Aller au contenu

[Aide]Correction texte


Apprenti

Messages recommandés

Bonjour tout le monde , alors j'ai un petit devoir pour mon cours de français qui est d'établir une synthèse en répondant à la question : A quels enjeux sera confrontée la médecine du futur , à l'aide de certains document , je l'ai fait mais je ne suis pas trop sûr de moi , bien sûr vous n'avez pas les documents ,donc j'aimerais avoir votre avis sur la cohérence des mes propos , m'aider à corriger l'orthographe , la syntaxe , les répétitions , etc , merci à tous ! :D 

Androïdes et robotiques extrêmement sophistiqués font désormais parti de notre réalité.Sujet de science-fiction quelques décennies auparavant et maintenant imprégnés dans notre quotidien . L'intelligence artificielle ( IA) est totalement mise en avant dans notre société ,c'est pourquoi Vallancien G. chirurgien , Labroux-Satabin Y. journaliste et F. Tissot médecin généraliste humanitaire et diplomate , ont tous les trois donner leurs ressentis face à cette avancée technologique incroyable . Difficile de penser que cela pourrait être plus un mal qu'un bien et pourtant nous devons nous demander à quels enjeux sera confrontée la médecine du futur ? 

Tout d'abord il est certain que ces machines, que nous construisons de toutes pièces, possèdent des aptitudes mathématiques et algorithmiques bien supérieures à celles de leurs créateurs. Leurs utilisations peuvent donc être cruciales puisqu'elles symbolisent un gain de temps et d'énergie. Il est indéniable que leur emploi fournit beaucoup de ressources, mais ce à plusieurs prix. L'homme a besoin de sommeil et parfois même de promotion salariale contrairement à cette machine qui ne demande rien si ce n'est quelques maintenances , par conséquent plusieurs emplois seront perdus , favorisant l'utilisation de la machine. Comme le biologiste remplacé par des centrales de traitements des bilans biologiques et qui par simple transfert peut accumuler les données sur le smartphone du patient. 
Bien évidemment la machine seule ne pourra jamais régner , incapable d'éprouver une certaine émotion contrairement à notre cerveau qui lui est de plus capable de s'adapter et possède des capacités d'adaptation et de fluidité sans pareille ainsi qu'une sensibilité , de l'émotion , son rôle social ne pourra être remplacer c'est d'ailleurs pour ça que l'importance du médecin prospérera malgré les capacités hors-normes des machines , surtout celle du médecin généraliste , son rôle d'interlocuteur sera d'un intérêt majeur puisque c'est le seul à pouvoir communiquer avec les patients , celui capable de rassurer . Pour ces raisons la médecine devra mettre en avant les généralistes,qui sera plus recherché, plus tôt que le spécialiste qui pourra être plus facilement remplacé par la machine . 
Selon Guy Vallancien , à l'avenir le médecin nécessitera d'apprendre à travailler avec ces machines davantage .Avec l'aide des machines , la médecine accroîtra ses compétences aux niveaux techniques tout en gardant cet aspect social qu'offre le généraliste . Il faudrait d'après lui que les jeunes et les étudiants soient prêts à utiliser cette nouvelle technologie au plus tôt . 

Bien sûr certaines machines , androïdes , peuvent combler ce manque de sociabilité . C'est le cas de Nao qui apporte son lot de bonheur auprès des pensionnaires, une sorte d'affection qu'un humain pourrait apporter . Certains de ces robots humanoïdes sont capables d'aider les hommes , à porter des personnages âgés tout en s'adaptant à la morphologie des patients transportés grâce à de nombreux capteurs sensoriels , ce qui réduit considérablement le danger . 

Selon Labroux-Satabin , les androïdes pourraient vraiment être bénéfiques pour la médecine du futur. Il insiste cependant sur plusieurs conditions qui sont de s'assurer de maintenir une certaine distance envers eux. Ils ne doivent pas être trop semblables aux humains , ce qui s'apparenterait à une forme de remplacement de l'homme chez les personnes âgés , accentuant leur solitude déjà bien présente . Par contre en tant qu'assistant , son soutien ne pourra profitable . 

De surcroit , la médecine dérive vers l'industrielle . Kit de séquençage de l’ADN, vendu à 30€ qui est un prix atteignable par une grande majorité de la population. On verra donc des changements dans la prise en charge par les assurances. De plus, les hospitalisations vont diminuer, les malades pourront être suivis via un simple patch après une opération chirurgicale. Plusieurs secteurs sont donc affectés et non pas seulement les progrès technique de la médecine. 


En conclusion , la médecine du futur sera confrontée à de nombreux enjeux tels que la menace de divers métiers alors que d'autres émergeront comme le médecin généraliste qui comble parfaitement bien le côté individualiste de la machine . Il faudra s'assurer que les étudiants s'adaptent au plus vite à cette nouvelle technologie. De plus il sera indispensable de ne pas oublier le but premier de tout ceci qui est la réparation de l'homme malade et non le perfectionnement de l'homme sain , et ne jamais oublier d'établir de bonne distance vis-à-vis de cette révolution technologique ou encore la présence d'androïdes pour aider les patients et non pas remplacer la présence humaine. Les répercussions ne se feront pas seulement sur la médecine mais atteindront aussi d'autres secteurs tel que la prise en charge par les assurances.
 
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut
Androïdes et robotiques extrêmement sophistiqués font désormais parti de notre réalité.Sujets de science-fiction il y  a   quelques décennies auparavant , ils sont maintenant totalement intégrés  imprégnés dans notre quotidien . L'intelligence artificielle ( IA) est totalement mise en avant dans notre société ,c'est pourquoi Vallancien G. chirurgien , Labroux-Satabin Y. journaliste et F. Tissot médecin généraliste humanitaire et diplomate , ont tous les trois donné leurs ressentis face à cette avancée technologique incroyable . Difficile de penser que cela pourrait être plus un mal qu'un bien et pourtant nous devons nous demander à quels enjeux sera confrontée la médecine du futur ? 

Tout d'abord il est certain que ces machines, que nous construisons de toutes pièces, possèdent des aptitudes mathématiques et algorithmiques bien supérieures à celles de leurs créateurs. Leurs utilisations peuvent donc être cruciales puisqu'elles symbolisent un gain de temps et d'énergie. Il est indéniable que leur emploi fournit beaucoup de ressources, mais ce à plusieurs prix. L'homme a besoin de sommeil et parfois même de promotion salariale contrairement à cette machine qui ne demande rien si ce n'est quelques maintenances , par conséquent de nombreux plusieurs emplois seront perdus , favorisant l'utilisation de la machine. Comme le biologiste remplacé par des centrales de traitements des bilans biologiques et qui par simple transfert peut accumuler les données sur le smartphone du patient. 
Bien évidemment la machine seule ne pourra jamais régner , incapable d'éprouver une certaine émotion contrairement à notre cerveau qui lui est de plus capable de s'adapter et possède des capacités d'adaptation et de fluidité sans pareille ainsi qu'une sensibilité , de l'émotion , son rôle social ne pourra être remplacer,  c'est d'ailleurs pour ça que l'importance du médecin prospérera malgré les capacités hors-normes des machines , surtout celle du médecin généraliste , son rôle d'interlocuteur sera d'un intérêt majeur puisque c'est le seul à pouvoir communiquer avec les patients , celui capable de rassurer . Pour ces raisons la médecine devra mettre en avant les généralistes,qui seront  plus recherchés, plus tôt que le spécialiste qui pourra être plus facilement remplacé par la machine . 
Selon Guy Vallancien , à l'avenir la médecine nécessitera un apprentissage spécifique avec ces machines  d'apprendre à travailler avec ces machines davantage .Avec l'aide des machines , la médecine accroîtra ses compétences aux niveaux techniques tout en gardant cet aspect social qu'offre le généraliste . Il faudrait d'après lui que les jeunes et les étudiants soient prêts à utiliser cette nouvelle technologie au plus tôt . 

Bien sûr certaines machines , androïdes , peuvent combler ce manque de sociabilité . C'est le cas de Nao qui apporte son lot de bonheur auprès des pensionnaires, une sorte d'affection qu'un humain pourrait apporter . Certains de ces robots humanoïdes sont capables d'aider les hommes , à porter des personnages âgés tout en s'adaptant à la morphologie des patients transportés grâce à de nombreux capteurs sensoriels , ce qui réduit considérablement le danger . 

Selon Labroux-Satabin , les androïdes pourraient vraiment être bénéfiques pour la médecine du futur. Il insiste cependant sur plusieurs conditions qui sont de s'assurer de maintenir une certaine distance envers eux. Ils ne doivent pas être trop semblables aux humains , ce qui s'apparenterait à une forme de remplacement de l'homme chez les personnes âgés , accentuant leur solitude déjà bien présente . Par contre en tant qu'assistant , son soutien ne pourra être que profitable . 

De surcroit , la médecine dérive vers l'industriel . Le  kit de séquençage de l’ADN, vendu à 30€ qui est à  un prix abordable atteignable par une grande majorité de la population. On verra donc des changements dans la prise en charge par les assurances. De plus, les hospitalisations vont diminuer, les malades pourront être suivis via un simple patch après une opération chirurgicale. Plusieurs secteurs sont donc affectés et non pas seulement les progrès techniques de la médecine. 


En conclusion , la médecine du futur sera confrontée à de nombreux enjeux tels que la menace de divers métiers alors que d'autres émergeront comme le médecin généraliste qui comble parfaitement bien le côté individualiste de la machine . Il faudra s'assurer que les étudiants s'adaptent au plus vite à cette nouvelle technologie. De plus il sera indispensable de ne pas oublier le but premier de tout ceci qui est la réparation de l'homme malade et non le perfectionnement de l'homme sain , et ne jamais oublier d'établir de bonne distance vis-à-vis de cette révolution technologique ou encore la présence d'androïdes pour aider les patients et non la substitution de pas remplacer la présence humaine. Les répercussions ne se feront pas seulement sur la médecine mais atteindront aussi d'autres secteurs tels que la prise en charge par les assurances.
 
Like
  • ça me semble cohérent.
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut
Il y a 17 heures, Apprenti a dit :
Bonjour tout le monde , alors j'ai un petit devoir pour mon cours de français qui est d'établir une synthèse en répondant à la question : A quels enjeux sera confrontée la médecine du futur , à l'aide de certains document , je l'ai fait mais je ne suis pas trop sûr de moi , bien sûr vous n'avez pas les documents ,donc j'aimerais avoir votre avis sur la cohérence des mes propos , m'aider à corriger l'orthographe , la syntaxe , les répétitions , etc , merci à tous ! :D 
 
C'est parti !

Androïdes et robotiques extrêmement sophistiqués font désormais parti de notre réalité .Sujet de science-fiction quelques décennies auparavant et maintenant imprégnés dans notre quotidien . (Revoir la phrase, elle ne me semble pas très claire.) L'intelligence artificielle ( IA) est totalement mise en avant dans notre société ,c'est pourquoi Vallancien G. chirurgien , Labroux-Satabin Y. journaliste et F. Tissot médecin généraliste humanitaire et diplomate , ont tous les trois donner (Attention ! On ne met pas d'infinif ici. Si tu doutes, tu peux remplacer le verbe par un verbe du troisième groupe (par exemple vendre). Dirais-tu on tout les trois vendu où ont tout les trois vendre ?) leurs ressentis face à cette avancée technologique incroyable . Difficile de penser que cela pourrait être plus un mal qu'un bien et pourtant nous devons nous demander à quels enjeux sera confrontée la médecine du futur ? (Pas de point d'interrogation car c'est une question de forme indirecte : sois tu changes la ponctuation, sois tu reformules ta phrase afin de problématiser de façon directe.)

Tout d'abord il est certain que ces machines, que nous construisons de toutes pièces, possèdent des aptitudes mathématiques et algorithmiques bien supérieures à celles de leurs créateurs. Leurs utilisations peuvent donc être cruciales puisqu'elles symbolisent un gain de temps et d'énergie. Il est indéniable que leur emploi fournit beaucoup de ressources, mais ce (?) à plusieurs prix. L'homme a besoin de sommeil et parfois même de promotion salariale contrairement à cette machine qui ne demande rien si ce n'est quelques maintenances , par conséquent plusieurs emplois seront perdus , favorisant l'utilisation de la machine. Comme le biologiste remplacé par des centrales de traitements des bilans biologiques et qui par simple transfert peut accumuler les données sur le smartphone du patient. (Construction de la phrase à revoir : pas clair.)
Bien évidemment la machine seule ne pourra jamais régner , incapable d'éprouver une certaine émotion contrairement à notre cerveau qui lui est de plus capable de s'adapter et possède des capacités d'adaptation et de fluidité sans pareille ainsi qu'une sensibilité , de l'émotion , son rôle social ne pourra être remplacer c'est d'ailleurs pour ça que l'importance du médecin prospérera malgré les capacités hors-normes des machines , surtout celle du médecin généraliste , son rôle d'interlocuteur sera d'un intérêt majeur puisque c'est le seul à pouvoir communiquer avec les patients , celui capable de rassurer . (Phrase extrêmement longue. Pense à bien la ponctuer, les virgules ne suffisent pas.) Pour ces raisons la médecine devra mettre en avant des généralistes,qui sera plus recherché, plus tôt que le spécialiste qui pourra être plus facilement remplacé par la machine . 
Selon Guy Vallancien , à l'avenir le médecin nécessitera d'apprendre à travailler avec ces machines davantage . (Plutôt : [...] d'apprendre à travailler davantage avec ces machines.) Avec l'aide des machines , la médecine accroîtra (Augmentera est mieux.) ses compétences aux niveaux techniques tout en gardant cet aspect social qu'offre le généraliste . Il faudrait d'après lui que les jeunes et les étudiants soient prêts à utiliser cette nouvelle technologie au plus tôt . 

Bien sûr certaines machines , androïdes , peuvent combler ce manque de sociabilité . C'est le cas de Nao qui apporte son lot de bonheur auprès des pensionnaires, (Quels pensionnaires ?) une sorte d'affection qu'un humain pourrait apporter . Certains de ces robots humanoïdes sont capables d'aider les hommes , à porter des personnages âgés tout en s'adaptant à la morphologie des patients transportés grâce à de nombreux capteurs sensoriels , ce qui réduit considérablement le danger . (Mais pas que... A développer.)

Selon Labroux-Satabin , les androïdes pourraient vraiment être bénéfiques pour la médecine du futur. Il insiste cependant sur plusieurs conditions qui sont de s'assurer de maintenir une certaine distance envers eux. (Revoir la phrase.) Ils ne doivent pas être trop semblables aux humains , ce qui s'apparenterait à une forme de remplacement de l'homme chez les personnes âgés , accentuant leur solitude déjà bien présente . Par contre en tant qu'assistant , son soutien ne pourra profitable . (?)

De surcroit , la médecine dérive vers l'industriel . Kit de séquençage de l’ADN, vendu à 30€ qui est un prix atteignable par une grande majorité de la population. On verra donc des changements dans la prise en charge par les assurances. De plus, les hospitalisations vont diminuer, les malades pourront être suivis via un simple patch après une opération chirurgicale. Plusieurs secteurs sont donc affectés et non pas seulement les progrès techniques de la médecine. 


En conclusion , la médecine du futur sera confrontée à de nombreux enjeux tels que la menace de divers métiers alors que d'autres émergeront comme le médecin généraliste qui comble parfaitement bien le côté individualiste de la machine . Il faudra s'assurer que les étudiants s'adaptent au plus vite à cette nouvelle technologie. De plus il sera indispensable de ne pas oublier le but premier de tout ceci qui est la réparation de l'homme malade et non le perfectionnement de l'homme sain , et ne jamais oublier d'établir de bonne distance vis-à-vis de cette révolution technologique ou encore la présence d'androïdes pour aider les patients et non pas remplacer la présence humaine. Les répercussions ne se feront pas seulement sur la médecine mais atteindront aussi d'autres secteurs tel que la prise en charge par les assurances.
 
Je ne peux pas juger de la qualité de ton travail vu que je ne maîtrise pas le sujet, mais il faut que tu fasses un effort sur la rédaction (syntaxe, orthographe, ponctuation...). Il est impératif que tu te replonges dans ces bases là car tu es en Première. Le Bac français approche et la rédaction est très importante. Bonne continuation et nt n'hésite pas si tu as des questions !

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

En plein vol :  orthographe : "de surcroît " , personnes âgéEs, … par contre , comme assistants,  leur présence sera profitable .

Il sera de plus indispensable de ne pas oublier le but premier qui  est de réparer  l'homme malade , non de perfectionner l'homme sain , ni d'établir une distance par rapport à cette révolution technologique : la présence d"androïdes doit viser à aider les patients, non à remplacer la présence humaine. 

 

Je n'ai pas  corrigé tout ton travail , qui me semble correct . Difficile , quand on n'a pas le texte à résumer sous les yeux . Ton expression, à mon avis , devrait être plus concise . 

 Corcega a mis le doigt sur ce qui devrait être revu . 

Encore des questions ?

Bonne chance . 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut
Citation

Pour ces raisons la médecine devra mettre en avant les généralistes, qui seront  plus recherchés, plus tôt que le spécialiste qui 

plutôt que le spécialiste

Pour ne plus confondre « plutôt » et « plus tôt »

Si le remplacement par « plus tard » est possible, écrivez « plus tôt », en deux mots :

Si le remplacement par « plus tard » est impossible, c’est qu’il s’agit de l’adverbe « plutôt », qui marque la préférence ou l’intensité :

Pour ne plus confondre « plutôt » et « plus tôt »

Si le remplacement par « plus tard » est possible, écrivez « plus tôt », en deux mots :

J’aurais aimé le savoir plus tôt. = J’aurais aimé le savoir plus tard.
Plus tôt il aura fini, mieux il se portera. = Plus tard il aura fini, mieux il se portera.

Si le remplacement par « plus tard » est impossible, c’est qu’il s’agit de l’adverbe « plutôt », qui marque la préférence ou l’intensité :

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering