Aller au contenu

Perceval Ou Le Conte Du Graal


kabyledu59

Messages recommandés

bonsoir,

ns etudion en classe l'oeuvre de chretien de troyes :"perceval ou le roman du graal" le prof ns a donné pas mal de sujets a traiter je maitrise tres bien oeuvre g de tres bon resultat etc mais il ns a donné un sujet assez difficile la classe entiere bloque dessus de meme que moi

"Quelles sont les caractéristiques du récit qui ont permis l'éclosion d'un mythe"?

Ici il s'agit du conte du graal mais je ne trouve pas de plan et ca me bloque grave de plus le dm est pr jeudi matin

peut etre faut il parler du graal, du merveilleux de celui ci et ds l'oeuvre en général

Pourriez vous m'aider svp ça serait gentil :(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

alors, il ya eu encore très récemment une discussion très intéressante à ce sujet dans le forum... et je ne dis pas ça parce que j'y ai participé!

en gros, le sujet date du même jour que le tien, tu n'auras pas à aller chercher bien loin et il me semble que toutes les pistes pour ton sujet y sont (dans le désordre, bien-sûr)!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Ce qui a permis le mythe:

une signification profonde qui echape a la simple interpretation de surface?

1. Montrer que Chrétien de Troyes se joue des motifs épiques pour constituer, dans la boîterie et le manque, deux figures contrastées du chevalier, en marge de l’idéal.

Pourquoi ?

1- La part d’une autre tradition littéraire, héritée des jongleurs (cf le Tristan de Béroul), où l’humour est réinvesti dans le récit d’aventures. Perceval : le « nice », par opposition à Gauvain, chevalier accompli, ridiculisé comme manant.

Nous sommes face à deux processus inversés du parcours chevaleresque : initiation guerrière pour Per-ceval, humiliation (consentie ?) pour Gauvain, dont le parcours s’apparente à un retour aux origines (le Château des Reines, au-delà des bornes de Galvoie, est le Royaume des morts)

2- Par conséquent, derrière le récit d’aventures se joue l’existence humaine tout entière, dès lors que le personnage est en quête de lui-même et du secret de son existence (Perceval), ou s’enferme dans les faux-semblants du social (Gauvain), la vérité n’intervenant qu’au prix d’un dépouillement. Le mythe dépasse le genre et le simple jeu historique.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

OUI mais voilà la prof ns a donné en quelque sorte le plan

il faut montrer que c un roman mystérieux (origine celte et religion chretienne) par exemple l'analyse de la scene de la procession du graal qui cache un caractere mystérieux

et en deuxieme partie est que el quelque sorte le roman represente un aspect essentiel de la condition humaine un idéal de celle ci il cherche des reponses à ses questions, le salut..............

de plus le mystere entourant le graal et l'inachevement du roman ont offert une opportunité immense au mythe le graal devient le symbole de tte aventure qui vise le depassement de soi et du perfectionnement, le mythe du graal est la quete d un objet impossible à atteindre (dimension religieuse, le graal demeure pr sa valeur d'enigme et de defi et ce qu il incarne d inaccessible)

dc pouvez maider ds ma reflexion et etablir un plan correct svp c pr demain matin merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering
spam filtering