Liu

Membres
  • Compteur de contenus

    204
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Days Won

    19

Liu a gagné pour la dernière fois le Septembre 19

Liu avait le contenu le plus apprécié !

1 abonné

À propos de Liu

Informations

  • Classe
    Autre
  • Sexe
    Fille
  • Pays/Ville
    PACA

Visiteurs récents du profil

707 visualisations du profil
  1. Bonsoir, Il y a une corrélation entre inflation et chômage. La réduction du taux de chômage est corrélée à l'inflation. En effet, la hausse des prix pousse la production des entreprises (plus le prix est élévé plus les quantités offertes sont importantes) les entreprises demandent du travail, le chômage baisse. Plus le chômage baisse, plus les salaires sont tirés à la hausse (les chômeurs se faisant plus rares ils se retrouvent en position de force pour négocier) mais cette hausse des coûts de production va être répercuter sur les prix. La baisse du chômage est liée à l'inflation.
  2. Merci pour ces conseils ! Il faut effectivement que je trouve un moyen de faire la coupure car cela m'a préoccupé une bonne partie de la journée et de la nuit d'hier. Si je continue ainsi je ne vais pas tenir. J'ai eu des informations sur ce qu'il a : il est surdoué d'où un perfectionnisme, une hypersenibilité et une intelligence plus importante que la moyenne. Je l'ai sorti encore aujourd'hui. Il a fait une crise pendant deux heures car je n'avais son stylo habituel pour effacer....
  3. Je vais faire une liste des facteurs déclencheurs de crise car je ne les vois pas venir d'autant plus qu'il ne dit rien, n'appelle pas et durant la crise il est incapable de dire ce qui ne va pas. Il faut donc sans cesse déviner ce qui ne va pas. Actuellement, j'ai l'èlève dont je dois m'occuper au bureau à coté de moi et cet élève est derrière moi. Je m'occupe des deux en simultannée. Je le fais pour soulager l'enseignante qui hier était en larmes à la pause et qui aujourd'hui m'a remerciée chaleureusement car le climat n'avait plus rien à voir : elle a enfin pu faire cours. Ne vous méprenez pas, j'aime ce que je fais, je me mettrai en quatre pour les élèves que j'aide et j'apprecie d'avoir pu faire en sorte que cet élève passe une matinée à peu près tranquille. Seulement, je ne sais pas si à la longue, je vais tenir nerveusement et avec cet emploi je mets tous mes projets (concours) de coté car quand je rentre je n'ai plus le courage de replonger dans les cours/révisions. Je ne sais si ça vaut vraiment le coup...
  4. questions sur la courbe de Beveridge

    Je complète encore : A coté de cela, il y a moultes postes vacants de plombiers qui ne peuvent être occupés par des ingénieurs (pas très habiles en plomberie..) et malheureusement on ne forme pas assez de plombiers. Il y a donc un désajustement des qualifications qui explique pourquoi un taux de chômage important peut rimer avec un taux d'emplois non pourvu important.
  5. questions sur la courbe de Beveridge

    Bonjour, Effectivement plus la courbe est à droite du graphique, plus elle s'éloigne de l'origine, plus le désajustement est important. S'il y a un déplacement vers la droite et vers le haut alors cela signifie que le taux de chômage a augmenté et que le nombre de postes vacants a lui aussi augmenté. -En période de forte conjoncture l'offre d'emploi augmente et le chômage baisse : La conjoncture est favorable aux chômeurs = les chômeurs peuvent mettre en concurrence les employeurs entre eux pour obtenir de meilleurs salaires -mais les entreprises ont plus de difficultés à recruter : les vacances augmentent ( nombre d'individus susceptibles d'être embauché diminue)" Si l'offre d'emplois est bien plus importante que le nombre de demandeurs, il va y avoir une part des emplois proposés pour lesquels les employeurs ne trouveront personne car toutes les personnes pour faire le travail seront déjà en emplois. L'offre d'emplois se transforme en emplois vacants. On se retrouve bien avec un faible taux de chômage et un fort taux d'emplois vacants (emplois non pourvus) Pour attirer des salariés, l'employeur va devoir être plus attractifs que les autres pour pouvoir attirer dans son entreprise des salariés. - Dans le cas des chocs conjoncturels, les deux taux évoluent en sens inverse. En cas de chute de l'activité économique, le chômage va augmenter ('les entreprises licencient) le taux d'emplois vacants baisse (les chômeurs prennent tous les emplois qui sont disponibles quitte à revoir leurs exigences à la baisse) Dans le cas des chocs structurels , les deux taux évoluent dans le même sens". En cas de non adéquation qualifications/besoins des entreprises, le taux de chômage augmente car il y a de plus en plus de personnes ayant y qualification sur le marché mais le nombre de postes exigant la qualification Y n'a pas augmenté. Le taux d'emplois non pourvu de son coté augmente car les qualifications des personnes entrant sur le marché du travail ne correspondent pas aux besoins de qualifications des entreprises. Pour donner un exemple fictif : imaginons : il y a de plus en plus de diplômés ingénieurs mais le nombre de postes d'ingénieurs n'a pas augmenté, il y a donc des diplômés ingénieurs au chômage. A coté de cela, il y a moultes postes vacants de plombiers qui ne peuvent être occupés par des ingénieurs (pas très habiles en plomberie..)
  6. Je suis arrivée à éviter quatre crises en lui donnant des précisions sur les consignes dès qu'il avait un problème. Mais je n'ai pas pu éviter la crise de fin de matinée car je n'ai pas vu qu'il avait sauté une ligne mais qu'il ne fallait pas la sauter. Une matinée tendue, j'ai épuisé mon capital patience et j'ai encore 3 heures...
  7. Bonsoir, Les parents vont être convoqués mais je ne sais pas si je serai conviée (j'ai peu d'heures dans cette école). Je ne sais pas s'il est suivi. Mais il avait une AVS jusqu'à l'année dernière. Malheureusement ce n'est plus le cas cette année. Je ne sais pas pour quelle raison car manifestement ces difficultés sont toujours là. Les enseignantes les années précédentes avaient le même problème. Elles le faisaient sortir ou bien le laisser poursuivre l'activité au délà du temps imparti aux autres. Par ailleurs, la présence de l'AVS devait limiter probablement le nombre de crises. J'ai proposé à l'enseignante (avec qui ca se passe bien par ailleurs) qu'il soit mis près de moi en plus de l'élève que j'ai. Si elle le fait, je vais voir ce que ça donnera. Mais je ne suis pas certaine d'être en mesure de mieux le "gérer" que l'enseignante.
  8. Bonjour , Je suis auxiliaire de vie scolaire, je m'occupe de deux enfants en situation de handicap : un enfant avec suspicion d'autisme et l'autre enfant souffrant de dyspraxie. Tout se passe très bien avec eux. Seulement, il y a dans la classe de CM1 où je travaille un autre élève qui fait des crises à répétitions pour des motifs qui de l'extérieur apparaissent futiles (perte d'un bouchon de colle, ne pas avoir sauter la ligne, ne pas avoir fini) mais qui pour lui a une importance démesurée. L' enseignante est désemparée et visiblement au bout du rouleau. Avez-vous déjà eu dans vos classes des enfants souffrant d'une telle anxiété ou d'un tel perfectionnisme ? Si oui qu'avez-vous mis en place ? J'ai pensé lui proposer un timeur pour lui faire accepter le passage d'une activité à une autre. Mais pour les autres motifs de crises, je me trouve à cours d'idées surtout que les crises durent et vont loin (il se tape)... Je l'ai fait sortir aujourd'hui (et ça m'a valu quelques bleus) mais sur la durée, ça ne peut pas être la solution car il fait une crise toutes les heures. Si vous avez des suggestions, je suis preneuse.
  9. questions sur la monnaie

    Pour essayer de répondre à ta question 4. Les banques commerciales sont contraintes d'avoir une réserve obligatoire c'est-à-dire une somme d'argent en monnaie banque centrale (billets et pièces) qui correspond à une part fixé des prêts. Les banques commerciales empruntent à la banque centrale à taux donné que l'on appelle le taux directeur. Plus ce taux directeur est bas plus les banques commerciales pourront se refinancer facilement auprès de la banque centrale et plus elles accorderont (en théorie) de prêts facilement aux ménages et aux entreprises. A l'inverse plus le taux directeur (le prix de la monnaie de la banque centrale) est haut, moins il sera facile de se refinancer pour les banques commerciales, moins il sera aisé de constituer la réserve après l'accord de nouveau prêts les banques commerciales accorderont de prêts. La hausse du taux directeur est très efficace pour limiter la création monétaire et donc les risques d'inflation (hausse générale des prix)
  10. questions sur la monnaie

