Defne

Membres
  • Compteur de contenus

    6
  • Inscription

  • Dernière visite

Informations

  • Classe
    Seconde
  • Sexe
    Fille
  • Pays/Ville
    France
  1. TP Chou-rouge ( Chimie )

    Bonjour, J'ai une question dans un TP de chimie qui me pose problème : - Proposer un mode opératoire au professeur afin de préparer une solution qui serait équivalente à l'eau de cuisson du chou-rouge. Celui-ci vous indiquera alors les quantités à mettre en oeuvre. Merci de votre aide...
  2. Analyse de courbes

    Merci beaucoup pour l'information ! mais sinon vous pensez quoi de mon analyse svp ! j'aimerais savoir si j'ai oublier ou mal fait quelque chose...
  3. Bonjour, Il faut que j'analyse les courbes de la croissance de 1850 à 2001 sur le graphique suivant, je dois aussi repérer les principales phases de la croissance et chercher des facteurs d'interprétation de ces phases en les mettant en relation entre elles. J'ai déjà fait quelque chose mais j'ai dû oublier ou mal fait quelque chose, pouviez vous m'aider svp ? Voilà ce que j'ai fais : On observe ici un graphique en courbe représentant la croissance de 1850 à 2001.Entre 1850 et 1913, on parle de l'économie-mondiale britannique, on constate une importante croissance du PIB mondial, on passe de 1% en 1850 à 2,3% en 1913, cette importante croissance est dû au fait que le Royaume-Uni importe des matières premières des quatre coins du monde ( mais surtout de son empire colonial ) pour répondre aux besoins de son industrie. Puis il réexporte les produits manufacturés partout sur la planète, lui assurant des revenus important : en 1913, la Royaume-Uni dispose de la première flotte marchande et le tiers des échanges commerciaux sont de fait.De plus, le Royaume-Uni est une place financière majeure (grâce au quartier de la City à Londres, où se trouvent la Banque d’Angleterre, la Bourse de Londres et des banques et compagnies d’assurance telles que la Lloyd’s). En 1913, la moitié des transactions financières mondiales s’effectuent en livre sterling et près de la moitié des capitaux investis dans le monde sont britanniques.On peut donc parler d’une « économie monde » britannique dans la mesure où le Royaume-Uni constitue le pôle majeur de l’économie mondiale. Il appuie sa puissance sur son immense Empire colonial (400 millions de personnes et 30 millions de km²), avec lequel il forme le Commonwealth (communauté créée en 1931 pour maintenir des liens commerciaux et politiques avec ses colonies, anciennes et actuelles), de plus cette croissance à fait gagner à l'état britannique au début un montant des exportations marchandes mondiales d'environ 6 milliards de dollars puis un montant d'environ 1050 milliards de dollars. Après 1913, le Royaume-Uni perd peu-à-peu sa statue de l'économie-mondiale dû à la première guerre mondiale, la croissance du PIB mondiale décroit pendant cette période de guerre on passe de 2,3% en 1913 à 1,8% en 1950, pendant cette période de transition, les Etats-Unis on joué un rôle très important, c'est-à-dire après la Première Guerre mondiale, les Etats-Unis ont ravi au Royaume-Uni la place de première puissance mondiale (ils n’ont pas été frappés par les combats sur leur territoire et ont vendu des armes aux Européens, ce qui a stimulé leur économie), la croissance du PIB mondial est passé de 1,8% en 1950 à 4,8% en 1973, ce progrès fait gagner au Etat-Unis une somme d'environ 800 milliards de dollars en 1950 à environ 3800 milliards de dollars en 1973.C’est surtout après 1945 que la puissance économique des Etats-Unis s’est affirmée. Leur puissance est essentiellement financière : New York constitue la première place financière mondiale (bourse de Wall Street) et Washington accueille les grandes institutions financières mondiales (Fonds monétaire international, Banque mondiale). Ils ont aussi effectué des investissements directs à l’étranger (IDE) dans les régions les plus développées (Europe occidentale, Asie orientale) et le plus proches d’eux (Amérique). En 1945, ils proposent à l’Europe une aide à la reconstruction d’un montant de 15 milliards de dollars (le Plan Marshall, que seule l’Europe de l’Ouest accepte). • Leur puissance militaire et leurs relations diplomatiques ont renforcé leur « économie monde » (elles ont resserré les liens avec leurs partenaires commerciaux) : dans le cadre de la Guerre froide, ils ont signé des traités militaires avec l’Europe occidentale (OTAN) et l’Asie du Sud-Est (OTASE) et ont installé des bases militaires sur toutes les mers et océans du monde afin d’assurer un contrôle étroit des régions stratégiques.Entre 1970 et 2001 l’économie monde n’est plus dominée par un seul Etat, comme c’était le cas auparavant. Elle est aujourd’hui multipolaire, c’est-à-dire qu’elle se compose se plusieurs pôles : les trois pôles de la « Triade » (expression de l’économiste japonais Kenechi Ohmae) et les « pays émergents » (parmi lesquels le Mexique, le Brésil, l’Argentine, l’Afrique du Sud, la Russie, l’Inde et la Chine). Les « villes monde » (villes dominant l’économie monde) sont donc plus nombreuses que par le passé (on y trouve maintenant Shanghai, Bombay, São Paulo…). • Deux facteurs ont contribué à l’émergence de cette économie monde multipolaire : le développement d’associations régionales de libre échange (UE, ALENA, Mercosur, ASEAN) mais aussi l’intensification de flux de toute nature (commerciaux, financiers) dans le cadre de la mondialisation : par conséquent, les flux ne sont plus centrés sur un pôle géographique mais relient entre eux les différents pôles de l’économie monde.En 1973, la croissance du PIB mondial décroit à cause du choc pétrolière qui débute à la suite du pic de production de pétrole des États-Unis et de l'abandon des accords de Bretton-Woods qui a pour effet une forte dévalorisation du dollar et donc des cours du pétrole qui sont libellés en dollars.Ce phénomène fait décroître la croissance du PIB mondial et on passe donc d'une croissance de 4,8% en 1973 à 3,3% peu après.
  4. Analyse de courbes

