Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjour, 

pouvez-vous me corriger ma rédaction en rapport avec les thème de géographie : les aires urbaines ? Merci

Vous vous sentez « dépaysé » en arrivant dans une ville. Racontez cette expérience. Vous décrivez les lieux que vous découvrez, vous évoquer vos impressions et vos émotions.

 

Maintenant j'habite dans une ville tentaculaire , Lyon, moi qui n'ai vécu qu'à la campagne ! Il a bien fallu suivre mes parents puisque la mutation professionnelle de mon père nous a obligés à quitter notre village normand où tout le monde se connaît, se parle et s'entraide.

Aujourd'hui, je dois explorer mon nouveau cadre de vie. Je vais repérer le collège où je ferai la prochaine rentrée scolaire.

Je quitte notre appartement situé au dousième étage d'un grand immeuble dans une cité pas trop laide. Ce n'est pas le bocage normand et ses vertes prairies s'étendant jusqu'à l'horizon mais j'aperçois quelques arbres, des parterres de fleurs et un square tout proche. Après quelques minutes de marche, me voici dans la rue principale. Quelle foule ! Des gens pressés, agités, tristes sans aucune espression dans le regard. Des gens tous différents les uns des autres. J'arpente le trottoir, me fraie un passage. On me bouscule, sans s'excuser, on me dépasse par la droite, par la gauche ! Je peine à respirer, j'ai la tête qui tourne et j'ai le cœur qui bat. Je parviens à m'extraire du flot. J'arrive devant la porte d'un grand magasin. Je reprends mes esprits. La rue me paraît interminable : des boutiques, des bureaux, des banques et de gigantesques tours d'habitation. Tout est gris. Le bruit assourdissant des véhicules à moteur me met mal à l'aise. L'air devient irrespirable. Des odeurs de pizza, de pain, de parfums de femmes qui passent, de transpiration se mêlent aux gaz d'échapement. J'ai la nausée. Fuir ! Mon seul désir. Je vois une petite rue sur la droite. Sans plus attendre je m'engoufre dedans. Je me sens perdu dans ce monde inconnu ! Je suis seul. Je demande le chemin du collège Saint-Exupéry à un passant qui ne me répond pas. Soudain, j'aperçois le portail du collège ! Ouf.

Quel dépaysement ! Comment les gens peuvent-ils vivre dans un tel milieu ? Dans un stress permanent ? Dans un monde dédhumanisé ? Quel changement de vie. Est-ce qu'on s'habitue à cette vie-là ? L'avenir me l'apprendra...

Vous vous sentez « dépaysé » en arrivant dans une ville. Racontez cette expérience. Vous décrivez les lieux que vous découvrez, vous évoquer vos impressions et vos émotions.

 

Maintenant j'habite dans une ville tentaculaire , Lyon, moi qui n'ai vécu qu'à la campagne ! Il a bien fallu suivre mes parents puisque la mutation professionnelle de mon père nous a obligés à quitter notre village normand où tout le monde se connaît, se parle et s'entraide.

Aujourd'hui, je dois explorer mon nouveau cadre de vie. Je vais repérer le collège où je ferai la prochaine rentrée scolaire.

Je quitte notre appartement situé au douzième étage d'un grand immeuble dans une cité pas trop laide. Ce n'est pas le bocage normand et ses vertes prairies s'étendant jusqu'à l'horizon mais j'aperçois quelques arbres, des parterres de fleurs et un square tout proche. Après quelques minutes de marche, me voici dans la rue principale. Quelle foule ! Des gens pressés, agités, tristes sans aucune expression dans le regard. Des gens tous différents les uns des autres. J'arpente le trottoir, me fraie un passage. On me bouscule, sans s'excuser, on me dépasse par la droite, par la gauche ! Je peine à respirer, j'ai la tête qui tourne et j'ai le cœur qui bat. Je parviens à m'extraire du flot. J'arrive devant la porte d'un grand magasin. Je reprends mes esprits. La rue me paraît interminable : des boutiques, des bureaux, des banques et de gigantesques tours d'habitation. Tout est gris. Le bruit assourdissant des véhicules à moteur me met mal à l'aise. L'air devient irrespirable. Des odeurs de pizza, de pain, de parfums de femmes qui passent, de transpiration se mêlent aux gaz d’échappement. J'ai la nausée. Fuir ! Mon seul désir. Je vois une petite rue sur la droite. Sans plus attendre je m’engouffre dedans. Je me sens perdu dans ce monde inconnu ! Je suis seul. Je demande le chemin du collège Saint-Saint-Saint-Exupéry à un passant qui ne me répond pas. Soudain, j'aperçois le portail du collège ! Ouf.

Quel dépaysement ! Comment les gens peuvent-ils vivre dans un tel milieu ? Dans un stress permanent ? Dans un monde déshumanisé ? Quel changement de vie. Est-ce qu'on s'habitue à cette vie-là ? L'avenir me l'apprendra...

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, maël - missme a dit :

Bonjour, 

pouvez-vous me corriger ma rédaction en rapport avec les thème de géographie : les aires urbaines ? Merci

Vous vous sentez « dépaysé » en arrivant dans une ville. Racontez cette expérience. Vous décrivez les lieux que vous découvrez, vous évoquer vos impressions et vos émotions.

 

Maintenant j'habite dans une ville tentaculaire , Lyon, moi qui n'ai vécu qu'à la campagne ! Il a bien fallu suivre mes parents puisque la mutation professionnelle de mon père nous a obligés à quitter notre village normand où tout le monde se connaît, se parle et s'entraide.

Aujourd'hui, je dois explorer mon nouveau cadre de vie. Je vais repérer le collège où je ferai la prochaine rentrée scolaire.

Je quitte notre appartement situé au dousième étage d'un grand immeuble dans une cité pas trop laide. Ce n'est pas le bocage normand et ses vertes prairies s'étendant jusqu'à l'horizon mais j'aperçois quelques arbres, des parterres de fleurs et un square tout proche. Après quelques minutes de marche, me voici dans la rue principale. Quelle foule ! Des gens pressés, agités, tristes sans aucune espression dans le regard. Des gens tous différents les uns des autres. J'arpente le trottoir, me fraie un passage. On me bouscule, sans s'excuser, on me dépasse par la droite, par la gauche ! Je peine à respirer, j'ai la tête qui tourne et j'ai le cœur qui bat. Je parviens à m'extraire du flot. J'arrive devant la porte d'un grand magasin. Je reprends mes esprits. La rue me paraît interminable : des boutiques, des bureaux, des banques et de gigantesques tours d'habitation. Tout est gris. Le bruit assourdissant des véhicules à moteur me met mal à l'aise. L'air devient irrespirable. Des odeurs de pizza, de pain, de parfums de femmes qui passent, de transpiration se mêlent aux gaz d'échapement. J'ai la nausée. Fuir ! Mon seul désir. Je vois une petite rue sur la droite. Sans plus attendre je m'engoufre dedans. Je me sens perdu dans ce monde inconnu ! Je suis seul. Je demande le chemin du collège Saint-Exupéry à un passant qui ne me répond pas. Soudain, j'aperçois le portail du collège ! Ouf.

Quel dépaysement ! Comment les gens peuvent-ils vivre dans un tel milieu ? Dans un stress permanent ? Dans un monde dédhumanisé ? Quel changement de vie. Est-ce qu'on s'habitue à cette vie-là ? L'avenir me l'apprendra...

Vous vous sentez « dépaysé » en arrivant dans une ville. Racontez cette expérience. Vous décrivez les lieux que vous découvrez, vous évoquer vos impressions et vos émotions.

 

Maintenant j'habite dans une ville tentaculaire , Lyon, moi qui n'ai vécu qu'à la campagne ! Il a bien fallu suivre mes parents puisque la mutation professionnelle de mon père nous a obligés à quitter notre village normand où tout le monde se connaît, se parle et s'entraide.

Aujourd'hui, je dois explorer mon nouveau cadre de vie. Je vais repérer le collège où je ferai la prochaine rentrée scolaire.

Je quitte notre appartement situé au douzième étage d'un grand immeuble dans une cité pas trop laide. Ce n'est pas le bocage normand et ses vertes prairies s'étendant jusqu'à l'horizon , mais j'aperçois quelques arbres, des parterres de fleurs et un square tout proche. Après quelques minutes de marche, me voici dans la rue principale. Quelle foule ! Des gens pressés, agités, tristes sans aucune expression dans le regard. Des gens tous différents les uns des autres. J'arpente le trottoir, me fraie un passage. On me bouscule, sans s'excuser, on me dépasse par la droite, par la gauche ! Je peine à respirer, j'ai la tête qui tourne et j'ai le cœur qui bat. Je parviens à m'extraire du flot. J'arrive devant la porte d'un grand magasin. Je reprends mes esprits. La rue me paraît interminable : des boutiques, des bureaux, des banques et de gigantesques tours d'habitation. Tout est gris. Le bruit assourdissant des véhicules à moteur me met mal à l'aise. L'air devient irrespirable. Des odeurs de pizza, de pain, de parfums de femmes qui passent, de transpiration se mêlent aux gaz d’échappement. J'ai la nausée. Fuir ! Mon seul désir. Je vois une petite rue sur la droite. Sans plus attendre je m’engouffre dedans. Je me sens perdu dans ce monde inconnu ! Je suis seul. Je demande le chemin du collège Saint-Exupéry à un passant qui ne me répond pas. Soudain, j'aperçois le portail du collège ! Ouf.

Quel dépaysement ! Comment les gens peuvent-ils vivre dans un tel milieu ? Dans un stress permanent ? Dans un monde déshumanisé ? Quel changement de vie !Est-ce qu'on s'habitue à cette vie-là ? L'avenir me l'apprendra...

Merci  C'est bien Maël  , te voici revenu de ton exil informatique ...  Ouf ! On est content de te relire .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir et merci Moîravita

J'ai récupéré ma tour d'ordinateur avec windows 7 du coup. Mes parents ont acheté un ordinateur portable par sécurité. Je suis connecté avec mon identifiant habituel et ça fonctionne. Sur ma tour que j'utilise le plus je ne peux pas me connecter avec ce même identifiant. J'ai crée un autre compte avec au lieu maël - missme => missme - maël avec l'adresse électronique de mon frère. Je n'arrive pas à remettre mon petit barbapapa bleu pour qu'on me reconnaisse. Comment fait-on ? 

Merci

Modifié par missme - maël

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 44 minutes, missme - maël a dit :

ça y est j'ai réussi !Ouf !

 

il y a 44 minutes, missme - maël a dit :

ça y est j'ai réussi !Ouf !

Tu peux changer ton avatar :ta gentillesse te fera toujours reconnaître . 

Bonne chance avec le nouveau PC portable .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×
Par Création site web