Aller au contenu

je sui iper nul en rédac vou etes mon seul espoir !!!!!!!!!!


miss53

Messages recommandés

:arrow: :arrow: :arrow: EXPRESSION ECRITE (A redre impérativement pour le 4/06/03)

Sujet:Ecrivez un récit ayant pour cadre le Moyen AGe en y intégrant dialogue au style direct et en respectant les consignes ci-dessous.

RESPECT DU SUJET /2

Ton récit comportera les caractéristiques de l'aventure (nombreuses actions, déplacements,danger,surprises,chance;courage,détermination et intelligence du héros). /2

Ton récit présentera un combatépique mettent en valeur le courage du héros et de ses amis(exagérations, comparaisons comportant une exagération,actions racontées crûment). /2

Les personnages nobles se comporteront et parleront avec un raffinement courtois. /1

Tu intégreras un dialogue en style direct, bien ponctuée et intéressant pour qu'il fassent progresser l'action.(5 à 10 lignes) /3

Deux éléments surnaturels agrémenterons le récit. /2

Ton récit sera intéressant de par son originalité: il faudra donc éviter autant que possible les faits banals ou inutiles. /4

Grammaire respectée et vocabulaire adapté(attention à l'emploi des temps dans les énoncés ancrés et dans les énoncés coupés de la situation d' énonciation). /4

LE TOUT SERA SUR 20

:!: Longueur: 30à50 lignes.-1 pt si non respect de la longueur ou présentation incorrecte de la copie.

:!: De -2 à-5 si tu rédiges une expression écrite hors-sujet.

MERCI DE ME DONNER DES CONSEILS ET MEME PLUS !!!!!!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il était une fois, dans le plus grand des châteaux forts de l’époque, un chevalier que l’on décrivait comme un homme froid, cupide, égoïste et arrogant, mais il était aussi dit que c’était le chevalier le plus riche de tous les temps. Dans les tenures de ce même château - fort, se trouvait la plus belle, gentille, douce et pure paysanne.

Comme à chaque nouvelle récolte, Guillaume, prélevait dans la seigneurie la dîme que chaque citoyen se devait de payer. Il continua à son habitude plus loin que les terres de son seigneur, et pensa bon de s’arrêter dans une forêt situer au bord d’une rivière pour laisser reposer son cheval. Les arbres l’entouraient et il ne vit pas la moindre trace de faune, les animaux étaient rares de ce côté de la rive. C’est donc pour cela qu’il remarqua une chèvre , surprit - il s’ avança vers elle, plus ses pas la rejoignaient plus il doutait de l’identité de la bête. Quand enfin il eut remarqué la corne que possédait cette soi-disant chèvre, il comprit qu’il avait sous ses yeux une licorne. Il pensa aussitôt que s’il ramenait la tête de cette créature féerique, son seigneur le récompenserait. Il tua donc ce si bel animal d’un cou d’épée et s’empara de sa tête laissant ainsi son corps aux insectes de la forêt. Par quel droit avait - il agit de la sorte, se demandait la divine Elsa qui avait aperçut toute la scène cachée derrière un grand sapin, aucun n'être mérite de mourir ainsi. Elle se sentit tellement mal d’avoir pu laisser ce fait s’accomplir que cette dernière décida de venger l’animal.

C’est ainsi que peu après cet incident, la paysanne fut nommée domestique du seigneur. Dans le château – fort, la jeune fille rencontra tellement de guerriers qu’elle en eut oublié le visage de ce personnage si cruel.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • E-Bahut

et la suite, ne nous laisses pas en attente :D :P 8-) ! rapelles toi qu'il va falloir un combat, des dialogues...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering
spam filtering