lili1974

critique de l'école des femmes

Messages recommandés

Bonsoir,

pouvez vous m'aider car je dois faire un suijet d'invention sur la critique de l'école des femmes.

Suijet : prendre partie au débat entre les personnages de la Critique de l'école des femmes  et exprimer son avis.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On ne peut exprimer un avis à ta place . Quel extrait sert de base à ton sujet d'invention ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour, voici ce que je dois faire c'est un dm à rendre.

Imaginez l'arrivée chez uranie d'un nouveau personnage qui vient d'assister à la représentation de la pièce de l'école des femmes de molière. Ce personnage prendra partie au débat entre les personnages de la critique et vous exprimerez votre avis sur l'école des femmes à travers ce personnage. 30 lignes maxi.  Je ne sais pas comment commencer.Pourriez vous m'aider que pour le début.

merci pour votre aide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce personnage doit prendre part au débat. Je te propose de lui donner un nom (Lili, par exemple, ce serait très bien, et ce personnage serait une femme), de le faire introduire par Galopin au début de la scène V, par exemple. Lili pourrait entrer en s'excusant de son retard, en priant les personnages présents de continuer leur conversation sans faire attention à elle. Ici, tu précises dans une didascalie qu'elle s’assoit et s'intéresse vivement à tout ce qui se dit.  Elle pourrait intervenir un peu avant la fin de la scène VI, et donner son avis personnel après avoir écouté tout le monde.

Par exemple:

"Scène V"

 LYSIDAS, DORANTE, LE MARQUIS, ÉLISE, URANIE, CLIMÈNE, GALOPIN, LILI.

GALOPIN.- Entrez, Madame. Madame sera contente de votre présence. Elle fait entrer tous ceux qui veulent.

URANIE.- Lili, quel plaisir! Joignez-vous donc à notre débat sur la dernière pièce de Molière.

LILI.- Bien volontiers! Mais je vous écoute, ne faites pas attention à moi.

(Elle s'assied, curieuse d'écouter les avis sur cette pièce dont tout le monde parle.)

"Scène VI"

 LYSIDAS, DORANTE, LE MARQUIS, ÉLISE, URANIE, CLIMÈNE,  LILI.

(Lili, toujours très attentive, décide d'intervenir après Dorante, juste avant que Le Marquis ne l'interrompe avec cette remarque: "- Ma foi, Chevalier, tu ferais mieux de te taire."

LILI.-

A toi de continuer!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir, pouvez vous m'aider , voici la suite de mon travail. dites moi si le contenu est plausible.

"Scène 5"

 LYSIDAS, DORANTE, LE MARQUIS, ÉLISE, URANIE, CLIMÈNE, GALOPIN,  CHARLES

GALOPIN.- Entrez, Monsieur, Madame sera ravie de vous compter parmi nous. Vous êtes le bienvenu !

URANIE.-  Quel plaisir! Joignez-vous donc à notre débat sur la dernière pièce de Molière. « L’école des femmes ». Asseyez-vous donc, Monsieur.

CHARLES.Merci, continuez, continuez, ne faites pas attention à moi !

(Il s'assied, curieux  d'écouter les avis sur cette pièce dont tout le monde parle.)

"Scène 6"

 LYSIDAS, DORANTE, LE MARQUIS, ÉLISE, URANIE, CLIMÈNE,  CHARLES

(CHARLES, toujours très attentif, décide d'intervenir après Dorante, juste avant que Le Marquis ne l'interrompe avec cette remarque: "- Ma foi, Chevalier, tu ferais mieux de te taire."

CHARLES. - Mon pauvre monsieur ! Je tiens à vous dire et que cela ne vous en déplaise que vous m’indignait. Je crie au scandale. Comment peut ‘on jouer de pareilles plaisanteries, aussi facile et vulgaire et attaquer sur scènes des sujets comme l’éducation morales des  femmes.

DORANTE. - Qui êtes-vous !

CHARLES. -  Je m’appelle Charles Vernet.

Ah !  Je disais que cette comédie est à vomir. Sachez messieurs, que cette pièce est d’un ridicule pas possible. Je la trouve lamentable, vraiment lamentable. Quel scandale !! Acceptez vous qu’une femme devienne un objet, une chose, qu’on façonne à ses souhaits. La femme ne peut être soumise à son mari « l’homme et la femme sont complémentaires » qu’il vous en déplaise monsieur ! Tout cela est vraiment petit. Je ne peux continuer à entendre de telles bêtises. Je m’en vais de ce pas. Au revoir.

 

 

 


 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"- Ma foi, Chevalier, tu ferais mieux de te taire."

 

ça ne serait pas à mettre dans le dialogue?
Les didascalies ne contiennent  pas de paroles.

 

Mon pauvre Monsieur ! Je tiens à vous dire et que cela ne vous en déplaise,  que vous m’indignez (2° personne du pluriel)  Je crie au scandale. Comment peut - on jouer de pareilles plaisanteries, aussi facile et vulgaire et attaquer ( ironiser)  sur scène des sujets comme l’éducation morale des  femmes.

 

ne  vous en déplaise Monsieur ! tu as déjà utilisé cette expression

Bonne soirée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'école des femmes se termine bien pour les deux jeunes gens qui s'aiment et vont pouvoir se marier. Arnolphe, qui voulait Agnès pour lui et qui, pour cela, l'avait tenue éloignée de toute éducation, a perdu. 

J'ai l'impression que ce n'est pas ce que tu as compris de la pièce.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant