Aller au contenu
Laura Dubois

Commentaire oral bac français

Messages recommandés

Bonjour, élève de 1ère S j'aurais besoin d'aide égalent sur ce texte intitulé Le Tombeau du corps de Jean sponde. il s'agit en effet d'un texte complexe dont le commentaire n'a pas était fait en classe. Cependant j'ai essayé de rédiger une analyse et un plan qui me semble inapproprié pour le bac voici ce que j'ai fait:

I- Un texte baroque
1/ordre inhabituel 

Les 2 tercets sont composés de phrases courtes ce qui donne une impression de concentration 
On remarque la présence de phrases longues sans interruption. En effet les 2 quatrains montrent la gravité du sujet dans la mesure où le sujet abordé est celui de la mort.
La présence d'une syntaxe particulière: les mots se répètent et on remarque la présence de question rhétorique qui rappelle l'incertitude de l'époque et la nécessité de décoder afin d'interpréter 

2/une argumentation 

Les deux quatrains reprennent la thèse qui est la suivante: nous devons nos vies à ce qui sont morts 
Le premier tercet nous interroge avec l'emploi du subjonctif et Sponde cherche à nous convaincre que la mort est sécurisante:" une contraire envie"
La présence de nombreuses figures de styles: des anthitèses avec "Tombeau du corps"/"maison des morts"( que je n'arrive pas à interpréter)
Ainsi que des oppositions avec excuse/accuse (besoin d'interprétation)

II- Le sens selon Sponde
1/ Cycle 

Dès enjambementau vers 3 et 4 qui attirent l'attention et rappelle que nous devons nos vies à celui sont morts puisqu'il s'agit ont enrichies nos connaissances
Effet de boucle: le poème revient sur de nombreux mots"mortels", "trésors" montre que la vie revient sur elle meme 

2/la mort

Les biens qu'apportent la vie paraissent dérisoires face à la mort qui est inévitable:" Et ne sentez pourtant de la mort un remord"
Il faut accepter la mort tel qu'elle est: " est-ce que votre vie adorant ses douceurs", " Et ne puisse envier une contraire envie?"

III- Le souvenir

1/la mort

L'homme se fait une représentation effrayante de la mort c'est pour cette raison qu'il s'efforce de la chasser de son esprit. Il préconise le souvenir comme un remède pour prolonger la vie d'où l'expression: "est ce que votre vie adorant ces douceurs déteste de penser de la mort les horreurs"

2/L'oubli fatal

Oublier ce qui sont mort c'est renoncer à ceux qui sont parti et donc renoncer à notre propre vie: " qu'on forge en votre oublie"," un oubli d'une mort"

 

Merci à tout ce qui me viendrons en aide et à chaque personne ayant lu tout mon message
Je vous remercie et voici le lien où vous trouverez le texte en question https://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/Poemes/jean_de_sponde/mortels_qui_des_mortels_avez_pris_vostre_vie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand désires-tu avoir la réponse à tes questions? Je me penche sur ton travail et te réponds en MP où tu m'as sollicitée . A bientôt . 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas de soucis . 

Je n'ai pas de recette pour mémoriser tes analyses de texte . Associe chacune à quelque chose que tu connais bien : une couleur, un chiffre, une planète , une région, un souvenir, peut-être ...

A bientôt . 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×
×
  • Créer...