Aller au contenu
chacha778

Dissertation

Messages recommandés

Chaque être humain semble être dans une recherche constante du

bonheur. Cette quête d'un état suprême de plénitude, de satisfaction

globale et durable, se fait à première vue par la satisfaction de nos désirs.

En effet, nos désirs sont comme un état de manque, qui une fois comblé,

engendre un bien-être. Ainsi, le bonheur semble consister en une

accumulation de plaisirs issus de la réalisation de nos désirs. Mais tous

nos désirs sont-ils sources de bonheur ?

 Une personne peut ainsi préférer l'illusion, l'erreur, le mensonge car il est source de moins de souffrance que peut l'être la vérité. On peut préférer le mensonge à une vérité qui fait souffrir. Le vrai s'oppose à ce qui est faux. Or dans le concept de faux se trouve l'erreur ( une privation de connaissance ) le mensonge (le fait de dire le contraire du vrai en connaissant le vrai, Affirmation contraire à la vérité faite dans l'intention de tromper ) l'illusion (se tromper volontairement, perception erronée due à une apparence trompeuse ).  La vérité c'est plutôt ce qui fait obstacle au bonheur. Il est juste de penser que certaines vérités  peuvent porter préjudice au désir de bonheur, voire le rendre impossible. Cependant, il est préférable aussi de vivre en sachant la vérité que de vivre dans l'ignorance. La vérité ne peut-elle pas dans certains cas nous apporter plus de mal que de bien ? 

Ainsi, le désir de vérité s’oppose t-il vraiment au désir d’être heureux ? C’est-à-dire si le désir de vérité concerne la connaissance du réel, mais aussi la conduite de la vie,  le désir de bonheur et la conception qu'on s'en fait, doivent-ils inciter à vivre dans l'erreur, le mensonge, l'illusion?

1. Le désir de vérité

2. Le désir de bonheur

3. Vit-on dans l'illusion et le mensonge à cause du désir ?

Pour le plan, j'ai mis ce qui me venais aux premiers abords mais je ne vois pas trop comment le formuler vu que nous devons "croisé" tous les termes entre eux

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des bribes rapides  pour des suggestions de "croisement"

C'est pas très réfléchi ,mais j'ai pas le temps!

 

Alors que tous les hommes recherchent le bonheur, partagent-ils également un désir de vérité comme la philosophie le préconise ,

(voir des arguments dans ton cours: épicurisme et stoicisme )

Il y a en effet des vérités qui peuvent faire obstacle au désir de bonheur, voire le rendre impossible.

 Mais.... Si l'on exclut tout désir de vérité, quelle conception se fait-on du bonheur?

N'est-ce pas  celui d'un bonheur illusoire, voire immoral ,alors que  le désir de vérité concerne la connaissance et une conduite raisonnable de la vie, donc une éthique?

 En examinant le désir de vérité et celui du bonheur, n'en retiendrons-nous qu'une opposition,  ou bien une possible et préférable conciliation?

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le plan sépare encore une fois les concepts. Dans tous les titres les concepts sont liés.

 

Tu pourrais faire 

1. Le désir de connaitre la vérité peut sembler faire obstable à première vue au bonheur.

A. Connaitre la vérité suppose de faire des efforts, il nous faut sortir de l'erreur, remettre en cause les évidences, remettre en cause nos croyances. Pendant ce temps nous ne profitons pas d'autres plaisirs de l'existence.

B. La vérité que nous pourrions trouver au terme de cet effort peut ne pas nous plaire, nous faire souffrir. 

C. Le divertissement (Texte de Pascal) est bien plus simple et nous offre des satisfactions immédiates

Mais peut-on être heureux en demeurant dans l'ignorance, l'erreur, l'illusion ? Le désir de vérité est-il au contraire une condition, composante du bonheur?

A. L'illusion comme un faux bonheur, car factile et fragile. 

B. L'erreur et l'ignorance : pire mal car elle ne nous permettent pas d'utiliser nos facultés

III. Le désir de connaitre la vérité c'est le bonheur 

La recherche de la vérité comme realité stable se situant au delà des apparences et universelle est la seule qui me mène au bonheur c'est à dire à la satisfaction durable. (Cf Platon - allégorie de la caverne)

J'arrête là mon aide.

