Aller au contenu

méditation et prière


eknath

Messages recommandés

méditation et prière

Vers un sens de la profondeur,

au-delà des techniques

« C'est comme si la terre méditait, l'atmosphère méditait ;

c'est comme si le ciel méditait, l'eau méditait ;

c'est comme si les dieux et les hommes méditaient. Donc quiconque parmi les hommes ici-bas atteint à la grandeur,

c'est comme s'il recevait une part de la rétribution de la méditation. »

Chândogya Upanishad, VII, 6.

Y a t-il plusieurs techniques de méditation et de prière, ou bien y a-t-il plusieurs niveaux dans la méditation, comme dans la prière ? Les termes "prière" et "méditation" recouvrent de nombreuses images, définitions et pratiques que certains veulent divergentes et d'autres communes dans leur essence. L'Occident a tacitement établi que méditer, c'était penser, et que prier, c'était aimer. Les techniques orientales de la méditation dévotionnelle et de la méditation sans objet semblent avoir largement bousculé ces idées reçues...

Faut-il, pour autant, voir la prière comme une simple demande, "réclamation" ou "supplication" ?

La Méditation, dite « cartésienne » en Occident, et « non-mentale » en Orient, possède-t-elle, selon la spiritualité d'une culture et d'une époque, des sens aussi différents ? De nombreuses questions face à une pratique de la simplicité, prière ou méditation, s'éclairent et se dissolvent sur une voie d'attention sans intention où « le chercheur est le cherché ».

« Demandez et il vous sera donné, cherchez et vous trouverez, frappez et il vous sera ouvert.

En effet, celui qui est en demande reçoit, le "cherchant" trouve,

et à celui qui frappe il est ouvert. »

Luc 11.9-10

Revue Humaniste 3e millénaire

www.revue3emillenaire.com

forum@revue3emillenaire.com

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...
spam filtering