Aller au contenu
alex2905

Explication de texte ALAIN

Messages recommandés

Bonjour à tous, alors voilà j'ai une explication de texte à faire en philo mais je n'arrive pas à trouver le thème de ce texte, pour moi ce serait le thème de la philosphie mais je ne pense pas que ce soit cela... D'autant plus que je suis en terminale L et la philo c'est coeff 7 et je n'y comprend strictement rien, alors si quelqu'un pourrait me venir en aide juste pour ce dm ça serait super gentil, merci d'avance! voici le texte en question :

"Le mot Philosophie, pris dans son sens le plus vulgaire, enferme l'essentiel de la notion. C'est aux yeux de chacun, une évaluation exacte des biens et des maux ayant pour effet de régler les désirs, les ambitions, les craintes et les regrets. Cette évaluation enferme une connaissance des choses, par exemple s'il s'agit de vaincre une superstition ridicule ou un vain présage ; elle enferme aussi une connaissance des passions elles-mêmes et un art de les modérer. Il ne manque rien à cette esquisse de la connaissance philosophique. L'on voit qu'elle vise toujours à la doctrine éthique, ou morale, et aussi qu'elle se fonde sur le jugement de chacun, sans autre secours que les conseils des sages. Cela n'enferme pas que le philosophe sache beaucoup, car un juste sentiment des difficultés et le recensement exact de ce que nous ignorons peut-être un moyen de sagesse ; mais cela enferme que le philosophe sache bien ce qu'il sait, et par son propre effort. Toute sa force est dans un ferme jugement, contre la mort, contre la maladie, contre un rêve, contre une déception. Cette notion de la philosophie est familière à tous et elle suffit"

Alain, 81 chapitres sur l’esprit et les passions, Gallimard, La Pléiade, p. 1072.

La connaissance de la doctrine de l'auteur n'est pas requise. Il faut et il suffit que l'explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En petit complément

As-tu défini les notions importantes du texte?As-tu délimité les mouvements du texte?

Aide du site philagora:

Lisons le texte ensemble:
philosophie: sophia: la sagesse - philo: le désir, l'amour, l'amitié. Amour signifie ici désir et chasse amoureuse de la vérité et de la justice. Les deux étant inséparables car la conscience, l'intelligence qui mène cette quête est toujours à la fois psychologique et morale. 
Par exemple, faire attention, c'est à la fois mettre au foyer de la conscience la même représentation psychique, mais c'est aussi ... faire un effort moral constant pour éviter les distractions

sens: il s'agit bien de trouver la notion dans le sens.

vulgaire: ici le terme n'est pas péjoratif. En latin, vulgus c'est la foule: vulgaire signifie ici commun à tous ceux qui ont du bon sens. Le terme est pris au sens de: ce qui est partagé par tous.

l'essentiel: ce qui appartient à l'essence de la notion, ce qui la définit, ce qui fait qu'elle est ce qu'elle est.

notion: l'idée de la philosophie, sa forme intellectuelle qui permet de la reconnaître et de la penser.

de chacun: Alain insiste et reprend "vulgaire".

évaluation: c'est la mesure, la fixation d'un prix, d'une valeur. Par exemple: que vaut le plaisir, quelle sorte de bien nous apporte-t-il? Ou encore: que vaut la passion, quelle sorte de maux apporte-t-elle? Ou encore: Le désir exige-t-il une régulation, un ordre? Vaut-il mieux changer ses désirs que l'ordre du monde?

régler: soumettre à une règle, ordonner, maîtriser.

désirs ... regrets : ces termes ont pour caractéristiques d'être vécus psychologiquement comme ce qui s'impose, ce avec quoi il "faut faire" dans la vie.

La philosophie qui ne déboucherait pas sur la vie que nous vivons ne mériterait pas une heure d'étude.
En effet, ce qui nous intéresse c'est ce qui nous accompagne nécessairement, ce qu'on ne peut quitter en changeant de trottoir.

Par exemple, celui ne désirerait plus ne vivrait plus. Celui qui n'aurait ni regret, ni crainte, ni projet (ambition) n'aurait tout simplement pas conscience: il serait inconscient. Bergson nous dit que toute conscience est mémoire et anticipation.