Bon courage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, tu peux remercier Liu...

 

A. L'illusion comme un faux bonheur, car factice et fragile. 

"L’incompatibilité est radicale entre le bonheur et l’illusion.
Le bonheur ne s’offre qu’aux yeux ouverts."
Michel de Montaigne

 

"Les illusions nous rendent le service de nous épargner des sentiments pénibles et de nous permettre d’éprouver à leur place des sentiments de satisfaction. Aussi devons-nous nous attendre à ce qu’elles en viennent un jour à se heurter contre la réalité, et le mieux que nous ayons à faire, c’est d’accepter leur destruction sans plaintes ni récriminations."
Sigmund Freud

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A.L'illusion comme un faux bonheur, car factice et fragile

- L'illusion nous environne, elle nous habite
-Toute fois la recherche du bonheur est l'illusion suprême qui résume toutes les autres: l'individu s'imagine être une fin en soi, alors qu'il n'est qu'un moyen de l'espèce.
-Schopenhauer: " il n'y a qu'une erreur innée: celle qui consiste à croire que nous existons pour être heureux"
toute notre activité est soumise à cette illusion, et, à travers elle, à cette volonté rusée qui anime souterrainement notre vie consciente.
-Connaitre la vérité condamne à se retirer de la vie et à s'installer en spectateur de la vie. L'illusion nous cache tout cela, d'ailleurs elle enchante lorsque la vérité est blessante et adoucit la réalité lorsqu'elle semble trop dure.

- L'illusion parait agréable à vivre comme dans le rêve, qui en constitue depuis toujours le modèle, le plus dur étant cependant le réveil et donc la prise de conscience de ses erreurs.

 "Les illusions nous rendent le service de nous épargner des sentiments pénibles et de nous permettre d’éprouver à leur place des sentiments de satisfaction. Aussi devons-nous nous attendre à ce qu’elles en viennent un jour à se heurter contre la réalité, et le mieux que nous ayons à faire, c’est d’accepter leur destruction sans plaintes ni récriminations."
Sigmund Freud



-L'illusion pose donc bien des difficultés dans la quête du bonheur, d'ailleurs, pour Spinoza, elle est l'ennemie du bonheur car elle naît de la faiblesse, de l'ignorance et alimente les passions mauvaises (crainte, tristesse...).

"L’incompatibilité est radicale entre le bonheur et l’illusion.
Le bonheur ne s’offre qu’aux yeux ouverts."
Michel de Montaigne

Voici ce que je pensais mettre dans cette partie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne t'ai donné ces citations que comme éclairage sur la notion d'illusion

C'est parce que la vérité peut faire obstacle au bonheur qu'on peut s'en détourner et  se consoler dans l'illusion au lieu de se confronter à la réalité.

Illusion dans la confusion entre le bonheur durable et la recherche sans fin du plaisir  et les désirs vains ( cf Epicure et la hiérarchie des désirs)

Illusion sur soi en se  mentant à soi-même , sur la sincérité des sentiments,  dans une conduite de mauvaise foi (cf Sartre)

illusion dans la confusion entre croire et savoir

 

Détache toi de tes références et cherche des exemples concrets.

 Le sujet désirant a tendance à se représenter les choses telles qu’il voudrait qu’elles soient ,à prendre des fictions pour des réalités et cela, non pas simplement parce qu’il manque de connaissance, mais parce que son esprit est sous la domination de puissances trompeuses.

 «Nous appelons illusion, disait Freud,   une croyance quand, dans la motivation de celle-ci la réalisation d’un désir est prévalente » L’avenir d’une illusion [

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc par exemple comme exemple concret comme tu viens de dire ça pourrait être l'illusion entre croire et savoir ? Et ainsi cela me fait un exemple ? Mais sinon il me manque 'simplement' des exemples donc concrets et un peu d'organisation ? Ou il faut que cela soit encore plus précis ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai envie de dire autant de lignes qu'il te faut pour mener ta reflexion. La question n''est vraiment pas dans le nombre de lignes. Mais si ta sous partie fait deux lignes c'est qu'il y a de forte chance qu'elle soit à approfondir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×