Aller au contenu

Hume/Philo.Questions/Réponses


mathmar

Messages recommandés

Hume

"Parmi un millier d'opinions différentes que les hommes divers entretiennent sur le même sujet, il y en a une, et une seulement, qui est juste et vraie. Et la seule difficulté est de la déterminer et de la rendre certaine. Au contraire, un millier de sentiments différents excités par le même objet, sont justes, parce qu'aucun sentiment ne représente ce qui est réellement dans l'objet. Il marque seulement une certaine conformité ou une relation entre l'objet et les organes ou facultés de l'esprit, et si cette conformité n'existait pas réellement, le sentiment n'aurait mais pu, selon toute possibilité exister. La beauté n'est pas une qualité inhérente aux choses elles--mêmes, elle existe seulement dans l'esprit qui la contemple, et chaque esprit perçoit une beauté différente. Une personne peut même percevoir de la difformité là où une autre perçoit de la beauté. Et tout individu devrait être d'accord avec son propre sentiment, sans prétendre régler ceux des autres".

Questions :

1 Dégagez l'idée principale du texte et les étapes de son argumentation.

Expliquez :

2 -aucun sentiment ne représente ce qui est réellement dans l'objet.

La beauté n'est pas une qualité inhérente aux choses.

Facultatif :

Peut-on se tromper en disant qu'une chose est belle ?

Réponse :

1. L'auteur parle au début du texte de milliers d'opinions vraies ou fausses, en nous disant qu'une seule est vraie. Il veut nous montrer par là que pour les opinions il y a une règle, c'est-à-dire tout être peut savoir s'il a raison ou tort. Or pour la beauté c'est différent.

l'idée principale du texte est la beauté perçue différemment selon les sujets et selon les sentiments que les personnes dégagent en regardant un être, un objet. Le subjectif est étroitement lié à la personne qui éprouve tel ou tel sentiment. Il nous dit même la beauté existe dans notre esprit, dans la façon que nous avons de contempler les choses, notre aptitude à découvrir les choses.

Milles personnes différentes n'éprouveront pas le même sentiment pour un objet, l'auteur veut nous montrer même qu'une chose difforme, laide peut plaire à quelqu'un et ne pas laisser la personne indifférente. L'auteur nous dit que nous devons déjà être en accord avec nous mêmes, avec nos propres sentiments et nous ne devons pas vouloir régler les problèmes des autres.

2- milles yeux peuvent voir un objet différemment , éprouver de la joie, de la

tristesse, mille sentiments différents, l'objet lui est tel, il ne vit pas, n'a pas d'âme, pas de sentiment. Je peux dire cet objet a une particularité gazeuse par exemple, scientifiquement je peux le prouver, par contre cet objet est beau, grand etc. c'est subjectif, personnel ce que je ressens moi et non l'objet ou une autre personne.

3- non, la beauté est subjective, personnelle, ce sont des sentiments qu'une personne ressent pour un être, un objet, parce qu'elle soit elle le trouve beau ou laid, mais elle éprouve quelque chose de personnelle qu'elle ne peut souvent même pas décrire.

4- Facultatif :

La chose que je trouve belle c'est subjectif, c'est à mon esprit qu'elle plait

Ce sentiment ne peut pas être justifié rationnellement : il est relatif.

Telle chose peut me paraître belle à moi et laide à quelqu'un d'autre.

Je ne pense pas que l'on se trompe quand on dit qu'une chose est belle, puisque c'est à nous qu'elle plait, à notre esprit et nous engageons que nos sentiments pas ceux des autres.

Par contre nous devons admettre qu'elle peut nous plaire qu'à nous et que les autres peuvent ne pas aimer.

merci de m'apporter les corrections nécessaires.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering