Aller au contenu

Senghor, Femme noire : des poèmes lui ressemblant


tinoo

Messages recommandés

[i]Bonjour, je suis Tina de Joinville-le-pont

Nous étudions actuellement le poème Femme noire de Senghor dont voici le texte.

Femme nue, femme noire

Vétue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté

J'ai grandi à ton ombre; la douceur de tes mains bandait mes yeux

Et voilà qu'au coeur de l'Eté et de Midi,

Je te découvre, Terre promise, du haut d'un haut col calciné

Et ta beauté me foudroie en plein coeur, comme l'éclair d'un aigle

Femme nue, femme obscure

Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais lyrique ma bouche

Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Vent d'Est

Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur

Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l'Aimée

Femme noire, femme obscure

Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l'athlète, aux flancs des princes du Mali

Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau.

Délices des jeux de l'Esprit, les reflets de l'or ronge ta peau qui se moire

A l'ombre de ta chevelure, s'éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux.

Femme nue, femme noire

Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l'Eternel

Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les

racines de la vie.

Notre professeur nous a demandé à quel autre poème il nous faisait penser mais je n'ai pas d'idée. :roll: J'ai par contre appris que la poésie de Senghor ressemblerait un peu à celle de Baudelaire par leur manière de parler de la femme. Pouvez-vous, donc s'il vous plaît me donner des poèmes de Baudelaire ou d'un autre auteur qui se rapprocheraient de celui-ci ?

Merci d'avance

Tina R.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering