Aller au contenu

maël - missme

Membres
  • Compteur de contenus

    1 068
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    45

Activité de réputation

  1. J'aime
    maël - missme a reçu une réaction de moîravita dans exercice   
    Merci Jules x
    j'ai compris.
    Bonne soirée
  2. J'aime
    maël - missme a reçu une réaction de moîravita dans Brevet !   
    Merci Moîravita
  3. J'aime
    maël - missme a reçu une réaction de corcega dans situation d'énonciation   
    Merci Corcega
  4. J'aime
    maël - missme a reçu une réaction de moîravita dans orthographe, grammaire, syntaxe   
    D'accord
    Merci Moîravita
  5. J'aime
    maël - missme a reçu une réaction de moîravita dans orthographe, grammaire, syntaxe   
    Merci
    Bonne soirée
  6. Merci !
    maël - missme a reçu une réaction de Mamy dans devoir - réseau   
    Merci Mamy
    c'est pour lundi donc...
    Pour moi c'est plutôt ça :

    Bonne soirée
  7. Merci !
    maël - missme a reçu une réaction de Mamy dans Moi, Boy   
    Bonjour je dois faire une fiche de lecture sur Moi, Boy de Roal Dahl. Pouvez-vous s'il vous palît me corriger ? Marc
    TITRE
    Moi, Boy
    « Boy » est la signature que Dahl apposait dans chacune des lettres qu’il écrivait à sa mère.
     
    Auteur
    Roald Dahl / 1916 – 1990
    Auteurs de livres pour enfants
    LIVRES :
    Escadrille 80, Matilda, Charlie et la chocolaterie, Coup de gigot, Les deux gredins, Sacrées Sorcières
    Éditeur
    Gallimard jeunesse
    Collection
    Folio Junior
    Édition
     
    Genre
    Récit autobiographie : l’auteur raconte sa propre vie (ses souvenirs d’enfances).
    Les illustrations sont des photographies de famille, des dessins, des extraits de lettres que l’auteur a écrites.
    Thèmes
    Famille, amitié, école
    LES PERSONNAGES
    Roald Dahl : personnage principal, excelle   à la pelote et le squash.
     
    Parents de Roald Dahl : ils sont originaires de Norvège.
    - Harald Dahl: l’année de ses 14, il devient manchot.
    Il émigre à Cardiff au Pays de Galles pour devenir courtier maritime (= approvisionne les bateaux en charbon). Il fait fortune. Il perd sa première femme et se retrouve veuf avec ses deux enfants. Il se remarie avec Sofie Magdalene et ont  4 enfants dont Roald. Après le décès d’Harald d’une pneumonie, consécutif à celui de sa sœur aînée, la mère décide de quitter le Pays de Galles pour aller habiter à Llandaff, en Angleterre. Roald a alors trois ans.
    L’HISTOIRE
    L’œuvre évoque les vingt premières années de l’auteur. Il dresse le portrait des personnes qui ont marqué son enfance et sa jeunesse (famille, camarades, professeurs) et raconte ses bêtises d’enfant.
    La suite est à lire dans Escadrille 80 : sa vie de pilote pendant la Seconde Guerre mondiale.
     
     
     
     
    Roald (Boy) Dahl  naît au Pays de Galles en 1916. A l’âge de six ans, sa mère l’envoie au jardin d’enfant et il y reste un an. Ensuite de sept à neuf ans, il va dans une école élémentaire de garçons avec une excellente réputation à Landaff près de chez eux, à 100 km de Cardiff.  Roald évoque ces bêtises comme lorsqu’il met une souris morte dans un des bocaux de la confiserie. Il passe toutes ses vacances d’été en Norvège avec sa famille. De neuf à treize ans il va au pensionnat, à St Peter’s School. La discipline y est stricte et les châtiments corporels  horrifient Roald. Il les trouve odieux.  Il simule une crise d’appendicite pour quitter St Peter’s quelques temps.  Enfin, vers l’âge de 12 ans jusqu ‘à vingt ans il est inscrit au collège à Repton, un célèbre collège. Pendant ses années au collège, il travaille dur et s’amuse peu mais il se fait punir plusieurs fois pour des fautes du genre : demander un stylo pour avoir cassé sa plume, se lever la nuit pour aller aux toilettes ou ne pas être assez endurant en sport. Pendant toutes ces années aussi  Roald Dahl n’arrêta pas d’écrire à sa mère. Un jour, pendant une sortie scolaire, il passe devant une chocolaterie, ce qui lui donnera envie d’écrire le célèbre livre «Charlie et la chocolaterie». A la fin de ses années au collège, Boy part travailler en Afrique dans un bureau de la shell Compagny et sa famille tout entière l’accompagne jusqu’à l’embarquement ; deux semaines après son départ, la mère de Boy meurt, on est en 1936. 
    Avis personnel
     
    Ce livre est drôle. L'auteur raconte ses souvenirs d'enfants avec humour surtout quand il nous livre ses anecdotes et ses bêtises.
    Il est aussi émouvant car à l'époque la vie d'un élève était plus dure qu'aujourd'hui avec les châtiments corporels notamment.
  8. J'aime
    maël - missme a reçu une réaction de moîravita dans orthographe , grammaire, syntaxe   
    j'espère mais à condition que je ne panique pas et ne mélange pas tout 
    je vous tiendrai au courant c'est mercredi
  9. Merci !
    maël - missme a reçu une réaction de Mamy dans violence de masse   
    Je reformule pour la dernière fois (c'est promis). Je pense que c'est mieux. Merci
    On appelle violence de masse les violences extrêmes exercées à grande échelle contre les militaires et les civils. La Première Guerre , qui a duré de l’été 1914 à novembre 1918, est un exemple de violence de masse. Pourquoi parle-t-on de violence de masse sur les fronts et à l’arrière ?
    D’une part, la violence de masse s’exerce au front et les victimes sont d’abord les soldats. En effet, les combats sont d’une violence inédite car de nouvelles armes industrielles comme les obus, les mitrailleuses et les armes chimiques (gaz) sont utilisées et sont très meurtrières. Par conséquent, les champs de batailles deviennent un véritable enfer comme   lors de la bataille de Verdun en 1916 qui dure plus de trois cent jours et cause plus de trois cent mille morts. De plus, les poilus dans les tranchées  sont confrontés à cette violence de masse à travers leurs conditions de vie précaires. Par exemple, les soldats sont exposés aux intempéries  (froid, la pluie, boue) et vivent dans des conditions d’hygiène effroyables : ils sont au milieu des rats et des cadavres abandonnés. Ils sont couverts de poux. La peur de la mort est aussi omniprésente. Cette violence de masse provoque 9 millions de soldats morts et 20 millions de blessés et mutilés.
    D’autre part, la violence extrême est également présente à l’arrière car les civils ne sont pas épargnés. En effet, la Grande Guerre est le cadre du premier génocide du XXe siècle : celui des Arméniens dans l’Empire ottoman. Minorité chrétienne de l’Empire ottoman, ils sont accusés en 1915 de complicité avec les Russes alors ennemis de la Turquie. Plus d’un million d’Arméniens sont déportés, internés dans des camps et exécutés. De plus, les civils subissent la violence des bombardements dans les villes et l’occupation de certaines régions par l’ennemi (Belgique et Nord-Est de la France). Par exemple, dans ces territoires occupés, les populations civiles sont envoyées dans des camps de travail en Allemagne. Ils subissent également le rationnement lié à l’effort de guerre.
    En conclusion, nous pouvons dire que lors de la Grande Guerre, les combattants et non combattants ont dû affronter des violences sans précèdent : tueries, bombardements, persécutions et génocide pendant quatre années consécutives et ont beaucoup soufferts. Les sociétés ressortent traumatisées par cette violence de masse comme le montrent  les peintures d’Otto Dix.
    Je me suis fait une fiche de révisions : est-ce comme cela qu'il faut faire pour le brevet ? Merci
    Violence de masse.docx
  10. Merci !
    maël - missme a reçu une réaction de Mamy dans Otto Dix   
    Bonjour, je dois répondre à des questions sur les documents. Pouvez-vous, s'il vous plaît, me corriger ? Merci




    1. a) L’image du document 2 est une eau-forte réalisée  en 1924 par Otto Dix, peintre allemand engagé volontaire dans la Première Guerre mondiale. Elle provient de son œuvre Der Krieg (la Guerre).
    b) Elle représente un soldat blessé en automne 1916. En effet, une de ses mains est arrachée. Ses yeux sortent de leurs orbites et sa bouche énorme est ouverte. Il semble mourant.
    c) Otto Dix veut exprimer la souffrance. Pour cela il fait un gros plan sur l’expression du visage du soldat et utilise le noir, le blanc  ainsi que le brun.
     
    1. a) L’image du document 3 est une eau-forte réalisée  en 1924 par Otto Dix, peintre allemand engagé volontaire dans la Première Guerre mondiale. Elle provient de son œuvre Der Krieg (la Guerre).
    b) Elle représente un paysage ravagé en février 1918. En effet, c’est un charnier. Des squelettes jonchent le sol.
    c) Le peintre veut exprimer le désordre. Pour cela il mélange les restes de corps à la terre et aux objets (baril).
     
    1. a) L’image du document 4 est une eau-forte réalisée  en 1924 par Otto Dix, peintre allemand engagé volontaire dans la Première Guerre mondiale. Elle provient de son œuvre Der Krieg (la Guerre).
    b) Elle représente trois soldats à l’assaut sous les gaz. Ils portent des casques et des masques à gaz. Un des trois brandit une grenade.
    c) Otto Dix veut montrer que cette guerre est déshumanisante. Pour cela il peint des soldats sans identité, sans visage qui sont cachés sous leurs masques.
     
    2. a) Les points communs des images sont : sur le fond, le thème de la guerre, la violence et la souffrance et sur la forme la couleur noir et blanc. De plus ce sont toutes les trois des eau-forte.
    b) « Otto Dix est un artiste expressionniste » car ces gravures provoque une émotion chez celui qui regarde : l’horreur et la souffrance de la guerre.
     
    Merci
  11. J'aime
    maël - missme a reçu une réaction de Mamy dans Dates / comment les dire ?   
    Thank you
  12. J'aime
    maël - missme a reçu une réaction de Micheline dans orthographe, grammaire, syntaxe   
    Merci Micheline et Mamy
    Je lis U4  de Florence Hinckel (Yannis) C'est un gros livre mais  j'adore l'histoire.
    Bonne journée
  13. J'aime
    maël - missme a reçu une réaction de Micheline dans orthographe, grammaire, syntaxe   
    Bonjour, pouvez-vous, s'il vous plaît, me corriger ma fiche de lecture ? Merci
    Titre
    Journal d’Anne Frank
    Auteur
    Anne Frank
     
    Anne Frank naît le 12 juin 1929 à Francfort-sur-le-Main, une ville qui se trouve en Allemagne. La famille Frank est juive. Elle souhaite devenir journaliste ou écrivain. Anne meurt du typhus en mars 1945.
    Cette adolescente est devenue le symbole des millions d’anonymes de la Shoah.
    Publication
    2017
    Editeur
     
    Collection
    Le livre de poche
    Genre
    Journal intime
    Thèmes
    Seconde Guerre mondiale, antisémitisme, clandestinité, amitié, déportation, peur
    LES PERSONNAGES
    Otto et Édith Frank : parents
    d’Anne. Le père, appelé affectueusement « Pim » par Anne, tient une entreprise spécialisée dans le commerce de pectine, un produit servant à la fabrication de la confiture. Il vend aussi des épices. Il est la personne la plus importante  aux yeux de Anne qui n’entretient pas de bonnes relations avec sa mère.
    Margot : sœur d’Anne, est de 3 ans son aînée. Elle est gentille avec Anne. Elle meurt du typhus, quelques jours avant Anne.
    Peter : fils des van Daan, il a 2 ans et demi de plus qu’ Anne. Il est timide.
    Albert Dussel : clandestin qui rejoint l’annexe. Dentiste, il partage la chambre d’Anne.
    Miep Gies, Bep Voskuijl, Johannes Kleiman, Victor Kugler : 4 employés d’Otto Frank qui aident les clandestins
     
    L’HISTOIRE
    Le contexte historique : la Seconde Guerre mondiale et l’antisémitisme.
    En 1933, avec la crise économique, la montée d’Hitler au pouvoir et l’antisémitisme, Otto et Edith Frank ne se sentent plus en sécurité et décident de quitter l’Allemagne pour s’installer aux Pays-Bas. A Amsterdam, ils vivent des jours paisibles. En 1939, l’Allemagne envahit la Pologne. L’Angleterre et la France déclarent la guerre à Hitler. C’est le début de la Seconde Guerre mondiale. En 1940, l’armée allemande a occupé les Pays-Bas. Ici non plus, Anne et sa famille ne sont plus en sécurité. Des lois antisémites sont promulguées. Tous les Juifs doivent porter une étoile jaune sur leurs vêtements. Le plus triste pour Anne, alors âgée de douze ans, est d’être obligée de quitter son école et ses amies car les Juifs ne doivent plus fréquenter que des écoles juives. A l’occasion de son treizième anniversaire, Anne reçoit un cahier pour y tenir un journal. Elle aime lire et écrire. Elle a l’intention de noter dans ce journal tout ce qu’elle trouve important.
    Margot, reçoit une lettre de convocation des SS.
    Le 6 juillet 1942, les Frank et quatre amis s’installent clandestinement dans « l’Annexe » » de l’immeuble du 263 Prinsengracht,  un appartement  secret aménagé  dans l’entreprise Opekta  d’Otto Frank, le père, pour se protéger des persécutions nazies à l’encontre des juifs et pour échapper à la mort. Un dentiste juif, Albert Dussel, rejoindra plus tard le groupe de clandestins. Les employés qui ont accepté de les aider utilisent une porte secrète pour leur apporter de la nourriture, des livres et des revues.  
    Anne enfermée dans sa cachette, tient pendant ces deux années, un journal intime, qu’elle nomme Kitty et  qui devient son confident. Elle y écrit tout d’abord pour elle seule jusqu’au moment où elle entend, sur les ondes de la radio de Londres, dire qu’après la guerre il faudra rassembler les témoignages et les publier pour  monter les souffrances du peuple pendant l’Occupation allemande. Elle y décrit son quotidien, ses journées dans l’obscurité, sans faire couler d’eau, sans faire  de bruits pour ne pas se faire repérer. Elle y expose aussi ses états d’âme et sa passion amoureuse pour Peter.
    Le 6 juin 1944, les forces alliées débarquent en France. L’espoir gagne les clandestins jusqu’à leur arrestation  le 4 août 1944 suite à une dénonciation, elle est déportée et meurt du typhus en mars 1945 dans le camp d’extermination de Bergen-Belsen, quelques mois avant la libération, à l’âge de 15 ans.
    Le 8 mai 1945, l’armée allemande capitule. C’est à Otto Frank, le seul rescapé, que Miep donne les cahiers qu’elle a récupérés, éparpillés sur le plancher de l’Annexe après la visite de la Gestapo. Il fait publier le journal d’Anne pour exaucer le vœu de sa fille. Il meurt en 1980.
     
     
  14. J'aime
    maël - missme a reçu une réaction de Mamy dans orthographe, grammaire, syntaxe   
    Bonjour, pouvez-vous, s'il vous plaît, me corriger ma fiche de lecture ? Merci
    Titre
    Journal d’Anne Frank
    Auteur
    Anne Frank
     
    Anne Frank naît le 12 juin 1929 à Francfort-sur-le-Main, une ville qui se trouve en Allemagne. La famille Frank est juive. Elle souhaite devenir journaliste ou écrivain. Anne meurt du typhus en mars 1945.
    Cette adolescente est devenue le symbole des millions d’anonymes de la Shoah.
    Publication
    2017
    Editeur
     
    Collection
    Le livre de poche
    Genre
    Journal intime
    Thèmes
    Seconde Guerre mondiale, antisémitisme, clandestinité, amitié, déportation, peur
    LES PERSONNAGES
    Otto et Édith Frank : parents
    d’Anne. Le père, appelé affectueusement « Pim » par Anne, tient une entreprise spécialisée dans le commerce de pectine, un produit servant à la fabrication de la confiture. Il vend aussi des épices. Il est la personne la plus importante  aux yeux de Anne qui n’entretient pas de bonnes relations avec sa mère.
    Margot : sœur d’Anne, est de 3 ans son aînée. Elle est gentille avec Anne. Elle meurt du typhus, quelques jours avant Anne.
    Peter : fils des van Daan, il a 2 ans et demi de plus qu’ Anne. Il est timide.
    Albert Dussel : clandestin qui rejoint l’annexe. Dentiste, il partage la chambre d’Anne.
    Miep Gies, Bep Voskuijl, Johannes Kleiman, Victor Kugler : 4 employés d’Otto Frank qui aident les clandestins
     