    Bonsoir, J'avais écrit un long commentaire mais malheureusement un beug est intervenu et je l'ai perdu. Je vais essayer de le réécrire sans être trop lapidaire. Commençons par le commencement : La monnaie a plusieurs formes. On distingue : -La monnaie fiduciaire (pièces et billets). Cette monnaie est créé par la banque centrale. - La monnaie scripturale qui est une monnaie immatérielle issue d'une écriture (apposition de chiffres sur un chèque ou sur un compte par exemple). Cette monnaie est créé par les banques commerciales. Les banques ont effectivement un pouvoir de création monétaire. Elles créent ex nihilo de la monnaie scripturale dont elles n'ont pas l'équivalent en monnaie de banque centrale (en billets). Contrairement à ce que l'on peut croire ce ne sont pas les dépôts (l'épargne) qui permettent à la banque de faire des prêts mais les demandes de prêts des agents économiques qui créent la monnaie. Un particulier demande un prêt à la banque, la banque crée l'argent par une écriture sur le compte du particulier contre une promesse de remboursement et le remboursement efface la dette, la monnaie crée précédemment par la banque. Les banques peuvent donc créer à partir de rien de la monnaie. Cependant ce pouvoir est limité. Les banques doivent avoir une réserve obligatoire (appelée "la réserve fractionnaire") en monnaie de la banque centrale. Cette réserve correspond à une certaine part des sommes des prêts consentis par la banque. Cette réserve est nécessaire aux banques commerciales pour faire face au retrait en espèces des clients et pour régler les dettes qu'elles ont entre elles. La réserve fractionnaire imposée par la banque centrale encadre donc la possibilité de création monétaire des banques commerciales. L' effet multiplicateur du crédit renvoie à l'idée qu'une première création monétaire va avoir par un effet multiplicateur sur la quantité de monnaie crée. Imaginons une banque qui ait 1 000 euros. La banque centrale impose sur ces 1 000 une réserve de 10%. La banque va donc mettre en réserve 100 euros en billets. Elle va pouvoir générer un prêt de 900 euros. Ce prêt va ensuite lui être rembourser. Sur ces 900 disponibles euros, la banque devra de nouveau prélever la réserve de 10% à savoir 90 euros. Elle pourra donc générer un prêt garanti de 810 euros et ainsi de suite. De sorte qu'avec 1 000 euros au départ, on se retrouve déjà en deux opérations avec une création monétaire de 2 710 euros (1000 +900+810) L'effet multiplicateur illustre le fait qu'avec une somme de départ fixe, on peut parvenir à une création monétaire beaucoup plus importante ! Les banques peuvent prêter bien plus que ce qu'elles ont en réserve !
  11. Faire un stage dans un lycée

    D'accord. Merci Moiravita !
  12. Faire un stage dans un lycée

    Bonjour, Je suis en train d'écrire mes lettres. Mais, je ne les trouve pas très convaincantes. Quelqu'un pourrait me donner son avis afin que je les améliore ? Est-il préférable d'envoyer des lettres ou de les contacter directement par télephone ? Il serait peut-être préférable que j'attende un peu - le temps que la rentrée se fasse - pour les solliciter. Qu'en pensez-vous ?
  13. Fiches de cours - S.E.S

    Petite introduction en économie sans prétention : introduction économie et choix du consommateur.docx
  14. Fiches de cours - S.E.S

    Un rap sur les théories économiques si, si c'est possible :
  15. Salle de discussion libre pour tous : 1

    Merci beaucoup pour cet aimable message qui me touche beaucoup ! J'essaye de transmettre un peu par tous les moyens les connaissances en sociologie que j'ai acquises et qui m'ont passionnées. J'ignore si mes fiches serviront, peut-être, probablement que non mais sait-on jamais. J'espère que vos rentrées se sont bien passées ! Pour ma part, les deux élèves dont je m'occupe ont été adorables chacun dans leur style. Le dialogue passe très bien avec les enseignantes. On a pu faire ensemble les premières adaptations de supports sur la base de sites spécialisés sur la dyspraxie que je connaissais. Elles sont très à l'écoute et pour ma part, je propose sans rien imposer car je n'ai pas forcément les réponses. Mais en bricolant ensemble, je pense qu'on va arriver à faire au mieux ! Ma foi, jusqu'ici tout va bien ! Je suis soulagée de ne pas avoir à revivre la mise à l'écart et le dénigrement de l'an dernier.