pas eu le courage... Un peu de lacheté probablement. Ce qui me désole c'est que je sais très bien qu'il va devoir faire 4X plus d'efforts pour arriver au même résultat que d'autres. Il lui faudra du courage et de la confiance en lui (c'est ce que j'essaye de préserver) Mais comme on dit l'enfer est pavé de bonnes intentions.... Le problème est qu'on ne sait jamais d'avance. Si un autre élève lui dit qu'il est handicapé et que je l'apprends. Je pense que j'aurais une discussion avec cet élève pour lui faire comprendre que ce terme n'est pas une insulte, que le terme désigne des difficultés que les personnes n'ont pas choisies d'avoir etc... Je lui ferai la leçon.
  8. Liu

    La question qui fâche...

    Disons que j'ai bien senti qu'en se retournant sur moi, ce qu'il voulait, c'est que je le rassure. J'ai essayé de le faire sans mentir. C'est un garçon qui est rejeté par les autres (et les rejette aussi). Il a un suivi psy suite à des propos suicidaires qu'il a tenu. Bref il est instable. Je ne sais pas ce que ses parents lui ont expliqué exactement et j'estime que ce n'est pas mon rôle de lui dire ce qu'il a. @ Mamy : il sait qu'il a des problèmes avec l'écriture/géometrie, c'est comme cela que je justifie ma présence : pour t'aider lorsqu'il faut écrire/manipuler des instruments de mesures. J'aide d'autres élèves en difficulté lorsqu'il n'a pas besoin de moi ou qu'on a fini, de sorte à ne pas trop le singulariser par ma présence continuelle.
  9. Liu

    Facteur de production

    Prodiuctivité par heure = production/nombre d'h travaillées dans la semaine
  10. Liu

    Facteur de production

    C'est bon.
  11. Liu

    Facteur de production

    Oui. Elle est effectivement chère. Or ce que veut un capitaliste c'est produire une quantité donnée (ici les 250 T.shirt) au moindre coût afin de maximiser (d'avoir le plus de) profit possible (la différence la plus importante possible entre le prix auquel il vend son T.Shirt et les coûts pour le produire). Or s'il peut fabriquer les 250 T.Shirts avec 50 travailleurs et seulement 5 machines alors il serait irrationnel de sa part d'utiliser 10 machines car cela signfierait que les machines sont sous utilisées et cela ferait augmenter le coût de production des T.shirts pour une même quantité produite au final....
  12. Liu

    Ses

    Commence par proposer des réponses et après on essayera de t'aider.
  13. Liu

    Facteur de production

    Bonjour, Cesse je te prie de poster ton devoir en morceau sur divers forums. Cela rend plus difficile le suivi pour tout le monde et ne t'offrira pas plus de réponses. Pour la question 1. Il faut que tu compares la combinaison A et B. On te dit qu'avec 50 ouvriers et 5 machines on peut produire les 250 T.shirt. A partir de là, est-ce pertinent d'utiliser 5O travailleurs et 10 machines pour produire toujours 250 T.shirt ? Pourquoi ?
  14. Liu

    Ses

    Oui. Pour les matières premières tu peux détailler : plusieurs sont énoncées dans le texte. Le nombre de traits qu'a fait ton professeur correspond au nombre d'exemples/d'éléments que tu dois trouver...
  15. Liu

    déficit public

    Bonjour, Personnellement, je traiterais des conséquences économiques puis des conséquences sociales et politiques. I. Des conséquences économiques - nécessité d'emprunter sur les marchés - mener une politique de réduction des dépenses publiques ou de hausse des recettes : - hausse des impôts ou création de taxes - baisse des investissements publiques - baisses des dotations de l'Etat - privatisation de services publics - durcissement des régimes de santé/retraite. II. Mais également des conséquences socio-politiques : - creusement des inégalités sociales - mécontentements politiques (manifestation/vote pour les extrêmes en hausse)
  16. Liu

    Ses

    Pour le travail c'est bon. Ensuite pour le capital fixe, il y a effectivement des machines. Il y en d'autres. On parle de bâtiments industriels par exemple. Le capital fixe est ce qui va durer, ce qui va être utilisé pour plusieurs productions. Capital circulant ou consommation intermédiaire : qu'est-ce qui rentre dans la composition ?
  17. Liu

    Ses

    Bonjour, Pour faire simple, les facteurs de production désignent tout ce qui est nécessaire à la production. Dans ton texte pose-toi la question : qu'est qui est utilisé pour produire le bien ? Par qui ? Par quoi ? Avec quoi est-il produit ? Maintenant à toi de travailler.
  18. Liu

    Ses

    De rien. En ayant le texte complété tu peux facilement (avec de la bonne volonté) répondre seule aux questions qui précèdent.
  19. Liu

    Ses

    Bonjour, Pour le texte : 1. facteurs de production 2. Complémentaires 3. substituable 4. Capital 5. Travail 6 coût 7 hausse du coût du travail 8 une substitution du capital au travail 9 plus faible 10 subtituer du capital au travail 11 l'investissement Le sujet devrait être dans la rubrique économie.
  20. Liu

