Aller au contenu

chhaima123

Membres
  • Compteur de contenus

    11
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

Informations

  • Classe
    Terminale
  • Sexe
    Fille
  • Pays/Ville
    Casablanca Maroc

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. chhaima123

    Svt

    Raisonner dans le cadre d'un problème scientifique, indiquer la proposition exacte. Chez les fossiles du genre Homo, le crâne présente : A: une diminution du volume endocrânien et une mâchoire projetée vers l'avant. B: une diminution du volume endocrânien et un régression de la face. C: une augmentation du volume endocrânien et une mâchoire projetée vers l'avant. D: une augmentation du volume endocrânien et une régression de la face. Chez les fossiles du genre Homo, la colonne vertébrale présente: A: 3 courbures. B: 2 courbures. C: 1 courbure. D: 4 courbures. Les outils de type galets aménagés sont attribué à : A: Homo habilis B: Homo erectus C: Homo neanderthalensis D: Homo sapiens Les 1ers hominidés fossile retrouvés hors d'Afrique seront ceux d': A: Homo habilis B: Homo erectus C: Homo neanderthalensis D: Homo sapiens A partir de 200 000 ans, les 3 espèces contemporaines sont: A: Homo habilis, Homo erectus et Homo sapeins B: Homo habilis, Homo neanderthalensis et Homo sapiens C: Homo erectus, Homo sapiens et Homo neanderthalensis D: Homo habilis, Homo neanderthalensis et Homo erectus Homo sapiens est défini par: A: une face réduite, une mandibule en U, un dimorphisme sexuel peu marqué sur le squelette, un trou occipital avancé. B: une face réduite, une mandibule parabolique, un dimorphisme sexuel peu marqué sur le squelette, un trou occipital avancé. C: une face réduite, une mâchoire parabolique, un dimorphisme sexuel peu marqué sur le squelette, un trou occipital avancé. D: une face réduite, une mandibule parabolique, un dimorphisme sexuel peu marqué sur le squelette, un trou occipital en arrière.
  2. chhaima123

    Figures De Styles, Procedes

    svp aide moi
  3. chhaima123

    Devoir Maison Géométrie TS

    svp aide moi
  4. chhaima123

    Svt aide moi

    Partie 1 : question de synthèse A l’aide de vos connaissances, expliquer comment l’organisation de la plante lui permet d’effectuer des échanges avec l’air et le sol. Partie 2 : pratique du raisonnement scientifique et de l’argumentation Exercice 1 Raisonner dans le cadre d’un problème scientifique Arabidopsis thaliana (Arabette des dames) est une mauvaise herbe très commune utilisée en laboratoire pour son petit génome et sa petite taille. Il existe de nombreux mutants présentant le remplacement d’un verticille par un autre verticille Les documents ci-après présentent les diagrammes floraux d’une fleur normale d’Arabette et de trois mutants ainsi que les territoires du méristème ou s’expriment les gènes A, B et C lors de la formation des fleurs. A partir de l’exploitation des documents mise en relation avec vos connaissances, montrer qu’il est possible d’établir un modèle, que vous préciserez, du contrôle génétique de l’organisation des fleurs de l’Arabette des dames. Un vocabulaire scientifique précis est attendu. Exercice 2 Choisir et exposer sa démarche personnelle, élaborer une argumentation et proposer une conclusion Chaque année, les insectes phytophages consomment en moyenne 10% de la production végétale des écosystèmes et sont responsables de 15% des pertes de récolte dans le monde. Nicotina sylvestris, une espèce sauvage de tabac, dont les feuilles sont particulièrement appréciées par les larves d’un papillon, Manduca sexta plus connu sous le nom de sphinx du tabac, est une plante herbacée appartenant à la famille des solanacées qui produit au niveau de ses racines, un alcaloïde bien connu, la nicotine. Expliquer, à partir de l’exemple du tabac, les mécanismes permettant la mise en place chez les plantes, de défenses directes et indirectes répondant ainsi aux contraintes de la vie fixée. Il est attendu un texte structuré ainsi qu’un schéma fonctionnel
  5. chhaima123

