Aller au contenu

commentaire composé sur Sido de Colette


p'titedinde

Messages recommandés

axe 1:en quoi l'extrait est-il autobiographique et particulièrement centré sur la narratrice?(souvenirs,place dans la phrase)

axe 2:ds quelles mesures ce passage présente-t-il une image du bonheur?(champ lexical)

axe 3:quel rôle joue la nature ds l'éveil des sens?(découvertes de sensations,percevoi, sentir,trace du souvenir)

extrait où Colette évoque des souvenirs de son enfance auprès de sa mère,Sido.

L'extrait commence à"Car j'aimais tant l'aube ,déjà,que ma mère me l'accordait en récompense.

Il termine à:"Rien qu'à parler d'elles je souhaite que leur saveur m'emplisse la bouche au moment de tout finir,et que j'emporte, avec moi cette gorgée imaginaire..."

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je vais t'aider un peu.

Rien que le titre Sido te montre déjà que c'est un texte autobiographique, puisqu'il s'agit de sa mère donc d'un récit d'enfance.

le vocabulaire du souvenir dans le texte : la métaphore de la gorgée imaginaire quelle souhaite emporter avec soi.

le récit qui est mené à la 1ère personne du singulier, le moi est au centre de l'histoire.

j'allais seule dit Colette.

j'aimais l'aube, autrefois, et je souhaite que leur saveur m'emplisse la bouche au moment de tout finir maintenant.

les temps verbaux sont aussi des marques de l'autobiographie : l'alternance du présent et du passé montre le vécu de l'écrivain.

le texte de Colette est écrit à l'imparfait d'ahbitude en nous relatant une scène qui a eu lieu dans le passé, "ma mère me laissait... je revenais...

enfin on relève les sentiments et les états d'ame intérieurs avec le vocabulaire affectif.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

2- évocation d'un bonheur privilégié

impression de bonheur : vocabulaire mélioratif : récompense, j'obtenais, supériorité, vocabulaire affectif : j'aimais, je réverais.

complicité mère fille : colette obtient une faveur, son oeuvre, son chef d'oeuvre, mélioratif, ce sont les noms donnés par la mère, métaphoriques qui connotent la richesse et la préciosité.

3 -complicité nature-enfant.

solitude sans danger ; j'allais seule, ce pays mal pensant était sans danger, éclosion..

colette devient jolie grâce au lever du jour, qui la transforme, embellit ses yeux.

Colette adore la nature Sido est aussi un hommage à la nature, à sa mère à ses deux frères.

*

la nature se retrouve, elle est omniprésente :

le soleil, la terre, chemin de sable etc... l'eau, la rivière, la végétation...

les animaux, l'aube, l'ouie, le goût, les saveurs..

Voilà.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 années plus tard...

Bonjour !

Je suis dans le même cas que toi...donc vos réponses m'aident beaucoup merci :). Pour les marques du récit autobiographique, tu peux aller sur :

[url="http://lyceecurie.net/lettres/question.htm"]http://lyceecurie.net/lettres/question.htm[/url]

En fait, je pense que les profs se sont inspirés de ce sujet (au moins la mienne). Attention, c'est une correction qui traite trois textes en même temps (du devras faire le tri).

Voilà, je m'y mets :P

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering