Aller au contenu

Cheval de guerre


maël - missme

Messages recommandés

Bonjour,

je dois présenter à ma classe (oral) un roman que j'ai lu et bien aimé. Pouvez-vous, s'il vous plaît, me corriger ? Merci

 

TITRE : Cheval de guerre

AUTEUR : premier livre (1982) de Michael Morpurgo (Le Roi Arthur)

GENRE : récit de vie et d’aventure

THEME : cheval, guerre

 

Steven Spielberg a récemment porté à l’écran ce roman (2012).

Michael Morpurgo, a imaginé une suite à ce récit, intitulée Le secret de grand-père aux éditions Gallimard collection Folio Cadet

 

 

 



 

 

 

Joey, un cheval raconte son histoire à la première personne comme si il parlait. 

En Angleterre, un cheval, âgé de 6 mois est acheté aux enchères par le père du jeune Albert 13 ans. Le garçon nomme le cheval Joey et très vite une solide amitié les unie. Albert s’occupe de Joey, l’apprivoise et le monte. Mais son père veut que le cheval travaille à la ferme pour mériter sa nourriture. Grâce à Albert, Joey devient un vrai cheval de ferme et travaille aux champs. Mais, le père du jeune homme estime que le cheval lui coûte cher.

En 1914, la guerre éclate. Le père vend Joey à l’armée anglaise et Joey devient un cheval de guerre. Joey est triste.

Joey va vivre l’horreur des combats d’abord auprès des Britanniques puis il est capturé par les Allemands. Pour le cheval, il n’y a pas d’ennemis, seulement des hommes, chez qui il rencontre la bonté comme la méchanceté. Joey partage leurs souffrances et leurs peurs. Joey ne laisse personne indifférent, car, de par sa présence et son comportement, il donne espoir aux soldats qui l’entourent. Sur le front, joey rencontre un autre cheval qui se fera tué.  Joey  sera aussi utilisé pour  l'évacuation des blessés en tirant des brancards, l'attelage des canons, le remorquage des munitions et des cuisines roulantes.

 

Albert, étant trop jeune pour s’engager, décide malgré tout de se lancer dans une mission pour sauver son cheval, et le ramener auprès de lui

 

Albert et Joey finissent par se retrouver. Le jeune garçon reconnaît le cheval blessé. Malgré la joie des retrouvailles, la santé de Joey décline. Il a attrapé le tétanos. Il faudra toute la patience et l'affection d'Albert pour qu'il guérisse. La fin de la guerre approche. Les soldats vont bientôt rentrer chez eux. Mais l'armée britannique décide de ne pas ramener les chevaux en Angleterre. Ils seront tous vendus sur place. Le lendemain, alors que Joey risque d'être acheté par un boucher de Cambrai, un vieillard surgit et surenchérit. Joey l'a reconnu, c'est le grand-père d'Émilie. Très déçu de n'avoir pas lui-même remporté la vente, Albert demande à rencontrer le vieillard. Les deux hommes discutent, se racontent leur histoire, l'amour qu'ils portent chacun à Joey. Finalement, le grand-père est heureux de revendre le cheval à Albert pour une pièce de monnaie symbolique. Emilie, sa petite-fille qui est morte de chagrin l'année précédente, aurait sans doute approuvé son choix. Albert fait la promesse au grand-père qu'il s'occupera bien de Joey là-bas, en Angleterre, dans sa ferme, où le cheval et lui vont enfin pouvoir vivre en paix.

 Merci

Une magnifique et bouleversante histoire d’amitié.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Bonjour Maël

Présente les personnages ,  le contexte spatiotemporel, le contexte   historique avant de faire le résumé

Explique pourquoi tu as aimé ce roman.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à toutes les deux

j'ai corrigé e dois résumer l'histoire et dire ce que je pense.

 

TITRE : Cheval de guerre

AUTEUR : premier livre (1982) de Michael Morpurgo (Le Roi Arthur)

GENRE : récit de vie et d’aventure

THEME : cheval, guerre

 

Steven Spielberg a récemment porté à l’écran ce roman (2012).

Michael Morpurgo, a imaginé une suite à ce récit, intitulée Le secret de grand-père aux éditions Gallimard collection Folio Cadet

 

            Joey, un cheval raconte son histoire à la première personne comme si il parlait. 

En Angleterre, un cheval, âgé de 6 mois est acheté aux enchères par le père du jeune Albert 13 ans. Le garçon nomme le cheval Joey et très vite une solide amitié les unie. Albert s’occupe de Joey, l’apprivoise et le monte. Mais son père veut que le cheval travaille à la ferme pour mériter sa nourriture. Grâce à Albert, Joey devient un vrai cheval de ferme et travaille aux champs. Mais, le père du jeune homme estime que le cheval lui coûte cher.

En 1914, la guerre éclate. Le père vend Joey à l’armée anglaise et Joey devient un cheval de guerre. Joey est triste.

Joey va vivre l’horreur des combats d’abord auprès des Britanniques puis il est capturé par les Allemands. Pour le cheval, il n’y a pas d’ennemis, seulement des hommes, chez qui il rencontre la bonté comme la méchanceté. Joey partage leurs souffrances et leurs peurs. Joey ne laisse personne indifférent, car, de par sa présence et son comportement, il donne espoir aux soldats qui l’entourent. Joey  sera aussi utilisé pour  l'évacuation des blessés en tirant des brancards, l'attelage des canons, le remorquage des munitions et des cuisines roulantes.

Sur le front, Joey rencontre un autre cheval Topthorn. Un jour, les deux chevaux sont confiés à un grand-père et sa petite-fille Emilie qui habitent une ferme.  Pendant un temps, la guerre s'éloigne et les deux chevaux redeviennent des bêtes de ferme. Mais un soir d'été, des soldats allemands font escale à la ferme et le lendemain ils  réquisitionnent les deux chevaux pour les atteler à un canon. De nouveau, Joey et Topthorn connaissent la vie difficile du front. Topthorn meurt.

Albert, étant trop jeune pour s’engager, décide malgré tout de se lancer dans une mission pour sauver son cheval, et le ramener auprès de lui

 Albert et Joey finissent par se retrouver. Le jeune garçon reconnaît le cheval blessé. Malgré la joie des retrouvailles, la santé de Joey décline. Il a attrapé le tétanos. Il faudra toute la patience et l'affection d'Albert pour qu'il guérisse. La fin de la guerre approche. Les soldats vont bientôt rentrer chez eux. Mais l'armée britannique décide de ne pas ramener les chevaux en Angleterre. Ils seront tous vendus sur place. Le lendemain, alors que Joey risque d'être acheté par un boucher de Cambrai, un vieillard surgit et surenchérit. Joey l'a reconnu, c'est le grand-père d'Émilie. Très déçu de n'avoir pas lui-même remporté la vente, Albert demande à rencontrer le vieillard. Les deux hommes discutent, se racontent leur histoire, l'amour qu'ils portent chacun à Joey et explique la raison pour laquelle il a racheté le cheval : Emilie, sa petite-fille est morte de chagrin l'année précédente.  Finalement, le grand-père est heureux de revendre le cheval à Albert pour une pièce de monnaie symbolique. Albert fait la promesse au grand-père qu'il s'occupera bien de Joey là-bas, en Angleterre, dans sa ferme, où le cheval et lui vont enfin pouvoir vivre en paix.

Mon avis :

Une magnifique et bouleversante histoire d’amitié. Un vrai message de paix émane de ce récit car les chevaux de guerre n’ont pas de nationalité : ils servent dans les armées alliées comme dans celle des armées ennemies. Le lecteur se rend compte à travers ce témoignage quel rôle  les chevaux ont joué dans la guerre et pourquoi tant sont morts aux combats.

 

Merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut
Citation

et le vieil homme explique la raison pour laquelle...

comme dans celle des  les armées ennemies

Je vois que Mamy vient de répondre! Je laisse quand-même mes remarques, bien que, moi aussi, j'aie tout compris! :)

Je trouve que ce serait bien que tu complètes ton avis en parlant des sentiments que tu as ressentis en lisant le livre: peine, inquiétude, tristesse pour le cheval, pour les soldats rencontrés, pour Albert...soulagement et joie à la fin, quand tout s'arrange pour les deux héros, après la guerre, par exemple.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Les nouvelles de Maupassant  sont les seules que j'apprécie , sinon, je n'aime pas lire des nouvelles.

 

Regarde en même temps sur le net, les commentaires , tu découvriras certainement des éléments que tu n'as pas vus.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

En effet, Maupassant est né en Normandie et y a passé son enfance. :) Ses nouvelles sont faciles à lire, mais elles peuvent raconter des situations très tristes, comme celle que tu as lue. Bonne lecture pour la suivante!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut
il y a 51 minutes, maël - missme a dit :

Regarde en même temps sur le net, les commentaires , tu découvriras certainement des éléments que tu n'as pas vus.

je dois taper quoi dans google ?

 

Tu copies le titre de la nouvelle et tu ajoutes "commentaires"

 

pour "Aux champs":

http://moulayidriss1ercasa.e-monsite.com/categories-de-pages-/espace-eleve/tronc-commun/aux-champs-guy-de-maupassant.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering