Bourbon

Membres
  • Compteur de contenus

    42
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Bourbon

  • Rang
    Apprenti Posteur
  • Date de naissance 05/06/2003

Informations

  • Classe
    Troisième
  • Sexe
    Garçon
  • Pays/Ville
    France

Visiteurs récents du profil

328 visualisations du profil
  1. Rédaction

    Bonjour, Mon professeur de Français m'a demandé de rédiger un Rédaction. Celle-ci s'inscrit dans l'étude de La Ferme des animaux de George Orwell. Voici le sujet : Un des animaux, que le discours de Sage l'Ancien n'a pas convaincu, prend la parole pour exprimer son désaccord : rédigez son discours. Comme Orwell, vous vous efforcerez d'impliquer votre auditoire que vous tenterez d'émouvoir et de persuader. Votre travail devra s'organiser en quatre parties. Voici mes travaux : La joie et l'ivresse galvanisaient chaque animal et les encourageaient à prendre la parole. Tour à tour, ils s'avancèrent sur la vieille caisse contenant le matériel de chasse de Monsieur Jones qui servait d'estrade et prirent la parole. Benjamin, un vieil âne dont la dur vie de labeur à laisser des séquelles sur son corps osseux prit la parole puis commença en ces termes : « Mes amis, mes très chers amis, je sais au combien le discours de Sage l'Ancien vous a ému et vous a touché. Je vous le dis ouvertement, camarade, c'est la première fois dans ma longue et pénible vie de labeur que j'entends une telle allocution. Vous me connaissez, les moindres instants de ma vie vous sont connus. Vous savez également au combien me peine l'hypocrisie. C'est pour cela que j'ai décidé de vous exprimer mon profond désaccord. Il y a fort longtemps, je me suis essayé à la lecture non sans quelques difficulté, je vous le concède. Je me rappelle particulièrement de mon tout premier livre. C'était un livre philosophique dont le nom est peut-être enfoui quelque part dans ma mémoire. Il traitait un sujet, qui me paru, au premier abord, fort abstrait. Je me souvins d'une phrase en particulier qui me permis de comprendre le sens énigmatique de cet ouvrage. Ces quelques mots parlaient de la raison et de ses bienfaits. La Raison, la très Sainte Raison, camarade, anime chaque être qu'il soit un Homme ou un animal. Elle leur permet de distinguer le Bien du mal et les pousse à faire les bons choix. Je suis convaincu, que quelque part en vous sommeil la Raison. Ne serait-il pas temps, mes amis, de la réveiller ? Sage l'Ancien nous promet un monde de richesse et de liberté. Tout naturellement, je me suis demandé comment une telle utopie pourrait devenir réalité. Camarade, j'en appelle à votre raison : ne pensez-vous pas que la Révolution que prône, notre ami cochon, ne serait que source de malheurs et d'ennuis ? Je suis certain, que le vieux Monsieur Jones ne se laissera pas exproprié facilement. J'ai surpris une conversation entre celui-ci et sa femme, il y a peu : il lui manifestait sa satisfaction d'avoir acheté une arme à feux. Combien d'entre nous souffrirons le martyr ? Combien d'entre nous ne se relèveront pas ? Admettons que le soulèvement réussisse. Qui organisera la ferme ? Je suis convaincu de la présence dans cette assemblée d'êtres pour lesquels la Révolution ne serait qu'un moyen d'assouvir leur soif de pouvoir. Et, comment s'organisera le travail ? Je vous le dis ouvertement, seul les hommes disposent des compétences nécessaires pour répartir équitablement les tâches entre tous les animaux. Souvenez-vous-en, camarade : le Soulèvement ne vous apportera rien d'autre que des malheurs et des ennuis. Écoutez tous la Raison, qui s'éveille en vous ! J'ai connu bien des fermes avant celle-ci. J'en ai tiré cette conjecture : c'est à nous de se rapprocher des Hommes et de briser la défiance qui nous tient à l'écart de l'Homme. C'est à nous seul que revient le droit de faire le premier pas et de former un monde dans lequel l'Homme et l'animal partagerait les mêmes intérêts et œuvraient pour le bien commun. » Ce travail sera évalué avec la notation du Brevet. Pourriez-vous, s'il vous plaît, me dire ce que vous en pensez ? Et, pourriez-vous me dire si ce travail est suffisant pour obtenir une notre proche de 30/40 ? Merci.
  2. Géographie

    J'ai également une autre question : Citez les avantages de ces espaces de faible densité : (6 points) - Ces espaces sont connectés comme nous le démontre le Cantal avec le télé-travail. - Certain espace disposent d'un patrimoine Historique et Culturel singulier et enviable. - D'autre mise sur le retour des néo-ruraux. - D'autre sont attractifs par effet d'héliotropisme. - Les espaces montagneux disposent de station de sport d'hiver - Certaines régions sont investies dans l'agriculture productivistes.
  3. Géographie

    Bonjour, Pourriez-vous me dire si j'ai correctement répondu à la question suivante ? Quels aménagements pourrait-on mettre en place pour sortir les espaces de faible densité de leur isolement ? (4 points) - Construire des maisons de santé afin de lutter au mieux contre la désertification médicale - Construire des axes de communication (route, aéroport, gare,...) pour sortir de l'enclavement à la mondialisation - Les gouvernement français aide financièrement ces régions et donnent des avantages fiscaux à l'installation dans ces régions. Merci.
  4. Premier Commentaire de texte

    Bonjour, Mon Professeur m'a demandé de réaliser une explication de texte en l'organisant sous forme de développement construit, mais je ne sais pas comment m'y prendre : c'est la première fois que je suis confronté à ce type d'exercice.
  5. Premier Commentaire de texte

    Bonjour, JRB m'a demandé il y a peu d'actualisé mon profil : je l'ai fait, je suis donc bel et bien en troisième. Bonne journée à vous.
  6. Premier Commentaire de texte

    Bonjour, Mon Professeur de Français m'a demandé de réaliser un commentaire de texte traitant un extrait des Confessions de Jean-Jacques Rousseau. L'extrait fut assez simple à comprendre. Cependant, je ne suis pas sûr d'avoir suivi la bonne méthodologie. Pourriez-vous, s'il vous plaît, me dire si mes écrits sont conformes ou non à un commentaire de texte ? L'extrait proposé appartient aux Confessions de Jean-Jacques Rousseau (1712-1778). On se propose ici d'étudier dans un premier temps le type de texte de l'œuvre et sa tonalité et dans un second d'émettre des remarques grammaticales et stylistiques. Cet extrait est profondément imprégné par le registre lyrique. En effet, de nombreux marqueurs de la première personne sont présents ici. Le pronom personnel sujet « je » ouvre le texte : « J'ai fait le premier pas ». Dès lors, le lecteur peut aisément comprendre le registre en présence. En outre, l'adjectif possessif « mes » est a relever à ligne deux : « mes confessions ». En prenant en compte le fait que l'ouvrage se nomme : Les Confessions, nous pouvons affirmer que le narrateur et le personnage ne sont autres que l'auteur lui-même. En somme, un autre pronom personnel sujet est a noté à la ligne quatre : « Je suis sûr de moi ». Ce groupe de mots nous permet de dégager un caractère moral de l'autobiographe : sa certitude. On peut interpréter cette confiance comme une preuve de l'égotisme de l'auteur. On retiendra également la présence du pronom complément « moi » qui vient une fois de plus accroître la puissance de l'émetteur. Enfin, le texte compte un autre pronom personnel complément, venant confirmer l'appartenance de ce texte au lyrisme, à la ligne cinq : « rien ne peut plus m'arrêter ». Cet proposition laisse entendre que Jean-Jacques Rousseau promet de se dévoiler. De surcroît, cet extrait est argumentatif dans la mesure où l'autobiographe défend une thèse et l'explique. Il énonce cette thèse à la ligne une : « J'ai fait le premier pas et le plus pénible ». Il pense que la démarche (ce qu'il appelle le premier pas) d'écriture d'une autobiographie est difficile. L'auteur en propose une explication à la ligne trois et quatre : « Ce n'est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire, c'est ce qui est ridicule et honteux ». Il pense qu'il est nécessaire de relater tout ce que l'on a fait de ridicule (en reprenant les termes de l'extrait) et de honteux afin de ne pas altérer le pacte et la promesse de sincérité même si cela est très difficile (utilisation du verbe coûter). De plus, le lecteur comprend que Jean-Jacques Rousseau a vécu des faits qui l'on profondément affectés. Pour finir, la présence du connecteur logique « dès à présent » vient confirmer l'appartenance de ce texte au type argumentatif : « Dès à présent je suis sûr de moi ». Ce groupe de mots appartient à « la famille » des liens logiques d'addition. Cet extrait comporte des particularités grammaticales et stylistiques digne d'intérêt. Tout d'abord, il est bon de noter que l'auteur utilise ici le présent de l'indicatif et le passé composé. Ainsi, nous pouvons relever à la ligne une : « J'ai fait le premier pas ». Dans le cas échéant, c'est le verbe « faire » qui est conjugué au passé composé. On distingue ici le moment de l'écriture du texte dans la mesure où le verbe est employé en tant que passé proche (sa valeur). De ce fait, il nous encore une fois possible d'affirmer que le personnage, le narrateur, et l'auteur se confondent en une seule et même personne : Jean-Jacques Rousseau. D'autre part, un présent de vérité général est employé par l'autobiographe lorsque celui-ci explique sa thèse : « ce n'est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire » (ligne 3). Il énonce ici un fait toujours valable (le fait que certains autobiographes sont peinés de dévoiler ce qui est ridicule est honteux) dans le cadre de l'explication de la thèse défendue. On retiendra ainsi que deux présents coïncides dans cet extrait : le présent du moment de l'écriture et le présent de vérité général qui appuie l'argument de l'auteur. Le langage soutenu semble dominer le texte. Par exemple, nous pouvons relever l'adjectif fangeux à la ligne deux : « le labyrinthe obscur et fangeux » (ligne deux). Ce terme désigne quelque chose qui suscite le mépris. Enfin, cet extrait comprend une figure de style à la ligne deux : « le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions ». Il s'agit d'une métaphore qui compare les confessions (comparé) à un labyrinthe obscur et fangeux (comparant). Jean-Jacques Rousseau avance au début de son autobiographie que ses confessions constituent le récit de sa vie (il promet d'être sincère et de ne pas mentir à son lecteur par omission). Une telle comparaison laisse ainsi comprendre au lecteur que l'existence de l'auteur ne fut guère vertueuse. Merci N.B : Je vous prie de m'excuser pour les quelques fautes d'orthographe.
  7. Concours d'entrée section européenne seconde

    Merci beaucoup
  8. Can you correct my cover letter please?

    Bonjour, Je dois rédiger une lettre de motivation suivant les exemples de mon livre d'Anglais. Celle-ci ne doit pas excéder les 30 à l'écrit. J'ai écrit l'ébauche de cette lettre ne mettant tout particulièrement l'accent sur l'expression des qualités. Pourriez-vous, s'il vous plaît corriger cette ébauche et me dire si cette dernière est convaincante ? Dear Hiring Manager, I am writing to apply for the position of Babysitter as advertised in the local newspaper. I believe to have the skill to practise this odd job. Indeed, I allow essential qualities. First, I am trustworthy. I think that is really important when you would like babysitting. Then, I am keen, caring with children and responsible. I can show me authoritarian when children hear not instructions. As you will see my résumé, I have already Babysitting to help my neighbour. And, I have already studied in a very famous business school in Paris, which allow me to develop strong communication and teamwork skills. Thank you for your consideration and I hope I have the opportunity to hear from you soon. Sincerely, Merci
  9. Bonjour, J'aspire à rentrer en seconde européenne l'année prochaine. Le lycée pour lequel j'ai demandé une intégration en DNL propose un concours d'admission. J'aimerais savoir si il y a des questions types et surtout, j'aimerais que l'on me dise ce qu'il faut réviser. Merci Bourbon
  10. Correction sujet type Brevet

    Bonjour, Je dois réaliser un sujet "type" Brevet en Sciences Physiques. J'ai réalisé l'ensemble des questions. J'aimerais qu'une personne qualifiée et mordue de science puisse m'apporter une correction à mon travail. S'il vous plaît Voici les questions et les réponses : a) Comment peut-on faire pour mesurer le pH d'une solution inconnue ? (détailler chaque procédé) Il existe deux méthodes. Tout d'abord, nous pouvons prélever une petite quantité de la solution pour laquelle nous souhaitons en déterminer le pH à l'aide d'une pipette et ne déposer le contenu sur du papier pH. Une coloration de ce papier est alors visible : les couleurs rouge, orange, et vert foncé indique un pH acide (moins de 7) tandis que les autres indiquent soit pour le vert un pH neutre (égal à 7) ou pour les autres un pH basique (supérieur à 7). Une seconde méthode nettement plus précise existe. Elle permet de donner une valeur beaucoup plus précise du pH d'une solution : le pH-mètre. b) Comment sera le pH d'une solution contenant du jus de citron après avoir ajouté de l'eau ? (Expliquer) Le pH de jus de citron sera moins « acidulé ». L'ajout de l'eau constitue un procédé appelé dilution. Celui-ci consiste en la réduction de l'acidité d'une solution puisque l'eau dispose d'un pH égal à 7. c) Nous disposons de deux solutions : du vinaigre et de l'eau. Laquelle de ces deux solutions contient le plus d'ion H+ ? C'est le pH du vinaigre qui contient le plus d'ion H+ dans la mesure où celui-ci se rapproche le plus de 1. Toute solution égale à un dispose du plus grand nombre d'ion H+. d) Marie a mal à la tête. Elle dispose de trois médicaments : du Paracétamol, de l'aspirine et de l'Ibuprofène. Lequel ou Lesquels de ces trois médicaments lui permettra d'éviter des brûlures d'estomac ? Il est conseillé de prendre du paracétamol dans la mesure où ce médicament dispose du pH le plus élevé. En effet, l'aspirine et l'ibuprofène sont des acides. Leur nom pharmaceutique est évocateur de cette présence d'acide : acide acétylsalicylique pour l'aspirine et acide alpha-méthyl pour l'ibuprofène. Cette présence d'acide peut entraîner des brûlures d'estomac. Le paracétamol lui dispose d'un pH probablement neutre et plus propice pour éviter les douleurs d'estomac comme nous le démontre son nom : hydroxyphényl. Dans le cas échéant, le préfixe grec hydro nous renseigne sur cette neutralité. e) Expliquer le procédé de neutralisation relaté dans les textes : Pour expliquer cette « neutralisation du pH », il nous faut tout d'abord mettre en avant le pH des différentes solutions usitées. L'acide chlorhydrique dispose d'un pH acide proche 1 tandis que le bicarbonate de sodium dispose quant à lui d'un pH basique proche de 14. L'association d'un acide à une solution basique entraîne donc une baisse notable de la basicité. Celle-ci descend tellement le pH que celui-ci se rapproche de 7 (solution neutre). On parle alors de neutralisation du pH. E n conclusion, la neutralisation consiste en l'abaissement du pH à 7 pour que la solution devienne neutre. f) Quelles précautions sont nécessaires à prendre lorsque l'on souhaite manipuler de l'acide ? (Expliquer pourquoi ces précautions sont nécessaires) Les solutions acides et basiques sont particulièrement corrosives. Cela signifie qu'un contact avec une solution basique ou acide entraîne une irritation de la peau qui est particulièrement douloureuse. Ainsi, il est conseillé de porter une blouse, des gants et des lunettes pour manipuler ces différentes solutions. Merci, Bourbon.
  11. Bonjour, Je dois réaliser un développement construit traitant la question suivante : Pourquoi peut-on dire que la Seconde Guerre Mondiale est une guerre d'anéantissement ? Pourriez-vous me dire si mon travail est conforme ? La Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) est une guerre totale qui mobilisa les civils et les militaires. Un nouvel « échelon » de violences a été dépassé : on parle de guerre d'anéantissement. Comment les civils et les soldats ont-ils été anéantis et mobilisés ? Tout d'abord, les soldats ont été victimes d'une violence sans pareil et ont été mobilisés. En effet, les soldats de l'Empire du Japon sont à l'origine de mutilations des corps sans vie des soldats américains. Par exemple, certains d'entre eux découpaient les oreilles des militaires américains afin d'en faire des « trophées ». Puis, les soldats soviétiques ont été victimes lors de la Bataille de Stalingrad de la tactique dites de la « terre brûlée » : les nazis dirigés par Paulus ont incendiés toutes les voies de ravitaillements, les privant ainsi de nourriture. En outre, tous les hommes étant aptes à se battre ont été dépêchés sur le front afin de combattre. Par exemple, nous pouvons citer l'un des Oukases (ordres) rédigés par Staline demandant aux soviétiques de venir combattre sur le front de la Bataille de Stalingrad dans le but de défendre « la mère patrie ». En somme, les civils ont également été mobilisés. En France, le régime du Maréchal Philippe Pétain était collaborationniste : le régime devait envoyer de jeunes civils français travailler en Allemagne. Il s'agit du S.T.O (Service du Travail Obligatoire). Ceci montre qu'il eut bel et bien une mobilisation des civils lors du conflit. De plus, des civils ont été victimes de violences : ce fut le cas pour les juifs, les tziganes, les communistes, les homosexuelles, les témoins de Jéhovah... L'extermination de ces « races » a été orchestré par le régime d'Adolf Hitler après une conférence qui décida : la Solution finale. On retiendra que cette extermination de civils (pour l'anecdote, plus de civils auront péris pendant cette guerre que les soldats) est caractériel d'une guerre d'anéantissement : on ne cherche plus à vaincre l'ennemi, on l'anéantit. En conclusion, la Seconde Guerre Mondiale est une guerre d'anéantissement.
  12. Micro-organisme chez les animaux

