Thiais

Demande d'aide pour une rédaction en français

Messages recommandés

bonjour à toutes et  à tous comme vous l'aurais vue dans ce titre j'aurais besoin d'aide pour une rédaction en cour de français sur le sujet qui est :

Ecriture d'invention : l'un des personnages féminins de Bel Ami revient sur sa relation avec Georges Duroy, depuis leur rencontre jusqu'à la fin du roman. Vous écrirez un récit à la 3ème personne du singulier, en utilisant les temps du passé et en adoptant un point de vue interne (le narrateur communique au lecteur les sentiments, les émotions, les réflexions du personnage). Quatre pages en sautant des lignes. 

Il faut avoir lut Bel Ami de Guy de Maupassant pour pouvoir faire cette redaction en réalité sa fait 2 page vue que ma professeur demande de sauté des ligne si quelqu'un pourrais l'aider a la faire sa serait super gentille j'ai déjà commencé mais j’arrive pas a continuer voici ce que j'ai fait : 

Clotilde venait d’arriver au lieu du diner chez les forestiers. Elle salua M. forestier et fit la bise à Madelaine de forestier. Elle fut invitée à s’asseoir auprès des autres convives. C’est à après s’être assise qu’arrive un jeune homme Grand, bien fait, blond, d'un blond châtain vaguement roussi, avec une moustache retroussée, qui semblait mousser sur sa lèvre, des yeux bleus, clairs, troués d'une pupille toute petite, des cheveux frisés naturellement, séparés par une raie au milieu du crâne. Pendant une discussion qui avait pour thème politique durant ce diner cela ne semblai intéressé ni Clotilde ni le jeune homme du nom de Duroy. Ils commencèrent à s’amuser tels des petits enfants. A la fin du repas Duroy accompagna Clotilde chez elle. Le jour suivant Duroy rendait une petit visite à madame de Marrel  elle trouvait Duroy entrain de s’amuser avec sa petite fille chose qui n’arrivait pas souvent et ce pris a leur jeu.elle renvoya sa fille manger 

Merci d'avence a celui ou celle qui m'aura aider .

Modifié par Thiais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Clotilde venait d’arriver au lieu   du diner chez les Forestier. Elle salua M. Forestier et fit la bise à Madelaine Forestier (Madeleine?) . Elle fut invitée à s’asseoir auprès des autres convives. C’est à après s’être assise qu’arrive Un jeune homme grand, bien fait, blond, d'un blond châtain vaguement légèrement  roux, avec une moustache retroussée, qui semblait mousser sur sa lèvre, des yeux bleus, clairs, troués d'une pupille toute petite, des cheveux frisés naturellement, séparés par une raie au milieu du crâne. Pendant Une discussion qui avait pour thème sur  la  politique durant ce diner cela ne semblait intéresser  ni Clotilde,  ni le jeune homme du nom de Duroy. Ils commencèrent à s’amuser tels des petits enfants. A la fin du repas Duroy accompagna Clotilde chez elle. Le jour suivant Duroy rendit une petit visite  à madame de Marrel ,  elle trouva Duroy en train de s’amuser avec sa petite fille,  chose un comportement  inattendu,  qui n’arrivait pas souvent et se prit à leur jeu. Puis elle renvoya sa fille manger .....

 

Pour l’instant, pas d'émotion, pas de sentiment, pas de réflexion.

Clotilde venait d’arriver  chez les Forestier, un peu inquiète , qui connaissait elle? Qui serait son voisin, car il y en aurait un?  Pourrait -elle soutenir une conversation trop intellectuelle?  Elle salua M. Forestier et Madelaine Forestier (Madeleine?), charmante hôtesse qui mit Clotilde à l'aise. Elle fut invitée à s’asseoir auprès des autres convives. Un jeune homme grand, bien fait, blond, d'un blond châtain légèrement  roux, avec une moustache retroussée, qui semblait mousser sur sa lèvre, des yeux bleus, clairs, troués d'une pupille toute petite, des cheveux frisés naturellement, séparés par une raie au milieu du crâne.

Clotilde le dévisageait , comme s'il avait été une apparition, une place était libre à côté d'elle, serait-il son voisin?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

votre texte degage bien plus d’émotion et de suspense  que le  mien je vous remercie pour votre aide  

Modifié par Thiais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour voici ce que j'ai écris tous ce qui est en gras viens de vous Mamy je vous remercie encore si vous ou une autre personne voir ce message pourrait-elle me corriger 

voici de nouveau le sujet pour devoir vous éviter de devoir regarder statistiquement sur mon premier message :  

Ecriture d'invention : l'un des personnages féminins de Bel Ami revient sur sa relation avec Georges Duroy, depuis leur rencontre jusqu'à la fin du roman. Vous écrirez un récit à la 3ème personne du singulier, en utilisant les temps du passé et en adoptant un point de vue interne (le narrateur communique au lecteur les sentiments, les émotions, les réflexions du personnage). Quatre pages en sautant des lignes. 

 

Clotilde venait d’arriver chez les Forestiers, un peu inquiète, qui connaissait elle ? Qui serait son voisin, car il y en aurait un ?  Pourrait -elle soutenir une conversation trop intellectuelle ?  Elle salua M. Forestier et Madelaine Forestier (Madeleine ?), charmante hôtesse qui mit Clotilde à l'aise. Elle fut invitée à s’asseoir auprès des autres convives. Un jeune homme grand, bien fait, blond, d'un blond châtain légèrement roux, avec une moustache retroussée, qui semblait mousser sur sa lèvre, des yeux bleus, clairs, troués d'une pupille toute petite, des cheveux frisés naturellement, séparés par une raie au milieu du crâne.

Clotilde le dévisageait, comme s'il avait été une apparition, une place était libre à côté d'elle, serait-il son voisin ? M forestier accompagnait le jeune homme vers la table des convives et ils se rapprochait de plus en plus de la place qui était proche de celle de Clotilde. Le jeune homme nommé par forestier Duroy pris place près de madame de Marelle. Une discussion sur la politique durant ce dîner ne semblait intéresser ni Clotilde, ni Duroy. Ils commencèrent à s’amuser tels des petits enfants. Cela ravivait les souvenir si heureux de Clotilde étant plus jeune et lui procura une sensation de joie quelle n’avait plus ressentit depuis longtemps.  A la fin du repas Duroy accompagna Clotilde chez elle. Le jour suivant le jeune homme rendit une petite visite à madame de Marelle, elle trouva Duroy en train de s’amuser avec sa petite fille, un comportement inattendu, et se prit à leur jeu. Puis elle renvoya sa fille manger. Gêner Clotilde le remercia d’être venue après avoir tenter d’éviter la conversation Duroy entama le sujet de son venu faire de Clotilde sa maîtresse. Se sentant coupable de d’entretenir une relation d’adultaire avec une autre personne que l’homme qu’elle avait épousé elle tenta de repousser l’échéance. Mais le jeune homme insistait, il l’invitait à poursuivre leur discutions chez lui. Après qu’ils soient arriver dans son misérable logement Clotilde fut pris de deux émotion, la première fut l’étonnement et la seconde fut le dégoût car elle avait une image plus luxueuse de la maison de Duroy mais cela fut tout l’inverse de ce qu’elle imaginait

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je t'ai répondu en MP, je n'avais pas vu que   tu l'avais mis ici.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant