Aller au contenu

Français 6ème : inventer une poésie sur le vent


Mel2004
 Share

Messages recommandés

voici le sujet :

En jouant sur la longueur des vers (octosyllabe, décasyllabe et alexandrin), inventez un phénomène naturel (moi j'ai choisi le vent) qui naît, grandit puis meurt. Vous utiliserz un système de rimes complet et cohérent.

Merci d'avance

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Voici mon travail :

 

Je marchais le long de la rive 

Tout à coup, j'ai senti cette brise 

Frôlé mes cheveux par une douce caressé

Le vent soufflait d'une manière impulsive

Devint fougueux et se transforma en rafale

Puis se mit à siffler une jolie mélodie 

Souffle le vent fais danser les mamies

Comme dans une marche triomphale

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Pas mal mais peu original et peu poétique (pas de jeu sur les sons, pas de figures de style) . Des non -sens aussi : danser / marche triomphale ? opposition peu heureuse et pourquoi "triomphale " ? Le vent est impulsif ? que signifie cela ?

Le vent souffle,(2x)  le vent siffle, le vent caresse les cheveux = banalités .

 

Fais plutôt parler le vent . 

Tu peux trouver des poèmes sur ce thème en consultant le net . Emile Verhaeren, par exemple, poète belge, a écrit sur le vent de novembre .Ou des paroles de chansons (Renaud, Louise attaque , Noir Désir , ….)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 années plus tard...

LE VENT

 

J’écoutais le vent souffler ;

Il voulait raser les chaumières.

Des arbres, il en ébranlait ;

Il déplaçait même les pierres.

L’homme qui ne sait se rappeler,

Sa punition sera sévère.

 

J’écoutais le bruit du vent ;

J’ai cru qu’il jouait au hautbois.

Tant de mélodies viennent de son chant

Chaque fois qu’on entend sa voix.

Après la terreur, le bercement.

Malheur quand il perd la voie.

 

J’écoutais le vent chanter

Sans comprendre son langage.

Des histoires qu’il racontait,

Les mots m’échappaient au passage.

Quand sa mélodie vient monter,

Elle nous envoie un message.

 

Ceux que la vie a formés,

De son message doivent savoir

De quoi vient-il les informer

Et ce qu’il vient prévoir.

Reconnais-le désormais,

Pour nous tous, c’est un savoir.

 

Le vent souffle pour éteindre

La bougie que nous allumons.

Il vient nous contraindre

A travailler difficilement.

Il aide l’incendie à rejoindre

L’autre rive en nous enfumons.

 

Malgré le mal qu’il cause

Sa présence est bien utile.

Et bénéfique en certaines choses

L’homme y trouve un savoir fertile.

De ses bienfaits on dispose

Pour nous servir, il est docile.

 

Ahcène MARICHE

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut
Il y a 3 heures, JRB a dit :

Bonjour,

Sans vouloir te manquer de respect, j'espère que tu es plus réactif devant tes élèves ! ☹️

Surtout que l'auteur n'utilise aucun moyen poétique original : ce sont des vers ,un rythme , des rimes ,  point d'émotion , point de musique intérieure , pas de poésie , pas de lexique original , pas de figures de style ,pas d'alchimie des mots , etc. etc .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
 Share

×
×
  • Créer...
spam filtering