Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 23/03/2019 dans toutes les zones

  1. 1 point
    Barbidoux

    Mathématique besoin d'aide svp

    Partie 2 Construction d’un carré inscrit dans un triangle équilatéral. Le triangle équilatéral est définie par les points I{-1,0}, J{0,1} et K{0,√3/2} (la hauteur d’un triangle équilatéral vaut √3/2) On trace le point de coordonnée M{1,2}. La droite KJ a pour équation y=-√3*x/2+√3/2 elle coupe la droite OM d’équation y=2*x au point C dont les coordonnées sont solution du système d’équation : y=2*x y=-√3*x/2+√3/2 on en déduit que C{√3/(4+√3); 2√3/(4+√3)). Sa protection B sur l’axe des abscisses a pour coordonnée B{√3/(4+√3); 0}. L’axe des ordonnées est un axe de symétrie de la figure ce qui fait que D symétrique de C appartient au coté IK et a pour coordonnées D{-√3/(4+√3); 2√3/(4+√3)) . De même A symétrique de B appartient au coté IJ et a pour coordonnées A{-√3/(4+√3); 0}. Les cotés du quadrilatère ABCD étant perpendiculaires deux à deux et égaux le quadrilatère ABCD est bien le carré inscrit dans le triangle équilatéral IJK.
  2. 1 point
    moîravita

    orthographe, grammaire, syntaxe...

    ....Par exemple, les commerces et services médicaux y sont rares . Corcega a revu ton travail avec de judicieuses remarques et corrections . Je relirai le tout stylistiquement dès que tu auras posté ta conclusion . A bientôt .
  3. 1 point
    julesx

    suite variations

    Bonne journée également.
  4. 1 point
    julesx

    suite variations

    Non, pas tout de suite, pour n=0, 1 et 2, la suite est décroissante. Elle n'est croissante qu'ensuite. A noter que u2=-4 et que u3=-4, ceci vient du fait que le minimum de la fonction 2x-4x est obtenu pour x compris entre 2 et 3.
  5. 1 point
    Barbidoux

    suite

    faute de frappe j'ai corrigé
  6. 1 point
    anylor

    suite

    bonjour Vo = 1 Vn+1 = 4^(Vn) Vn+2 = 4^(Vn+1) si l'énoncé est bien ainsi, la suite n'est pas géométrique. Vo =1 V1= 4Vo= 41 = 4 V 2 = 4 V 1 = 4 4 = 256 Vn n'est pas géométrique car V1/V0 = 41/1 = 4 et V2 /V1 = 256/4 = 64 4 différent de 64 ( la suite n'a pas de raison q =4)
  7. 1 point
    Nègrepierre

    Traduction correction

    Bonjour Joséphine, Je t'ai répondu en détail. Que veux-tu de plus ?
  8. 1 point
    moîravita

    Correction analyse et me aidez pour la suite.

    L'abondance du pronom "je" dans cet extrait du journal intime montre la solitude du narrateur , son moi solitaire pourtant attentif aux plaisirs simples (manger des fraises), le plaisir physique étant uniquement fondé sur l'exercice des sens ( le goût :ici - la vue :" je passe mes journées à regarder couler la Seine" , l'odorat - odeurs du sol , de l'air- l'ose : le son des cloches ). La suite du texte montrera la faillite des sens avec lesquels le narrateur croyait saisir le monde. PS : le narrateur est lié à la terre (Elément fixe ), le monde est placé sous le signe de l'air ("air bleu des belles matinées") , l'eau, symbolisée par la Seine . Le Horla , quant à lui est associé à l'eau (Element mouvant , insaisissable) (cfr le "reflet "qui réapparaît" au fond du miroir , dans une brume comme à travers d'une nappe d'eau". Le conflit oppose donc le narrateur, lié à la terre , au Horla, associé à l'eau . Mais je vais sans doute trop loin dans l'explication ???
  9. 1 point
    moîravita

    Correction analyse et me aidez pour la suite.

