Aller au contenu
maël - missme

un billet d'humeur

Messages recommandés

Bonjour,

je dois choisir un sujet d'actualité et écrire un biller d'humeur. 

Pouvez-vous, s'il vous plaît, me corriger ? Merci

Pirouette de Trump pour faire face à l’indignation du monde entier.

L’Amérique s’est construite sur le mythe d’une « nation d’immigrants ». Donald Trump entend écrire une nouvelle histoire.

Depuis l'annonce de la politique américaine de "tolérance zéro" envers l'immigration clandestine, après son projet de la grande muraille à la frontière mexicaine, le président américain à une nouvelle lubie. Donald Trump a en effet décidé que pour lutter contre l'immigration illégale, tous les clandestins franchissant la frontière sont désormais poursuivis au pénal.  Puisque selon la loi, les mineurs ne peuvent pas être incarcérés avec leurs proches, il faut donc "séparer les enfants" de leurs parents. Ainsi, 2 342 enfants et jeunes migrants ont été séparés de leurs familles entre le 5 mai et le 9 juin. Ils sont envoyés dans des centres d'hébergement.  Tous unis contre Trump, le monde et même l’épouse du président américain Melania, scandalisés ont exprimé leur dégoût face à cette pratique.

Le despote au cœur sec réalise enfin... A la grande surprise générale, il  fait marche arrière  et signe un nouveau décret qui propose de détenir les familles ensemble pendant l’examen de leur dossier. Quel revirement ! L’homme aurait-il soudain un peu d’humanité ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

il y a 1 minute, chloém a dit :

Bonjour Maël,

C'est bien construit, mais je trouve que tu as repris trop de formulations figurant dans les médias: on en retrouve un certain nombre sur internet. Ce serait mieux si tu pouvais être plus personnel. Mais effectivement, dans cet exercice, je reconnais que c'est difficile. <_<

Sinon:

le président américain à une nouvelle lubie

scandalisés, ont exprimé

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L’homme aurait-il soudain un peu d’humanité ?

Revirement qui ne bénéficiera qu'aux futurs clandestins, le sort des enfants est loin d'être réglé, tous sans papier, envoyés loin de la frontière, ce sera un casse tête pour réunir parents et enfants.

 

Comme te l'a dit Chloé, trop près des communiqués de presse.

Quand tu dois t'en inspirer, lis les articles, prends des notes très succinctes pour éviter la copie, et ensuite rédige avec tes propres mots.

 

Ton billet d'humeur doit plus faire part de tes états d'âme, le seul moment où l'on sent ta colère, c'est " Le despote au cœur sec "

Plus  de  2 000 enfants séparés de leurs familles en  quelques semaines ? Comment peut -on utiliser des enfants pour faire pression sur des partis politiques? On pourrait penser qu'il s'agit d'une dictature , Pinochet? Hitler? Eh bien , non, ça se passe dans la plus grande démocratie du monde: les USA...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonne soirée .

Bientôt en vacances?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La pluie n'est pas annoncée?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, maël - missme a dit :

j

mais on va dire que ce sera  le soleil qui va transpirer,  pas grave.

bonne soirée:)

J'aime bien cette formule!!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors cette journée plage ? Le soleil a-t-il transpiré ? :)

Bonnes vacances à toi. Je suppose qu'au programme tu as plage, vélo, foot, lectures, entre autres bonnes choses ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allez, tu peux changer ton niveau, tu es en 3°!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord.

Mamy : il n'a pas plu ! superbe journée.

 

Je vais travailler un peu le français pour prendre un peu d'avance pour le brevet. Je vais commencer à faire des fiches pour remettre les bases.

je commence par la conjugaison. Je fais des tableaux pour mémoriser les terminaisons des verbes. Pouvez-vous me corriger et me dire si l'essentiel y est ? Merci

PRÉSENT de l’INDICATIF

1er GROUPE

2e GROUPE

3e GROUPE

er

Ir -issons

ir

oir

re

tre

dre

e

is

s

s

s

ts

ds

es

is

s

s

s

ts

ds

e

it

t

t

t

t

d

ons

issons

ons

ons

ons

ons

ons

ez

issez

ez

ez

ez

ez

ez

ent

issent

ent

ent

ent

ent

ent

SAUF

Aller

Je vais

Tu vas

Il va

Nous allons

Vous allez

Ils vont

 

 

SAUF

 

Ouvrir

Cueillir

Offrir

Souffrir

Couvrir

Assaillir

Tressaillir

e - es - e

 

SAUF

 

Vouloir

Pouvoir

Valoir

x – x - t

SAUF

 

Faire

Dire

Vous faites

Vous dites

SAUF

 

-aître

s

s

^t

SAUF

 

-indre

-soudre

s

s

t

 

IMPARFAIT de l’INDICATIF : Quand j’étais petit, hier

Radical de la 1ere pers. du pl. (NOUS) du présent de l’indicatif + terminaisons de l’imparfait (SAUF : être)

PARLER : nous parlons -> nous parlions

1er GROUPE

2e GROUPE

3e GROUPE

er

Ir -issons

Les autres verbes

ais

ais

ais

ais

ais

ais

ait

ait

ait

ions

issions

ions

iez

issiez

iez

aient

issaient

aient

SAUF

Verbes en :

-cer : ç devant a

-ger : ge devant a

-ier, -yer, -iller, -gner : ne pas oublier le i à NOUS et VOUS

Nous criions

Nous grognions

-guer : gardent le u à toutes les personnes

Je naviguais- nous naviguions

 

 

 

 

 

 

 

FUTUR SIMPLE de l’INDICATIF : Demain

1er GROUPE

2e GROUPE

3e GROUPE

Er

 

Ir -issons

Ir – re – oir

Tenir - venir

 ai

ai

is                us

ins

 as

as

is                us

ins

a

a

it                ut

int

ons

ons

îmes      ûmes

înmes

ez

ez

îtes          ûtes

întes

ont

ont

irent     urent

inrent

Verbes en :

-cer : ç devant a

-ger :ge devant a

-guer : u à toutes les personnes

 

 

 

 

Je ferai le tableau sur le futur simple demain.

 

J'ai fait la dictée du brevet 2008. J'ai quand même fait 3 fautes. pente j'ai mis un a - quelques dizaines de mètres, je n'ai pas accordé et hallucinante (alussinante)

Quel honte !

Règle pour quelque / quelque

Quelque s'accorde avec le nom. 

 

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle honte

Féminin.

 

Tu es bien courageux.

 

Mais tu peux tout trouver sur le net .

 

Ce qui serait , à mon avis , plus utile, c'est de faire des  QCM, ou des exercices de conjugaison , tu verrais mieux tes pb, si tu en as

Pour "quelque" :

https://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-31590.php

 

Mais lis d'abord ça:

 

http://www.aidenet.eu/h_quelque.htm

"Quelque " est parfois adverbe, et ne s'accorde pas.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci 

en surfant sur le net j'ai trouvé madeleine de Proust

C'est quoi l'histoire ?

J'ai compris qu'il y avait une histoire d'odeur qui lui rappelle un souvenir ?

Peut-on classer le roman Du côté de chez Swann dans les roman autobiographique ?

Merci

Modifié par maël - missme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, maël - missme a dit :

C'est quoi l'histoire ?

Je n'ai jamais eu le courage de le lire. :D

Proust mêle le romanesque et l'autobiographie , donc , on ne peut pas dire que ce soit une autobiographie ,  que ce soit "A la recherche du temps perdu " dans son ensemble ou "Du côté de chez Swann" (les madeleines, le Tome 1)

 

http://www.viabooks.fr/extraits/extrait-16819

 

Finalement, c'est cette histoire de madeleines que l'on retient de son œuvre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je t'avais parlé naguère de certain moyen mnémotechnique pour écrire  la finale des verbes à tous les modes et à tous les temps : je vais essayer de le faire ressurgir r à la surface de ma mémoire et te l' enverrai dès que j'aurai le temps de le rédiger .

C'est courageux, par ces chaleurs, d'améliorer tes connaissances avant la 3è . Passe de bonnes vacances , oublie tout devant le foot de cet a.m. , n'en déplaise à Marcel P que la maladie asthmatique obligeait au confinement dans sa chambre et que l'écriture, nourrie de  son passé et des moeurs de la grande bourgeoisie de son siècle,  a sauvé du mal-être ...  (on reparlera de lui lorsque tu l'étudieras au cours : certains extraits sont incontournables : 'Longtemps, je me suis couché de bonne heure ..." 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OUPS ! le foot  c'est demain a.m. 

 

Bon : A la 1 ère personne du singulier à n'importe quel temps , tu ne peux avoir comme terminaison que les lettres suivantes

 

S                         AI                           X                   E 

 

Tu trouves les exemples qui justifient cette "théorie" ?

S : tous les présents des verbes des 2 è , 3 è groupe, tous les imparfaits , les conditionnels ou futurs du passé . 

AI : "j'ai "et tous les futurs simples . 

X: les 3 -X- : je peux, je veux, je vaux 

E- tous les présents  de l'indicatif et du subjonctif des verbes en -ER et de 7 verbes en ir : j'ouvre et j'offre, j'assaille et je tressaille, je défaille ... (tu trouves les 2 autres ?) 

Bonne soirée .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci Moîravita

Je ne sais pas quoi lire pour la troisième : j'hésite entre La Promesse de l'aube de R. Gary et l'ami retrouvé de Uhlman. Lequel ?

Foot cet après-midi : allez les Bleus !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"L'ami retrouvé" me semble davantage adapté à la 3 è.  De Romain Gary , sous le pseudonyme d'Emile Ajar , je lirais "La vie devant soi" . Tendresse , humour, écriture jubilatoire . Nombreuses adaptations cinématographique avec Simone Signoret(Madame Rosa) ou télévisée , avec Myriam Boyer (Madame Rosa) . Thèmes contemporains . 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

RE-oups : adaptations cinématographique SSS! 

Le foot fait perdre les repères orthographiques ! La chaleur aussi ! 

Bon WE .On reparlera de "L'ami retrouvé" . 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je viens de trouver cet extrait :

 

Marcel, le narrateur, évoque une curieuse expérience vécue.

 

 

[…] Un jour d’hiver, comme je rentrais à la maison, ma mère, voyant que j’avais froid, me proposa de me faire prendre, contre mon habitude, un peu de thé. Je refusai d’abord et, je ne sais pourquoi, me ravisai1. Elle envoya chercher un de ces gâteaux courts et dodus appelés Petites Madeleines qui semblent avoir été moulés dans la valve2 rainurée d’une coquille Saint-Jacques. Et bientôt, machinalement, accablé par la morne3 journée et la perspective d’un triste lendemain, je portai à mes lèvres une cuillerée du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleine. Mais à l'instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis4, attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. Il m’avait aussitôt rendu les vicissitudes5 de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire, de la même façon qu’opère l’amour, en me remplissant d’une essence6 précieuse : ou plutôt, cette essence n’était pas en moi, elle était moi. J’avais cessé de me sentir médiocre, contingent7, mortel. D’où avait pu me venir cette puissante joie ? Je sentais qu’elle était liée au gout du thé et du gâteau, mais qu’elle le dépassait infiniment, ne devait pas être de même nature. D’où venait-elle ? Que signifiait-elle ? Où l’appréhender ? Je bois une seconde gorgée où je ne trouve rien de plus que dans la première, une troisième qui m’apporte un peu moins que la seconde. Il est temps que je m’arrête, la vertu du breuvage semble diminuer. Il est clair que la vérité que je cherche n’est pas en lui, mais en moi. Il l’y a éveillée, mais ne la connait pas, et ne peut que répéter indéfiniment, avec de moins en moins de force, ce même témoignage que je ne sais pas interpréter et que je veux au moins pouvoir lui redemander et retrouver intact, à la disposition, tout à l’heure, pour un éclaircissement décisif. Je pose la tasse et me tourne vers mon esprit. C’est à lui de trouver la vérité. Mais comment ?

[…] Et tout d’un coup le souvenir m’est apparu. Ce gout c’était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray8 (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l’heure de la messe), quand j’allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m’offrait après l’avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul.

 

Marcel Proust, A la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann (1913)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cela te plaît  ? Les accents sur goût et connaît manquent, mais le texte est respecté . 

Ainsi , les parfums, les goûts , les mélodies véhiculés par nos sens ont le pouvoir de faire renaître en nous des souvenirs que l'on croyait enfouis . 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×