Aller au contenu

PHILO : l'évident est il toujours vrai ?


fabdarn

Messages recommandés

L'évident est il toujours vrai ?

- Définition de l'évident : vrai, ce qui va de soi, indéniable, indiscutable, ce qui me semble logique, ce que j'accepte sans difficulté, indubitable.

L'évident : base solide, fondement de ce que nous savons.

Or, on sait que ce qui est évident donc ce qui n'a pas besoin d'être démontré est sût indubitable. L'évidence est par définition quelque chose qui saute aux yeux, de plus le mot vient du latin "videre" qui veut dire voir.

On est convaincu donc c'est subjectif. Il y a évidence quant une idée s'impose comme claire et distincte, d'où la formule de Descartes est évident ce qui se présenterait si clairement si distinctement à mon esprit que je n'eusse aucune occasion de le mettre en doute.

L'évident est le donc le critère qui apparaît le moins discutable, c'est l'esprit qui est certain mais c'est l'idée qui est évidente, donc l'évidence est la rencontre de la certitude de l'esprit et l'évidence de l'idée.

Chez Descartes l'évidence est garantie et fondée sur un fondement métaphysique : Dieu parce qu'il est tout puissant, il est le créateur des vérités éternelles. Mais ce savoir n'est pas vérifié par l'expérience.

L'évidence est donc liée à la vue aux sens.

Nous pouvons nous demander de quelles évidences nous pouvons douter ?

- Cependant l'évidence ne s'avère t'elle pas trompeuse ?

L'évident comme obstacle à la vérité.

Ce qui me paraît évident ne l'est pas forcément pour d'autres.

L'évident c'est ce qui ne se justifie pas qui et acquis comme vrai.

Liebniz dira : l'évidence peut être trompeuse, elle est un critère trop subjectif de vérité. Une vérité démontrée et calculée sera tjrs sûrement et objectivement établie.

Il faut que je me demande si ce l'on pense est vrai, comment je peux approuver une telle certitude.

Comment puis je avoir une idée, une valeur ce à quoi rien de sensible ne correspond.

Il y a aussi les "opinions toutes faites", les choses qui me paraissent tellement évidentes que je n'ai pas éprouvé le besoin de vérifier. Ce sont les + dangereuses, d'autant plus que pour mois j'y crois "dur comme fer" et que je n'ai pas vérifiées leur authenticité.

Ne pouvant tout vérifier on est bien obligé d'avoir quelques certitudes

Le scepticisme qui nie la possibilité d'atteindre la vérité et d'autre part le dogmatisme qui affirme une vérité de manière absolue.

Nous sommes des êtres subjectifs et nous devons sans cesse nous remettre en cause et douter de tout n'est pas une bonne solution.

L'évidence réside t'elle dans l'idée dans la certitude dans la cohérence de la pensée ou encore dans la possibilité qu'une théorie soit vérifiée par l'expérience ?

Merci de m'aider pour cette dissertation et me donner des exemples.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quelques idées qui pourront peut être t'aider :

OUI :

- c'est sur le principe de non-contradiction que se fonde toute vérité. Pour être vrai, un raisonnement doit être cohérent.

NON :

- Ce qui est cohérent n'est pas nécessairement vrai. La logique des entiments n'est pas la logique du mathématicien

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering