Aller au contenu
missme - maël

orthographe, grammaire, syntaxe...

Messages recommandés

Bonjour

Pouvez-vous s'il vous plaît me corriger mon paragraphe argumenté ? Merci

 

LES ESPACES DE FAIBLE DENSITÉ 
et leurs atouts en France.

On entend par ESPACE DE FAIBLE DENSITÉ un espace dont la densité est inférieure à 30 hab / Km2. 
Seulement 6,5 % de la population française y habite, mais ces espaces occupent 42% du territoire national. Ils se situent dans la diagonale des faibles densités qui s'etendent des Ardennes aux Pyrénées, mais également dans les montagnes (Alpes, Pyrénées), en Corse ou en Bretagne intérieure.
- Quels sont les DYNAMIQUES et les ATOUTS des espaces de faible densité en France ?

D'UNE PART, les espaces de faible densité subissent des CONTRAINTES et des HANDICAPS. En effet, ils souffrent de  certaines contraintes naturelles comme le relief, le climat rigoureux ou de l'enclavement ce qui fait obstacle à l'installation des hommes dans ces lieux. Par exemple, ces espaces sont isolés et mal connecté au reste du monde car il manque d'infrastructures de transport. De plus, ils souffrent de la déprise  démographique car ils perdent souvent des habitants avec le départ des jeunes  ce qui renforce le vieillissement. C'est le cas de la Creuse qui, en 2016, a perdu en population (-0,4 %) et dont la part de personnes de plus de 60 ans est bien supérieure à la moyenne française : 34 % contre 23 %.  Enfin, ces espaces manquent d'activités économiques et d'emplois. Par exemple, ils manquent de commerces et de services notamment de médecins.

D'AUTRE PART, les espaces de faible densité disposent d'ATOUTS et redeviennent attractives. En effet, ils bénéficient d'un patrimoine naturel, d'un isolement  et d'une tranquilité qui attirent des nouveaux habitants  à la recherche d'une meilleure qualité de vie ou des prix de l'immobilier plus bas qu'en ville comme les retraités, les propriétaires de résidences secondaires  ou encore les néo-ruraux qui quittent les villes pour les campagnes. De plus, le tourisme est un nouvel atout pour les espaces de faible densité. Par exemple, le tourisme vert, à la ferme  profitent aux régions rurales comme dans les Cévennes. Des activités récréatives se développent comme dans les massifs montagneux avec les sports d'hiver  (ski), et dans les parcs régionaux ou nationaux comme la Vanoise avec les la randonnée . Enfin, la revitalisation de ces territoire repose surtout sur la diversification des activité comme l'agriculture de qualité (AOC), le télétravail et le renouveau des commerces.

 

je ferai la conclusion demain 

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, missme - maël a dit :

Bonjour

Pouvez-vous s'il vous plaît me corriger mon paragraphe argumenté ? Merci

 

LES ESPACES DE FAIBLE DENSITÉ 
et leurs atouts en France.

On entend par ESPACE DE FAIBLE DENSITÉ (Pourquoi majuscule ?) un espace dont la densité est inférieure à 30 hab / Km². 
Seulement 6,5 % de la population française y habite, mais ces espaces occupent 42% du territoire national. Ils se situent dans la diagonale des faibles densités qui s'étendent des Ardennes aux Pyrénées, mais également dans les montagnes (Alpes, Pyrénées), en Corse ou en Bretagne intérieure.
- Quels sont les DYNAMIQUES et les ATOUTS des espaces de faible densité en France ?

D'UNE PART, les espaces de faible densité subissent des CONTRAINTES et des HANDICAPS. En effet, ils souffrent de  certaines contraintes naturelles comme le relief, le climat rigoureux ou de l'enclavement ce qui fait obstacle à l'installation des hommes dans ces lieux. Par exemple, ces espaces sont isolés et mal connectés au reste du monde car ils manquent (Attention : mettre au pluriel, se rapporte à "ces espaces") d'infrastructures de transport. De plus, ils souffrent de la déprise  démographique car ils perdent souvent des habitants avec le départ des jeunes  ce qui renforce le vieillissement. C'est le cas de la Creuse qui, en 2016, a perdu en population (-0,4 %) et dont la part de personnes de plus de 60 ans est bien supérieure à la moyenne française : 34 % contre 23 %.  Enfin, ces espaces manquent d'activités économiques et d'emplois. Par exemple, ils manquent (Répétition du verbe manquer) de commerces et de services, notamment de médecins.

D'AUTRE PART, les espaces de faible densité disposent d'ATOUTS et redeviennent attractives (attractifs, se rapporte à "espaces"). En effet, ils bénéficient d'un patrimoine naturel, d'un isolement  et d'une tranquilité (2 L à tranquillité) qui attirent des nouveaux habitants  à la recherche d'une meilleure qualité de vie ou des prix de l'immobilier plus bas qu'en ville comme les retraités, les propriétaires de résidences secondaires  ou encore les néo-ruraux qui quittent les villes pour les campagnes. De plus, le tourisme est un nouvel atout pour les espaces de faible densité. Par exemple, le tourisme vert à la ferme  profitent profite : se rapporte à "le tourisme vert") aux régions rurales comme dans les Cévennes. Des activités récréatives se développent comme dans les massifs montagneux avec les sports d'hiver (ski), et dans les parcs régionaux ou nationaux comme la Vanoise avec les la randonnée. Enfin, la revitalisation de ces territoires repose surtout sur la diversification des activités comme l'agriculture de qualité (AOC), le télétravail et le renouveau des commerces.

 

je ferai la conclusion demain 

Merci

Coucou Maël,

 

Comme d'habitude je n'ai rien à dire sur la rédaction.

 

Fais attention aux marques d'accords du singulier et du pluriel : ce sont des fautes d’inattention.

Pourquoi mets-tu des majuscules ? Si c'est un travail juste destiné à toi pour te repérer je comprends, mais si c'est à rendre...

 

Belle journée à toi :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

....Par exemple, les commerces et services médicaux y sont rares . 

Corcega a revu ton travail avec de judicieuses remarques et corrections . 
Je relirai le tout stylistiquement  dès que tu auras posté ta conclusion . 

A bientôt .
 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

j'ai écrit en majuscule certains mots, c'est pour me repérer (mots clés).

On entend par ESPACE DE FAIBLE DENSITÉ un espace dont la densité est inférieure à 30 hab / Km2. Seulement 6,5 % de la population française y habite, mais ces espaces occupent 42% du territoire national. Ils se situent dans la diagonale des faibles densités qui s'etendent des Ardennes aux Pyrénées, mais également dans les montagnes (Alpes, Pyrénées), en Corse ou en Bretagne intérieure.
- Quels sont les DYNAMIQUES et les ATOUTS des espaces de faible densité en France ?

D'UNE PART, les espaces de faible densité subissent des CONTRAINTES et des HANDICAPS. En effet, ils souffrent de  certaines contraintes naturelles comme le relief, le climat rigoureux ou de l'enclavement ce qui fait obstacle à l'installation des hommes dans ces lieux. Par exemple, ces espaces sont isolés et mal connecté au reste du monde car il manque d'infrastructures de transport. De plus, ils souffrent de la déprise  démographique car ils perdent souvent des habitants avec le départ des jeunes  ce qui renforce le vieillissement. C'est le cas de la Creuse qui, en 2016, a perdu en population (-0,4 %) et dont la part de personnes de plus de 60 ans est bien supérieure à la moyenne française : 34 % contre 23 %.  Enfin, ces espaces manquent d'activités économiques et d'emplois. Par exemple, ils manquent de commerces et de services notamment de médecins.

j'ai retravailler ma deuxième partie : les atouts

D'AUTRE PART, les espaces de faible densité disposent d'ATOUTS et redeviennent attractifs. En effet, ces territoires peu peuplés attirent de nouveaux habitants qui recherchent un meilleur cadre de vie (tranquillité, proximité avec la nature) ou des prix de l'immobilier plus bas qu'en ville. Par exemple, dans le SUD, des néoruraux et des résidents secondaires s'installent dans ces zones rurales délaissés.   Certains reviennent au pays à la retraite. De plus, les paysages naturels, le tourisme vert comme dans les Cévennes. les activités récréatives de pleine nature comme le ski et les randonnées dans les massifs montagneux ainsi que la protection de l'environnement avec les parcs nationaux comme la Vanoise ou régionaux attirent de nouveaux touristes. Enfin, depuis quelque années, des entreprises s'installent dans des zones peu peuplées mais à proximité de pôles urbains, créant des emplois et de nouvelles zones d'activités. De même, l'agriculture biologique ou productiviste fortement mécanisées assurent le dynamisme de certaines régions rurales comme la Beauce.

 

En conclusion nous pouvons dire que les espaces de faible densité en France sont souvent les espaces de l'enclavement, du manque d’équipement et de services, de la déprise démographique et du vieillissement. Mais certains de ces espaces connaissent aujourd'hui de nombreuses dynamiques : dynamiques démographiques car ils attirent des populations  à la recherche d'un meilleur cadre d vie, dynamiques touristiques car le tourisme s'y développe et  dynamiques industrielles et agricoles car de nouvelles industries s'y implantent et l'agriculture productiviste et biologique s'y développent.

Merci

Modifié par missme - maël

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, missme - maël a dit :

Bonjour

j'ai écrit en majuscule certains mots, c'est pour me repérer (mots clés). (Ok, je comprends mieux)

On entend par ESPACE DE FAIBLE DENSITÉ un espace dont la densité est inférieure à 30 hab / Km². Seulement 6,5 % de la population française y habite, mais ces espaces occupent 42% du territoire national. Ils se situent dans la diagonale des faibles densités qui s’étendent des Ardennes aux Pyrénées, mais également dans les montagnes (Alpes, Pyrénées), en Corse ou en Bretagne intérieure.
- Quel sont les DYNAMIQUES et les ATOUTS des espaces de faible densité en France ?

D'UNE PART, les espaces de faible densité subissent des CONTRAINTES et des HANDICAPS. En effet, ils souffrent de  certaines contraintes naturelles comme le relief, le climat rigoureux ou de l'enclavement ce qui fait obstacle à l'installation des Hommes dans ces lieux. Par exemple, ces espaces sont isolés et mal connectés (Fais attention aux corrections que je t'ai données ;)) au reste du monde car il manque (idem) d'infrastructures de transport. De plus, ils souffrent de la déprise  démographique car ils perdent souvent des habitants avec le départ des jeunes  ce qui renforce le vieillissement. C'est le cas de la Creuse qui, en 2016, a perdu en population (-0,4 %) et dont la part de personnes de plus de 60 ans est bien supérieure à la moyenne française : 34 % contre 23 %.  Enfin, ces espaces manquent d'activités économiques et d'emplois. Par exemple, ils manquent de commerces et de services notamment de médecins. (voir remarque de notre chère moîravita)

j'ai retravailler (Attention "retravaillé" : pour savoir s'il faut mettre "é" ou "er", remplace ton verbe par un verbe du troisième groupe comme "vendre" par exemple) ma deuxième partie : les atouts

D'AUTRE PART, les espaces de faible densité disposent d'ATOUTS et redeviennent attractifs. En effet, ces territoires peu peuplés attirent de nouveaux habitants qui recherchent un meilleur cadre de vie (tranquillité, proximité avec la nature) ou des prix de l'immobilier plus bas qu'en ville. Par exemple, dans le SUD, des néoruraux et des résidents secondaires s'installent dans ces zones rurales délaissées (Féminin pluriel, se rapport à "zones rurales").   Certains reviennent au pays à la retraite. De plus, les paysages naturels, le tourisme vert comme dans les Cévennes, les activités récréatives de pleine nature comme le ski et les randonnées dans les massifs montagneux ainsi que la protection de l'environnement avec les parcs nationaux comme la Vanoise ou régionaux attirent de nouveaux touristes. Enfin, depuis quelque années, des entreprises s'installent dans des zones peu peuplées mais à proximité de pôles urbains, créant des emplois et de nouvelles zones d'activités. De même, l'agriculture biologique ou productiviste fortement mécanisées assurent le dynamisme de certaines régions rurales comme la Beauce.

 

En conclusion nous pouvons dire que les espaces de faible densité en France sont souvent les espaces de l'enclavement, du manque d’équipement et de services, de la déprise démographique et du vieillissement. Mais certains de ces espaces connaissent aujourd'hui de nombreuses dynamiques : dynamiques démographiques car ils attirent des populations  à la recherche d'un meilleur cadre de vie, dynamiques touristiques car le tourisme s'y développe et dynamiques industrielles et agricoles car de nouvelles industries s'y implantent et l'agriculture productiviste et biologique s'y développent. (Pour accorder au pluriel, il aurait fallu que tu distingues l'agriculture productiviste et l'agriculture biologique en écrivant : "les agricultures productiviste et biologique", sinon utilise le singulier)

Merci

Bonjour Maël,

 

Je pense que tu as repris ton texte non corrigé et que tu l'as copié collé, fais attention car il y a quelques fautes

 

Passe une belle journée

 

PS : Coucou moîravita, j'espère que tu vas bien !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Corcega

 

je corrige

 

On entend par ESPACE DE FAIBLE DENSITÉ un espace dont la densité est inférieure à 30 hab / Km². Seulement 6,5 % de la population française y habite, mais ces espaces occupent 42% du territoire national. Ils se situent dans la diagonale des faibles densités qui s’étendent des Ardennes aux Pyrénées, mais également dans les montagnes (Alpes, Pyrénées), en Corse ou en Bretagne intérieure.
- Quel sont les DYNAMIQUES et les ATOUTS des espaces de faible densité en France ?

D'UNE PART, les espaces de faible densité subissent des CONTRAINTES et des HANDICAPS. En effet, ils souffrent de  certaines contraintes naturelles comme le relief, le climat rigoureux ou de l'enclavement ce qui fait obstacle à l'installation des Hommes dans ces lieux. Par exemple, ces espaces sont isolés et mal connectés au reste du monde car ils manquent d'infrastructures de transport. De plus, ils souffrent de la déprise  démographique car ils perdent souvent des habitants avec le départ des jeunes  ce qui renforce le vieillissement. C'est le cas de la Creuse qui, en 2016, a perdu en population (-0,4 %) et dont la part de personnes de plus de 60 ans est bien supérieure à la moyenne française : 34 % contre 23 %.  Enfin, ces espaces manquent d'activités économiques et d'emplois. . Par exemple, les commerces et services médicaux y sont rares . 

j'ai retravaillé ma deuxième partie : les atouts

D'AUTRE PART, les espaces de faible densité disposent d'ATOUTS et redeviennent attractifs. En effet, ces territoires peu peuplés attirent de nouveaux habitants qui recherchent un meilleur cadre de vie (tranquillité, proximité avec la nature) ou des prix de l'immobilier plus bas qu'en ville. Par exemple, dans le SUD, des néoruraux et des résidents secondaires s'installent dans ces zones rurales délaissées.  Certains reviennent au pays à la retraite. De plus, les paysages naturels, le tourisme vert comme dans les Cévennes, les activités récréatives de pleine nature comme le ski et les randonnées dans les massifs montagneux ainsi que la protection de l'environnement avec les parcs nationaux comme la Vanoise ou régionaux attirent de nouveaux touristes. Enfin, depuis quelque années, des entreprises s'installent dans des zones peu peuplées mais à proximité de pôles urbains, créant des emplois et de nouvelles zones d'activités. De même, l'agriculture biologique ou productiviste fortement mécanisées assurent le dynamisme de certaines régions rurales comme la Beauce.

 

En conclusion nous pouvons dire que les espaces de faible densité en France sont souvent les espaces de l'enclavement, du manque d’équipement et de services, de la déprise démographique et du vieillissement. Mais certains de ces espaces connaissent aujourd'hui de nombreuses dynamiques : dynamiques démographiques car ils attirent des populations  à la recherche d'un meilleur cadre de vie, dynamiques touristiques car le tourisme s'y développe et dynamiques industrielles et agricoles car de nouvelles industries s'y implantent et l'agriculture productiviste et biologique s'y développe. 

 

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... depuis quelqueS années . 

de même , l'agriculture biologique ou productiviste , toutes deux fortement mécanisées , assurent ....

 

Installation des hommes (sans H majuscule) : je mettrais "populations" . ces espaces sont souvent isolés ( supprime "par exemple" )

... départ des jeunes , laissant la place au troisième âge .

 

... un meilleur cadre de vie que procurent la tranquillité, la proximité avec la nature ... (évite les parenthèses) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Je ne suis pas d'accord avec "les Hommes" sans majuscule.
Ici, on ne parle pas du genre de la personne, mais bien de l'Homme avec un grand H, donc les hommes et les femmes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×
×
  • Créer...
Par Création site web