mariiee

une petite correction en français

Messages recommandés

Bonjour, 

 

Je me permets de vous envoyer mon critique, comme c'est la première fois que je fais un tel exercice, j'ai besoin de vos conseils. pourriez-vous me dire ce que vous en pensez s'il vous plaît


 

J’ai choisi de lire brûlée à l’acide le livre de Naziran (co-écrit par Célia Mercier). Nous disposant de très peu d’informations concernant la journaliste Célia Mercier.

C’est un récit autobiographique de Naziran, une jeune femme pakistanaise, qui se voit défigurée par son mari à l’aube de ses vingt ans. Naziran, l’auteure du livre raconte l’horreur qu’elle a subi ; battue par son père, vitriolée par son mari (qui a causé une cécité totale)

Elle a vécu l’enfer, mariée à treize ans, battue par sa belle-famille parce qu’elle n’a pas pu amener la dot escomptée. Elle a vécu le pire.

Mais malgré les humiliations vécues, toutes ses humiliations ne l’ont pas découragé mais au contraire, ces dernières lui ont donné goût à la vie. Naziran a toujours été une femme courageuse et déterminée. Qui a su se relever à chaque fois qu’elle a été rabaissée.

Elle nous raconte la vie des femmes au Pakistan.

C’est un livre poignant et bouleversant, dans lequel Naziran nous raconte le calvaire de vivre dans une société patriarcale, prédominé par les hommes, où les femmes sont maintenues dans l’ignorance et la servilité et sont réduites en esclavage.

Le vitriolage ou l’attaque à l’acide est une pratique qui existe et perdure depuis des siècles, les victimes sont généralement des femmes ; leurs agresseurs ne cherchent pas à les tuer mais à les « punir à vie » en les défigurant. Les conséquences sont dramatiques car elles sont aussi psychologiques et sociales.

J’apprécie énormément les autobiographies car ces derniers nous apprennent davantage sur le monde qui nous entoure. Les témoignages nous donnent une autre vision des réalités, que les média n’en traitent pas. De plus les autobiographies constitue, une autre source d'information, ils nous permettent de voir le monde différemment. En outre ces derniers nous permettent de voyager dans une sorte de réalité méconnue par le grand public. En effet c'est en lisant des autobiographies que j'ai appris l'existence de mendicité ou encore de excision.

Dans ce livre, la sincérité de l'écriture, nous permet de nous imaginer avec elle, elle nous fait sourire, pleurer. On se sent aussi impuissante qu’elle. Pris par compassion on ne peut plus nous empêcher de lire, on veut savoir toute son histoire.

A chaque page on se sent plus proche d’elle, comme autour d’une tasse de thé où elle devait nous raconter son histoire, sa vie . En fin, c’est un livre qui nous apprend à être courageux, à défendre et continuer de lutter pour nos libertés en tant que femme. ce livre nous enseigne que au final, ce qui compte c'est si nous sommes libre et heureux.

 

Merci par avance 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J’ai choisi de lire Brûlée à l’acide le livre de Naziran (co-écrit par Célia Mercier). Nous disposons de très peu d’informations concernant la journaliste Célia Mercier.

C’est un récit autobiographique de Naziran, une jeune femme pakistanaise, qui se voit défigurée par son mari à l’aube de ses vingt ans. Naziran, l’auteure du livre raconte l’horreur qu’elle a subie , battue par son père, vitriolée par son mari (ce qui a causé une cécité totale)

Elle a vécu l’enfer, mariée à treize ans, battue par sa belle-famille parce qu’elle n’a pas pu apporter la dot escomptée. Elle a vécu le pire.

Mais malgré les humiliations vécues, toutes ces humiliations ne l’ont pas découragée mais au contraire, ces dernières lui ont donné goût à la vie. Naziran a toujours été une femme courageuse et déterminée, qui a su se relever à chaque fois qu’elle a été rabaissée.

Elle nous raconte la vie des femmes au Pakistan.

C’est un livre poignant et bouleversant, dans lequel Naziran nous raconte le calvaire de vivre dans une société patriarcale,( pré)dominée par les hommes, où les femmes sont maintenues dans l’ignorance et la servilité et sont réduites en esclavage.

Le vitriolage ou l’attaque à l’acide est une pratique qui existe et perdure depuis des siècles, les victimes sont généralement des femmes ; leurs agresseurs ne cherchent pas à les tuer mais à les « punir à vie » en les défigurant. Les conséquences sont dramatiques car elles sont aussi psychologiques et sociales.

J’apprécie énormément les autobiographies car ces derniers nous apprennent davantage sur le monde qui nous entoure. Les témoignages nous donnent une autre vision des réalités, que les médias ne traitent pas. De plus,  les autobiographies constituent, une autre source d'information, ils nous permettent de voir le monde différemment. En outre ces derniers nous permettent de voyager dans une sorte de réalité méconnue par le grand public. En effet c'est en lisant des autobiographies que j'ai appris l'existence de la mendicité ou encore de l'excision.

Dans ce livre, la sincérité de l'écriture, nous permet de nous imaginer avec elle, elle nous fait sourire, pleurer. On se sent aussi impuissantes qu’elle. Pris par la compassion on ne peut plus s'empêcher de lire, on veut savoir toute son histoire.

A chaque page,  on se sent plus proche d’elle, comme autour d’une tasse de thé où elle  nous raconterait son histoire, sa vie . Enfinc’est un livre qui nous apprend à être courageux, à défendre et continuer de lutter pour nos libertés en tant que femmes. Ce livre nous enseigne que, au final, ce qui compte, c'est d'être libres et heureux.

 

Quelques corrections.
Bonne soirée

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

En complément;

Citation

Mais malgré les humiliations vécues, toutes ces humiliations ne l’ont pas  elle ne s'est pas découragée, mais au contraire, elles lui ont donné goût à la vie.

J’apprécie énormément les autobiographies car ces dernières nous apprennent davantage sur le monde qui nous entoure. Les témoignages nous donnent une autre vision des réalités, que les médias ne traitent pas. De plus,  les autobiographies constituent une autre source d'information, elles nous permettent de voir le monde différemment. En outre ces dernières nous permettent de voyager dans une sorte de réalité méconnue par le grand public. En effet c'est en lisant des autobiographies que j'ai appris l'existence de la mendicité ou encore de l'excision.

on veut connaître toute son histoire.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant