Aller au contenu

poème soleils couchants


lili1974

Messages recommandés

Bonjour,

j'aurai besoin d'aide sur ce poème, je dois le présenter et l'expliquer. je sais que le thème de ce poème est la mélancolie, la tristesse. merci pour votre aide.

Soleils couchants

Paul Verlaine

Une aube affaiblie
Verse par les champs
La mélancolie
Des soleils couchants.
La mélancolie
Berce de doux chants
Mon cœur qui s’oublie
Aux soleils couchants.
Et d’étranges rêves,
Comme des soleils
Couchants sur les grèves,
Fantômes vermeils,
Défilent sans trêves,
Défilent, pareils
À de grands soleils
Couchants sur les grèves.

Paul Verlaine, Poèmes saturniens

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Bonjour, mélancolie, mais aussi et surtout angoisse de la mort .

- le soleil couchant: la fin de la vie , obsession " couchants" , combien de fois?

- d’étranges rêves : cauchemars

- les fantômes: hantise

 

Attarde toi sur le vocabulaire, les figures de style, les couleurs , le rythme, la fluidité .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Les seize vers , qui ne sont pas représentés en strophes , sont rimés sur 4 rimes : ie-ans/ ève-eils) et ces rimes , très rapprochées dans des vers de 5 syllabes donnent un effet d'écho, tout comme les reprises de mes ou de sonorités dans ces vers (ou et an: doux chants, s'oublie, couchants, mélancolie )

I / : 1 ère partie : v1-8 : comme deux quatrains dont les derniers vers sont identiques , ou presque .

v.3 et 5 sont identiques ; v.2 et 6 se répondent par leurs assonances (verse et verse / champs et chants) Verlaine voulait "de la musique avant toute chose et pour cela préfère l'impair -v. aux pieds impairs ", cfr son "Art poétique ")

Le coeur s'oublie quand le poète oublie ses maux habituels : la torpeur de l'usure des maux est aussi celle du soir: plongée dans les brumes et discrétion des lumières qui s'éteignent    et la mélancolie reste douce , belle.

II/ : 2 è partie : v.9-16 : retour du refrain (soleils couchants), reprise (défilent, défilent) : toujours une impression de mélancolie , pourtant différente . La mélodie, le rythme on t brusquement changé ( rejets aux v.11 et 16 , contre-rejet au v.14) , symétrie v.9-13 et 14-16. Assonances des rimes" -èves et -eils"et disposition : croisée puis embrassée. 

Le coeur endormi est maintenant animé par le rêve , matériellement représenté par un fantôme vermeil   , brume du soir éclairée par le soleil couchant .le soleil, source lumineuse, ne se distingue plus  de la brume qu'elle éclaire et où l'on voit DES soleils . Ces fantômes défilent en saccade, grossissaient et envahissent tout l'horizon (grands soleils) et changent les champs en grèves . Le rêveur est envahi par son rêve , par ses sensations .(aucune angoisse de la mort!)

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering
spam filtering