Classement


Contenu populaire

Affiche le contenu le plus aimé depuis le 23/03/2017 de tous les contenus

  1. 2 j'aime
    Une proposition: Quelle place pour la femme? - la réalité dénoncée. - des aspirations légitimes. - homme, femme: un dialogue impossible?
  2. 2 j'aime
    Bonjour, Tu as les lettres J i c u e o b m n et r sur ton clavier ?
  3. 2 j'aime
    Avec h(0) et h '(0) on a directement b et a., en prenant l'origine des hauteurs au point de lâcher.
  4. 2 j'aime
    1) se traduit par h'(0)=1 et h(6)=0. Ce qui donne deux équations d'inconnues a et b qu'il faut résoudre.
  5. 2 j'aime
    Je mets à votre disposition cette synthèse qui devrait se révéler très utile pour vos commentaires. Bien entendu, vous êtes libres de l'exploiter comme bon vous semble. Si vous avez des questions à poser, j'y répondrai avec plaisir et si vous remarquez des oublis, n'hésitez pas à me le signaler. Cette fiche sera régulièrement actualisée, en fonction des difficultés que vous rencontrerez pour analyser un effet stylistique particulier. INTERPRETATION DES FIGURES DE STYLES ET PROCEDES RHETORIQUES LA PONCTUATION, LES MODALITES: - les points de suspension peuvent exprimer l’hésitation, laisser sous-entendre une idée (registre ironique). - les phrases exclamatives traduisent le plus souvent la surprise, mais également la vivacité d’un sentiment ressenti (la joie, la tristesse, l‘énervement...). Idem pour les interjections (oh!....). - les phrases interrogatives peuvent inviter à la réflexion (question oratoire pour les registres épidictique et polémique par exemple), exprimer un doute, une perte des repères. Le registre polémique peut aussi s’exprimer par l’emploi d’apostrophes (adresse directe au destinataire. ex: toi! Untel! ...) - l’emploi d’injonctions et du mode impératif témoignent de la supériorité d’un personnage par rapport à un autre (au théâtre notamment, ou dans un discours au style direct), invitent un lecteur à la réflexion (registre épidictique (blâme le plus souvent)), le prennent à témoin,tente de lui enseigner des valeurs (registre didactique)... LES FIGURES DE L’ANALOGIE proposent généralement une vision poétique d’une notion. L’image ainsi trouvée n’a jamais été choisie au hasard, mais elle souhaite suggérer une vision différente de la réalité. - Comparaison: avec l’emploi d’un outil de comparaison (comme, tel que, pareil à....) - métaphore (comparaison implicite, sans outil de c.) : “ses ailes de géant l’empêchent de marcher” (L’albatros, Baudelaire): le géant (l’albatros)= le poète ; ses ailes = son talent, son décalage avec les autres hommes. Par l’image de l’albatros, on suggère également la liberté caractéristique d’un oiseau, son pouvoir presque surnaturel de pouvoir voler qui a été longtemps recherché par tous les hommes. - métonymie: évoquer un élément en le désignant par un autre élément qui lui est lié. Ex: boire un verre (on ne boit pas le verre, mais son contenu). la synecdoque: désigner le tout par une partie du tout (ou l’inverse): ex: les voiles sont de retour (= les bateaux à voiles). On insiste sur la légéreté de ces bateaux à voiles, leur grâce... LES FIGURES DE L’OPPOSITION (antithèse, oxymore, chiasme, paradoxe) évoquent une contradiction qui peut être intérieure (registre lyrique), qui peut dénoncer les imperfections d’un système (ex: melancholia, poème d’Hugo, dénonce par l’emploi d’antithèses le sort des enfants qui travaillent; registre épidictique, polémique). antithèse: opposition de deux termes (qui sont par conséquent des antonymes) oxymore: rapprochement de deux termes de sens contraire dans une même expression: exemple: “une obscure clareté” chiasme ( son “k” ) : opposition “croisée” de quatre termes: le 1er s’oppose au 4ème et le second au troisième. ex: La neige fait au nord ce qu'au sud fait le sable (Hugo) paradoxe: idée qui semble inconcevable, parce qu’elle contient une opposition, s’oppose aux lois de la nature, de l’esprit humain... PARALLELISMES: Ils jouent souvent un rôle argumentatif, ou cherchent à attirer la pitié (registre pathétique), accentuer la détresse d’un personnage, montrer qu’une situation n’a aucune issue positive envisageable (registre tragique)... Ex: Anaphore (répétition d’un même terme en début de phrase/vers), répétition, parallélisme de construction (plusieurs phrases sont construites d’une même façon), paronomase (rapprochement de deux mots aux sonorités très semblables mais qui n’ont, a priori, rien à voir)...
  6. 2 j'aime
  7. 2 j'aime
  8. 2 j'aime
    Ma propre description est : - Ce sont des couleurs saturées, associer à ses couleur primaire .Ils y'a des personnes hybrides comme par exemple la tête de coq , avec les ailes d'anges. - Il y' à des formes circulaires , cest un monde onirique avec des représentations assez infantile , il n'a pas de perspective. Le personnage centrale pourrez être sur une piste de cirque , c'est un jongleur , il est en position de déséquilibre. -On vois un être hybride avec tête de cheval et corps d'humain ,
  9. 2 j'aime
  10. 2 j'aime
    Voici pour vous permettre de mieux juger votre copie, un corrigé de l'introduction du problème et de l'argumentation, ainsi qu'une présentation des démarches de l'opinion et de Hegel pour vous permettre de mieux comprendre le texte. Tout homme a des idées, ou plus exactement se fait des idées sur le monde, la société et surtout lui - même. Face à l’opinion, la tâche du philosophe est de l’analyser, de lui donner son sens commun, mais aussi de la corriger, voire éventuellement de dénoncer ses effets pervers ou ses conséquences dangereuses et de lui donner un sens philosophique. Ainsi quels sens peut-on donner à l’expression : c’est plus fort que moi » utilisée par l'opinion pour justifier sa passivité face à des aléas, circonstances ou déterminations diverses? Il faut savoir si , comme le croit l'opinion, l’homme a en lui des sources d’aliénation si puissantes qu’elles le dépossèdent de sa liberté ou si au contraire, comme le soutient Hegel, il possède un pouvoir de maîtrise lui permettant de garder sa liberté et l'entière responsabilité de ses actes. L’enjeu est d’importance car il s’agit rien moins que de la liberté de l’homme et de sa responsabilité morale. * L’objectif que poursuit Hegel dans ce texte est de corriger une opinion en remettant en cause la vision qu’elle se fait de l’homme. Elle le définit comme être passif, soumis à des forces externes ou internes. Il y substitue sa propre thèse qui constitue l’idée maîtresse du texte : l’homme en tant que raison a toute liberté d’acquiescer à tel mobile ou de refuser telle circonstance, de les assumer ou non. Cette thèse affirme ainsi le pouvoir et la volonté de l’homme et par là sa liberté et son entière responsabilité de ses actes.. Le texte fonctionne sur une série d’oppositions conceptuelles entre l’idée que le sens commun se fait de l’homme, un être passif, effet de causes externes ou internes, aliéné et non-libre et ce qu’est en réalité l’homme, un être actif, cause de soi, libre. Dans sa démarche d’analyse critique d’une opinion courante, Hegel mène par un raisonnement inductif à sa conclusion , qui constitue sa thèse. Hegel commence par énoncer l’opinion qu’il va corriger, en affirmant nettement son statut d’opinion. Il la radicalise en élucidant ses postulats et il amorce sa réfutation en introduisant une objection. Il la pousse dans ses conséquences en la transformant en thèse philosophique, en énonçant ses présupposés. Il réfute ce fondement philosophique de l’opinion en y substituant sa thèse. Il démontre ainsi l’erreur de l’opinion, sa méconnaissance du moi. Elle oublie la capacité réflexive de l’homme. Il démasque sa fonction justificative : elle sert d’alibi pour excuser nos démissions. On peut ramener le raisonnement de Hegel à un raisonnement en trois propositions : On croit que l’homme est passif, soumis à la force des choses ou le jouet de ses pulsions. Or en réalité il est aussi et surtout actif. La nécessité, externe ou interne ne joue pas un rôle déterminant. Donc l’homme est libre, sa conduite ne dépend que de lui. Notre conduite, nos actes ne dépendent que de nous-mêmes et non des circonstances qui nous entourent. Le vouloir de l’homme est parfaitement libre. Hegel rejette la force des choses, tout appel à une simple relation de causalité. L’homme est un être capable de réflexion et les circonstances et les mobiles ne font que refléter notre vouloir. Le caractère actif du vouloir. La nécessité des choses ne joue pas un rôle déterminant, la conduite de l’homme ne dépend que de lui. Dans le texte de Hegel, c’est un discours du moi sur lui-même, l’image de soi que le sens commun se donne à lui-même et donne aux autres L’opinion saisit une part de la réalité. Elle est consciente que des déterminations internes (mobiles, pulsions, entraînements affectifs) ou externes (circonstances, la force des choses) peuvent constituer des obstacles à l’action libre. Mais elle surestime l’importance de ces éléments et méconnaît les pouvoirs dont dispose l’homme. L’opinion survalorise l’affectivité au détriment de la raison, le monde extérieur au détriment de la puissance du moi. Elle méconnaît le rôle du jugement qui permet d’acquiescer ou de refuser, le rôle de la volonté. On se croit déterminé, alors qu’en fait on est libre. On croît être un simple vivant parmi les vivants, soumis à la nature. En réalité l’homme est toujours actif. C’est lui qui donne sens, qui détermine ce que les mobiles, circonstances feront de lui, le pouvoir qu’ils auront sur lui.Il y a dans l'opinion une méconnaissance de soi, une méconnaissance du monde, du rôle des déterminations sur l’être humain. MOI MONDE Trop d’importance accordée aux mobiles Trop d’importance accordée aux affectifs, ignorance du rôle de l’activité déterminations externes : évènements, intellectuelle, du jugement, de la conscience, circonstances de la volonté, de l’essence de l’homme : il est réflexion. Démarches du philosophe Hegel va analyser ce discours de l’opinion sur la prétendue dépendance de l’homme et d’abord il va radicaliser l’opinion, la transformer en thèse philosophique en dégageant ce qu’elle implique. Il remet en cause le principe sur lequel elle repose. L’opinion ne prend pas en cause l’activité du jugement et le rôle de la volonté dans la prise en charge des déterminations internes ou externes par le moi. Hegel énonce les présupposés philosophiques de l’opinion et les réfute en précisant l’idée de causalité il va problématiser l’opinion en montrant son ignorance de l’essence de l’homme : l’homme par essence est un être qui possède la réflexion. De ce fait il peut surmonter les obstacles. L’homme de sens commun s’affiche comme être faible. Il prétend qu’il a été entraîné. Ne faut-il pas voir là de la mauvaise foi ? Elle présente le moi comme un être faible, irresponsable, balloté par des forces plus fortes que lui, une victime des emportements ou des circonstances. « Cela n’est pas de ma faute, c’est plus fort que moi, je n’ai pas pu m’en empêcher… » Hegel va dénoncer cette auto-illusion et démontrer qu’en croyant se disculper, qu’en se présentant comme un être faible, dépendant, l’homme en fait se cherche des alibis, il cherche à se justifier et à fuir ses responsabilités. Hegel substitue alors sa thèse philosophique à l’opinion en affirmant le pouvoir de l’homme et par là sa responsabilité pleine et entière. C’est l’homme et lui seul qui accorde aux déterminations le pouvoir qu’elles auront sur lui. Ainsi celui qui se croit faible est en réalité fort. L’opinion ne saisit que ce qui est manifeste, ce qui se passe dans l’instant. Elle ignore la personne dans sa dimension réflexive et volontaire, elle exagère l’importance de la sensibilité à laquelle elle réduit trop souvent le moi. Le philosophe lui, sait. Il est capable d’analyser la réalité, de reconnaître l’essence de l’homme.
  11. 2 j'aime
    Voyons maintenant la présentation de l'argumentation. C'est la un point positif de votre travail, vous essayez de respecter la démarche: présentation du problème et de l'intérêt philosophique, puis présentation de l'étude ordonnée. « L'argumentation est structurée en deux étapes. Dans une première partie, il ( qui? Utilisation imprécise du pronom) montre (verbe flou, un philosophe démontre) que la volonté de l'homme est déterminée par les circonstances. Dans une seconde partie, il cherche ( terme qui rend imprécise ses idées) à établir que les circonstances ont un effet sur l'homme s'il leur accorde de l'importance. »( présentation trop vague qui ne restitue pas l'idée forte de Hegel, la liberté de l'homme face aux déterminations tant externes qu'internes.) Cette présentation est imprécise et vague. Elle ignore la démarche essentielle de Hegel et par là le problème.Vous n'avez pas lu avec précision la première phrase du texte. Vous devez être comme un artisan qui vient rendre visite à l'atelier d'un autre artisan. Vous le trouvez en plein travail, mais comme vous exercez le même métier, vous savez ce qu'il fait, ce qu'il a fait précédemment et ce qu'il va faire ensuite.Ainsi vous entrez dans l'atelier de Hegel, un penseur comme vous et vous le voyez faire. Immédiatement vous devez identifier sa pratique et en raisonnant savoir ce qu'il va faire. " On dit volontiers..."ces trois mots suffisent pour identifier la démarche du philosophe: c'est la démarche philosophique d'analyse critique d'une opinion courante reconnaissable à cette structure: première phrase renvoyant à l'opinion:" on dit que...on soutient volontiers...on croit que..., puis à la deuxième ou troisième phrase un terme introduisant la correction :"Mais en réalité, mais en vérité" Vous n'avez pas identifié le double discours du texte: le discours de l'opinion, on croit que..., et le discours du philosophe:" mais en réalité..." et par là le problème opposant deux réponses contradictoires: La volonté de l'homme est-elle soumise passivement à des déterminations tant externes qu'internes comme le croit l'opinion ou bien au contraire, comme le soutient Hegel, sa volonté lui permet d'affirmer sa liberté et la responsabilité de ses actes.Voila le problème posé, poser une question n'est pas poser un problème. Face à l'opinion courante, que fait un philosophe? d'abord il expose l'opinion, identifiée comme telle: voici ce que dit l'opinion. Ensuite il la corrige: voici en quoi elle est erronée, le philosophe peut mettre en évidence le mécanisme de l'erreur, démontrer ses conséquences théoriques ou pratiques négatives, il peut en faire une analyse fonctionnelle: l'opinion est erronée, mais elle a une fonction, un usage. Enfin le philosophe doit établir la réalité: voici ce qui doit être dit.
  12. 2 j'aime
    bonjour, moi je ne sais pas trop utilisé le site et je crois que je fait des betises
  13. 2 j'aime
    Bonsoir à vous deux ! Merci ! Oui, je me souviens. Je me disais bien que ce papillon m'était familier, Heureuse de vous savoir ici et de pouvoir bénéficier de vos compétences ! Au plaisir de vous lire !
  14. 1 j'aime
    Essaie d'exprimer tes demandes en français et relis ce que tu demandes. Garde le langage SMS et ses familiarités pour tes amis.
  15. 1 j'aime
    1) B(150;0,4) 2) avec Libre Office =binomiale(A2;150;0,4,0) 3) avec Libre Office =binomiale(A2;150;0,4,C) La suite, il suffit de réaliser le tableau pour répondre. Je ne détaillerai pas davantage.
  16. 1 j'aime
    Oui! Elles veulent être traitées en adultes et décider elles-mêmes de ce qui les concerne, et , notamment, du choix d'un époux.
  17. 1 j'aime
    Elle s' est toujours plaintE de tout ( verbe pronominal de sens réfléchi, le COD placé avant le verbe est le pronom réfléchi S' -> accord. ). Le reste me semble correct ..
  18. 1 j'aime
    Je préfèrerais sur le forum: c'est ce qui permet d'avoir le cas échéant des avis complémentaires, ce qui s'avère toujours enrichissant. C'est même tout l'intérêt d'un forum.
  19. 1 j'aime
  20. 1 j'aime
    en fait jusqu'à 4a inclus, ce n'est que du calcul numérique ou de la lecture graphique. Le travail commence avec la résolution de -2x²+220x-4800 =0 qu'il est plus commode de diviser par 2 . -x²+110x-2400 =0 a pour discriminant 2500 donc tu dois pouvoir résoudre sans trop forcer en première (même si c'est pas section S) ; le tout est de connaître un peu le cours . Mais il est plus facile de dire "j'y comprends rien, les viocs vont me le faire" . Ensuite , lecture de graphe pour le maximum (sommet d'une parabole). L'abscisse xm de la parabole est , sauf erreur égal à 55. pour l'exercice 4, la problématique est la comparaison d'une fonction exponentielle (augmentation en pourcentage constant) avec une fonction affine f(x)= ax +b. Au bout d'un certain temps que je n'ai pas calculé , mais qu'on te demande de trouver graphiquement, la fonction exponentielle , qui part lentement , va passer "au dessus" de l'autre et se mettre à croître rapidement alors que l'autre continue sa petite croissance "peinard" (taux d'accroissement constant a= 0,43). Donc , pas difficile de conclure l'intérêt du salarié....(mais dans la vraie vie ça ne se passe pas comme ça !)
  21. 1 j'aime
    Chère OOma. Le pavé de couleur se trouve sous la lettre A la petit flèche vers le bas indique que vous pouvez ouvrir l'outil, vous cliquez dessus et les couleurs apparaissent, vous avez quelques couleurs disponibles, et en cliquant sur "Plus de couleurs" vous aurez un pavé plus important. Il vous est aussi possible de copier et coller le texte à corriger dans word, ou tout autre logiciel de traitement de texte, de le travailler à votre aise sans risque de le perdre, et une fois terminé, de nouveau copier/ et coller dans la fenêtre de réponse.
  22. 1 j'aime
  23. 1 j'aime
  24. 1 j'aime
    Comment dis-tu déjà: Socialisation primaire ou secondaire?
  25. 1 j'aime
    Xn est la variable aléatoire qui représente le nombre de personnes qui ont acheté un billet et se présentent à l’embarquement. Le nombre moyen qui se présente à l’embarquement est égal à E(Xn)=n*p a est le prix du billet, n le nombre de billets vendus si E(Xn)≤150 E(Xn) se présentent et n-E(Xn) sont remboursés à 80% G(Xn)=a*E(Xn)+0.2*a*(n-E(Xn)) si E(Xn)>150 E(Xn) se présentent et 150 sont embarqués E(Xn)-150 sont indemnisés à 200% et n-E(Xn) sont remboursés à 80% G(Xn)=a*150-2*a*(E(Xn)-150)+0.2*a*(n-E(Xn))
  26. 1 j'aime
    Bonsoir, Tracer la parallèle à EB passant par A. Cette droite coupe BC en B'. Prendre AC comme axe des abscisses, AD comme axe des ordonnées. Dans ce système, calculer les coordonnées des points O et B'. En appliquant la formule rappelée en "aide", montrer que B'D2 = AO2 + AB'2 Conclure. Si vous l'avez vu en cours vous pouvez aussi penser à utiliser le produit scalaire.
  27. 1 j'aime
    Perdu ... et aucun risque. Une erreur de jugement probablement due à un manque d'habitude des usages en vigueur sur e-bahut et de la connaissance des relations qu'entretiennent Boltzman_Solver et Barbidoux à moins que ce commentaire soit du à l'abus de caféine par C8H10N4O2 ?
  28. 1 j'aime
    Bonjour, Merci beaucoup Birmane ! Je me souviens de la qualité de vos interventions ! (oups d'ailleurs, je vois que j'avais fait une faute à solliciter apparemment) Et je me rejouis de pouvoir de nouveau bénéficier de votre aide ! Je vous souhaite de joyeuses pâques !
  29. 1 j'aime
    partie 1 -------------- Chaque passager qui se présente ou non à l'embarquement constitue le résultat d'une épreuve de Bernouilli. L'embarquement est donc une suite de n épreuves de Bernoulli identiques et indépendantes. Par définition la variable aléatoire X qui désigne le nombre de succès de probabilité commune p dans un schéma de Bernoulli suit une loi binomiale de paramètres n et p, notée B(n,p) ------- remplir le tableau avec une loi binomiale, mettre dans cellule B3 par exemple =LOI.BINOMIALE(A3;B$1;0.96;vrai) et propager vers le bas (cumulative)) -------------- partie 2 -------------- Gn=200 Xn E(Xn)=n*p ensuite il suffit principalement de e lire le tableau rempli dans la première partie….
  30. 1 j'aime
    là cela devrait être un peu mieux, enfin si j'arrive à joindre la figure....
  31. 1 j'aime
    Bonsoir, Pour les algorithmes du bac, il faut regarder deux choses : - Identifiez le ou les variables affichées à la sortie. - Lire le traitement pour comprendre ce qui se passe sur ces variables. Pour cela, les lettres choisies pour les variables et les questions précédentes sont souvent un bon indice. 1) Que calcule cet algorithme ? Applique la petite méthode et essaye de me faire la question. 2) Nous verrons ensemble comment le faire à la main car j'ai l'impression que tu ne comprends pas trop ce genre d'exo et qu'au bac, les algos sont toujours réalisables à la main. Et si ça t'amuse toujours, on le fera aussi à la calculatrice. Autre remarque : si tu passes des concours (Puissance 11, avenir, etc...), je te conseille de savoir appliquer ce genre d'algo à la main.
  32. 1 j'aime
    Bonjour, 2) Tu dois montrer que vecteur GM+ vecteur GN+vecteur GP = vecteur 0 équivaut à dire que G est le point de concurrence des médianes, c'est à dire que G appartient à au moins deux médianes. Pour cela, tu dois montrer que certains vecteurs sont colinéaires (je te laisse penser à la méthode toi-même et on en reparle).
  33. 1 j'aime
    Bonsoir à tous, Non, c'est bien que 1 à 5 car Barbidoux a fait démarrer la suite à n=1 avec un exposant valant n-1. Cela dit, je ne crois pas que ça soit au programme ce genre de subtilité pour les STL/STI2D. Et là, faire la somme de 0 à 4 prend tout son sens. Affaire à suivre.
  34. 1 j'aime
    Est-ce une magicienne de conte de fée ou une magicienne en chair et en os qui fait des spectacles de magie? Mais au nom des chats, je m'élève contre cette pratique indigne!
  35. 1 j'aime
    Merci Moîravita pour ces précisions. Et merci à Mamy d'avoir donné le contexte. Je pense qu'il n'y a plus de malentendu! Bonne soirée!
  36. 1 j'aime
    Pas du tout , Chloém, c'est normal , ne t'excuse pas . Je suis intervenue sur CBPP et c'est difficile pour moi, qui interviens depuis 7 ans sur e-bahut, , quasi seule en forum français ,avec Corcega, de temps en temps , de comprendre ce subit engouement et cette course au compteur de messages . ("A bientôt", Bonsoir, Bonjour, bonne chance ,"envoyés seuils ) depuis la fermeture de l'autre site . Tes élèves , comme Maël, sont reconnaissants de tes interventions et ont besoin de tes corrections .Mamy et moi-même , nous le suivons désormais . Mais pour les travaux d'invention , dissertations et autres, nous avons l'avantage sur ce site de pouvoir répondre en MP . Ta collaboration est très précieuse .Pour les élèves , comme pour moi . Sache-le . Bonne nuit .
  37. 1 j'aime
    Je ne pense pas que ce soit accepté sur ce forum,
  38. 1 j'aime
    Je viens de voir ça, sur mon compte: Changer de nom d’utilisateur Vous avez effectué 0 sur 5 changements de votre nom d’utilisateur depuis 13/01/2014. Vous êtes autorisé(e) à effectuer 5 changements pendant une période de 100 jours. Nouveau nom d’utilisateur Obligatoire
  39. 1 j'aime
    C'est parti plus vite que prévu!! J'ai rectifié.
  40. 1 j'aime
    C'est mal parti!! Tu es là pour accompagner , tu n'es pas là pour te lancer dans des expérimentations hasardeuses. Encourage, ramène l'attention, un peu de chantage parfois peut aider, j'ai bien dit "un peu" , essaie plusieurs techniques d’encouragement , les défis pourquoi pas, mais attention ces enfants en difficultés se fatiguent très vite, il ne faut donc pas fonctionner uniquement avec ça . Un petit carnet et tu notes ses efforts avec lui , pas ses résultats bons ou mauvais, ce n'est pas ton affaire, l’enseignant s'en charge . Sous forme de dessin , il colorie une petite partie quand tu es satisfaite . Et victoire quand le dessin est complet! Ou des croix, pour la journée , x croix chaque jour , et si ce ,n'est pas plein: pas grave, ça ira mieux demain Mais , il faut du temps , les résultats ne seront pas visibles avant 1 mois. Ils sont encore petits , ils ne sont pas encore dans l'opposition. Tu peux chercher sur le net avec Livret d'accueil des AVS-ASEH 2010-2011 - Académie d'Orléans-Tours
  41. 1 j'aime
    Bonjour, C'est une histoire de rendement. La même surface produit plus.
  42. 1 j'aime
    Attention: Faire la différence entre "rire" et "ridiculiser" ou nier pour faire du prosélytisme, Dieudonné pratique le négationnisme , ce n’était pas de l'humour , c'était un message. je n'ai pas trouvé de spectacles d'humoristiques qui aient été condamnés. Mais comme je te l'ai dit, Desproges et Coluche auraient bien du mal aujourd'hui . Racine peut revenir avec ses Plaideurs Rire de tout? Oui, mais où? L'autocensure est très efficace . Donc , non!
  43. 1 j'aime
    Non, bien sûr, ne te méprends pas sur mes propos, je veux simplement dire que enseigner , s'occuper d'enfants , n'est pas facile.
  44. 1 j'aime
    Bonjour Liu! C'est re-moi! Ce que dit Mamy sur les "solutions" à long terme me semble incontournable. Ceci dit, je comprends bien que cela ne peut régler ton problème à court terme. Il faudrait trouver des solutions qui ne risquent pas de rendre le traitement à long terme plus difficile. Le petit garçon me semble être en train de s'installer dans un rôle qui compense sa situation d'échec liée à son handicap. Voit-il actuellement un(e) psychologue? As-tu accès aux parents (en présence de l'instituteur(trice) ou au moins avec son accord)? Il me semble par ailleurs que l'intervention d'un tiers non présent dans la classe pourrait être bénéfique. Juste après mes études, (j'étais très jeune et avec une seule année d'expérience) j'ai enseigné dans une classe de 6eme dans laquelle j'ai eu à faire à un enfant qui avait ce type de comportement. Ne pouvant m'en sortir, j'ai convoqué les parents. La mère est arrivée, dans un état de grande anxiété, me disant que c'était comme cela depuis la maternelle et qu'elle avait eu espoir que ça change avec l'entrée en 6eme. ...Je ne me souviens plus s'il voyait ou non un psy. Toujours est-il qu'à l'issue de l'entretien, je suis allée voir le professeur principal de la classe, qui lui, était expérimenté, (mais l'école élémentaire est organisée différemment) auquel j'ai donné tous les détails en ma possession et qui m'a dit qu'il allait lui parler et s'en occuper, d'autant qu'avec lui, il n'y avait pas de problème. En fait, l'enfant avait bien repéré mes failles (jeunesse, inexpérience) et les exploitait. L'intervention du professeur principal a réglé le problème. Je te souhaite de trouver toi aussi dans ton environnement une personne ressource qui pourrait au moins atténuer le problème.
  45. 1 j'aime
  46. 1 j'aime
    Tournage sur bois ça me dit aussi. J'ai gagné un biscuit ?
  47. 1 j'aime
    Bonjour Mamy, Tu vas dans ton profil. A gauche en bas du rond recevant l'avatar, il y a un petit carré. Si tu laisses traîner la souris dssus, ça indique "photo de profil". Tu cliques et le reste est intuitif. Pour Micheline Tournier, il y a l'option de suppression de la photo au même endroit.
  48. 1 j'aime
  49. 1 j'aime
    C'est une image répugnante , qui correspond à l'esthétique naturaliste de Zola . Les personnages qui vont évoluer dans ce décor ne seront pas reluisants . relève les termes qui évoquent ce décor sinistre( sales, misérablement, vilains jours, dalles gluantes etc. ) . Son regard est semblable à celui d'une caméra : vue d'ensemble jusqu'au "zoom" sur des détails (bagues de 15 sous …) Peux-tu me donner ta réponse à la question 1 en MP afin que je puisse affiner la mienne ? Ce texte appartient à quel roman ? Je n'ai pas tout Zola sous les yeux .
  50. 1 j'aime
    Tu fais ces opérations sur la calculatrice de ton téléphone qui affichera -7.