Aller au contenu

exercices sur les rimes


missme - maël

Messages recommandés

bonjour,

je dois créer un poème de 10 vars avec à la rime /Wa/ , et utiliser obligatoirement ces 4 mots

- carquois

- patoi

- gaulois

- proie 

je ne sais pas par où commencer : quel thème prendre ? L'amour peut être et faire un comparaison avec Apollon dont l'un des attribut est le carquois ? 

 

Je me lance :

Dans les clairières et dans les bois

Les petits lapins sont aux abois

Pour qui seront ces belles proies ?

Soudain, ils poussent un cri d'effroi

Surgit un gigantesque gaulois

hurlant en patois

Le voyant sans arc et sans carquois

Les petits lapins filèrent d'un air narquois

Ils étaient  fiers de leur exploit !

 

J'avoue ce n'est pas formidable.

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

j'ai retravaillé mon texte, pouvez-vous s'il vous plaît me corriger. Je n'arrive pas à faire une assonance ou une allitération.

LE BRACONNIER

Dans les clairières et dans les bois,
Portant sur son dos son arc et son carquois,
La flèche vrombit  sous ses doigts, (personnification)
Le braconnier se sent dans son droit et (enjambement) 
 Il  chasse tel un gaulois, tuant de sang-froid. (comparaison)

L'homme observe, écoute, sent,  il est aux abois, (énumération)
Le bruit du  silence fait frisonner sa joie, (oxymore)
Le froissement des herbes, trahissent la proie, (hémistiche)
Qui lance des milliards d' éclairs d'effroi, (hyperbole)
La bête n'est plus (euphémisme) et dans son patois,  le braconnier raconte son exploit.

 

Merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour et merci Moîravita.

Mon poème est-il bien ?

LE BRACONNIER

Dans les clairières et dans les bois,
Portant sur son dos son arc et son carquois,
La flèche vrombit  sous ses doigts, (personnification)
Le braconnier se sent dans son droit et (enjambement) 
 Il  chasse tel un gaulois, tuant de sang-froid. (comparaison)

L'homme observe, écoute, sent,  il est aux abois, (énumération)
Le bruit du  silence fait frisonner sa joie, (oxymore)
Le froissement des herbes trahissent la proie,
Qui lance des milliards d' éclairs d'effroi, (hyperbole)
La bête n'est plus (euphémisme) et dans son patois,  le braconnier raconte son exploit.

Merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut
Il y a 4 heures, maël - missme a dit :

Bonjour et merci Moîravita.

Mon poème est-il bien ?

LE BRACONNIER

Dans les clairières et dans les bois, (8 pieds)
Portant sur son dos son arc et son carquois,  Au dos son arc et son carquois (8 pieds)
La flèche vrombit  sous ses doigts, (personnification) La flèche vrombissant sous ses doigts (8 pieds) 
Le braconnier se sent dans son droit et (enjambement) Un braconnier fier de son droit (8 pieds)
 Il  chasse tel un gaulois, tuant de sang-froid. (comparaison)Transmettra la mort de sang- froid (8 pieds)

L'homme observe, écoute, sent,  il est aux abois, (énumération) Pas de  pitié pour les effrois (8)
Le bruit du  silence fait frisonner sa joie, (oxymore) Le silence n'est que feu de joie(8)
Le froissement des herbes trahissent la proie, Bientôt se trahira la proie(8)
Qui lance des milliards d' éclairs d'effroi, (hyperbole) Cachée  , tremblante , aux abois . (8)

La bête n'est plus , elle gît au sol , le sang s'écoule,

  Et tel un affamé gaulois ,

Le braconnier s'en va raconter  son exploit . 

Merci

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Si tu veux terminer par 8 pieds : "L'homme s'en va dire son exploit" .

J'ai orienté le poème vers une dénonciation de la chasse , les rimes évoquant des cris ( wa) et des tirs de chevrotine . 

Pour les figures , si tu ne les cernes  pas , on en reparle .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je dois trouver les deux comparaisons ?

Dans les clairières et dans les bois, (8 pieds)
 Au dos son arc et son carquois (8 pieds)
La flèche vrombissant sous ses doigts (8 pieds) 
Un braconnier fier de son droit (8 pieds)
Transmettra la mort de sang- froid (8 pieds)

 

 Pas de  pitié pour les effrois (8)
Le silence n'est que feu de joie(8)
 Bientôt se trahira la proie(8)
 Cachée  , tremblante , aux abois . 

"L'hom/me/ s'en/ va/ di/re/ son /ex/ploit" .(9)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Le silence n"est que feu de joie = comparaison exprimée par un attribut : les deux termes comparés sont présents dans le texte . 

La métaphore( du grec "porter à travers ")  assimilerait les deux termes dans une seule expression : le feu de joie du silence . 

J'ai utilisé le mot "feu" car on fera sans doute rôtir le gibier au feu de bois , vieille coutume de chasseurs (gaulois)  !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Le verbe "être" , qui introduit un attribut est aussi considéré comme terme de comparaison .  La comparaison et la métaphore sont des opérations de l'esprit complètement distinctes avant de se traduire en langage oral ou écrit . ( regarde en exergue du forum : figures de style) .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'accord.

est-ce que je peux changer les deux derniers vers ?ou ce n'est pas correcte.

 

Dans les clairières et dans les bois, (8 pieds)
 Au dos son arc et son carquois (8 pieds)
La flèche vrombissant sous ses doigts (8 pieds) 
Le braconnier se sent dans son droit 

Comme un gaulois il tuera de sang froid
 

le poème doit être en vers libres

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut
Il y a 3 heures, maël - missme a dit :

je dois trouver les deux comparaisons ?

Dans les clairières et dans les bois, (8 pieds)
 Au dos son arc et son carquois (8 pieds)
La flèche vrombissant sous ses doigts (8 pieds) 
Un braconnier fier de son droit (8 pieds)
Transmettra la mort de sang- froid (8 pieds)

 

 Pas de  pitié pour les effrois (8)
Le silence n'est que feu de joie(8)
 Bientôt se trahira la proie(8)
 Cachée  , tremblante , aux abois .(8) 

"L'hom/me/ s'en/ va/ di/re/ son /ex/ploit" .(9) OU  "On applaudira cet exploit" (8)... Ce sera peut-être en patois . (8)

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Ce sera peut-être en patois 

oui je trouve ce vers parfait

je dois en enlever un pour avoir 10 vers en tout

Un braconnier fier de son droit 

je ne comprend pas ce que cela veut dire

Transmettra la mort de sang- froid 

un homme peut transmettre la mort ? 

oui : on donne la mort

 

 

Pas de  pitié pour les effrois (8)
Le silence n'est que feu de joie(8)
 Bientôt se trahira la proie ...(8)
L'homme s'en va raconter son exploit

Ce sera peut-être en patois !

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering
spam filtering