Aller au contenu

Détermination d'un polynôme de degré 2


pzorba75
 Share

Messages recommandés

  • E-Bahut

Bonjour à tous,

voici un exercice de T-Expertes où je patine.

P est un polynôme de degré 2 défini sur C par P(z)=z^2+bz+c, où b et c sont des nombres réels.

Déterminer la valeur de c sachant que l'une des racines complexes de P a pour forme exponentielle (c-1)*exp(i*pi/4).

Les solutions conjuguées sont z1=(c-1)*exp(i*pi/4) et z2=(c-1)*exp(-i*pi/4) telles que z1*z2=(c-1)^2. Avec (c-1)^2=c, j'obtiens c=(3+ou-sqrt(5))/2 mais en vérifiant avec xcas, ce résultat me semble faux.

Où est mon erreur?

Merci d'avance aux courageux qui affrontent le refroidissement estival et les douceurs mathématiques.

Bel été à tous.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

z² + bz + c = 0
z = [-b +/- (b² - 4c)^(1/2)]/2
complexe --> 
z = -b/2 +/- i * (1/2)*V(4c-b²)

-b = +/- V(4c-b²)

donc b = V(4c-b²) si b >= 0
ou b = -V(4c-b²) si b < 0

et il faut (c-1) = - b/2

a) b >= 0
b = V(4c-b²)
(c-1)/V2 = - b/2

b = V(4c-b²)
V2.(c-1) = - b

b² = 4c - b²
b²/2 = c --> c > 0
V2*(b²/2 - 1) = - b
(b² - 2) = - V2.b
b² + V2.b - 2 = 0

b = (-V2 +/- V(2+8))/2
b = (-V2 + V10)/2 (puisque b > 0)

c = -(-V2 + V10)/(2V2) + 1
c = (V2 - V10)/(2V2) + 1

c =  (3 - V5)/2

Equation : z² + z.(-V2 + V10)/2 + (3 - V5)/2 = 0

dont les solutions sont : z = -0,4370... +/- i * 0,4370...
et avec (c-1)*exp(i*pi/4) = ((3 - V5)/2 - 1)*exp(i*pi/4) = -0,4370... - i * 0,4370...
et avec (c-1)*exp(i*-pi/4) = ((3 - V5)/2 - 1)*exp(i*-pi/4) = -0,4370... + i * 0,4370...

c'est OK
*********
On peut aussi essayer avec :

b) 
b < 0
b = -V(4c-b²)
(c-1)/V2 = - b/2
...

Pas fait, même démarche.

Cela donne peut être une solution avec c =  (3 + V5)/2

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Suite et fin.

b < 0
b = -V(4c-b²)
(c-1)/V2 = - b/2

b = -V(4c-b²)
V2.(c-1) = - b

b² = 4c - b²
b²/2 = c --> c > 0
V2*(b²/2 - 1) = - b
(b² - 2) = - V2.b
b² + V2.b - 2 = 0

b = (-V2 +/- V(2+8))/2
b = (-V2 - V10)/2 (puisque b < 0)

c = 1 - b/V2
c = 1 + (V2 + V10)/(2V2)
c = (3 + V5)/2

Equation : z² + z.(-V2 - V10)/2 + (3 + V5)/2 = 0

dont les solutions sont : z = 1,1442... +/- i * 1,4442...
et avec (c-1)*exp(i*pi/4) = ((3 + V5)/2 - 1)*exp(i*pi/4) = 1,1442... + i * 1,1442...
et avec (c-1)*exp(i*-pi/4) = ((3 + V5)/2 - 1)*exp(i*-pi/4) = 1,1442... + i * 1,1442...

C'est OK
***************

Donc les 2 équations qui correspondent à l'énoncé sont :

z² + z.(-V2 + V10)/2 + (3 - V5)/2 = 0
et
z² + z.(-V2 - V10)/2 + (3 + V5)/2 = 0
 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

En vérifiant avec xcas et en calculant un argument des solutions obtenues avec les deux équations, xcas ne parvient pas à retrouver la valeur remarquable des arguments. Ce qui m'a fait douter de mes résultats.

Merci beaucoup pour l'aide apportée en pleine période de vacances.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 21 heures, pzorba75 a dit :

En vérifiant avec xcas et en calculant un argument des solutions obtenues avec les deux équations, xcas ne parvient pas à retrouver la valeur remarquable des arguments. Ce qui m'a fait douter de mes résultats.

Merci beaucoup pour l'aide apportée en pleine période de vacances.

Bonjour,

Pour les arguments, le piège est peut-être sur le signe de (c-1) ?

Par exemple, avec l'équation : z² + z.(-V2 + V10)/2 + (3 - V5)/2 = 0

on trouve z = -(1/2) * V(3-V5) +/- i * (1/2) * V(3-V5)

arg de z = -(1/2) * V(3-V5) + i * (1/2) * V(3-V5) = 3Pi/4 (mod 2Pi)
et
arg de z = -(1/2) * V(3-V5) - i * (1/2) * V(3-V5) = -3Pi/4 (mod 2Pi)
****

Arg de (c-1)*exp(i*pi/4) = arg(c-1) + Pi/4
Et avec (c-1) < 0 ici, alors on a : Un Arg de (c-1)*exp(i*pi/4) = Pi + Pi/4 = 3Pi/4 (mod 2Pi)

Et

Arg de (c-1)*exp(i*-pi/4) = arg(c-1) - Pi/4
Et avec (c-1) < 0 ici, alors on a : Un Arg de (c-1)*exp(i*pi/4) = -Pi - Pi/4 = -3Pi/4 (mod 2Pi)

 

 

Modifié par Denis CAMUS
Suppression de la citation inutile
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Bonjour à tous les deux,

Je débarque comme les carabiniers ! Mais, à ma connaissance, le cours de terminale spécifie que, dans la forme exponentielle r*eix, le coefficient r est un module, donc forcément positif. Or, parmi les deux solutions de l'équation (c-1)²=c, seule (3+√5)/2 donne c-1≥0. Avec cette restriction, on trouve bien les bons arguments pour les solutions.

Comme le montre Black Jack, vu que l'autre valeur de c se traduit par c-1<0, il faut évidemment tenir compte du signe -1 pour le calcul l'argument. Mais on n'est plus dans le contexte de la forme exponentielle...

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
 Share

×
×
  • Créer...
spam filtering