Aller au contenu

Question sur un sujet de dissertation


theoreme12

Messages recommandés

Bonjour, j'ai un exercice à faire mais malheureussement n'ayant fait qu'une seule dissertation , je n'arrive pas a résoudre cet exercice: malgrès plusqieurs tentatives

Voici le sujet: Certains poètes, à l'instar d'Alfred de Vigny, pensent que la poésie "est une maladie du cerveau", autrement dit qu'elle est un probléme, un état morbide. Etes-vous d'accord avec cette affirmation? Vous discuterez cette affirmation en vous appuyant sur vos lectures personelles.

Etape1 : Quels sont les termes importants du sujet? Proposez-en votre définition.

Etape2 : Reformulez le sujet avec vos propres mots

Etape3 : A quoi vous demande-t-on de vous intéresser?

A- à la fonction de la poésie

B- aux pouvoirs du poéte

C- à la façon d'écrire de la poésie

D- à l'origine même de la poésie

Etape4 : Quelle démarche intellectuelle vous demande-t-on de suivre?

A- démarche analytique

B- démarche critique

C- démarche thématique

Etape5 : Indiquez les questions, les idées qui vous viennent en tête à la relecture du sujet. Essayez de trouver 5 idées ou questions différentes.

Etape6 : Proposez une problématique pertinent reliée au sujet.

Etape7 : Proposez un plan détaillé avec des argument et des exemples 

Merci aux personnes qui prendront le temps de m'aider :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour, désolée j'ai oubliée de mettre mon travail personnel

Etape1 :  La poésie est un genre littéraire très ancien aux formes variées, écrites généralement en vers, mais qui admettent aussi la prose, et qui privilégient l'expressivité de la forme, les mots disant plus qu'eux-mêmes par leur choix (sens et sonorités) et leur agencement (rythmes,métrique, figures de style).

"Maladie du cerveau" : Il existe plusieurs maladies qui touchent le cerveau. Les plus connues sont l'épilepsie, la maladie de Parkinson , la maladie d'Alzheimer  et les accidents vasculaires cérébraux (AVC). 

Etat morbide : Qui relève de la maladie, la caractérise ou en résulte 

Etape2 : La poésie est un genre littéraire pour lequel il est nécessaire d'être pathétique.

Etape3 : à l'origine même de la poésie

Etape4 : Démarche analytique

Etape5: Faut-il être malade pour lire ou écrire de la poésie?

            La poésie peut t-elle nous rendent malade? (accro)

            La poésie est un moyen pour oublier qu'on ai atteint d'une maladie.

           A qu'elle niveau la poésie peut-elle être un état morbide 

          La poésie est un moyen de s'évader de la vie réelle, elle nous permet de rêver.

Etape6: Pourquoi peut-on considérer que la poésie "est une maladie du cerveau"?

Etape 7 : Je n'ai absolument pas d'idées pour cette question

Merci de m'avoir répondu :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

2/ La poésie serait une maladie du cerveau : oui, si l'on considère que les maladies que tu as cités déforment la réalité, que ceux qui en sont atteints emploient un mot pour un autre (ex: pour dire "noir", ils vont dire une périphrase : "ce que l'on fait pour un mort" ), s'expriment par métaphores (le schizophrène par exemple),, ou en vers (dans certains cas d'autisme)

.Mais ce sont des comportements dictés par la maladie et les malades n'en  sont PAS CONSCIENTS . 

Par contre, le poète va utiliser CONSCIEMMENT toutes les ressources du langage pour s'exprimer et comme le dit Rimbaud , va exercer "un lent et raisonné dérèglement de tous les sens" pour arriver à une vérité qui le hissera au stade de "voyant" . Le lecteur, pour accéder à la poésie doit lui-même être en possession de ses facultés intellectuelles .

Quels sont les moyens poétiques ?

-Le rythme (emprunté à la musique): les pieds ,le jeu sur les sons (rimes, assonances, allitérations)

-Le jeu sur la syntaxe ( le poète ne se doit pas de la respecter strictement : cfr Apollinaire dans le refrain du " Pont Mirabeau"

-Le jeu sur les figures : anaphores, comparaisons, métonymies, métaphores, etc . 

Ceux-ci sont employés par certains malades mentaux , uniquement pour s'exprimer .

Mais il leur manque l'essentiel, ce qui fait d'un écrivain un poète : L'INSPIRATION .

 

PS: je développerais la dissertation  en m'opposant  au sujet proposé . La poésie n'est pas une maladie du cerveau .

INTRODUCTION :

Même si les différentes pathologies citées utilisent le langage poétique inconsciemment, …etc .

La poésie est  un art contrôlé .

DEVELOPPEMENT :(arguments : 1 argument principal (celui que tu garderais si tu devais résumer ce § )+ un argument secondaire,( qui explicite l'argument principal) + un exemple .

Et d'abord, parce que ….

Ensuite , parce que ...

Enfin , ….

CONCLUSION: Pour toutes ces raisons, la poésie ne peut s'apparenter à …. 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Encore quelques précisions : 

Poésie, vient du grec "païen" = créer . 

Qu'est-ce qu'un poète ? 

-un créateur qui utilise le langage, qui se propose de "donner un sens plus pur aux mots de la tribu" (Mallarmé), qui a des sujets d'inspiration divers : réalité extérieure ou intérieure, mondes imaginaires  ou inconscients (comme les surréalistes et leur "écriture automatique") 

-un artisan de vers : il suggère ce que l'on ne peut exprimer en prose , il utilise le vers , mais peut s'en libérer(vers libres, poèmes en prose ).

-il produit une émotion poétique, "il est celui qui inspire bien plus que celui qui est inspiré "( Paul Eluard) 

-la poésie échappe à toute analyse rationnelle  le sens du texte n'est jamais complètement expliqué, elle comporte toujours "un noyau infracassable de nuit" (Mallarmé),

Elle a des origines divines (les formula magiques ,les livres religieux , ( Le Cantique des Cantique, par exemple) : elle touche au sacré .. Elle a le don de métamorphoser le réel , d'éclairer autrement "les choses qui nous environnent et que nos sens enregistrent machinalement "(Jean Cocteau).

-Elle peut donc éclairer le lecteur sur son "moi", lui révéler sa véritable identité ou ses aspirations ignorées . C'est l'inverse des maladies mentales qui ne délivrent d'explication que sur le "moi" du malade au travers de ses paroles ou écrits .Chez les malades, le sens est essentiel pour le thérapeute .

En poésie, le sens n'est jamais l'essentiel : ce sont les mots qui jouent entre eux avec leur son, avec leur sens parfois clair, mais surtout figuré , avec leur rythme : un poème ne se traduit pas , ne peut se traduire dans une langue étrangère, , ne se résume pas (c'est une "flaque d'éternité" ). 

"le poème émane du réel, qu'il le chante, le maudisse ou le nie " . "la poésie, alchimie du verbe" (Arthur Rimbaud) 

PS : les malades mentaux peignent et écrivent(techniques thérapeutiques)  dans leurs moments féconds , et certains artistes souffraient de troubles mentaux (Nerval, Poe, Van Gogh, …) et attirèrent l'attention des surréalistes ) . Ne serions-nous pas, alors, tous des artistes potentiels ? 

"L'aliéné est merveilleux; l'artiste fait du merveilleux"( Henri EY) 

Voir LACAN ,"De la psychose paranoïaque dans ses rapports avec la personnalité "(1932)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering