Aller au contenu

Thedude0

Membres
  • Compteur de contenus

    8
  • Inscription

  • Dernière visite

Informations

  • Classe
    Autre
  • Sexe
    Fille
  • Pays/Ville
    France

Pour vous contacter sur les réseaux sociaux

  • Yahoo
    mailyskerbirio@yahoo.fr
  1. Thedude0

    Bac philosophie

    Bonjour, voici mon sujet "Que vaut la conscience d'être libre?". Est-ce que quelqu'un aurait des pistes à me donner? Merci
  2. Thedude0

    Qu'est ce q'une essence?

    Mon cours porte sur l'être...donc je ne sais pas si vraiment cela a un lien. L'essence désigne ce que la chose est, c'est ce que la chose est vraiment, ce qui fait que la chose est ce qu'elle est.. Mais je ne vois pas le plan que je pourrais faire avec cela...
  3. Thedude0

    Qu'est ce q'une essence?

    Bonjour nous avons comme sujet "Qu'est-ce qu'une essence" sans d'autre précision. Je ne pense pas que je dois me concentrer sur la pensée de Jean-Paul Sarte. C'est pour cela que c'est compliquée je ne vois pas comment aborder le sujet...je ne vois pas comment faire 3parties sur ce sujet...
  4. Thedude0

    Qu'est ce q'une essence?

    Bonjour nous avons comme sujet "Qu'est-ce qu'une essence" sans d'autre précision. Je ne pense pas que je dois me concentrer sur la pensée de Jean-Paul Sarte. C'est pour cela que c'est compliquée je ne vois pas comment aborder le sujet...je ne vois pas comment faire 3parties sur ce sujet...
  5. Bonjour pouvez vous m'aider pour mon sujet de dissertation de philosophie? Pouvez vous me donner des pistes? Car je n'arrive pas à faire mon plan n'y a trouver une problématique!! Merci
  6. Qu'est ce qu'une essence? Bonjour pouvez vous m'aider à trouver des pistes pour mon sujet! Merci
  7. Thedude0

    Descartes Volonté

    Bonjour j'ai un commentaire de texte à faire mais je ne comprends pas très bien celui-ci. Pouvez vous m'aider à trouver des pistes pour mon sujet ou pour mon plan? Merci Si je considère la faculté de concevoir qui est en moi, je trouve qu'elle est d'une fort petite étendue, et grandement limitée, et tout ensemble je me représente l'idée d'une autre faculté beaucoup plus ample, et même infinie ; et de cela seul que je puis me représenter son idée, je connais sans difficulté qu'elle appartient à la nature de Dieu. En même façon, si j'examine la mémoire, ou l'imagination, ou quelque autre puissance, je n'en trouve aucune qui ne soit en moi très petite et bornée, et qui en Dieu ne soit immense et infinie. Il n'y a que la seule volonté, que j'expérimente en moi être si grande, que je ne conçois point l'idée d'aucune autre plus ample et plus étendue : en sorte que c'est elle principalement qui me fait connaître que je porte l'image et la ressemblance de Dieu. Car, encore qu'elle soit incomparablement plus grande dans Dieu, que dans moi, soit à raison de la connaissance et de la puissance, qui s'y trouvant jointes la rendent plus ferme et plus efficace, soit à raison de l'objet, d'autant qu'elle se porte et s'étend infiniment à plus de choses ; elle ne me semble pas toutefois plus grande, si je la considère formellement et précisément en elle-même. Car elle consiste seulement en ce que nous pouvons faire une chose, ou ne la faire pas (c'est-à-dire affirmer ou nier, poursuivre ou fuir), ou plutôt seulement en ce que, pour affirmer ou nier, poursuivre ou fuir les choses que l'entendement nous propose, nous agissons en telle sorte que nous ne sentons point qu'aucune force extérieure nous y contraigne. Descartes, Méditation IV
  8. Thedude0

    Spinoza

    Bonjour, j'ai beaucoup de mal à comprendre ce texte et donc par ailleurs à répondre aux questions. La pensée de Spinoza étant assez complexe je suis perdue... Personne jusqu’à présent n’a connu la structure du corps assez précisément pour pouvoir en expliquer toutes les fonctions ; même, chez les animaux, on observe plus d’une chose qui dépasse de loin l’habileté humaine, et les somnambules dans leur sommeil font maintes choses qu’ils n’oseraient même pas essayer dans la veille. Ce qui montre bien que le corps lui-même, par les seules lois de sa nature, peut faire de nombreuses choses qui suscitent l’admiration de l’esprit. Par ailleurs, personne ne sait de quelle façon, et par quels moyens, l’esprit meut le corps, ni quelle quantité de mouvement il peut transmettre au corps, ou encore à quelle vitesse il peut le mouvoir. Il s’ensuit que, lorsque certains disent que telle ou telle action du corps provient de l’esprit, et que celui-ci a un pouvoir sur le corps, ils ne savent même pas ce qu’ils disent. Spinoza, Éthique, III, 2, scolie, trad. Pautrat modifiée À quelle faculté des animaux Spinoza fait-il référence aux lignes 2 et 3, quand il dit qu’ils sont capables de « dépasser l’habileté humaine » ? Qui est le philosophe pour qui « l’esprit meut le corps » ? À quels indices, dans le texte de Spinoza, le reconnaît-on ? Ligne 8, Spinoza refuse que des actions du corps puissent « provenir de l’esprit » : à quels exemples d’action pense-t-il alors ? D’après ce texte (qui ne correspond pas forcément à tout le reste de la pensée de Spinoza), qu’est-ce qui est le plus puissant ? L’esprit, ou le corps ?
×
×
  • Créer...