Aller au contenu
mathou221059

Dissertation

Messages recommandés

Bonjour, j’ai une dissertation à rendre pour jeudi prochain sur le sujet : La liberté est elle absence de contraintes ?

J’ai un peu de mal à trouver un plan qui tienne la route, pouvez vous m’aider s’il vous plaît ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

Cette dissertation repose sur l'opposition conceptuelle entre liberté et déterminisme.

La définition faible de la liberté est effectivement l'absence de contrainte. Exemple: être privé de liberté, c'est rajouter des contraintes comme on peut le faire en prison par exemple.

Mais la vie est cependant pleine de contraintes: des contraintes naturelles (j'ai besoin d'eau et de nourritures), des contraintes comportementales (je ne peux pas ignorer mes instincts d'agression, de peur, de nutrition et de sexualité), mais aussi des contraintes sociales (je viens d'un certain milieu économique, d'un pays qui impose certaines lois, etc...)

Il faut donc exprimer sa liberté dans la limite de certaines contraintes. Peut-on transcender certaines contraintes (comme, par exemple, le résistant torturé qui refuse de parler malgré la douleur) ? Ou être libre veut-il dire composer avec ces contraintes (auquel cas, on distinguera des nécessités internes, qu'il faut respecter sans que cela nous fasse perdre notre liberté, et des nécessités externes comme la les ordres d'une hiérarchie ou la pression sociale du groupe, qui atténuent notre liberté).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Calliclès a dit :

Salut,

Cette dissertation repose sur l'opposition conceptuelle entre liberté et déterminisme.

La définition faible de la liberté est effectivement l'absence de contrainte. Exemple: être privé de liberté, c'est rajouter des contraintes comme on peut le faire en prison par exemple.

Mais la vie est cependant pleine de contraintes: des contraintes naturelles (j'ai besoin d'eau et de nourritures), des contraintes comportementales (je ne peux pas ignorer mes instincts d'agression, de peur, de nutrition et de sexualité), mais aussi des contraintes sociales (je viens d'un certain milieu économique, d'un pays qui impose certaines lois, etc...)

Il faut donc exprimer sa liberté dans la limite de certaines contraintes. Peut-on transcender certaines contraintes (comme, par exemple, le résistant torturé qui refuse de parler malgré la douleur) ? Ou être libre veut-il dire composer avec ces contraintes (auquel cas, on distinguera des nécessités internes, qu'il faut respecter sans que cela nous fasse perdre notre liberté, et des nécessités externes comme la les ordres d'une hiérarchie ou la pression sociale du groupe, qui atténuent notre liberté).

Mon plan est :

I) Être libre consiste à faire ce que l’on a envie de faire

j'évoquerai ici la notion de libre arbitre ainsi que la liberté d’indifference

II ) Or, nous vivons avec tout un ensemble de contraintes 

plusieurs contraintes arbitraires (j’évoquerai celles que vous m’avez citées)

III ) Être libre, c’est choisir les contraintes auxquelles on décide de se soumettre volontairement 

 

Est ce bien ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×