    Exercices Intégration terminale S

    ah j'ai compris bien merci Volcano47
  6. Exercice 1: A. Analyse du dispositif expérimental (figure 1) : (2,5 points) 1. Pourquoi est-il nécessaire de chauffer un métal pour qu’il émette des électrons ? Existe-t-il un autre moyen d’extraire des électrons d’un métal ? Lequel ? 2. Sur un schéma représenter les deux électrodes A et B de la figure 1 et indiquez le sens du champ électrique E pour que les électrons soient accélérés de gauche à droite. En déduire de A et B laquelle est l’anode, laquelle est la cathode. 3. L’ensemble est placé comme indiqué sur la figure 1, dans une enceinte de verre où règne un vide poussé. Pourquoi ce vide poussé est-il nécessaire à la bonne marche de l’appareil ? B. Étude du spectre de raies (figures 2 et 3) : (7 points) Lorsque des électrons très énergétiques arrivent sur un atome de la cible, ils peuvent lui arracher un électron de la couche K. L’atome cible devient instable et un électron de la couches supérieure L vient prendre sa place. Cet électron laisse à son tour une place libre qui peut être occupée par un électron des couches supérieures M et N. Nous avons représenté sur la figure les transitions possibles dans l’émission de photons X par le tungstène. Le nombre quantique principal n des électrons dans les niveaux d’énergie K, L, M et N sont respectivement n = 1, 2, 3 et 4. n est relié à l’énergie En de ces niveaux par la relation : E= -69/n^2 étant exprimé en keV. 1. Calculez en keV les énergies des quatre premiers niveaux de l’atome de tungstène. 2. L’énergie d’une particule de charge q en un point où le potentiel est V vaut E p =qV . Les électrons émis par l’électrode A de potentiel VA avec une vitesse sensiblement nulle arrivent à l’électrode B de potentiel VB avec une vitesse v. On pose U=(VB −VA) . a. Démontrez que l’électron de masse m, arrive sur l’électrode B avec une vitesse v vérifiant l’équation : 1/2 mv^2=eU b. Application numérique : Calculez l’énergie cinétique de l’électron à son arrivée sur l’électrode B en eV ainsi que sa vitesse, pour une tension d’accélération U = 80 kV. Données : masse de l’électron m = 9,1 10-31 kg Charge élémentaire e = 1,6 10-19 C c) Cette énergie est-elle suffisante pour extraire un électron de la couche K ? justifiez. 3.a. Donnez la relation qui lie la fréquence de la radiation émise par un électron passant d’un niveau m d’énergie Em au niveau d’énergie En (Em > En). b. Calculez les énergies des raies d’émission K , K , L , L de l’atome de tungstène. On exprimera ces énergies en électron volt. c. Quelle est la longueur d’onde de la raie L ? Dans quel domaine de longueurs d’onde se trouve cette raie ? Donnée : constante de Planck h = 6,632 10-34 J.s. d. Reproduire sur votre copie le graphe de la figure 2 et placez sur ce dessin les raies d’émission K , K , L , L . Reprendre ce graphe en portant en abscisse la longueur d’onde et positionnez qualitativement les raies. 4. Un photon X émis dans la dans la transition K peut-il expulser un électron de la couche M ? Si oui, calculez l’énergie cinétique d’éjection de cet électron. Remarque : Un électron ainsi expulsé s’appelle électron Auger. L’effet Auger existe avec le tungstène mais est négligeable. C. Étude du spectre continu (figure 4) : (2,5 points) 1. Quelle est la relation liant ECi, Ecf et la fréquence u du photon de freinage ? Justifiez que ce rayonnement peut être continu. 2. Quelle est la longueur d’onde s de l’électron arrivant sur l’électrode B lorsque son énergie cinétique initiale est entièrement transférée en rayonnement de freinage ? Cette longueur d’onde est-elle une valeur maximale ou minimale du spectre continu ? Positionnez le point correspondant sur le diagramme de la question B.3.c) Exercice 2 : Pour maintenir la température interne de son corps constante à une température que nous supposerons uniforme et constante dans le temps, thêta1= 36,5°C alors que la température extérieure de l’eau au contact de la peau est thêta2 = 4°C , le phoque doit consommer par jour 5 kg de poisson. La quantité de chaleur libérée lors de la digestion par kilogramme de poisson est q = 4 600 kJ/kg. La conductivité thermique de la graisse vaut lambda= 0,14 W .m^−1.K^ −1. 1. Exprimez en fonction de lambda , S et e la résistance thermique Rth1 de la couche de graisse. Calculer cette résistance thermique. 2. Exprimez en fonction de thêta1, thêta2 et Rth1 , le flux thermique  perdu par le phoque. En déduire la quantité de chaleur Q perdue par le phoque en journée. Application numérique : Calculez Q 3. Calculez la quantité de chaleur Q1 libérée par le poisson consommé par jour. La différence Q1 – Q est utilisée par le phoque pour son métabolisme qui lui permet entre autre de maintenir sa température interne thêta1 constante. 4. Quel est le pourcentage de chaleur perdue par conduction ? Comment peut-on justifier que ce pourcentage soit supérieur à 60 % ? 5. On considère un phoque dont les dimensions sont divisées par 2,5 par rapport aux valeurs données dans le document 2, soit L'=L/2,5, e'=e/2,5, d'=d/2,5. Le volume du phoque est alors 2,5^3 = 15,6 fois plus petit. On pourra aussi considérer que sa masse est aussi divisée par la même quantité ; sa masse alors m’ = 9,6 kg. a. Calculez la nouvelle résistance thermique R’th2 de la couche de graisse. En déduire le flux ’ et la quantité de chaleur Q’ perdue par ce petit phoque en une journée. b. En admettant que pour ses besoins métaboliques le petit phoque à besoin de l’équivalent calorifique de 1kg de poisson, quel masse m’’ de poisson doit-il consommer par jour ? c. Calculez m"/m'.Quelles conclusions pouvez-vous en tirer sur la possibilité de vie des petits mammifères en eau froide. 6. Le petit phoque étudié question 4, correspond à la taille et la masse d’un bébé phoque. Afin de limiter les pertes thermiques par conduction, la peau du bébé phoque est couverte d’une fourrure dont les poils emprisonnent de l’air qui est un mauvais conducteur de la chaleur. On peut donc assimiler cette fourrure à une résistance thermique R"th2 d’épaisseur e’’= 2 cm , de surface S’’ calculée question 4 et de conductivité lambda"= 0,024 W .m−1.K −1. a. Calculez R"th2 . R"th2 et R'th2 sont-elles en série ou en parallèle ? Calculez la nouvelle résistance thermique de l’ensemble, puis le nouveau flux thermique . b. Calculez .? les pertes thermiques sont-elles fortement diminuées.
  7. chhaima123

    Exercices Intégration terminale S

    Exercice 3: aide moi svp
  8. chhaima123

    Probabilité Ts

    Svp aide moi Exercice 2: Dans cet exercice, toute trace de recherche, même incomplète, ou d'initiative même non fructueuses, sera prise en compte dans l'évaluation. Trouver deux réels a et b, avec a non nul, tels que la fonction f definie sur R par f(x)=sin(ax+b) verife les deux conditions suivants. (C1) Pour tout réel x, f(x+2)=f(x) (C2) La valeur moyenne de f sur (0;1) est 1/Pi
  9. chhaima123

    Exercices Intégration terminale S

    Exercice 2: Dans cet exercice, toute trace de recherche, même incomplète, ou d'initiative même non fructueuses, sera prise en compte dans l'évaluation. Trouver deux réels a et b, avec a non nul, tels que la fonction f definie sur R par f(x)=sin(ax+b) verife les deux conditions suivants. (C1) Pour tout réel x, f(x+2)=f(x) (C2) La valeur moyenne de f sur (0;1) est 1/Pi stp aide moi Merci bcq
  10. chhaima123

    Probabilité Ts

    merci beaucoup Barbidoux
  11. chhaima123

    Probabilité Ts

    svp aide moi
×
Par Création site web