Aller au contenu
Girodo45

Thomas Hobbes

Messages recommandés

Bonjour,

 

J'ai un commentaire à faire sur un passage du Léviathan mais je ne parviens finalement à comprendre la thèse principale de l'exptrait, du moins j'ai toutes les idées mais je ne parviens pas à les réuinir pour savoir ce que Hobbes souhaite réellement montrer dans ce passage.

 

Une cinquième loi de nature est la COMPLAISANCE ; autrement dit que chaque homme s'efforce de s'accommoder à autrui. Pour comprendre cela, nous devons considérer qu'en ce qui concerne le penchant à la société, il y a chez les hommes une diversité de nature qui provient de la diversité des affections, qui n'est pas différente de celle que nous voyons entre les pierres réunies pour construire un édifice. Car, tout comme une pierre qui, par l'aspérité et l'irrégularité de sa forme prend plus de place aux autres qu'elle n'en remplit elle-même, et qui, à cause de sa dureté, ne peut pas être aisément aplanie et empêche par là la construction, est rejetée par les constructeurs comme inutilisable et gênante ], un homme qui, par aspérité de nature , tâchera de conserver ces choses qui lui sont superflues mais qui sont nécessaires aux autres, et qui, à cause de l'entêtement de ses passions, ne peut être corrigé, sera laissé hors de la société, ou rejeté comme une gêne pour la société . Car, vu que tout homme, non seulement par droit de nature, mais aussi par nécessité de nature, est supposé s'effor­cer autant que possible d'obtenir ce qui est nécessaire pour sa conservation, celui qui s'y opposera pour des choses superflues est coupable de la guerre qui doit en résulter, et il fait donc ce qui est contraire à la loi fondamentale de nature qui ordonne de rechercher la paix. Ceux qui observent cette loi peuvent être appelés SOCIABLES (les latins les nomment commodi ), le contraire étant entêtés, insociables, rebelles, intraitables. 

Ce que je crois saisir c'est que la loi de la complaisance est désigne un comportement qu'il faut nécessairement adopter pour construire un Etat civile qui soit un état de paix. = comportement à adopter, s'accommoder à autrui (le mot s'accommoder me pose déjà problème, car Thomas Hobbes nous dit ailleurs dans l'oeuvre que l'état civile est le lieu où les Hommes peuvent réaliser leurs désirs, comment on peut à la fois aspirer àla réalisation de ses désirs et devoir s'accommoder aux autres?). De plus, par diversités des affections j'entends diversité des désirs = pose déjà un problème à la constitution de la société. Au fond l'enjeu du passage est-ce comment former une société (sens fort de association) alors que diversité? Comparaison avec la pierre semble facile à comprendre et pourtant..., quelles sont ces choses superflues que l' homme voudrait conserver et qui sont sinécessaires aux autres? Si l'homme est rejeté, où est- il rejeté? Hors de la société certes mais ça veut dire quoi? aussi j'ai du mal à saisir la distinction entre droit de nature (état de nature?) et par nécessité de nature...

Enfin, être sociable je le comprends comme la construction d'une individualité et autrui qui participe à cette construction. Pour me construire je dois être attentif à autrui. / état de nature. Désirer mais désirer en gardant un oeil sur autrui. On a donc le souci d'autrui.

 

Voilà ça fait beaucoup de question je m'en rends compte

 

Merci déjà

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×