Désir, ambition, crainte et regret sont des mouvements de la conscience vers le passé ou vers l'avenir. Évidemment celui qui perd conscience n'en a plus, mais à quel prix!

enferme: terme qui revient souvent. Il signifie: contient, exige, implique.

connaissance des choses:  connaissance des choses sur lesquelles on réfléchit, de ce dont il s'agit.

Par exemple: pour Épicure, la peur des dieux n'est qu'une opinion, une croyance vaine. La connaissance des dieux nous en débarrasse: les dieux étant parfaits ne désirent pas et sont indifférents. De même, pour la crainte de la mort, puisque la mort est privation de conscience. Pourquoi craindre ce qui ne sera pas pour nous, ce que nous ne vivrons pas.

superstition: expliquer des effets naturels par des instances supranaturelles

: la connaissance des causes naturelles fera disparaître la superstition. Par exemple, la foudre n'est plus la colère d'un dieu si on connaît le déterminisme de sa production.

ridicule: qui prête à rire pour celui qui s'avance armé de la raison. Par exemple, Guillaume de Baskerville dans le film "Le nom de la rose."

connaissance des passions: passion est ici pris en son sens négatif: ce qui aliène, ce que l'on souffre sans savoir pourquoi. Selon le rationaliste Alain la connaissance nous en libèrerait.

il ne manque rien: vous comprenez si vous avez en mémoire "enferme l'essentiel" et "elle suffit".

esquisse: premier tracé qui sert de guide à des explicitations et des développements.

vise: toute conscience est aussi morale. La connaissance philosophique est toujours un chemin vers une sagesse, une morale personnelle ou une éthique sociale.

les conseils des sages: grâce à nos lectures, celle que nous faisons ensemble de ce beau texte d'Alain. Sénèque par la lecture des grands sages du passé est heureux d'en recevoir les conseils.

n'enferme pas: n'implique pas.

sache beaucoup: Alain pense à Socrate qui répétait: je sais que je ne sais rien.

recensement des difficultés: le philosophe est celui qui fait jaillir le problème. C'est ce que vous devez faire dans vos dissertations. Il n'est donc jamais d'aucun parti. Il y a toujours un petit caillou dans sa chaussure qui l'empêche d'adhérer. Alain remarque que ce sont les huîtres qui adhèrent. C'est l'opinion qui adhère. Parfois, la démarche philosophique n'aboutit pas, elle semble sans issue. On dit qu'elle est aporétique. Ce n'est pas un défaut dans une dissertation.

recensement: repérage et inventaire détaillé de ce que nous connaissons, ce sur quoi nous pouvons nous appuyer et de ce que nous ignorons.

moyen de sagesse: le moyen de ne pas s'embarquer à la légère dans un terrain inconnu, de ne pas avancer en aveugle.

enferme: contient. Il s'agit toujours de la notion dans le mot philosophique, la déduction continue.

sache bien: sache complètement, parfaitement ce sur quoi il porte un jugement. Par exemple, Kant restreint le champ de la connaissance, mais c'est pour le mieux assurer.

force: celle du philosophe.

jugement: terme essentiel. Ce qui termine un enquête, une décision éclairée sur ce que cela est ou du moins sur ce que cela n'est pas. Exemple: la mort n'est rien pour nous; il y a un bon usage de la maladie; le rêve n'est que fumée, il n'annonce rien.

notion: l'idée de la philosophie, ce qui fait qu'elle est ce qu'elle est et permet de la reconnaître: il vient de la déduire du mot.

à tous: vulgaire ... chacun

elle suffit: c'est la reprise du terme: "essentiel".

Quelques questions sur le texte

Qu'est-ce qui caractérise selon l'auteur ,"aux yeux de chacun," l'attitude du philosophe?

Qu'est-ce qui y justifie la critique de la superstition et du présage?

A quoi tient  et est rendue possible la maîtrise de soi et du monde, et quels rapports entre ces deux aspects de la connaissance?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×