Aller au contenu
breton

COMMENTAIRE DE TEXTE DESCARTES

Messages recommandés

Bonjour,

Je suis en terminale S, j'ai une explication de texte à faire sur article 204 des principes de la philosophie IV de Descartes (voir texte ci-dessous) et je ne comprends pas du tout le texte, je ne sais pas dans quelle direction chercher. Quelqu'un pourrait-il m'aider s'il vous plait ? Je suis perdue. Merci d'avance pour vos réponses.

 

204.  Que, touchant les choses que nos sens n'aperçoivent point, il suffit d'expliquer comment elles peuvent être; et que c’est tout ce qu'Aristote a tâché de faire.

       On répliquera encore à ceci que, bien que j'aie peut-être imaginé des causes qui pourraient produire des effets semblables à ceux que nous voyons, nous ne devons pas pour cela conclure que ceux que nous voyons sont produits par elles. Parce que, comme un horloger industrieux peut faire deux montres qui marquent les heures en même façon, et entre lesquelles il n'y ait aucune différence en ce qui paraît à l'extérieur, qui n’aient toutefois rien de semblable en la composition de leurs roues : ainsi il est certain que Dieu a une infinité de divers moyens, par chacun desquels il peut avoir fait que toutes les choses de ce monde paraissent telles que maintenant elles paraissent, sans qu'il soit possible à l'esprit humain de connaître lequel de tous les moyens il a voulu employer à les faire. Ce que je ne fais aucune difficulté d'accorder. Et je croirai avoir assez fait, si les causes que j'ai expliquées sont telles que tous les effets qu'elles peuvent produire se trouvent semblables à ceux que nous voyons dans le monde, sans s’enquérir si c'est par elles ou par d'autres qu'ils sont produits. Même je crois qu'il est aussi utile pour la vie, de connaître des causes ainsi imaginées, que si on avait la connaissance  des vraies :  car la médecine,  les mécaniques, et généralement tous les arts à quoi la connaissance de la physique peut servir, n'ont pour fin que d'appliquer tellement quelques corps sensibles les uns aux autres, que, par la suite des causes naturelles quelques effets sensibles soient produits; ce que nous ferons tout aussi bien, en considérant la suite de quelques causes ainsi imaginées, bien que fausses, que si elles étaient les vraies, puisque cette suite est supposée semblable, en ce qui regarde les effets sensibles. Et ainsi qu'on ne pense pas qu'Aristote ait jamais prétendu faire quelque chose de plus que cela, il dit lui-même, au commencement du septième chapitre du premier livre de ses Météores, que « pour ce qui est des choses qui ne sont pas manifestes aux sens, il pense les démontrer suffisamment, et autant qu'on peut désirer avec raison, s'il fait seulement voir qu'elles peuvent être telles qu'il les explique ».

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

ceux que nous voyons, nous ne devons pas pour cela conclure que ceux que nous voyons sont produits par elles.

Attention aux apparences

 

Même je crois qu'il est aussi utile pour la vie, de connaître des causes ainsi imaginées, que si on avait la connaissance  des vraies :

Réfléchir, analyser, la raison

 

ce que nous ferons tout aussi bien, en considérant la suite de quelques causes ainsi imaginées, bien que fausses, que si elles étaient les vraies, puisque cette suite est supposée semblable, en ce qui regarde les effets sensibles.

Tester

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour votre réponse, est ce que je peux donc dire que dans ce texte Descartes défend la thèse suivante : Toute chose ne peut être réellement comprise qu'à la suite d'expériences issues d'une confrontation de réflexions et d'un raisonnement concret .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec une restriction:

ainsi il est certain que Dieu a une infinité de divers moyens, par chacun desquels il peut avoir fait que toutes les choses de ce monde paraissent telles que maintenant elles paraissent, sans qu'il soit possible à l'esprit humain de connaître lequel de tous les moyens il a voulu employer à les faire. Ce que je ne fais aucune difficulté d'accorder.

 

Dieu reste maître de tout , pas question de se faire excommunier.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pourrai pas forcément t'aider.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×