    L’HISTOIRE
    Le contexte historique : la Seconde Guerre mondiale et l’antisémitisme.
    En 1933, avec la crise économique, la montée d’Hitler au pouvoir et l’antisémitisme, Otto et Edith Frank ne se sentent plus en sécurité et décident de quitter l’Allemagne pour s’installer aux Pays-Bas. A Amsterdam, ils vivent des jours paisibles. En 1939, l’Allemagne envahit la Pologne. L’Angleterre et la France déclarent la guerre à Hitler. C’est le début de la Seconde Guerre mondiale. En 1940, l’armée allemande a occupé les Pays-Bas. Ici non plus, Anne et sa famille ne sont plus en sécurité. Des lois antisémites sont promulguées. Tous les Juifs doivent porter une étoile jaune sur leurs vêtements. Le plus triste pour Anne, alors âgée de douze ans, est d’être obligée de quitter son école et ses amies car les Juifs ne doivent plus fréquenter que des écoles juives. A l’occasion de son treizième anniversaire, Anne reçoit un cahier pour y tenir un journal. Elle aime lire et écrire. Elle a l’intention de noter dans ce journal tout ce qu’elle trouve important.
    Margot, reçoit une lettre de convocation des SS.
    Le 6 juillet 1942, les Frank et quatre amis s’installent clandestinement dans « l’Annexe » » de l’immeuble du 263 Prinsengracht,  un appartement  secret aménagé  dans l’entreprise Opekta  d’Otto Frank, le père, pour se protéger des persécutions nazies à l’encontre des juifs et pour échapper à la mort. Un dentiste juif, Albert Dussel, rejoindra plus tard le groupe de clandestins. Les employés qui ont accepté de les aider utilisent une porte secrète pour leur apporter de la nourriture, des livres et des revues.  
    Anne enfermée dans sa cachette, tient pendant ces deux années, un journal intime, qu’elle nomme Kitty et  qui devient son confident. Elle y écrit tout d’abord pour elle seule jusqu’au moment où elle entend, sur les ondes de la radio de Londres, dire qu’après la guerre il faudra rassembler les témoignages et les publier pour  monter les souffrances du peuple pendant l’Occupation allemande. Elle y décrit son quotidien, ses journées dans l’obscurité, sans faire couler d’eau, sans faire  de bruits pour ne pas se faire repérer. Elle y expose aussi ses états d’âme et sa passion amoureuse pour Peter.
    Le 6 juin 1944, les forces alliées débarquent en France. L’espoir gagne les clandestins jusqu’à leur arrestation  le 4 août 1944 suite à une dénonciation, elle est déportée et meurt du typhus en mars 1945 dans le camp d’extermination de Bergen-Belsen, quelques mois avant la libération, à l’âge de 15 ans.
    Le 8 mai 1945, l’armée allemande capitule. C’est à Otto Frank, le seul rescapé, que Miep donne les cahiers qu’elle a récupérés, éparpillés sur le plancher de l’Annexe après la visite de la Gestapo. Il fait publier le journal d’Anne pour exaucer le vœu de sa fille. Il meurt en 1980.
     
     
  15. J'aime
    maël - missme a reçu une réaction de Nègrepierre dans un billet d'humeur   
    Merci
    Bonnes vacances 
  16. Merci !
    maël - missme a reçu une réaction de Mamy dans Une bouteille dans la mer de Gaza   
    Merci Mamy
  17. Merci !
    maël - missme a reçu une réaction de Mamy dans un billet d'humeur   
    Merci Mamy
    ne me vieillissez pas trop vite : j'aurai 14 ans le 29 juillet 
    bonne journée
  18. Merci !
    maël - missme a reçu une réaction de Mamy dans un billet d'humeur   
    Merci Mamy
    sûrement plage cet après-midi.
  19. Merci !
    maël - missme a reçu une réaction de Mamy dans un billet d'humeur   
    Merci merci beaucoup à tous ! c'est très gentil.
    Bonne journée (je vais jardiner avec mon père)
  20. Merci !
    maël - missme a reçu une réaction de Mamy dans un billet d'humeur   
    je crois que si !!!
    mais on va dire que ce sera  le soleil qui va transpirer,  pas grave.
    bonne soirée
  21. Merci !
    maël - missme a reçu une réaction de Mamy dans un billet d'humeur   
    D'accord.
    Mamy : il n'a pas plu ! superbe journée.
     