    Plans en philosphie

    J'espère aussi que ça t'aidera. En complément, tu peux lire également ceci : Un truc pour problématiser en philo : « vraiment » et « au contraire » Publié le mai 15, 2007 par François Jourde La dissertation de philosophie n’est pas la réponse directe à la question posée par le sujet, mais la réflexion sur le problème ouvert par cette question. Autrement dit, une dissertation de philosophie pose (introduction), traite (développement) et tente de résoudre (conclusion) un problème philosophique. La difficulté est alors de transformer le sujet (question posée) en un problème philosophique. Je vous propose un « truc ». 1) Introduisez l’adverbe « vraiment » dans la question. 2) En utilisant « au contraire« , formulez une thèse opposée ou différente. 3) Reformulez le problème. Exemple 1 : Sujet (bac) : L’ignorance est-elle parfois un bien ? Ajout de l’adverbe : L’ignorance est-elle vraiment parfois un bien ? Fomulation de l’opposition : L’ignorance n’est-elle pas au contrairetoujours un mal ? Reformulation du problème : Autrement dit, l’ignorance (ne pas connaître la vérité) peut-elle être un bien (une chose juste et désirable), ou est-ce au contraire toujours un mal ? L’ignorance peut-elle vraiment parfois être désirée, ou doit-elle toujours être pourchassée ? Exemple 2 : Sujet (bac) : La tradition est-elle la soumission à un passé révolu ? Ajout de l’adverbe : La tradition est-elle vraiment la soumission à un passé révolu ? Fomulation de l’opposition : La tradition n’est-elle pas au contraireun autre rapport au passé ? N’est-elle pas au contraire une liberté ? Reformulation qui pose le problème : Autrement dit, la tradition (la transmission et la répétition des pratiques et des pensées de nos ancêtres) est-elle vraiment la soumission à un temps ne correspondant plus à notre présent ? la tradition n’est-elle pas au contraire une forme de liberté ? La perpétuation du passé ne permet-elle pas de mieux vivre le présent ? Exemple 3 : Sujet (bac) : La persuasion est-elle l’ennemie de la raison ? Ajout de l’adverbe : La persuasion est-elle vraiment l’ennemie de la raison ? Fomulation de l’opposition : La persuasion n’est-elle pas au contrairel’alliée de la raison ? Reformulation qui pose le problème : Autrement dit, le fait de provoquer un sentiment de certitude est-il opposé à l’exercice de la pensée rationnelle ? Il y a sans doute de bonnes raisons de le penser. Mais n’y a-t-il pas aussi de bonnes raisons d’affirmer que la persuasion peut être rationnelle ?
  21. Liu

    Plans en philosphie

    Bonjour, Ta demande est vague. De ce fait, il est difficile d'y répondre. Pour parvenir à dégager le plan d'une dissertation, il faut avoir fait tout un travail préalable. 1. Il faut d'abord avoir défini les termes du sujet c'est-à-dire trouver les différentes significations que peut avoir un même mot, distinguer les mots du sujet de synonyme pour essayer de saisir les nuances entre les termes. 2. Ce premier travail doit pouvoir te permettre de voir apparaître un paradoxe : le paradoxe apparaît lorsque tu peux répondre oui ET non à la question qui t'est posée sans te contredire. Tu peux répondre oui et non en fonction d'un sens différent donné à un même mot du sujet. Exemple : la liberté est-ce l'absence de règles ? Si je définis la liberté comme absence de contraintes sociales (d'interdits) et si je définis les règles comme des limites que l'on m'impose alors je peux soutenir l'idée que la liberté (faire ce que je veux, comme je veux) est liée à l'absence de règles. Mais SI je définis la liberté comme capacité de vivre avec autrui et SI la règle est définie comme une protection contre l'arbitraire d'autrui et l'usage de sa force contre moi ALORS je peux soutenir la thèse inverse à savoir que l'existence de règles me rend libre car elle me préserve de l'arbitraire. 3. Ces significations vont être le support de tes différentes parties. Sur le modèle : oui... Mais... Enfin... Souvent, on part pour la première partie de l'opinion la plus courante, la plus commune, la plus spontanée. Puis on la nuance dans la seconde partie et enfin on cherche dépasser le paradoxe entre les deux premières parties. Voilà comment personnellement je procède pour construire des plans et plus largement une réfléxion sur un sujet.
  22. Liu

    Salle de discussion libre pour tous : 1

    Joyeuse fête du 1er mai et beaucoup de bonheur pour tous et toutes !
  23. Liu

    Dissertation Le savoir est ce connaitre

    Bonjour, Distinction à rajouter à la liste : Connaître mobilise les sens, l'intuition, l'affect. Savoir renvoie à la logique, la raison. Formulé autrement : I. Savoir suppose de connaître : il y a une continuité entre les deux. Pour cette partie, tu peux par exemple prendre appui sur des auteurs (comme Locke et Hume) qui ont mis l'accent sur l'importance des sens dans l'élaboration de connaissances. - Les sens nous fournissent nos premières connaissances. - Les connaissances sont des préalables pour la construction de savoir (connaissances structurées) - le savoir comme mise en forme des connaissances.. II. Pour autant connaître n'est pas suffisant pour detenir un savoir. III. Savoir et connaître sont de nature différente.
  24. Liu

    Dissertation Le savoir est ce connaitre

    Pour le II. Le savoir est un ensemble de connaissances organisé, structuré, compris. Ce n'est pas un empilement de connaissances sans lien entre elles. Exemple : connaitre tous les mots du dictionnaire (accumulation de connaissances) ne signifie pas pour autant que l'on est capable de parler la langue française. (savoir) Comprends tu l'idée ?
×