    On observe ici un graphique en courbe représentant la croissance de 1850 à 2001.Entre 1850 et 1913, on parle de l'économie-mondiale britannique, on constate une importante croissance du PIB mondial, on passe de 1% en 1850 à 2,3% en 1913, cette importante croissance est dû au fait que le Royaume-Uni importe des matières premières des quatre coins du monde ( mais surtout de son empire colonial ) pour répondre aux besoins de son industrie. Puis il réexporte les produits manufacturés partout sur la planète, lui assurant des revenus important : en 1913, la Royaume-Uni dispose de la première flotte marchande et le tiers des échanges commerciaux sont de fait.De plus, le Royaume-Uni est une place financière majeure (grâce au quartier de la City à Londres, où se trouvent la Banque d’Angleterre, la Bourse de Londres et des banques et compagnies d’assurance telles que la Lloyd’s). En 1913, la moitié des transactions financières mondiales s’effectuent en livre sterling et près de la moitié des capitaux investis dans le monde sont britanniques.On peut donc parler d’une « économie monde » britannique dans la mesure où le Royaume-Uni constitue le pôle majeur de l’économie mondiale. Il appuie sa puissance sur son immense Empire colonial (400 millions de personnes et 30 millions de km²), avec lequel il forme le Commonwealth (communauté créée en 1931 pour maintenir des liens commerciaux et politiques avec ses colonies, anciennes et actuelles), de plus cette croissance à fait gagner à l'état britannique au début un montant des exportations marchandes mondiales d'environ 6 milliards de dollars puis un montant d'environ 1050 milliards de dollars. Après 1913, le Royaume-Uni perd peu-à-peu sa statue de l'économie-mondiale dû à la première guerre mondiale, la croissance du PIB mondiale décroit pendant cette période de guerre on passe de 2,3% en 1913 à 1,8% en 1950, pendant cette période de transition, les Etats-Unis on joué un rôle très important, c'est-à-dire après la Première Guerre mondiale, les Etats-Unis ont ravi au Royaume-Uni la place de première puissance mondiale (ils n’ont pas été frappés par les combats sur leur territoire et ont vendu des armes aux Européens, ce qui a stimulé leur économie), la croissance du PIB mondial est passé de 1,8% en 1950 à 4,8% en 1973, ce progrès fait gagner au Etat-Unis une somme d'environ 800 milliards de dollars en 1950 à environ 3800 milliards de dollars en 1973.C’est surtout après 1945 que la puissance économique des Etats-Unis s’est affirmée. Leur puissance est essentiellement financière : New York constitue la première place financière mondiale (bourse de Wall Street) et Washington accueille les grandes institutions financières mondiales (Fonds monétaire international, Banque mondiale). Ils ont aussi effectué des investissements directs à l’étranger (IDE) dans les régions les plus développées (Europe occidentale, Asie orientale) et le plus proches d’eux (Amérique). En 1945, ils proposent à l’Europe une aide à la reconstruction d’un montant de 15 milliards de dollars (le Plan Marshall, que seule l’Europe de l’Ouest accepte). • Leur puissance militaire et leurs relations diplomatiques ont renforcé leur « économie monde » (elles ont resserré les liens avec leurs partenaires commerciaux) : dans le cadre de la Guerre froide, ils ont signé des traités militaires avec l’Europe occidentale (OTAN) et l’Asie du Sud-Est (OTASE) et ont installé des bases militaires sur toutes les mers et océans du monde afin d’assurer un contrôle étroit des régions stratégiques.Entre 1970 et 2001 l’économie monde n’est plus dominée par un seul Etat, comme c’était le cas auparavant. Elle est aujourd’hui multipolaire, c’est-à-dire qu’elle se compose se plusieurs pôles : les trois pôles de la « Triade » (expression de l’économiste japonais Kenechi Ohmae) et les « pays émergents » (parmi lesquels le Mexique, le Brésil, l’Argentine, l’Afrique du Sud, la Russie, l’Inde et la Chine). Les « villes monde » (villes dominant l’économie monde) sont donc plus nombreuses que par le passé (on y trouve maintenant Shanghai, Bombay, São Paulo…). • Deux facteurs ont contribué à l’émergence de cette économie monde multipolaire : le développement d’associations régionales de libre échange (UE, ALENA, Mercosur, ASEAN) mais aussi l’intensification de flux de toute nature (commerciaux, financiers) dans le cadre de la mondialisation : par conséquent, les flux ne sont plus centrés sur un pôle géographique mais relient entre eux les différents pôles de l’économie monde.En 1973, la croissance du PIB mondial décroit à cause du choc pétrolière qui débute à la suite du pic de production de pétrole des États-Unis et de l'abandon des accords de Bretton-Woods qui a pour effet une forte dévalorisation du dollar et donc des cours du pétrole qui sont libellés en dollars.Ce phénomène fait décroître la croissance du PIB mondial et on passe donc d'une croissance de 4,8% en 1973 à 3,3% peu après.
  5. Analyse de courbes

    Déjà je bloque beaucoup sur la courbe verte, je comprend pas trop à quoi elle correspond...
  6. Analyse de courbes

    Bonjour, Il faut que j'analyse les courbes de la croissance de 1850 à 2001 sur le graphique suivant, je dois aussi repérer les principales phases de la croissance et chercher des facteurs d'interprétation de ces phases en les mettant en relation entre elles. Merci de votre aide...