Aller au contenu

Correction


Mpbold

Messages recommandés

Bonjour, le prof ma rendue un devoir que j'avais recemment fais chez moi j'ai eus : 11,5 , il a dit que si la note ne nous convenais pas, on pouvais modifier et le re rendre pour avoir une meilleure note.  Il ma mit comme appréciation : Thème très intéressent, le monologue ne montre pas assez le déchirement. La scène 2 est très bien menée. Pas de figures de style ce qui est dommage.  Le problème c'est que je n'arrive pas a montrer le dechirement : 

Vincent : L'amour est une blessure mortelle,

Elle nous rend vulnérable a la moindre occasion

On me dit que j'ai trahis les miens

Mais, je suis juste tombé sous le charme

De cette belle demoiselle a la peau mate,

Mon père dit que c'est signe de péché

Qu'il vaudrait mieux la faire exiler

Sinon nous finirons tous déshonoré

 

Dois je écouter mon père ?

Ou abandonnée la femme que j'aime ?

Maintenant que je connais l'amour

On menace de me l'enlever

Maintenant que j'ai la confiance de mon père

Il me demande de l'approuver.

 

 

 

Marc arrive en courant

Lucie : Père, que se passe t-il, vous avez l'air tout blème

Marc : Tu le savais n'est ce pas ?!

Vincent : Calmez vous.. Lucie a raison vous êtes tout pâle,assiez vous.

Marc : Toi ! Petit Vaurien ! Tu oses encore me parler, tu as de la chance que je ne te déshérite pas sur le champ.

Vincent : Que ce passe t-il ?

Marc : Figure toi, que j'ai croisé Mme Castille, j'ai étais surppris qu'elle me raconte qu'elle t'avait aperçut sur la Place st Louis en compagnie d'une femme. J'ai étais encore plus choquée qu'elle me disent que cette ménèsse était noire. Tu te rends compte que cotoyer ces personnes de race différente va porter préjudice à notre réputation ?

Vincent : Je n'ai jamais voulus nuire à votre estime.

Marc: Alors ne fréquente plus ce genre d'individus.

Vincent: Non je ne peux pas, j'aime cette femme ..

Marc : QUOI ? Tu as perdue la raison ? Elle est noire et pleine de mauvaise intention.

Lucie: Père, ne soyez pas trop dûr.

Marc : Tu préfère le défendre que de lui faire entendre raison ?

Vincent : Père calmez vous.

Marc: pousse un soupir : Je vais lui proposer un accord, demain je vais la rencontrer, elle devravenir vêtue d'une robe en soir couleur argenté, je l'attendrais sous la vielle chappelle. Si elle n'est pas vétue comme je l'indique, alors je ne poserais même pas un oeuil sur elle.

Vincent : Tu sais pertinement qu'elle n'aura pas assez de moyens pour posséder une telle robe.

Marc : Alors , tampis !

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Une meilleure orthographe et la correction de fautes de grammaire seraient selon moi une amélioration qui te vaudrait sans doute une meilleure note...

Qu'en penses-tu?

Vincent : L'amour est une blessure mortelle,

Elle nous rend vulnérable a la moindre occasion

On me dit que j'ai trahis les miens

Mais, je suis juste tombé sous le charme

De cette belle demoiselle a la peau mate,

Mon père dit que c'est signe de péché

Qu'il vaudrait mieux la faire exiler

Sinon nous finirons tous déshonoré

 

Dois- je écouter mon père ?

Ou abandonnée la femme que j'aime ?

Maintenant que je connais l'amour

On menace de me l'enlever

Maintenant que j'ai la confiance de mon père

Il me demande de l'approuver.

 

 

 

Marc arrive en courant

Lucie : Père, que se passe t-il, vous avez l'air tout blème

Marc : Tu le savais n'est ce pas ?!

Vincent : Calmez vous.. Lucie a raison vous êtes tout pâle,assiez vous.

Marc : Toi ! Petit Vaurien ! Tu oses encore me parler, tu as de la chance que je ne te déshérite pas sur le champ.

Vincent : Que ce passe t-il ?

Marc : Figure toi, que j'ai croisé Mme Castille, j'ai étais surppris qu'elle me raconte qu'elle t'avait aperçut sur la Place st Louis en compagnie d'une femme. J'ai étais encore plus choquée qu'elle me disent que cette ménèsse était noire. Tu te rends compte que cotoyer ces personnes de race différente va porter préjudice à notre réputation ?

Vincent : Je n'ai jamais voulus nuire à votre estime.

Marc: Alors ne fréquente plus ce genre d'individus.

Vincent: Non je ne peux pas, j'aime cette femme ..

Marc : QUOI ? Tu as perdue la raison ? Elle est noire et pleine de mauvaises intentions.

Lucie: Père, ne soyez pas trop dûr.

Marc : Tu préfère le défendre que de lui faire entendre raison ?

Vincent : Père calmez vous.

Marc: pousse un soupir : Je vais lui proposer un accord, demain je vais la rencontrer, elle devra venir vêtue d'une robe en soir couleur argenté, je l'attendrais sous la vielle chappelle. Si elle n'est pas vétue comme je l'indique, alors je ne poserais même pas un oeuil sur elle.

Vincent : Tu sais pertinement qu'elle n'aura pas assez de moyens pour posséder une telle robe.

Marc : Alors , tampis ! tant pis

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Il reste à revoir les accents (blème/ dûr) et les traits d'union (n'est-ce pas , calmez-vous , figure-toi ,  par exemple ,   et entre tous les impératifs et sujets inversés) 

Je l'attendrai sous le VIEILLE chapelle …. alors , je ne poserai (fut.s.) même pas un oeil sur elle .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering