Mamy

E-Bahut
  • Compteur de contenus

    816
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    12

À propos de Mamy

  • Rang
    Grand maître posteur
  • Date de naissance 13/06/1950

Informations

  • Classe
    Enseignant
  • Sexe
    Fille
  • Pays/Ville
    Bourgogne Franche Comté
  • Loirsirs
    tournage sur Bois ,accompagnement scolaire, marche

Visiteurs récents du profil

2 307 visualisations du profil
  1. Texte d’analyse

    Sans lire la nouvelle , puisque tu es censé ne pas l'avoir lue, voilà ce que je comprends . Boniface a entendu des cris dans la maison, il a fait venir les gendarmes. Ils ont tout de suite compris que ce n’était pas des cris de douleur, mais des gémissements ( très forts ) d'un couple ayant une relation sexuelle bruyante. Boniface n'en revient pas qu'on puisse hurler ainsi au cours d'une relation sexuelle.
  2. avec ou sans "s"

    Moi aussi, mais on ne peut pas les ignorer, tout comme l'écriture inclusive.
  3. avec ou sans "s"

    À la place, les enseignants déclarent enseigner « la règle de proximité, l’accord de majorité ou l’accord au choix »*. Ainsi, il sera possible d’écrire : « les lecteurs et les lectrices sont contentes. » Règle qui a été appliquée pour le barème du brevet , il y a 2 ou 3 ans , au grand dam des profs de français correcteurs. Cette règle ( accord avec le masculin et l'ensemble) n'a été mise en place dans le français qu'au XVIII°, auparavant, c'est l'accord de proximité qui prévalait , comme en latin.
  4. synthèse à faire de 2 documents

    Tu as eu de l'aide ailleurs.
  5. Géographie

    Créer des entreprises, sans travail, pas de repeuplement. Citez les avantages de ces espaces de faible densité : - terrains bon marchés ( entreprises ou maison individuelle) - le tourisme rural (centre équestre , chemins de randonnées, ...) - vie plus saine , et moins stressante
  6. Question, Le Lac de Lamartine

    Q1 l'eau qui s'écoule et ne revient pas : ( métaphore filée) Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages, Dans la nuit éternelle emportés sans retour, Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges Jeter l'ancre un seul jour ? à toi pour la suite.
  7. Devoir

    Vers 1,2, 3, 5, 6,7, 8, 9........ J'arrête, il y en a pratiquement à tous les vers. Slt
  8. avec ou sans "s"

    Tu abordes une polémique . il y a un certain temps , je t'aurais dit: la grammaire, la conjugaison, le vocabulaire courant, thématique et technique liés Mais avec "la règle de proximité", on écrit: la grammaire, la conjugaison, le vocabulaire courant, thématique et technique lié ( accord avec le dernier nom cité) Mais des tolérances sont acceptées, donc j'écrirais avec un "S" Slt
  9. Art Plastique

    Vu tes réponses: L'artiste a-t- il besoin d'autre chose que son talent pour aller au bout de son projet? L’œuvre réalisée par un artiste sous éléments extérieurs à sa personnalité, est elle une œuvre d'art? Slt
  10. Histoire égyptienne

    Encore un peu: Le culte des ancêtres. Au sein du texte on retrouve bien le culte des ancêtres. Le texte met en avant le nom des « Deux Maîtresses » (ligne 2) nebty, c’est-à-dire le vautour Nekhbet et le cobra Ouadjyt, divinités tutélaires de la Haute- et de la Basse-Égypte, avec lesquelles le roi est confondu « le roi de Haute et Basse Egypte » (ligne 3-4). Séthi est décrit dans le nom des Deux Maîtresses le plus développé qui comprend trois épithètes royales, comme « celui dont les naissances sont renouvelées, Celui au bras puissant qui repousse les Neufs » (ligne 3). Le choix de l’épithète « celui dont les naissances sont renouvelées », déjà employée avant lui par Toutânkhamon et Horemheb, et surtout qu’il l’ait intégrée à son nom des Deux Maîtresses, montre à quel point le nouveau souverain au pouvoir, descendant d’un autre roi qui a peu régné, souhaite engager une nouvelle ère, l’ère du renouveau. Des variantes de cette épithète incluse dans ce nom royal ont été relevées : « celui qui répète les apparitions/couronnements », « celui qui renouvelle l’éternité ». Des fonctions exceptionnelles. 1. Un pays prospère et sûr : Séthi 1er garant de son peuple. On trouve bien dans le texte, que Séthi 1er fait échos à différentes fonctions que doit occuper un roi exceptionnel : Le roi a une fonction nourricière comme l’indique certains nombres d’éléments «je vais agir pour eux. Je créerai pour eux les moyens de survivre » (ligne 11). Ces paroles insistent sur la fonction nourricière de Séthi 1er « nourrit les Deux-Terres » (ligne 2). Le roi doit garantir la sécurité du pays « Celui au bras puissant qui repousse les Neufs » (ligne 3). La décoration des monuments exprime la domination du roi sur le chaos, sur le mal et donc sur « Les Neufs » (ligne 3). Les « Neuf » correspondant aux ennemis traditionnels de l’État égyptien. Ce nom peut aussi concerner les monuments royaux « pour toujours et à jamais » (ligne 5). Le souverain demeure garant de la Maât « Stable est la justice de Rê », de la protection du territoire et de ses sujets et la propagande royale prend un nouvel essor au début de la XIXe dynastie. Le roi est censé être un roi nourricier. Il doit maintenir l’Egypte dans l’abondance « je suis attentionné et compatissant envers les voyageurs » (ligne 13-14) Séthi 1er est le garant du bien de son peuple « La totalité du pays est heureux quand le roi est actif » (ligne 23). On compare le roi à un dieu pour le fait qu’il approvisionne son peuple « Et le dieu le guidait, afin de réaliser le souhait de quelqu’un qu’il aimait » (ligne 16) C’est un procéder très courant dans les textes de l’idéologie royale égyptienne que de comparer le roi aux divinités pour souligner ses qualités. Le roi peut être comparer à Hâpy « qui nourrit les Deux-Terres » (ligne 2), ou encore « les générations viendront pour me rendre gloire pour mon énergie » (ligne 12), Séthi 1 est comparé à un ka c’est-à-dire l’énergie vitale d’un individu. Une comparaison entre le roi et le génie de la crue à Hâpy. On voit bien ( constate?) que la crainte de la disette est présente, et c’est un thème joue parfois l’idéologie royale ou montrer les bonnes capacités de gestion du roi.(??) Séthi 1er doit assumer l’approvisionnement et le bien être du peuple. On peut dire que Séthi 1er agit comme un père de famille. 2. Fonctions exécutives. Ensuite, Séthi 1er peut être considéré comme l’un des pharaons les plus actifs en matière de travaux de construction et de restauration. A travers le texte, on peut remarquer que Séthi 1er ordonne des grands travaux. Il commandite les expéditions pour exploiter les ressources : « son cœur désirait voir les mines d’où était extrait l’or » (ligne 6-7), « Les carriers reçurent l’ordre de creuser un puits dans les montagnes » (ligne 17) C’est une mise en application de la parole et des ordres royaux qui fait l’objet de développement d’un type de textes particuliers à partir du Moyen Empire qu’on appelle KÖNIGSSNOVELLE « La narration royale ». C’est type de texte issue de la monarchie qui montre la parole royale depuis son émission jusqu’à sa mise en acte, son exécution. C’est une glorification du verbe royal qui montre le succès de la parole du roi jusqu’à sa réalisation. C’est une forme littéraire qui relatent un épisode de la vie du roi, le plaçant dans la position du protagoniste et auquel les divinités apportent éventuellement leur soutien, grâce à leur force magique baou. On peut dire que Séthi 1er tient un pouvoir exécutif qui fait de lui un grand bâtisseur. La plupart de ces travaux peuvent être qualifiés de travaux pacifiques dont les bénéficiaires sont les divinités. 3. Des éléments canoniques pour une triade. Enfin, des éléments canoniques pour une triade divine. Les dieux seront les premiers servis avec de monumentales offrandes. On voit bien que Séthi 1er commandite des chantiers de restauration intensifs : « Je construirai à cet endroit, qui portera le nom de mes pères les dieux » (ligne 25-26). On peut dire que même dans ses propres programmes, il se concentre dans les grands sanctuaires d'empire où sont honorés Rê, Osiris, Ptah et Amon : Ces commandes sont liées à la réouverture des mines et des carrières et à leur exploitation intensive. Séthi 1er met en place un système pérenne de l’exploitation de l’or et de l’électrum au Ouadi Kanaïs à partir de l’an 9. Ce ouadi constitue un réel enjeu économique à l’époque de Séthi. C’est à cet endroit qu’il fait construire un temple rupestre dédié aux principales divinités du panthéon ramesside, vénérées avec le roi dans les sept chapelles du temple d’Abydos : Amon de Thèbes, Rê d’Héliopolis, Ptah-Osiris de Memphis, mais aussi la triade abydénienne, Osiris, Isis et Horus. Ceci conduit la volonté d’exprimer le caractère exceptionnel de ce roi dans la phraséologie royale. Il y est décrit comme le premier véritable souverain instigateur d’une politique de construction et de restauration sur l’ensemble du territoire égyptien. La réorganisation de l’État et la concentration de l’activité de construction monumentale dans les principales métropoles historiques, afin de satisfaire les principales divinités. Ces satisfactions aux divinités permettent au roi d’ « accomplir une bonne chose» (ligne 24) « fonder une ville, avec un sanctuaire en son sein » (ligne 25). On voit bien que les divinités servent le souverain et se faire construire un temple est une obligation. Le roi doit assurer le culte mais aussi construire des lieux de culte. Enfin, construire un temple destiné à rendre un culte à la fois à un dieu et à un roi. Il est considéré dans le cadre de ces temples comme divinisé. En gras, certaines erreurs sont corrigées, d'autres, non. Evite ". On voit bien que" , il y en a trop. Slt
  11. Besoin aide entrainement oral

    Pour t'entraîner, il; faut que ce soit toi qui fasses le plan, sinon, tu passes à côté de la moitié de l'exercice. Et si c'est un entraînement, tu fais un plan bien détaillé, inutile de tout rédiger, tu auras les idées. Slt
  12. d'où vient l'expression

    Bonne suite!
  13. Besoin de correction

    Pour l'orthographe: à corriger corrigé Bonne journée
  14. Qestion de lecture cursive

    La polémique autour du Cid: « Que le Sujet n’en vaut rien du tout ; qu’il choque les principales règles du Poeme Dramatique ; qu’il a beaucoup de meschans vers ; que presque tout ce qu’il a de beautez sont derrobees » (Scudéry ) En fait, c'est l’autosatisfaction de Corneille qui a mis le feu aux poudres. genre : une tragi - comédie , théâtre délibératif, les monologues, les incertitudes , mais aussi épidictique , accusations, défenses
  15. d'où vient l'expression

    Coucou: interpellation beuh: qui voudrait faire peur On surprend la personne, surtout utilisé pour jouer avec un bébé . Coucou: on se cache le visage, beuh! on montre son visage