Aller au contenu

Oral bac français


lili1511

Messages recommandés

Bonjour à tous, j'ai mon oral de français dans un peu plus d'un mois donc je suis en pleine révision malheureusement il me manque des ouvertures à mes lectures analytiques, j'ai essayé de chercher par moi-même (n'ayant jamais beaucoup d'idées pour les ouvertures que ce soit en français ou dans d'autres matières), de demander à des camarades de classe malheureusement nous sommes beaucoup dans cette situation et je n'ai pas beaucoup "d'affinités" avec ma professeur de français, elle n'est pas très compréhensive et à l'air toujours au bout du rouleau quand on lui demande d'expliquer ses propos ou un procédé. Pour en venir au fait, je cherche une ouverture pour la scène 1 de L'impromptu de Versailles de Molière. Si ça peut vous aider la problématique de cette lecture analytique est "Quelle approche du monde théâtrale est proposée ici ?" qu'on a répondu par : I) La comédie a un rôle de divertissement dans la société et II) Rapport entre le chef de troupe et les comédiens. 

Si quelqu'un pourrait me venir en aide, merci d'avance.

Lisa, élève de 1ere S. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

L'Impromptu de Versailles est du théâtre dans le théâtre, une mise en abyme (ta partie II, à étudier sous cet angle). C'est aussi une défense de l'Ecole des Femmes.

Les réponses I et II  données ont-elles été validées?

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

 A l’oral la problématique = la question donnée par l’examinateur !

rappel de méthode

Citation

 

La mise en œuvre :

1 – l’introduction :

Après une première phrase d’amorce (une phrase d’ouverture inspirée par la situation, la nature du texte ou le thème abordé), elle s’organise en 3 temps :

–       situer le texte : nom de l’auteur/ situation du texte dans l’œuvre de l’auteur (Titre notamment)/ situation dans le contexte

–       présentation rapide de l’extrait (genre du texte, type de texte, ton, registre)

–        idée générale du texte, données nécessaires à sa compréhension

2 – la lecture du texte : cette étape est importante dans la mesure où elle doit capter l’attention de votre auditoire (et celle du jury). Elle doit être expressive et témoigner de votre compréhension du texte (diction claire, intonation). Il s’agit véritablement de mettre le texte en voix.

3 – La problématique et l’annonce du plan :

Lors des épreuves orales, votre problématique réside dans la question que l’examinateur vous a proposée. Vous devez la rappeler et annoncer les axes qui vont structurer votre développement (= votre plan).

4 – Le développement :

Le développement consiste en l’exposé de chaque axe de lecture et s’appuie sur le relevé des indices du texte qui viennent illustrer et justifier vos affirmations (penser à indiquer les lignes et à étayer vos propos de citations). Chaque axe de lecture doit être rapidement introduit ; il convient également de proposer une conclusion partielle à la fin de chaque partie. Vous devez ménager les transitions d’un axe à l’autre.

5 – La conclusion :

– Il s’agit de proposer un récapitulatif de vos conclusions partielles en essayant de varier la formulation pour éviter les répétitions.

– Vous apportez une réponse à la question soulevée par la problématique

– Vous ouvrez ou élargissez en situant le passage dans son objet d’étude, l’œuvre ou un courant littéraire

 


 

 
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Ton étude doit porter sur la scène1, comme tu l'indiques, et non pas sur l'intégralité de L'Impromptu de Versailles, ne l'oublie pas.

 

L'oral de Français se déroule de cette manière :

  1. Introduction
  2. Lecture de l'extrait
  3. Reprise de la problématique donnée par l'examinateur
  4. Annonce du plan et des axes de lecture
  5. Explication et analyse littéraires
  6. Conclusion et réponse précise à la question

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 22 heures, chloém a dit :

L'Impromptu de Versailles est du théâtre dans le théâtre, une mise en abyme (ta partie II, à étudier sous cet angle). C'est aussi une défense de l'Ecole des Femmes.

Les réponses I et II  données ont-elles été validées?

 

Oui, elles sont valides on a fait toutes nos lectures analytiques en classe avec la prof mais comme à chaque fois le cours se terminait lors de la conclusion, au cours suivant la prof passait à autre chose et ne nous fournissait pas d'ouvertures alors qu' à la fin de l'oral de bac nous devons proposer une ouverture à propos de l'extrait étudié. Mais je ne sais pas quelle oeuvre ou quel autre passage de cette pièce de théâtre mettre en commun avec cette lecture analytique. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut
Citation

On peut rapprocher ce texte de celui de Marivaux, Les Acteurs de bonne foi, qui se penche sur les mêmes problématiques en utilisant le même procédé...

J'ai trouvé ça sur le net.

et:

Citation

Ce « théâtre dans le théâtre » donne la possibilité à Molière de s'exprimer sur les rouages, les risques et les doutes inhérents à son métier. On perçoit aussi plus clairement les réflexions qui sont à l'origine de ses pièces.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut
il y a une heure, lili1511 a dit :

C'est vrai je n'ai même pas pensé à rapprocher L'impromptu de Versailles avec Les acteurs de bonne foi. Merci beaucoup ! :)

Bonne suite!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Et en complément éventuel pour la demande d'ouverture, source internet:

L'IMPROMPTU : UN GENRE INEDIT

Créé en 1663, L'Impromptu de Versailles est le premier des impromptus, oeuvres dans la lignée des "comédies des comédiens".

Dans ce "théâtre dans le théâtre", les acteurs font semblant d'improviser, de devoir inventer une histoire et représenter des personnages.

Cette forme singulière de comédie s’applique à représenter des comédiens professionnels en train d’exercer leur métier et, en particulier, de donner une représentation théâtrale.

Grâce à quelques procédés spécifiques, comme le théâtre dans le théâtre ou la mise en abyme, la comédie de comédiens offre au théâtre l’occasion de se représenter lui-même et l’opportunité de réfléchir ainsi non seulement sur ses procédures, mais aussi sur sa fonction et son rapport au monde.

L'impromptu met en scène l'auteur et l'engage dans l'action; insiste sur les conditions de la création, ses difficultés, traite des questions esthétiques, mais aussi économiques qu'elle soulève.

La même année, Montfleury, un des Grands Comédiens de la troupe rivale de l'hôtel de Bourgogne, répond par L'Impromptu de Condé à L'Impromptu de Versailles, dans lequel Molière s'est gaussé de son ton emphatique et déclamatoire.

Les deux pièces constituent des étapes de la guere engagée autour de la création théâtrale à propos de L'Ecole des Femmes.

Le genre de l'impromptu convient parfaitement à cette polémique et donne ainsi lieu à des oeuvres de circonstance.

Il disparaîtra pour refaire surface au XXème siècle avec Ce soir, on improvise de l'Italien Luigi Pirandelleo, en 1930, et la série des Impromptus de Paris de Jean Giraudoux, en 1937.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering