Aller au contenu

L'erreur N'est Elle Que Le Défaut De Vérite?


miss8

Messages recommandés

B) Bonjour je tenais avant tout à vous remercie pour ce que vous faites pour nous aider, c la 1ère fois que je viens sur ce site , on me la conseillé.

Voilà j'ai du mal à comprendre le sens du sujet , et de ce fait je ne sais pas quel plan utilisé progrssif ou dialectique :unsure:

Faut-il prendre l'erreur comme notion principale ou plutôt celle de la vérité.

:D merci de votre compréhension.

lydie ;-)°

ah je dois je rendre mon devoir avant le 8 janvier

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut
L'erreur N'est Elle Que Le Défaut De Vérite?
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

SALUT , je te remercie de ton aide :D

voilà ce que j'ai trouvé:

Nous nous trompons parce que nous outre-passons nos possibilités intellectuelles par étourderie ou vanité , donc l'erreur n'est qu'une privation de connaissances.

J'ai pris BACHELARD comme référence il montre que les véritées scientifiques ne sont jamais que provisoires et qu'elles doivent constamment être remaniées et corrigées.

la connaissance scientifique ne peut pas faire l'économie de l'erreur.

mais j'ai encore du mal à cerner le sujet et je n'arrive pas à trouver d'arguments.

JE TE REMERCIE BEAUCOUP :P

Lydie ;-)°

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

et aussi

l'erreur suppose que le jugement qui a conduit à une conclusion est erroné, non valide. L'erreur suppose donc le raisonnement.

Lucrece:

Tu verras (alors) que la connaissance de la vérité nous vient primitivement des sens, que les sens ne peuvent être convaincus d'erreur, qu'ils méritent le plus haut degré de confiance parce que, par leur propre énergie, ils peuvent découvrir le faux, en lui opposant la vérité. En effet, où trouver un guide plus sûr que les sens ? Dira-t-on que la raison, fondée sur ces organes illusoires, pourra déposer contre eux, elle qui leur doit toute son existence, la raison qui n'est qu'erreur, s'ils se trompent ...

Si la raison ne peut pas expliquer pourquoi les objets qui sont carrés de près paraissent ronds dans l'éloignement, il vaut mieux, défaut d'une solution vraie, donner une fausse raison de cette double apparence que de laisser échapper l'évidence de ses mains, que de détruire toute certitude, que de démolir cette base sur laquelle sont fondées notre vie et notre conservation. Car ne crois pas qu'il ne s'agisse ici que des intérêts de la raison ; la vie elle-même ne se soutient qu'en osant, sur le rapport des sens, ou éviter les précipices et les autres objets nuisibles, ou se procurer ce qui est utile. Ainsi tous les raisonnements dont on s'arme contre les sens ne sont que de vaines déclamations.

et descartes:

Mais, parce que nous savons que l'erreur dépend de notre volonté, et que personne n'a la volonté de se tromper, on s'étonnera peut-être qu'il y ait de l'erreur en nos jugements. Mais il faut remarquer qu'il y a bien de la différence entre vouloir être trompé et vouloir donner son consentement à des opinions qui sont cause que nous nous trompons quelquefois. Car encore qu'il n'y ait personne qui veuille expressément se méprendre, il ne s'en trouve presque pas un qui ne veuille donner son consentement des choses qu'il ne connaît pas distinctement : et même il arrive souvent que c'est le désir de connaître la vérité qui fait que ceux qui ne savent pas l'ordre qu'il faut tenir pour la rechercher manquent de la trouver et se trompent, cause qu'il les incite à précipiter leurs jugements, et prendre des choses pour vraies, desquelles ils n'ont pas assez de connaissance.

et freud

Une illusion n'est pas la même chose qu'une erreur, une illusion n'est pas non plus nécessairement une erreur. L'opinion d'Aristote, d'après laquelle la vermine serait engendrée par l'ordure — opinion qui est encore celle du peuple ignorant —, était une erreur ; de même l'opinion qu'avait une génération antérieure de médecins, et d'après laquelle le tabès aurait été la conséquence d'excès sexuels. Il serait impropre d'appeler ces erreurs des illusions, alors que c'était une illusion de la part de Christophe Colomb, quand il croyait avoir trouvé une nouvelle route maritime des Indes. La part de désir que comportait cette erreur est manifeste. On peut qualifier d'illusion l'assertion de certains nationalistes, assertion d'après laquelle les races indogermaniques seraient les seules races humaines susceptibles de culture, ou bien encore la croyance d'après laquelle l'enfant serait un être dénué de sexualité, croyance détruite pour la première fois par la psychanalyse.

Ce qui caractérise l'illusion, c'est d'être dérivée des désirs humains ; elle se rapproche par là de l'idée délirante en psychiatrie, mais se sépare aussi de celle-ci, même si l'on ne tient pas compte de la structure compliquée de l'idée délirante. L'idée délirante est essentiellement — nous soulignons ce caractère — en contradiction avec la réalité ; l'illusion n'est pas nécessairement fausse, c'est-à-dire irréalisable ou en contradiction avec la réalité. Une jeune fille de condition modeste peut par exemple se créer l'illusion qu'un prince va venir la chercher pour l'épouser. Or, ceci est possible ; quelques cas de ce genre se sont réellement présentés (...).

Des exemples d'illusions authentiques ne sont pas, d'ordinaire, faciles à découvrir ; mais l'illusion des alchimistes de pouvoir transmuter tous les métaux en or est peut-être l'une d'elles. Le désir d'avoir beaucoup d'or, autant d'or que possible, a été très atténué par notre intelligence actuelle des conditions de la richesse ; cependant la chimie ne tient plus pour impossible une transmutation des métaux en or.

Ainsi nous appelons illusion une croyance quand, dans la motivation de celle-ci, la réalisation d'un désir est prévalente, et nous ne tenons pas compte, ce faisant, des rapports de cette croyance à la réalité, tout comme l'illusion elle-même renonce à être confirmée par le réel.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut merci encore pour ton aide , je suis contente car j'avais trouver les arguments que tu as cité de freud et de descartes par contre lucrece je ne connais pas je vais me renseigner sur lui.

voilà mon plan dis moi ce que tu en pense.

1.l'erreur s'explique par le défaut de reflexion.

Argument: descartes....

l'erreur est la première et ses causes principales sont les opinions reçues et le mauvais usage de l'entendement .

La méthode pour connaitre la vérité exige d'abord de douter, puis de suivre la règle de l'évidence.

2.l'erreur s'explique par illusion (croire en ses désirs) ou par la tromperie.

Argument: freud...

nous ns trompons parce que ns produisons des croyances fausses à partir de notre désirs et notre mauvaise foi ou de notre interet à tromper aurtui.

Spinoza: ns ne désirons pas une chose parce qu'elle est bonne mais ns la jugeons bonne parce que ns la désirons.

ce qui signifie que rien n'est en soi ni bon ni mauvais mais l'est seulement par le jugement de l'homme qui exprime la relation de ces choses avec son désir.

par exemple la musique est bonne pour le mélancolique , mauvaise pour l'affligé , pour le sourd elle n'est ni bonne ni mauvaise.

je sais pas si je dois plutot le mettre une première partie?

3.l'erreur s'explique par la nature même de la connaissance humaine

:blink: pour cette partie j'ai encore un peu de mal .

FREGE/ la vérité est ds chaque circonstance ce que doit penser tout esprit semblable au notre si on le suppose dégagé de tte prevention et toute passion.

Nous pensons la vérité lorsque nous pensons comme individus ce que nous devons penser comme hommes.

Voilà pourrais tu me dire ce que j'ai mis est correct ou si c 'est hors sujet.

merci beaucoup :P

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

Pour savoir si ce que tu as fais est correct, si tu n'es pas dans "l'erreur" il faudrait que je connaisse la verite?

Tout ce que je peux t'offrir, c'est ma reaction. Tu as des idees, mais tu sembles repondre a la question qu'est-ce que l'erreur. Je n'ai pas le sentiment d'un "noeud philosophique" que tu essayes soit de mettre en valeur, soit de demeler.

Donc moi je reviens a ton sujet

erreur = absence de verite.

Donc un systeme binaire, il y a verite ou non. Si il n'y a pas verite, il y a absence de verite, qu'on appelle erreur

erreur = verite imparfaite

Donc dans cet autre systeme binaire, il y a verite parfaite, pure, et il y a le reste, verite au nez un peu tordu par une illusion, etc.

Donc pour moi, la question est

l'erreur on se trompe involontairement (on embrasse une opinion fausse), l'erreur est a l'interieur de l'homme, elle est une characteristique de la representation qu'il se fait de la realite

et la verite, que je prendrais ici comme exterieure, ce qui est.

quel est la relation entre la representation interieure et la realite exterieure. Se reduit-elle a une dichotomie.

donc je ferais

I raisons qui nous poussent a considerer la relation entre les deux comme binaire

tendance humaine

idealisation de la verite par les philosophes, divinisation de la raison qui mene de l'erreur (l'enfer) au paradis (la verite)...

II Faut il accepter cette division

verites scientifiques sociales etc changent tout le temps...

La verite pure existe t elle, peut on l'atteindre

la verite existe t elle separemment de nous meme. Si nous voyons le monde a travers le mask du desir (Freud) ce mask ne devient il pas une partie de la verite

car inseparable de cette verite

...

III Conclusion erreur et Verite en echange constant dynamique

l'exemple de la methode scientifique qui consiste a se rapprocher de la verite en recherchant les erreurs possibles, et en les eliminant une a une.

Mais Resistance au changement, les hommes sont attaches a leur idees, ex terre au centre du system solaire

Cependant Curiosite, desir de pouvoir sur la matiere, sur les hommes... recherche l'efficacite, la prediction... qui decoule d'un rapprochement avec la verite.

j'ai commence la philo en meme temps que toi, donc ne prends pas ceci pour une "correction". C'est juste un exemple pour te montrer la difference que je vois entre un cours de philo (ce que tu proposes) et une dissertation de philo (avec a son centre une problematique)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering
spam filtering