    Bonjour, Je me pose une question et j'aimerais qu'une personne qualifiée en la matière m'apporte une réponse : Les pieuvres disposent-elles aussi de micro-organismes lui permettant de digérer des aliments ? Merci.
  13. Histoire sociétés et cultures urbaines

    Tu as oublié de parler des villes Hanséatiques (Hambourg, Brême,...).
  14. Correction

    Bonjour, Je dois avec mon groupe de travail présenter un super héros de notre invention. Je suis chargé de la rédaction des textes pour l'oral. Auriez-vous l'obligeance de corriger mes erreurs, s'il vous plaît ? Our hero's name is the Diamond knight. She is the alter ego of Aliénor Spencer, the daughter of a very famous knight of the England's kingdom. She travelled through the time. When she arrived in our time, she was impressed by the human's violence. She decided to protect the world and fight the violence. She enlisted in the Britain army. She helped the United Kingdom and she fought the German's army. After the war, she met a young boy called Tim. She had the crunch on him. But, Tim joined a Marxist group and he was killed by the leader of the Marxist group, who want to destroy the capitalist society and the mankind. So, our hero decided to take a revenge in the horror of her husband. Our hero, is small. She has red eyes and she has a long and smooth hair. She looks like a knight because she wears an iron armour. She inherits her armour to this father. She owns an indestructible helmet. According to the History to her family, this helmet belonged to a Viking. She wears an impressive ring which allows her to turn into. We will describe the powers and the abilities of our hero. First of all, her ring enables her to turn into when she wants to put on her armour. Then, she has the ability to make a laser with her eyes. She can to cut in half an enemy with this ability. She has a potion, which allows her to fly. At lastly, she has a huge axe. With her axe, she can kill an enemy quickly. The name of our villain is the black cloak. Before to become a bad guy, he was a political man. He was the leader of a Marxist political organisation. He is the son a very poor farmer. His father was arrested because he did not pay his tax. The black cloak decided to take a revenge. He wants to destroy the capitalist society and the mankind. He is small and he has dark hair. He has the abilities to make a fire bowl with his hand and to fly. Merci.
  15. Orthographe

    Merci beaucoup, tout est donc un adverbe.