    Dans son journal , écrit maintenant au présent de l'indicatif , le narrateur confie au lecteur le phénomène de possession qu'il subit de la part du Horla, dont la volonté supérieure à la sienne lui impose son comportement . La volonté du narrateur est annihilée par la paralysie de ses membres imposée par le Horla . Phrases courtes , en parataxe, montrant les efforts quasi mécaniques du narrateur pour échapper à une sorte d'enchaînement . Le narrateur semble possédé par la manie de la persécution , (qui , à la fin du récit, deviendra pyromanie , puisqu'il mettra le feu au château) , par la hantise d'être possédé par un monstre ("Il est en moi, il devient mon âme") Le style s'accélère, les répétitions sont nombreuses, ainsi que les exclamations , les supplications à Dieu au mode impératif ,qui trahissent l'émotion et l'angoisse . On peut aussi noter l'alternance du dedans et du dehors : 1 er § : le narrateur est dans sa maison , mais le Horla est en lui ; 2 è §, il va dehors , dans le jardin , mais le Horla le hante toujours : le narrateur est donc dehors tout en étant dedans,- là où le Horla prend possession de sa pensée- , alors qu'il cherche à établir un contact avec la terre du jardin, élément fixe, tout en jetant les yeux au ciel ("mon Dieu" ) .
  10. 1 point
    exercice déjà corrigé par Julesx ici
  11. 1 point
    anylor

    Tableau de Variation

    Tu as noté 0 au lieu de -∞ si la fonction était définie sur ]-∞ ; +∞[ , le tableau serait OK ( en remplaçant 0 par -∞) mais la fonction est l'expression de l'aire , elle est donc définie seulement sur [0;+∞[ ton tableau doit commencer à x=0 ( la partie droite de ton tableau) ce qui correspond au tableau de julesx
  12. 1 point
    julesx

    Tableau de Variation

    Ce qui est faux dans ton tableau de variation, c'est la valeur -2. Si elle faisait partir du domaine de définition, elle devrait se situer à gauche de la valeur 0 car -2 est inférieur à 0. Mais comme l'énoncé spécifie que le domaine de définition est [0;+∞[ , la valeur -2 n'en fait pas partie et ne doit donc pas apparaître dans le tableau de variations.
  13. 1 point
    moîravita

    commentaire du texte

    Je pense qu'il ne faut pas assimiler viol et meurtre , ni Médée et le professeur . Ionesco n'a pas écrit cette pièce pour y faire références .
  14. 1 point
    Barbidoux

    Tableau de Variation

    L’expression de ta dérivée f’(x)=-(x^2-4)/(x^2+4)^2 est correcte. Tu dois ensuite étudier son signe. Le dénominateur de ta dérivée est un carré donc positif. Le numérateur -(x^2-4)=-(x+2)*(x-2) est un polynôme du second degré qui admet deux racines x=-2 et x=2 et qui est du signe du coefficient de x^2 à l’extérieur de ses racines. Donc finalement : x……………......(-2)…………………...(2)………………… f’(x)…..(-)……(0)……….(+)………(0)……..(-)………… Je te laisse finir le tableau de variation de la fonction f(x) (sens de variation, valeur des extremum, valeur aux bornes de l’intervalle de définition….)
  15. 1 point
    anylor

    Problème de Tangente

    bonjour pour la 4) tu connais la formule de l'équation de la tangente en xo y= f(xo) + f '(xo)(x-xo) pour trouver l'équation de la tangente à la courbe au point d'abscisse xo= 4 tu as juste à calculer f(4) puis f'(4) et remplacer ces valeurs numériques dans la formule : f(x) = (x²-11x+28 ) /(x-3) f(4) =(4²-11*4+28)/(4-3)= 0 f '(4)= (4²-6*4+5) /(4-3)²= -3 y =0 + (-3)(x-4) y = -3x+12
  16. 1 point
    Barbidoux

    Dérivée

  17. 1 point
    moîravita

    commentaire du texte

    La relation professeur /élève : Ionesco nous présente le personnage du professeur comme un être effrayant : -il terrorise l'élève par son pouvoir -il étale sa pédanterie et sa pseudo-science - sa gestuelle grotesque le rapproche du pantin -son langage devient incohérent , privé de toute logique -sa démence se manifeste dans le décalage entre sa parole et sa cruauté sadique - son enseignement est un échec total Le personnage de l'élève : -réduite au silence -obligée de se soumettre à un apprentissage du faux savoir de l'enseignant -à sa torture morale s'ajoute une torture physique (mal aux dents) qui indiffère son professeur - sa bonne volonté se heurte au harcèlement grandissant du professeur "La Leçon" est une pièce de théâtre qui dénonce : -l'échec de tout apprentissage -l'impossibilité de communiquer , l'impuissance des mots -l'absurdité de la logique -le danger du dérapage d'une situation anodine -le sadisme inné de chaque personne en position de supériorité -le harcèlement qu'exercent ceux qui ont un certain pouvoir sur des êtres plus faibles qui pourtant voudraient les satisfaire -les apparences trompeuses . Bon travail .
  18. 1 point
    anylor

    Math

    bonjour tu commences par faire les conversions mm en cm 1000 mm = 100 cm et 250 mm = 25cm puis tu dois les convertir à l'échelle pour pouvoir les reproduire sur ta feuille. 5cm dans la réalité correspond à 1cm sur ta feuille 100 cm -> 20 cm sur ta feuille 25 m -> 5 cm comme tu peux le voir les triangles ont 2 cotés égaux ce sont donc des triangles isocèles et tu as aussi des parallélogrammes les 4 angles de la balises sont droits. comme tu as l'angle à la base du triangle isocèle = 45° tu peux en déduire tous les autres.
  19. 1 point
    Barbidoux

    Math

    Exo 2 Tracer une corde, sa médiatrice, puis une seconde corde et sa médiatrice. Le centre de symétrie se trouve à leur intersection. Ensuite utiliser les propriétés du centre de symétrie pour compléter le plan.
  20. 1 point
    Barbidoux

    fonction rationnelle

    une fonction rationnelle est une fonction qui s'exprime comme le rapport de deux polynômes f(x)=p(x)/q(x). Par exemple f(x)=1/x est une fonction rationnelle tout comme f(x)=(x^3-x+3)/(x^2+x-4)
  21. 1 point
    julesx

    fonction rationnelle

    Que veux-tu comprendre exactement ? Sachant qu'un fraction rationnelle est le rapport de deux polynômes, donc de la forme P(x)/Q(x), de base, se pose le problème du domaine de définition. Celui-ci est a priori R moins les racines du dénominateur, donc les valeurs solutions de Q(x)=0. Par contre, pour aller plus loin, il faut que tu précises quels sont tes interrogations ou difficultés pour l'étude de telles fonctions.
  22. 1 point
    Barbidoux

    Equation de combustion

    2,2-diméthylbutane -> on convertit la nomenclature du composé en formule semi développée CH3-C(CH3)2-CH2-CH3 on convertit la formule semi développée en formule brute globale -> C6H14. On écrit la réaction de combustion C6H14+ O2= CO2+ H2O 6 carbones donc 6 CO2 ==> 12 O et 14 H donc 7 H2O ==> 7 O soit 19 O=(19/2)*O2 on équilibre la réaction de combustion C6H14+(19/2)*O2=6*CO2+7*H2O
  23. 1 point
    Barbidoux

    Nomenclature

    1) 2- ethyl,3-methyl, pentane 2) 3-methyl, but-3-en-1-ol 3) 4-methyl-3-chloro,pent-1-ene 4) 3-ethyl, hex-2-ene
  24. 1 point
    JRB

    Exposé oral

    Merci beaucoup de ton aide . En effet ce type d'erreur de français ne sont commise que par des élève d’école primaire je suis atteint d'une dysorthographie et d'une dyslexie j'ai conscience que les mal dont je suis atteins ne sont des excuses c'est pour sa que je fait de mon mieux afin de corriger ses problèmes par le biais d'orthophoniste etc .. Désolé d'apprendre les maux dont tu souffres, je tâcherai de m'en souvenir pour les fois prochaines et te prie d'accepter mes plus plates excuses. En tout cas merci du temps que tu as pus accorder afin de m'aider a faire mon devoir C'est toujours avec plaisir que je réponds même quand j'ajoute des commentaires caustiques. j'ai voulus dire prenons l'exemple d'un jeu vidéo Pour une fois, cela se traduit mot à mot par : Let's take the example of a video game. Bon courage pour la suite.
  25. 1 point
    JRB

    Exposé oral

    Bonjour, Bonjour/soir, J'ouvre ce sujet car ayant j’ai un devoir a à rendre pour jeudi ayant pour dont le sujet consiste à présentéer une innovation technologique en quelques lignes. Nouvelle phrase > J'ai essayeré de le réaliser a à l'aide d'un Bescherelle et d'un dictionnaire ayant car j’ai des lacunes en anglais. Nouvelle phrase > Je viens vers vous afin que vous me proposeriez une correction. J'ai decider décidé de présenter le casque de réaliteré virtuelle. Voici mon texte : Après avoir lu et corrigé ton texte ci-dessus, je me demande si tu as conscience de tes diverses lacunes en français. La plupart de tes fautes sont énormes et ne sont normalement plus commises par tout élève du CE2 ou du CM1 de l’école primaire. Sans plus tarder, tu as intérêt à faire toutes les révisions qui s’imposent en te servant justement des Bescherelle. Virtual reality headsets are usually black or white or a mix of both. They are in the form of audio headphones with a telescope that will allow total immersion in the virtual world < Je suppose wishing.The headset is connected to a device such as a name screen the example of a video game < Cela n’a pas de sens. Qu’as-tu voulu dire ? The game will be broadcast on two small screens < 2 = pluriel contained in the headset and a lens that will deceive the brain to make him it believe that we are in the real world. Indeed, if I am a person with the means who can afford to buy this tool, I will buy it. NB : to afford to do something = avoir les moyens de faire qqch
  26. 1 point
    Barbidoux

    Titrage

    Tu as le droit de ne pas vouloir apprendre, mais ne te cherche pas d'excuses....La physique chimie ce n'est le fort de personne, il y a ceux qui la travaillent et les autres point barre. Il n' y a pas grand chose à comprendre, la physique, la chimie les mathématiques cela ne se vulgarise pas, cela s'apprend !!!! Et ce n'est pas en faisant des exercices que l'on apprend. Il faut apprendre son cours, cela ne s'invente pas..... Si tu ne sais pas ce qu'est un dosage tu ne peux pas t'en servir pour déterminer la concentration d'une espèce. Je t'ai envoyé un document sur le dosage, deux sites sur internet pour comprendre ce qu'était un dosage. Soi tu essayes de comprendre soi pas.... On peut t'aider à apprendre mais on ne peut pas apprendre à ta place. A toi de voir ...
  27. 1 point
    fxnnybrn

    L'Ecole des femmes de Molière

    Bonjour, j'ai un devoir oral à rendre, je dois répondre à cinq questions. Voici les questions : 1) Qu'est ce que la règle des trois unités dans le théâtre classique ? Est-elle respectée dans l'Ecole de femmes ? Ma réponse : Dans le théâtre classique, la règle des trois unités est celle d'action, de temps et de lieu. La règle d'action vise à supprimer les intrigues secondaires et à concentrer l'intérêt dramatique autour d'une action unique. La règle de temps resserre les faits et les limite à 24h : elle cherche à entretenir l'illusion d'une coïncidence entre la durée de la fiction et le temps de la représentation. Pour finir, la règle de lieu résulte des deux premières : l'action se déroule dans un espace unique (ex : la salle d'un palais). Dans l'Ecole des femmes, la règle des trois unités est bien respectée : L'unité d'action est développée de façon remarquable : elle pose sur les confidences d'Horace à Arnolphe ; toutes les péripéties de l'histoire portent sur Arnolphe, le personnage principal, qui se voit bafoué par Horace et Agnès, le jeune couple amoureux. À chaque acte, Horace lui raconte ses aventures amoureuses avec Agnès. Convaincu que cette dernière l’a trompé, Arnolphe va essayer de détourner la situation, mais en vain. L'homme devient alors plus nerveux et plus suffocant d'acte en acte. Dans l’unité de temps, les actions sont resserrées dans l’espace d’une seule journée, ce qui rend l’histoire très intense. La pièce commence avec les rencontres d’Arnolphe avec Chrysalde et Horace le matin et se termine le lendemain matin, à la suite d’une nuit agitée. L’unité de lieu, est respectée mais est étrange. La pièce met en scène une place de la ville, où sont placées deux maisons, l’une appartenant à Arnolphe, l’autre à Monsieur de la Souche. Lorsque Arnolphe appelle Agnès pour lui raconter leur moment intime, il le fait dans la rue alors qu’il est supposé cacher la fille à la vue de tous. On peut donc dire que L’École des femmes respecte la structure rigide du théâtre classique. 2) Sur quel procédé caractéristique de la comédie est fondée la relation entre Horace et Arnolphe ? Quel parti en tire Molière ? Le comique de situation est la base même de l’intrigue de la pièce, avec les confidences d’Horace sur ses projets, dues au quiproquo sur son double nom. Arnolphe tente en vain de le combattre : chaque précaution se retourne contre lui. Mais il est obligé de garder le silence, face à Horace. Le public, complice, rit alors des apartés, par exemple » Ah! je crève… » quand il écoute le portrait fait de lui (acte I, scène 4), ou apprend la ruse d’Agnès (acte III, scène 4), et du ton tragique qu’il adopte alors. Il en va de même face à Agnès avec le rôle des apartés quand il écoute le récit de la rencontre d’Horace et l’éloge du jeune homme. 3) L'oeuvre comporte-t-elle des passages de farce ? 4) En quoi Molière renouvelle-t-il la figure du barbon avec le personnage d'Arnolphe ? Molière renouvelle la figure du barbon avec le personnage d'Arnolphe de trois manières différentes : la première par le nom : celui d'Arnolphe porte en lui la destinée du personnage : être cocu. Il s'agit pour le barbon d'échapper à la comédie des maris trompés à laquelle le destine son nom, mais aussi d'échapper à un rôle marqué par une tradition théâtrale. Arnolphe ne veut pas jouer la farce : il parle le langage de la tragédie, noble, mais il est chaque fois confronté au discours de la comédie. Deuxièmement, par le théâtre : Arnolphe se définit comme spectateur du cocuage d'Horace et Agnès ! Mais il est vite rattrapé par le théâtre, donc par sa vie, qu'il refuse et Horace le ramène tout le temps de la salle sur la scène (il cherche à fuir). Dernièrement, par les femmes : il croit pouvoir se fabriquer une femme à son désir je cite : ''pour me faire une femme au gré de mon souhait'' vers 142. Nombreux verbes de son discours le prouvent ''savoir'', ''prétendre'', ''pouvoir'' etc...Il a également un caractère autoritaire vis à vis des femmes : tout doit être soumis à sa volonté. 5) Dans quelle mesure peut-on dire qu'Agnès donne des leçons à Arnolphe, au spectateur ? Agnès donne des leçons, pour cela il faut se rendre dans l'ultime confrontation entre cette dernière et Arnolphe : - elle prend de plus en plus la parole et manifeste ici sa capacité à argumenter : elle retourne donc le discours d'Arnolphe contre lui même ''C'est un homme qui dit qu'il me veut pour sa femme; J'ai suivi vos leçons, et vous m'avez prêché Qu'il se faut marier pour ôter le péché.'' vers 1509 à 1511 - Agnès prend conscience et est lucide en dénonçant l'éducation qu'elle a reçue et dont elle perçoit la finalité ''Vous avez là dedans bien opéré vraiment, Et m'avez fait en tout instruire joliment; Croit-on que je me flatte, et qu'enfin dans ma tête Je ne juge pas bien que je suis une bête? Moi-même j'en ai honte, et dans l'âge où je suis Je ne veux plus passer pour sotte, si je puis.'' vers 1554 à 1559 - elle affirme ses sentiments en employant le verbe aimer pour la première fois : sa morale est le plaisir, alliée au savoir ''Mais las! il le fait lui si rempli de plaisirs, Que de se marier il donne des désirs.'' ''Ah, c'est que vous l'aimez, traîtresse.'' ''Oui je l'aime.'' ''Et vous avez le front de le dire à moi-même?'' ''Et pourquoi s'il est vrai, ne le dirais-je pas?'' ''Le deviez-vous aimer? impertinente.'' ''Hélas! Est-ce que j'en puis mais? Lui seul en est la cause, Et je n'y songeais pas lorsque se fit la chose.'' ''Mais il fallait chasser cet amoureux désir.'' ''Le moyen de chasser ce qui fait du plaisir?'' LES QUESTIONS DONT J'AI BESOIN D'AIDE : question 2 fin ''quel parti en tire Molière ?'' et question 3 ''l'oeuvre comporte-t-elle des passages de farce?''
  28. 1 point
    moîravita

    L'Ecole des femmes de Molière

    La pièce comporte des emprunts à la commedia dell'arte nombreux rebondissements , pièce rapide, thèmes de la naissance de l'amour contrarié par un barbon , multiplication des effets comiques , prénom des personnages principaux : Agnès, la naïve , l'agneau , Horace = Horazio, le jeune premier , Arnolphe = le cocu . Passages de farce : - le quiproquo : fait de prendre une personne ou une chose pour une autre : l'intrigue de "L'Ecole des femmes repose sur un quiproquo : Horace ignore la double identité d'Arnolphe . -le théâtre dans le théâtre : les acteurs jouent une pièce dans la pièce : quand Agnès raconte à Arnolphe sa rencontre avec l'entremetteuse , elle joue 3 rôles : celui d'Agnès qui raconte à Arnolphe , celui d'Agnès , face à l'entremetteuse, celui de l'entremetteuse . -les apartés : qui s'adressent au spectateur et que l'interlocuteur n'est pas censé entendre , mais s'adressant quand même à un double auditoire : le(s) autre(s) personnage(s) présents sur scène et les spectateurs Les formes du comique : - comique de mots (souche/tronc pourri , fait par Chrysale qui se moque des prétentions nobiliaires d'Arnolphe ) et stratagème /déformé en strodagème au vers 211 dans la bouche de Alain . l'assimilation irrespectueuse du maître des animaux : "Et nous n'oyions jamais passer devant chez nous / Cheval , âne ou mulet qu'elle ne prît pour vous " , dit Georgette dans la scène 2 . -comique de gestes : (issu de la farce) : deux cas dans la scène 2 : Alain gifle Arnolphe au lieu de Georgette et dans le jeu de scène avec le chapeau . -comique de situation : chaque fois que Horace et Arnolphe sont mis en présence , apartés d'Arnolphe, entrées et sorties d'Horace, et , scène 2 , quand Arnolphe attend devant chez lui que ses domestiques viennent lui ouvrir . Le comique réside dans le contraste et les décalages dont A. est constamment victime : brusques renversements de rôle ou mises en échec du personnage , dont on rit le plus souvent , car autoritaire et sérieux , il veut rire des autres .
×
×
  • Créer...
Par Création site web