Aller au contenu
Ceprin48

Corpus d’un commentaire

Messages recommandés

Bonsoir, j’ai un commentaire en histoire sur un thème celui de la mondialisation culturelle sur un sujet d’etuDe celui des JO de 1936 et 1980 (4 affiches voir ci-dessous) et j’aimerai que vous regarder mon introduction + des commentaire sur ainsi si que proposer moi deux parties si vous trouvez a partir des fiches parce que j’ai qu’une partie merci s’il vous plaît FEC88D0F-65ED-4529-BA14-31C2CB2296BB.thumb.jpeg.a8f228886c3bce8233c90180326977c0.jpegA112E722-3305-494C-B110-DA49C8AB23EE.thumb.jpeg.ac75468a37e943e26f86aef14ea660d1.jpeg3241A80C-5EA9-49F7-8B99-D469C528F417.thumb.jpeg.8cb52cb83d8d0c3015a12f58398b9970.jpeg

voici mon introduction 

Accroche : « Compte tenu de ce que représente le sport, un succès sportif peut servir une nation autant qu'une victoire militaire » selon Gerald Ford en 1974.

Présentation : Le corpus est composé de quatre affiches de propagande dont le thème commun est  la mondialisation culturelle. Les documents ont été réaliser  dans un contexte  de guerre froide et de boycotte. Ils s’inscrivent dans l’objet d’étude celui des Jeux olympique. la mondialisation culturelle.

Le premier document, s'agit d'une publicité des jeux olympiques de Berlin de 1936. Il est contredit par l’affiche des « Jeux olympiques du Peuple » organisés à Barcelone du 19 au 26 juillet 1936. Ensuite, il est complété par l’affiche officielle des Jeux de Moscou de 1980 par Vladimir Arsentyevenfin,  la dernière affiche du corpus appelle à boycotter les Jeux Olympique de 1980. 
On ne connait pas leurs auteurs exacts, néanmoins on connait un. Vladimir Arsentyev 
Contexte : 
            Le sport a toujours été un enjeu entre les relations internationales. Les Jeux olympiques auraient été créés pour mettre fin aux conflits qui ravageaient le Péloponnèse. Le septième 
jour avant l'ouverture et après la clôture, les hostilités étaient suspendues pendant une Trêve qui fut rarement violée. Héros populaires, les champions contribuaient à la gloire de leur cité. À partir de la fin du XIXe, les sports modernes, qui ont connu plusieurs mondialisations, sont progressivement devenus un élément de soft power des États et se sont retrouvés au cœur d'importants enjeux financiers et géopolitiques. 
            Le sport, pourtant, est traditionnellement défini comme un ensemble d’amusements. Il va progressivement désigner des pratiques de plus en plus codifiées, donnant lieu à des compétitions institutionnalisées.
Depuis l'Antiquité, le sport est considéré comme une ode au corps humain et aux capacités de l'homme mais aussi comme étant le reflet de l'image d'un pays. Il est donc parfois détourné et, à travers de grands événements, utilisé comme un moyen de propagande pour l'idéologie du pays organisateur. Ces cas sont rares, mais existent cependant. 

 
      Si les rivalités nationales existèrent dès les débuts de l'organisation du mouvement sportif, elles sont renforcées après la Première Guerre mondiale par l'essor de nouvelles idéologies et del'implication des États, démocratiques et surtout totalitaires. Ces régimes totalitaires exploitent en effet le sport comme instrument de diffusion de leur idéologie, de contrôle social et d'affirmation de leur puissance. Les Jeux Olympiques de 1936 à Berlin en sont un exemple de caractéristiques de cette nationalisation du sport, qui marque la fin de sa première mondialisation. Ils s’inscrivent dans un contexte d’entre deux-guerres,ainsi que de  l'émergence des totalitarismes en Europe, qui s’achever par la montée du nazisme. Elles se poursuit après la Seconde Guerre mondiale avec les succès sportifs de l'URSS, des démocraties populaires et de la Chine.
Les Jeux Olympiques sont un événement sportif qui est initialement une affaire de compétition et de records à battre, mais depuis les JO de 1936 à Berlin, lorsqu’ils ont été utilisés pour la propagande de l’idéologie nazie, c’est un événement qui a rarement été politique et a souvent servi les ambitions des pays organisateurs. 
        Les jeux Olympiques de Moscou sont un exemple très révélateur du lien entre la politique et le sport. Eneffet ils ont été le terrain d’un conflit acharné entre les Etats. C'est la première fois dans l'histoire de l'olympisme qu'un pays socialiste accède au rang de nation organisatrice. C’est également la première fois dans l’histoire des JO que survient un boycott « massif » pour des raisons politiques. Le boycott de ces jeux amène donc à se questionner sur les relations entre politique et sport. Le CIO et les Comités Olympiques nationaux se trouvent alors en situation délicate entre leur fidélité à l’idéal olympique et la prise de position des gouvernements.
Ce boycott s’inscrit dans le contexte de la guerre froide, qui divise  les nations en deux camps. Son efficacité a été mitigée car tous les pays n’ont pas suivi le mouvement et il n’a pas permis le retrait des troupes soviétiques d’Afghanistan, ou  le respect des droits de l’homme. 
C’est dans ce contexte que s'inscrivent ses affiches. La première affiche,  développe les idéaux nazis de puissance guerrière tout en rassurant l’opinion internationale par le rappel des racines grecques des J.O. et par l’affirmation de leur universalisme. La deuxième affiche, présente  les athlètes boycottant les Jeux officiels de Berlin. Ensuite, la troisième affiche, indique ainsi que les anneaux olympiques surmontés de lignes parallèles peuventsymboliser la piste d'athlétisme. Ces lignes se terminent verticalement, en pyramide, et sont coiffés d'une étoile, pour représenter le Kremlin. Enfin, elle est mise en avant par l’affiche de la comité français pour le boycott international des Jeux olympique. 
Problématique : Nous essayerons donc de comprendre comment Les jo ont ils été un instrument géopolitique ainsi qu’un marqueur de la mondialisation depuis les année 30 ?
plan :

I - Les Jo, un réel enjeu dans l’esprit relation internationale.

1 - Les jeux olympiques et le totalitarisme (doc 1 et 2)

2 - la guerre froide et l’instrumentalion idéologique des Jo (doc 3 et 4)

(il me manque deux parties dont je suis bloqué !!!)

merci beaucoup 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les JO: enjeu  de besoin de reconnaissance des pays totalitaires

Les JO: la  triche pour des médailles ->  supériorité physique , à défaut de supériorité intellectuelle ou économique que ce soit  en Espagne , en URSS ou en Allemagne.
 

Citation

 

« Panem et circenses »

Du pain et des jeux
et le peuple sera content,
il suivra aveuglément
les lois des seigneurs dieux.

Le peuple est-il content ?
Assurément,
il ne montre pas ses dents,
il aurait honte,
elles sont pourries.

Du pain il en a partout,
sous toutes ses formes,
pour tous les goûts.
Souvent même, il n’est plus à ses goûts
et il faut en faire des cendres
qui rempliront les déserts
au lieu de les nourrir.

 

Déjà, dans L’Empire Romain, le poète Juvénal disait que pour gouverner, il fallait donner au peuple « pain et Jeux » (traduction de « Panem et circenses »). Ainsi, le peuple pouvait se nourrir et se divertir. On assistait alors à une Paix sociale mettant ainsi le peuple hors du jeu politique, et évitant conflits, révoltes, soulèvements.


 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×