Aller au contenu

Flore12

Membres
  • Compteur de contenus

    17
  • Inscription

  • Dernière visite

Informations

  • Classe
    Terminale
  • Sexe
    Fille
  • Pays/Ville
    Paris

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. bonjour, je vous remercie de vos réponses. Pour connaître le prix d'une carte, le calcul que j'ai fait est le suivante: prix 1 carte: 44/50 =0,88 € Mon calcul est-il correct ? Merci
  2. Bonjour, J'aurai besoin d'aide pour un petit calcul. Voici mon probleme: Un coffret de réactif contient 50 cartes. Chaque cartes contient 8 puits. Ce coffret coûte 44€. Je souhaiterai connaître le prix d'un puit ? Pouvez vous m'aidez pour ce calcul svp. Merci
  3. Bonjour, J'aurai besoin d'aide pour le calcul de la variance de la série suivante. Je possède la série suivante: 42,6 ; 46,5 ; 53,2 ; 50,1 ; 42,6 ; 54,8 ; 51,1 ; 50,1 ; 53,6 ; 52,4 Je dois calculer la moyenne, la variance et l'écart type. La valeur que je trouve pour la moyenne est de 49,7. Je sais que l'écart type est égale à la racine carrée de la variance. Cependant, je n'arrive pas à calculer la variance. Pouvez vous m'aidez svp. Merci
  4. Flore12

    Statistique

    Bonjour, En classe, nous avons fait un exercice sur les statistique mais je ne comprend pas la correction donnée. Pouvez vous me l'expliquer svp. L'exercice consistait à effectuer un: Test pour comparer les moyennes de deux population normales où les variances sont inconnues mais égale. Voici la formule inscrite dans le cours: T= [(moyenne empirique n°1 – moyenne empirique n°2) – (µ1-µ2)] / [ecart type*((1/n1)+ (1/n2)]^(0,5) Avec ecart type = [(n1-1)*s1^2 + (n2-1)* s2^2]/ (n1+n2 – 2) A comparer avec un Student de n1+n2 -2 ddl. Voici l'exercice: Exemple : Un chercheur veut comparer le comportement des dépenses moyennes hebdomadaires des étudiantes de l’Université de Genève et de Lausanne. Pour cela, il sélectionne deux échantillons aléatoires de 20 et 30 étudiants respectivement et obtient les réponses suivantes : Université Genève : 120 ;150 ;180 ; 200 ;130 ; 150 ; 170 ; 160 ; 190 ; 100 ; 125 ; 145 ; 175 ; 200 ; 120 ; 130 ; 135 ; 165 ; 150 ; 180 Université de Lausanne : 115 ; 118 ; 135 ; 185 ; 195 ; 170 ; 155 ; 180 ; 191 ; 200 ; 100 ; 98 ; 105 ; 135 ; 145 ; 155 ; 118 ; 120 ; 112 ; 130 ; 118 ; 125 ; 135 ; 155 ; 165 ; 156 ; 187 ; 198 ; 127 ; 130 Voici la correction : Hypothèse nulle (H0) et alternative (H1) sont les suivantes : H0 : moyenne genève = moyenne lausanne H1 : moyenne genève > moyenne lausanne La statiqtique t est la suivante : T= [(moyenne empirique n°1 – moyenne empirique n°2) – (µ1-µ2)] / [ecart type*((1/n1)+ (1/n2)]^(0,5) La valeur calculer est T= 0,970 Ma question est la suivante: Comment arrive t-on à trouver T= 0,970. A partir des 2 séries, je peux calculer la moyenne empirique et les écart type. Par contre à quoi correspond les valeurs de µ1 et de µ2 afin de trouver la valeur de T correspondant. Merci
  5. Bonjour, Je dois faire un exposé (environ 10 minutes) sur le sujet suivant: Quels est la position des religions (Catholicisme; Islam et Judaïsme) vis à vis de l'euthanasie (se justifier par des citation; extrait de texte etc...). J'ai effectué des recherches et voici ce que j'ai trouvé concernant le Catholicisme et l'Islam: Catholicisme: La religion catholique se caractérise par le respect de toute vie humaine, vie sacrée de son commencement à son terme car don de Dieu et sur l'inviolabilité de la dignité humaine. C'est Dieu qui donne la vie et qui la recueille à son terme, par conséquent, nul ne peut choisir le moment de sa mort. Donc l'euthanasie n’est pas permis. Devant les progrès de la médecine, le Pape Pie XII énonçait dans son discours du 24 février 1957, le légitimité du soulagement de la douleur, soulagement qui ne s'oppose pas à l'idéal chrétien d'imiter la passion du Christ, et ceci y compris chez des patients mourants au risque de raccourcir leurs vies. Concernant la sédation des mourants, il rappelle la position de l'Eglise qui refuse le sédation terminale en dehors des cas où le malade endure des souffrances atroces; il convient donc d'évaluer chaque situation. Dans ce discours, l'euthanasie est vivement critiquée du fait des principes fondamentaux du catholicisme. Dans son discours du 24 novembre 1957, il abordait plus précisément le problème posé par les techniques de réanimation et l'acharnement thérapeutique qui peut en découler. Il préconise ainsi d'évaluer les situations au cas par cas mais en insistant sur la légitimité d'utiliser dans cette réanimation des moyens « ordinaires» c'est à dire « les moyens qui n'imposent aucune charge extraordinaire pour soi-même et pour un autre ». Ces notions rejoignent la notion de refus de l'acharnement thérapeutique. Islam: La position de l’islam rejoint celle du christianisme. Dans l’Islam, Allah est le Maître de la vie c’est-à-dire qu’il donne la vie, donne la mort et la vie après la mort. L’Islam interdit l’euthanasie car elle est jugée comme un meurtre par pitié donc comme un assassinat ou un suicide. Citation Sourate III, verset 145 du Coran « Personne ne peut mourir que par la permission d'Allah, et au moment prédéterminé. Quiconque veut la récompense d'ici-bas, Nous lui en donnons. Quiconque veut la récompense de l'au-delà, Nous lui en donnons et Nous récompenserons bientôt les reconnaissants » (sourate III, verset 145). Ceux qu’il faut comprendre par ceci est que ce verset rappelle aux musulmans qu’ils ne peuvent échapper à la mort et que chacun ne meurt qu’au moment fixé pour lui par Dieu. Chacun doit donc faire son possible pour se préparer à la vie après la mort ; ses efforts doivent se concentrer à assurer son bien-être dans l’au-delà, car Dieu affirme clairement que quiconque souhaite une rétribution en ce monde l’obtiendra, mais que ceux qui désirent une récompense dans l’au-delà connaîtront la félicité éternelle. Le musulman ne devrait se concentrer sur des résultats matériels seulement s’ils peuvent contribuer à améliorer sa situation dans l’au-delà. Une personne reconnaissante est une personne reconnaissante envers tous ce que Dieu décrète pour elle, que ces choses soient positives ou négatives. Le principe général qu’il faut prendre en considération ou retenir est le suivant : « Puisque ce n’est pas l’homme qui se donne lui-même la vie, il n’a pas le droit de se priver de ce don sacré qu’est la vie. Pouvez vous me dire ce que vous en pensez; si je dois rajouter des choses (citation; précision etc...) Merci
  6. Bonjour, J'ai eu un cours en SVT sur les antigènes. Il y a un point que je n'ai pas compris, pouvez vous m’éclairer svp. Je souhaiterai savoir qu'elle est la différence entre un antigène à l'état homozygote et hétérozygote car en relisant mon cours je n'arrive pas à bien comprendre. Dans mon cours, il y a l'exemple suivant: Un patient de groupe A doit être transfusé de deux culots. Une des poches présente le phénotype S+/s+ et l'autre poche S-/s+. lorsque l'on effectue le test pour la poche S+/s+, on obtient un résultat de 1+. Alors que la poche S-/s+, on obtient un résultat négatif. Mon prof, nous a dit que c'est normal d'obtenir un résultat plus faible avec des antigènes à l'état hétérozygote. Je n'ai pas compris pourquoi. Est-ce un problème de double dose; de site antigénique ? Merci
  7. Flore12

    Calcul Mathématique

    Excuser moi, effectivement j'ai mis mon poste au mauvais endroit. Désolé
  8. Flore12

    Calcul Dilution Chimie

    Bonjour, Voila, j'ai un petit exercice mais je bloque concernant un calcul de dilution, pouvez vous m'aidez svp. Voici l'exercice: Vous devez préparer 1 mL (minimum) de chaque sérum aux dilutions suivante: -Anti Jka au 1/32 ème ou 1/30 -Anti-Jkb au 1/4 et anti-M au 1/256 ou 1/250 Merci
  9. Bonjour, Voila, j'ai un petit exercice mais je bloque concernant un calcul de dilution, pouvez vous m'aidez svp. Voici l'exercice: Vous devez préparer 1 mL (minimum) de chaque sérum aux dilutions suivante: -Anti Jka au 1/32 ème ou 1/30 -Anti-Jkb au 1/4 et anti-M au 1/256 ou 1/250 Merci
  10. Bonjour, J'ai un petit exercice mais je bloque concernant la gamme de dilution pouvez vous m'aidez pour le calcul svp. Nous avons une solution mère titrée à 1000 ng/mL. Nous devons réalisé une gamme de cette solution mère diluée de 10 ng/mL à 2,5 ng/mL (3 concentrations ont été testées: 2,5 ; 5 et 10 ng/mL). Je suis bloqué car je n'arrive pas comment effectuer cette dilution ; pouvez vous m'aidez svp. Merci
  11. Flore12

    Exercice Cuivre

    D'accord. J'ai compris maintenant. Je vous remercie de vos explication.
  12. Flore12

    Exercice Cuivre

    Donc moi ici dans mon exercice pour la question 2) A partir des valeurs des abscisses à l'origine, déduire la masse de cuivre dans chaque série d'essais. Afin de répondre à la question dois-je mettre 13,8 µg ou faut-il également calculer la concentration massique qui est dans ce cas égale à 1380 µg/L; 2ème question: Comment avez vous fait pour tracer lescourbe car lorsque je la trace sur Excel la courbe ne coupe pas l'origine (elle relis bien tout les point mais je coupe pas l'origine).
  13. Flore12

    Exercice Cuivre

    D'accord. Mais j'ai juste du mal à comprendre quelque chose. Pour le troisième lot la droite de régression est: y=0,012+0, 0008684 Vous avez dit qu'en effectuant 0,012/0,0008684 = 13,8 que l'on multiplie par 100 pour obtenir la concentration massique égale à 1380 microgramme par libre, nous obtenons l'abscisse à l'origine. Cependant à partir de ce calcul comment fait-on pour obtenir la masse de cuivre ? Car si je comprend bien le 1380 microgramme/L correspond à la concentration massique.
  14. Flore12

    Exercice Cuivre

    Je reprend votre exemple pour le 3eme lot. Lorsque je fais: masse= 0,012/0,0008684 je trouve 13,8 pictogramme/L et non 1380 picrogramme/L. Est-ce bien ce calcul que l'on doit faire ?
  15. Flore12

    Exercice Cuivre

    Je vous remercie. Cependant, j'ai une question. Comment avez vous déterminé la masse de chacun des lots. Avez vous calculer cette masse avec la droite de régression ? Merci
×
×
  • Créer...