    Je vais travailler un peu le français pour prendre un peu d'avance pour le brevet. Je vais commencer à faire des fiches pour remettre les bases.
    je commence par la conjugaison. Je fais des tableaux pour mémoriser les terminaisons des verbes. Pouvez-vous me corriger et me dire si l'essentiel y est ? Merci
    PRÉSENT de l’INDICATIF
    1er GROUPE
    2e GROUPE
    3e GROUPE
    er
    Ir -issons
    ir
    oir
    re
    tre
    dre
    e
    is
    s
    s
    s
    ts
    ds
    es
    is
    s
    s
    s
    ts
    ds
    e
    it
    t
    t
    t
    t
    d
    ons
    issons
    ons
    ons
    ons
    ons
    ons
    ez
    issez
    ez
    ez
    ez
    ez
    ez
    ent
    issent
    ent
    ent
    ent
    ent
    ent
    SAUF
    Aller
    Je vais
    Tu vas
    Il va
    Nous allons
    Vous allez
    Ils vont
     
     
    SAUF
     
    Ouvrir
    Cueillir
    Offrir
    Souffrir
    Couvrir
    Assaillir
    Tressaillir
    e - es - e
     
    SAUF
     
    Vouloir
    Pouvoir
    Valoir
    x – x - t
    SAUF
     
    Faire
    Dire
    Vous faites
    Vous dites
    SAUF
     
    -aître
    s
    s
    ^t
    SAUF
     
    -indre
    -soudre
    s
    s
    t
     
    IMPARFAIT de l’INDICATIF : Quand j’étais petit, hier
    Radical de la 1ere pers. du pl. (NOUS) du présent de l’indicatif + terminaisons de l’imparfait (SAUF : être)
    PARLER : nous parlons -> nous parlions
    1er GROUPE
    2e GROUPE
    3e GROUPE
    er
    Ir -issons
    Les autres verbes
    ais
    ais
    ais
    ais
    ais
    ais
    ait
    ait
    ait
    ions
    issions
    ions
    iez
    issiez
    iez
    aient
    issaient
    aient
    SAUF
    Verbes en :
    -cer : ç devant a
    -ger : ge devant a
    -ier, -yer, -iller, -gner : ne pas oublier le i à NOUS et VOUS
    Nous criions
    Nous grognions
    -guer : gardent le u à toutes les personnes
    Je naviguais- nous naviguions
     
     
     
     
     
     
     
    FUTUR SIMPLE de l’INDICATIF : Demain
    1er GROUPE
    2e GROUPE
    3e GROUPE
    Er
     
    Ir -issons
    Ir – re – oir
    Tenir - venir
     ai
    ai
    is                us
    ins
     as
    as
    is                us
    ins
    a
    a
    it                ut
    int
    ons
    ons
    îmes      ûmes
    înmes
    ez
    ez
    îtes          ûtes
    întes
    ont
    ont
    irent     urent
    inrent
    Verbes en :
    -cer : ç devant a
    -ger :ge devant a
    -guer : u à toutes les personnes
     
     
     
     
    Je ferai le tableau sur le futur simple demain.
     
    J'ai fait la dictée du brevet 2008. J'ai quand même fait 3 fautes. pente j'ai mis un a - quelques dizaines de mètres, je n'ai pas accordé et hallucinante (alussinante)
    Quel honte !
    Règle pour quelque / quelque
    Quelque s'accorde avec le nom. 
     
    Merci
  22. Merci !
    maël - missme a reçu une réaction de Mamy dans un billet d'humeur   
    merci 
    en surfant sur le net j'ai trouvé madeleine de Proust
    C'est quoi l'histoire ?
    J'ai compris qu'il y avait une histoire d'odeur qui lui rappelle un souvenir ?
    Peut-on classer le roman Du côté de chez Swann dans les roman autobiographique ?
    Merci
  23. J'aime
    maël - missme a reçu une réaction de Mamy dans un billet d'humeur   
    Merci Chloé et Mamy 
     
  24. J'aime
    maël - missme a reçu une réaction de moîravita dans Tristan et Iseult   
    Merci Moîravita
  25. J'aime
    maël - missme a reçu une réaction de corcega dans orthographe, syntaxe, vocabulaire   
    Merci à tous les deux
    je corrige
    Bonne soirée
×
×
  • Créer...